Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!hentai/! [terminer]   Dim 7 Sep - 2:20

Les nuages gris étaient présents en ce jours et la pluie ne cessais de tomber. Les animaux se mettaient à l'abris sous la cime des arbres qui ne laissaient passer quelque goutes d'eau tomber sur le sol. La terre se transformait en boue et les branches mortes tombaient sous la force de la pluie, seules les plantes semblaient profiter de cette eau qui tombait du ciel. La faune de la grande forêt était certainement la plus importante de ce monde, elle possédait des fleures magnifiques ou même utile pour guérir une maladie. Mais parmi ces fleures ce trouver des menaces, la forêt pouvait réserver de tristes sorts aux voyageurs peu prudents qui osaient pénétrer dans ces bois.

Vers l'orée de la forêt ce trouvait un cavalier encapuchonné voyageant seul. L'homme c'était équipé pour se protéger du mauvais temps et sa pauvre monture semblait épuiser par une longue marche qu'elle avait effectué. Il était temps pour ce cavalier de rentrer dans les bois, le tonnerre ce mettait soudainement à éclater. Malgré la puissance des éclaires et la lourdeur de gouttes d'eau, l'homme était à l'abri sous les arbres. Le cheval semblait soulager de marcher à nouveau sur un sol plus dur sous ses sabots. Le cavalier continua son chemin au milieux des bois et des arbustes. Aux milieux des arbres tout pouvait arriver comme des bandits, des créatures sauvage où des créatures beaucoup plus hostiles. Cependant, l'humain semblait armé de plusieurs lames autour de lui. Arthurios c'était équipé comme à son habitude de toutes ses épées et avait aussi apporté un gros sac sur le dos de sa monture. Le jeune soldat de la garde royale c'était éloigné de ses fonctions afin de remplir un objectif personnel qu'il gardait en tête depuis un long moment. Pour parvenir à son objectif, l'homme d'arme c'était équipé d'un lourd paquetage. Le voyage risquait d'être long et sans doute rempli de dangers. Cependant, la seul chose qui inquiétait actuellement Arthurios était la pluie et le froid. Resté plusieurs heures sous cette averse froide pouvait avec des conséquences sur sa santé. Le soldat toussait, sa respiration devenait difficile par ses narines et ça tête lui faisait également un mal de chient. Il était clair qu'il était tomber malade sous cette pluie, mais le cavalier continuait sa route. Cependant, le jeune homme n'allait nul part, il n'avait aucune idée d'une direction à prendre. Son objectif n'était pas clair dans sa tête et il semblait moins jovial que d'habitude.

Fatigué après une longue route, Arthurios arrêta sa monture près d'un immense tronc d'arme. Il descendu du dos de son cheval et se mit à le caresser pour le féliciter de ses efforts lors du périple. Il se retourna et commença à ramasser quelque branches mortes pour les regrouper. Une fois qu'il avait obtenu un petit tas de bois et de feuilles mortes, il alluma un petit feu pour tenter de se réchauffer du mieux qu'il le pouvait. Profitant de son feu d'infortune, Arthurios devenait pensif. Cette quête dont il ne connaissait pas la destination le chagrinait et le fait de c'être retrouvé dans les bois ne le rassurait pas beaucoup.

En effet, un bruit se fit entendre. Arhturios quitta des yeux les flammes de son maigre feu de camps pour regarder les alentours. Ce bruit pouvait bien être le craquement d'un bous de bois, mais ou et quelle chose avait déclenché ce bruit ?  Le jeune soldat toussa une nouvelle fois en se relevant, puis posa sa main sur la garde de son épée. Il le savait, tout pouvait arrivé dans cette forêt, mais ce mal de tête ne l'arrangeait pas. Sans dégainer, l'homme d'arme tourna autour de lui, mais ne voyait rien. Il décida d'être sur si il était bien seul.

"Qui va la ? Il y a quelqu'un ?"

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.


Dernière édition par Arthurios Kermano le Sam 31 Jan - 22:04, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Dim 7 Sep - 4:47

"Qui va là ? Il y a quelqu'un ?"

Cachée, plusieurs mètres au dessus du sol, Melluzine mettait en exécution son plan pour punir se malfrat. En effet, il y a quelques minutes, elle constata avec horreur qu'un homme avait eu l'idée d'allumer un feu dans sa forêt. En colère, elle était montée dans un arbre dont les branches formaient une avancée au dessus de l'homme et c'était mis en position, prête à punir se pyromane qui mettais sa forêt en péril.

Elle avait d'abord lancé une branche pour qu'il regarde ailleurs et eût jeter le contenu de sa gourde sur le maigre feu qui c'était éteint, sans même résister. Puis, sans perdre une seule seconde, elle décida qu'il valait mieux régler le problème en personne. Elle descendit de deux branches et se jeta au sol avec une habileté déconcertante. Elle atterrit de l'autre côté du tas de brindilles, désormais carbonisées, et se redressa d'un bond. Ce qu'elle vit la remplie de chagrin, des dizaines de fleurs piétinées, dont quelques-unes qui ont brûlé. Elle s'approcha, les larmes aux yeux, écarta les brindilles noircies et vit une de ses fleurs favorites et rares, complètement brûlée et fanée. Elle se tourna vivement vers lui et lui dit :

« Êtes-vous au moins conscient du danger que représente se feu pour la forêt et surtout de la valeur inestimable de cette fleur que vous avez lâchement fait brûler alors qu'elle est-elle-même menacée ? »Tout en faisant des efforts inouïs pour rester neutre, elle répliqua« Vous avez été irrespectueux et vous méritez une sentence égale à la gravité de vos actes »


Dernière édition par Melluzine Serida le Dim 7 Sep - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Dim 7 Sep - 12:16

Arthurios se rapprochait des buissons d'ou venait le bruit, mais aucune âme n'était entre les feuillages des arbustes. Regardant de droite à gauche pour être sûr qu'il n'y ai personne dans les alentours, le jeune soldat n'en resta pas moins rassuré. Il se retourna et à sa grande surprise il n'était effectivement pas seul. Une jeune femme à la chevelure blanche et aux oreilles pointus ce trouvait près d'un petit tas de cendre. Le feu du jeune soldat avait été éteint, sans doute que le feu avait été étouffé par la jeune inconnue qui regardait entre les brindilles carboniser. L'homme d'arme tenait toujours son arme par la garde, mais ne dégainait pas. Il regardait faire cette jeune fille qui avait l'air de ressembler à une elfe. Cette dernière se releva et se tourna vers lui avec vivacité.

« Êtes-vous au moins conscient du danger que représente se feu pour la forêt et surtout de la valeur inestimable de cette fleur que vous avez lâchement fait brûlée alors qu'elle est elle même menacée ? Vous avez été irrespectueux et vous méritez une sentence égale à la gravité de vos actes »

C'était sur, c'était une elfe ou autre chose de ce genre et elle semblait en colère malgré son ton neutre. Quand à Arthurios, il détacha un instant son regard pour le porter vers le petit tas de cendre. Il marcha sans rien dire vers les brindilles carbonisées. Le cheval assistait à la scène voyant son maitre se déplacer et garder sa main sur son épée rangé dans le fourreau. Le jeune soldat passa par la gauche de la jeune femme tout en restant silencieux. Elle était mignonne et ses cheveux blanc faisaient ressortir toute la beauté de son visage, mais Arthurios restait méfiant. Arrivé vers les cendres mouillées, le jeune soldat tira son épée et avec le métal blanc de la lame il regardait si effectivement il avait brulé une fleur rare comme le disait cette inconnue. Effectivement, le reste de pétales noircies par les flammes se fit voir. Il soupira et prit par les mains la capuche qui cachait encore une partie de son visage, laissant à l'air libre sa chevelure.

"Mon nom est Arthurios Kermano, soldat du royaume d'Elesia. - Il se retourna vers l'inconnue - Vous m'en voyez navré d'avoir provoqué un crime à vos yeux, je m'en excuse et vous demande votre pardon."

Arthurios gardait sa lame à l'air et regardait dans les yeux vert en colères de la jeune femme. Le soldat souriait, comme à son habitude, il avait horreur de faire du mal ou encore de blesser les gens autour de lui. Il se devait réparé sa faute auprès de cette elfe.

"S'il y avait quelque chose pour réparer mon erreur je le ferait, ce serait la moindre des choses de me racheter à vos yeux. Madame .... ?"

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Dim 7 Sep - 20:16

"Mon nom est Arthurios Kermano, soldat du royaume d'Elesia. Vous m'en voyez navré d'avoir provoqué un crime à vos yeux, je m'en excuse et vous demande votre pardon."

Malgré la colère, elle ne put rester mécontente face à son sourire et ses yeux tendres, remplies de bonté. Elle ne savait plus vraiment quoi dire et était un peu désorientée devant ce regard. Elle se dit que se n'était rien de plus qu'un tout petit accident.

"S'il y avait quelque chose pour réparer mon erreur, je le ferais, ce serait la moindre des choses de me racheter à vos yeux. Madame ... ?"

Cette phrase était encore pire que la première et elle se retrouva bien plus dépourvue. Que voulait-il dire par, ''racheter son erreur''. Elle réussit tout de même à balbutier :

« Me...Melluzine... »

C'était le chaos dans sa tête. Elle ouvrit sa bouche pour parler, mais aucun son n'en sortit, elle était bouche-bée devant cet homme, qu'elle trouvait, de plus en plus charmant. Elle était debout, là, sous la pluie, sans savoir quoi dire ni quoi faire. Ordinairement, elle aurait tué cet homme après avoir laissé libre cours à ses pulsions, mais cette fois-ci, c'était différent. Sans qu'elle ne s'en rende compte, elle rougit. Lorsqu'elle sentit la rougeur de ses joues, elle se retrouva fort troublée, jamais elle n'avait vécu le sentiment de gêne au paravent. Elle se força à regarder ailleurs, pour retrouver ses couleurs et réussit à dire :

« Comment est-ce possible de se racheter... Je veux dire... Vous ne pouvez faire revivre cette fleur... Il faudrait plus pour vous racheter...»

Melluzine regarda à nouveau dans les yeux d'Arthurios. Elle ne pouvait détacher son regard de celui du soldat, ce qui la fit rougir de plus belle. Elle-même ne pouvait savoir pourquoi ces rougeurs étaient apparues sur son visage, jamais elle n'avait été aussi démunie.
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Dim 7 Sep - 23:03

« Me...Melluzine... »

On passait de la colère à la timidité. Le sourire d'Arthurios semblait avoir déconcentré la jeune elfe et même à la faire paniquer. Le jeune soldat était intrigué par cette timidité qui était soudaine et visible à des kilomètres de la jeune femme. Sa peau pâle virait doucement au rouge et elle semblait confuse. Quand à l'homme d'arme, il se posait des questions et regardait cette jeune elfe qui restait debout, immobile comme un arbre. Cependant, elle semblait s'être tirée de sa confusion et elle détournait le regard autre part.

« Comment est-ce possible de se racheter... Je veux dire... Vous ne pouvez faire revivre cette fleur... Il faudrait plus pour vous racheter...»

Elle s'arrêta net quand son regard recroisait celle d'Arthurios et la rougeur revenait une nouvelle fois pour prendre place à la peau pâle de Melluzine. Elle restait sous la pluie, déstabilisée et immobile comme le marbre. Ce n'était pas bon pour elle de rester sous cette douche froide. Le jeune soldat se mit à marcher vers elle et planta son épée sur le sol, tout en faisant attention de ne pas détruire une autre fleur rare. Il s'appuya sur la garde de son arme et mettait sa tête au même niveau de celle de la jeune elfe. Il remontra son sourire et regardait dans les yeux vert de Melluzine.

"Ravis de vous connaître Melluzine. - Il marqua une pause. - Vous savez, ce n'est pas très bon pour la santé de rester sous une pluie froide comme celle-ci."

Arthurios tourna son regard vers sa monture et siffla en guise d'appel pour son cheval. Levant la tête, l'animal se mit à marcher vers son maitre et l'elfe. Il s'arrêta devant le soldat et ce dernier ce mis à le caresser la tête. Rapidement, l'homme d'arme rangea son épée et se déplaça vers la gauche de sa monture cherchant quelque chose dans le paquetage que transportait le cheval. Il en sortit son deuxième manteau à capuche de garde et prit aussi une pomme dans une poche extérieure du sac. Le jeune soldat revenait vers l'elfe et son épée qui n'avaient pas bougés. Il donna la pomme à son cheval qui s'empressa de mordre le fruit et tendait le manteau sec à la jeune elfe et bien sûr il n'oubliait pas d'afficher une nouvelle fois son sourire.        

"J'ai bien peur que cette fichue pluie ne s'arrêtera jamais, il faut trouver un abri en attendant que cela passe. Connaissez-vous un endroit où nous pourrions s'abriter et ainsi que mon cheval ? "

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.


Dernière édition par Arthurios Kermano le Lun 8 Sep - 11:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Lun 8 Sep - 3:45

"Ravis de vous connaître Melluzine. Vous savez, ce n'est pas très bon pour la santé de rester sous une pluie froide comme celle-ci."

Au point où elle en était, elle se fichait bien de la pluie froide, elle ne voyait que le jeune homme, à quelques centimètres de son visage. Melluzine ressentait comme une force invisible qui l'attirait vers le guerrier. Une force qu'elle avait du mal à stabiliser, une force bien plus puissante qu'elle, une force d'une puissance incroyable. Elle n'eut pas le temps de dire où de faire quoi que se soit. le guerrier siffla son cheval, prit un manteau et une pomme, nourris son cheval, et tendit un manteau à l'elfe. Il lui refit son irrésistible sourire.

"J'ai bien peur que cette fichue pluie ne s'arrête jamais, il faut trouver un abri en attendant que cela passe. Connaissez-vous un endroit où nous pourrions s'abriter et ainsi que mon cheval ? "

Cette fois, s'en était trop, elle avait l'esprit complètement ailleurs. N'y tenant plus, elle s'approcha de lui, arracha le manteau de ses mains et l'embrassa passionnément. Après tout, s'il voulait arrêter et la laisser, il n'avait qu'à la repousser. Si par contre, le soldat voudrait aller plus loin, il n'avait qu'à la laisser dans ses bras. Elle prit la décision de rester là à l'embrasser tant qu'elle n'aurait pas de réponse claire de sa part. Mais Melluzine embrassait très bien, n'était telle pas une dryade ? Elle profita donc de ce contact inattendu pour sortir le grand jeu et lui faire vivre les connaissances qu'elle avait sur le sujet, pour tenter de faire pencher la balance de son côté.
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Lun 8 Sep - 13:12

Tout était allé très vite, la jeune elfe arracha le manteau des mains du soldat et se mi à l'embrasser. Arthurios était un peu surpris par ce contact qui fut soudain, mais agréable venant de la part de Melluzine. Normalement, l'homme d'arme aurait aimé plus connaître les gens avant d'aller plus loin. Cependant, il n'en fit rien. Au contraire il restait de marbre, ses lèvres au contact de celles de l'elfe. Le jeune homme posa sa main droite entre les omoplates et avec sa main gauche il la posa sur les cheveux blancs de la jeune elfe. L'enveloppant ainsi dans ses bras et continuant de l'embrasser, les deux jeunes gens restaient sous la pluie. Les lèvres mouillées par l'eau qui tombait, continuaient à se toucher.

Alors qu'ils s'embrassaient depuis un petit moment, Arthurios recula légèrement sa tête. Il regardait avec le sourire la jeune elfe qu'il serrait dans les bras dans ses yeux verts. Ces yeux étaient d'une couleur magnifique, ressemblant presque à un joyaux. Les cheveux blancs ressortaient toute la beauté de son visage. Sa peau pâle faisait ressortir le rouge vif de ses lèvres. Sa main gauche alla caresser délicatement la joue de Melluzine et afficha son plus beau sourire.

"J'imagine que l'on vous a déjà dis que vous étiez très belle."

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Mar 9 Sep - 22:12

C'était au-delà de toutes ses espérances, voilà que son beau soldat la prenait dans ses bras. Elle ne pouvait être plus heureuse qu'a cet instant. Malheureusement pour elle, ce moment fut éphémère. Il recula la tête, la gardant toujours dans ses bras. Au début, elle ne comprenait pas, et c'est alors qu'il ressortit son sourire angélique, la regardant intensément et lui dit :

"J'imagine que l'on vous a déjà dit que vous étiez très belle."

Elle rougit encore une fois et une idée lui traversa l'esprit. Elle leva la tête vers le ciel et avec ses pouvoirs, fit bouger 3 ou 4 branches d'arbres et les stabilisa juste au dessus d'eux, les coupant ainsi de cette averse qui n'en finissait plus. Une fois cette opération, elle redescendit les yeux vers ceux d'Arthurios et lui dit, un grand sourire aux lèvres :

« Voici l'endroit où nous pourrons nous abriter »

Au moment où elle prononça ces mots, elle mit ses bras autour de la taille du soldat et se mit à lui masser sensuellement le dos, passant un peu sur les fesses et légèrement sous le chandail elle le regarda d'un air presque suppliant et réussi tout de même à prononcer une phrase malgré l'attirance quasi-magnétique et l'envie intense qu'elle lui portait. Elle articula :

« Je n'en peux plus »Elle reprit son souffle« Je vous en prie... Ne me faites plus languir »


Elle s'approcha pour une seconde fois de ses lèvres, cherchant un baiser. Il était plus qu'évident qu'elle était désormais incapable de se contenir, qu'elle n'en pouvait plus.
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Mer 10 Sep - 0:17

Aux mots d'Arthurios, le jeune elfe rougissait une nouvelle fois. Cependant, elle quitta un instant le regard du soldat pour lever ses yeux vers la cime des arbres. La pluie était toujours aussi forte, mais très vite la jeune femme eu une idée pour arranger se problème. L'homme d'arme entendait un bruit venir au-dessus d'eux, il leva à son tour le regard pour voir les branches des arbres se déplacer et former un abris les protégeant de l'averse. C'était la première fois qu'il voyait se genre de spectacle, il descendu son regard vers l'elfe et une fois finit cette dernière alla chercher le regard du garde, affichant un grand sourire sur ses lèvres.

« Voici l'endroit où nous pourrons nous abriter »

Elle commença à placer ses bras autour de la taille d'Arthruios, elle le massait et passait ses mains sur l'ensemble du dos du jeune soldat. Le regard de l'homme d'arme était perdu dans les deux émeraudes qui servait d'yeux à la jeune elfe. Depuis leur baiser, il n'avait pas arrêter son sourire et elle le regardait l'air de lui en demander plus.

« Je n'en peux plus. Je vous en prie... Ne me faites plus languir .»

Elle approcha ses lèvres rouges et entrouverte vers celle d'Arthurios. Le soldat alla chercher le contacte des lèvres de Melluzine et les deux jeunes âmes s'embrassaient une nouvelle fois. L'homme d'arme ferma les yeux et profitait des cet instant le moment présent, oubliant tous ses tracas de garde. Il continuait à serrer sans ses bras la jeune fille, il ne voulait plus s'en séparer. Les lèvres continuaient leur danse et avec le temps les simples baiser devenaient plus intense, les langues allaient chercher le contacte de l'autre. Continuant de l'embrasser passionnément, Arthurios la colla à son corps et commença délicatement à l'entrainer vers le sol. L'herbe était encore mouiller, mais cela ne semblait pas déranger les deux jeunes gens dans leurs occupation. Les lèvres ne c'étaient pas quitté, l'homme d'arme lâche le dos de l'elfe et avec ça main devenu libre il chercha à enlever les boutons de son haut de corps. Il lâche un moment Melluzine qui le tenait toujours pour l'embrasser et avec ses mains libres le soldat commença à enlever sa manche gauche et la partie droite plastronné du haut de son manteau. Le haut de son corps était à présent nu, les abdominaux du soldat étaient aussi à l'air libre. Les lèvres ne se quittaient toujours pas et les bras d'Arthurios alla serrer contre le torse nu la jeune elfe. Le jeune soldat sentait la peau pâle mais douce du ventre de Melluzine, la poitrine de cette dernière alla s'écraser et masser le corps athlétique du soldat. Délicatement, l'homme d'arme passa sa main droite sur la taille de sa partenaire et la glissa doucement sous les habits de la jeune elfe. La main monta par la suite vers le sein et il ré-effectuait le même geste allé-retour, frottant délicatement la peau de Melluzine. Son autre main alla se promener vers la cuisse de la jeune elfe, elle caressa elle aussi la peau blanche de la partenaire d'Arthurios et elle continua sa route jusqu'à se poser sur les fesses de l'elfe.

D'un coup, le jeune soldat se redressa tout en tenant fermement sa partenaire, la relevant avec lui dans ce geste. Le jeune hommes se tenait à genou, tandis que la jeune femme pouvait aisément entourer la taille du soldat avec ses jambes. Les lèvres continuaient leur danse et le soldat commença à déboutonner la robe de sa partenaire et doucement il dénuda les épaules de Melluzine. Il descendait doucement le reste du haut de la robe qui se trouvait à présent détaché. Le haut de corps de l'elfe était à l'air libre et Arthurios rapprocha son corps jusqu'au moment ou il pouvait sentir les seins de sa partenaire sur son torse. Les deux corps ne pouvaient plus se séparer, ils restaient collés l'un à l'autre. Un moment, les lèvres se sépara et Arthurios regardait dans les yeux sa partenaire avec un grand sourire. Elle était resplendissante et Arthurios passait un agréable moment.

"Que diriez-vous que nous allions plus loin ?"

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Mer 10 Sep - 4:51

"Que diriez-vous que nous allions plus loin ?"

« Je n'attend que cela »Dit-elle dans un souffle

Elle laissa une main dans son dos pour se retenir et fit descendre l'autre main en ligne droite vers ses pantalons, qu'elle ouvrit d'un geste vif et qu'elle fit descendre presque entièrement. Elle enleva également le peu de vêtements qu'il lui restait, se donnant entièrement à cet homme, avec qui elle n'avait plus le contrôle d'elle-même. Une fois qu'elle fut déshabillée, elle reprit ses baisers fougueux et passionnés. Leurs bouches s'étaient une fois de plus fusionnées, inséparables, elles ne pouvaient se privé du contact de l'autre. Melluzine frottait sa poitrine sur le torse musclé du soldat alors que lui continuait de l'étreindre. Pendant de longues minutes, ils restèrent ainsi puis, l'esprit embrumé et l'excitation à son apogée, elle fouilla dans le pantalon du jeune homme, lui prit son sexe et s'amusa à faire des va-et-viens avec sa main. Son membre était chaud et assez imposant, elle jouait avec d'une main, l'autre jouant dans ses cheveux foncés. Rare les fois où elle c'était sentit aussi bien, une force invisible la retenais contre lui et se n'était pas pour lui déplaire. Par un effort titanesque, elle réussit, après un bon moment, à quitter ces lèvres angéliques. La jeune elfe recula un peu et quitta son également étreinte. Elle désirait bien plus que se qu'elle avait déjà obtenue dans les dernières minutes. Elle se pencha tout près de son membre et se mit à le lécher, d'abord doucement, puis de long en large. Il avait le membre bien dressé, elle s'attardait un peu sur les testicules aux passages, mais sans plus, préférant nettement lécher et embrasser le gland. La réaction du guerrier encouragea la dryade à pousser encore plus loin. Elle jeta un dernier regard sur la verge, se mordit la lèvre, puis elle l'avala complètement. Melluzine avait appris quelques techniques pour ce genre de situation et n'hésita pas une seule seconde à employer les meilleures d'entre elles.Elle se mit alors en mouvement, faisant des mouvements bien large, mais assez rapide. La langue qui s'enroule autour, une main à la base, tandis que l'autre se mit à jouer avec ses testicules. Elle adorait faire cette postion et était aussi excité que son partenaire. Au bout de quelques coups, elle réussit son but, elle réussit à rentrer le membre entier dans sa bouche, se qui ne manquait pas de plaire à son complice. Elle avalait goulûment et aimait tellement cette situation qu'elle eu du mal à s'arrêter. Voyant qu'il commençait à être très allumé, elle lâcha prise et s'étendit au sol, sur le dos. Elle tira ensuite sont bras pour l'attirer vers elle. Excitée au plus haut point, elle lui caressa la joue et réussit, non sans difficulté, à lui dire :

« Allez-y, je n'attend plus que vous »Le regard qu'elle lui adressait reflétais un besoin intense de le sentir jouer avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Dim 14 Sep - 2:18

« Allez-y, je n'attend plus que vous »

Le jeune soldat passait un très bon moment avec cette jeune elfe qui demandait toujours plus. Elle le tira vers elle et l'invita à continuer plus loin.

Le Arthurios souriait à sa partenaire et caressa la main qui faisait de même sur sa joue. L'homme d'arme se mis plus confortablement vers elle et se préparait à passer à l'acte. Le membre du jeune homme pénétra le sexe de l'elfe et les mouvements de va et vient commençaient tout d'abord par une petite cadence. Les respirations se faisaient plus rapide et le soldat regardait Melluzine. Cette elfe savait se rendre désirable et juste en la regardant on souhaitait être avec elle pour toujours. La bouche du jeune homme alla chercher le contacte de la peau du cou de sa partenaire, cherchant à l'embrasser de part en part. Les mouvements au nivaux des deux sexes qui menaient leur danse, les petits mouvements laissaient la place à des mouvements plus rapide et plus durs. La poitrine de la jeune elfe se frottait avec les mouvements de ces gestes, ses mamelons s'écrasait sur le torse athlétique du jeune soldat. Les corps se frottaient et s'unissait dans leurs labeurs. Les respiration devenaient de plus en plus fortes et le membre du jeune soldat faisait des gestes plus prononcés dans le sexe de la jeune elfe. Les lèvres recommençait leur danse. Le temps semblait s'arrêter et la chaleur montait d'un cran. Les jouissances commençaient à ce faire entendre et le plaisir était au rendez-vous. Après quelques gestes et efforts supplémentaires, la semence commença à partir à l'assaut du vagin de la jeune elfe. Après quelque mouvement plus lent, mais dur, Arthurios regardait Mellezine qui semblait elle aussi en extase. Le jeune soldat lui fit un sourire et il n'en s'arrêterait pas la, mais sa partenaire était elle prête à suivre ?

"Prête pour la prochaine manche ?"


hors rp:
 

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Dim 14 Sep - 20:59

"Prête pour la prochaine manche ?"

« Je serai toujours prête pour vous »

Elle le bouscula sur le côté avant qu'il ne puisse réagir et elle se positionna par-dessus Arthurios. Elle s'étendit de tout son long sur le corps nu de son compagnon et s'approcha de son visage. Le sourire aux lèvres, elle lui murmura :

« Mais cette fois si, se sera ma manche à moi »

Pour éviter que son compagnon perde sa vigueur, elle descendit sa main assez rapidement pour le branler avec force et avec beaucoup d'adresse. Pendant ce temps, elle passa son autre main sur ses épaules, alors que sa langue partit lécher ses pectoraux et principalement ses mamelons. Elle frissonna tout en frottant doucement ses seins sur le ventre musclé et chaud du combattant. C'était bon et elle commençait à avoir chaud, quelques petites gouttes se mirent à perler sur le front de Melluzine.

Elle arrêta ce splendide massage quelques instants après, lorsqu'elle le sentit en extase et prêt à retourner en territoire intime. Elle se redressa, le prit par les épaules, le fit s'asseoir et elle s'empala sur son sexe, fièrement dressé, prêt au combat. Contrairement au guerrier, elle y alla plus doucement, préférant de mouvements bien larges et mieux dirigés que du sexe rapide et fougueux.

C'était si bon et si excitant de le sentir en elle, elle avait l'impression qu'ils étaient faits pour s'emboîter et s'unir, c'était l'euphorie. Elle criait, elle gémissait tout en frottant ses seins sur son compagnon. Elle jouit, quelques secondes après, un sourire immense sur les lèvres et un cri sortant de sa gorge. Malgré cela, elle poursuivit tout de même ses allées et venues, pour permettre à son complice d'en faire autant
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Ven 26 Sep - 1:46

Franchement, on aurait dis que cette elfe s'y connaissait en la matière. Encore une fois, elle faisait passer un magnifique moment au soldat. Ce dernier oubliait tout, il ne pensait plus à rien, juste à sa partenaire qui semblait prendre ses aises. Les corps se frottaient ensemble et les gémissements ne s'arrêtait pas. Les deux partenaires en demandaient toujours plus, que le temps s'arrête pour profiter éternellement de ce moment.

La bouche de l'elfe sortait des cries d'extases, mais elle en demandait toujours et encore plus. Le jeune soldat lui profitait de ce moment avec sa partenaire. Elle continuait ses allés et venus sur le sexe de l'homme d'arme. Ce dernier commençait légèrement à avoir chaud, mais il constata qu'il en était de même pour l'elfe. Cependant, pourquoi penser à ce genre de détaille ? Mieux ne faillait pensé à rien et continuer d'en profiter jusqu'à l'épuisement.

Elle n'était pas la seule à en demander plus et le jeune soldat n'était pas prêt d'abandonner en plein milieux. Il alla rechercher le contacte des lèvres de bouche de la jeune elfe et recommença la dance de sa langue avec celle de sa partenaire. Elle continuait ses doux mouvements avec leurs sexe unis dans cette relation et le jeune soldat la tenait dans ses bras, comme s'il voulait l'empêcher qu'elle s'en aille.

Soudainement, il roulait avec sa partenaire sur le sol afin de se retrouver au-dessus d'elle et il continuait les baiser fougueux, ainsi que les mouvements de son sexe dans celui de la jeune elfe. Cependant, il alla chercher avec ca main gauche le mamelon de sa partenaire et commença à le masser. La peau du sein était douce et agréable à toucher. tandis que l'autre main se plaça sur le dos de la jeune femme afin de garder un contacte avec les deux corps. L'envie l'envahissait et il ne souhaitait qu'une chose que cela ne s'arrête jamais, mais il y a souvent une limite dans les forces des gens. Il n'y avait qu'une seule façon de savoir si elle était toujours d'attaque était de lui demander. Il détacha un moment ses lèvres des siennes, mais continuait les doux mouvements au niveau de leurs sexe et lui dit d'un sourire :

"Alors ? Qu'en pensez-vous pour l'instant ?"

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Mer 1 Oct - 4:27

"Alors ? Qu'en pensez-vous pour l'instant ?"
« Je pense avoir énoncé que se serait ma manche à moi »Elle lui envoya un petit sourire moqueur
« Vous êtes bien trop habitué à commander monsieur Kermano. Mais maintenant que vous êtes aux commandes, donnez-moi tout ce que vous avez, et ne m'épargnez pas»


Un large sourire à moitié salace et à moitié moqueur se dessina sur le visage de la jeune elfe. Une chose était sûre, elle en voulait plus. Comme pour prévoir toutes éventualités et toutes situations, elle passa ses bras autour de lui, s'accrochant ainsi à lui. Elle en profita pour embrasser un peu le cou du beau soldat. Quelques cris et quelques gémissements se glissèrent jusqu'aux lèvres de Melluzine et elle ne put les retenir. Elle voulait que cet instant ne s'arrête jamais et dure éternellement. Par contre, ne désirant plus être au-dessus, elle prit la décision de se laisser faire complètement, de s'abandonner dans les bras musclés du guerrier. Bref, à ce stade si, elle n'en avait que faire de sa position, préférant savourer pleinement tout ce qu'Arthurios lui offrait. Tous les fantasmes les plus fous étaient possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Sam 4 Oct - 0:15

Ce sourire n'invitait qu'à une seul chose, que le jeune soldat prenne les commandes dans cette relation avec lui et elle. L'homme d'arme lui répondit par un sourire et embrassa une nouvelle fois cette elfe qui en demandait encore et toujours plus de la part du jeune homme. Les mouvements reprenait tranquillement et les corps se recollaient pour remplir d'extase les deux jeunes gens. Le jeune soldat pouvait une nouvelle fois sentir la poitrine de l'elfe se frottant sur son torse, il était si bon pour lui de sentir ces deux mamelons se frotter et masser son torse, mais le plus excitent encore était les baisers et la danse entre leurs sexes qui s'était unis l'un dans l'autre.

La serrant toujours dans ses bras, le jeune soldat s'en donnais à cœur joie avec l'entre jambe de la jeune elfe. Que ce soit des gestes plus doux ou plus prononcer, son sexe empalait toujours le vagin de l'elfe au plus profond et donnait un grand plaisir à sa partenaire. Les cris d'extases devenaient plus fréquents, les respirations devenaient plus fort et la température des corps montaient rapidement, mais la fatigue ne venait pas. L'épuisement n'était toujours pas la, le désir de l'un pour l'autre leurs donnait l'énergie et la force de continuer jusqu'à l'épuisement total.

Cependant, le jeune soldat était loin d'être épuisé, il tenait à profiter de ce moment le plus longtemps possible et il avait plusieurs idées en tête pour se satisfaire ainsi que sa performante compagnie. Le temps passa et les positionnements changeaient, mais dans la pluparts les corps ne se séparaient à aucun moment. Les caresses sensuels du jeune soldat profitaient au corps entier de la jeune elfe. Cette poitrine était si agréable à se frotter contre, à sentir et à embrasser. Les tétons étaient quand eux durs et donnait une sensation agréable lors de ce débat. La peau de ce corps était tellement agréable à toucher et embrasser.

La peau des fesses de l'elfe était aussi très agréable à tenir ou même en se frottant contre le ventre du jeune soldat quand il l'avait prit "par l'arrière". Les mains étaient baladeuse, se frottant sur chaque parcelle de cette peau douce et les bras serraient délicatement la jeune elfe. Ses lèvres étaient quand à eux douces et enviant. Chaque baisers étaient un délice et la langue, mon dieu cette langue. La chaleur qu'elle dégageait n'était que profitable aux contacte de la langue du jeune soldat.

Le débat dura plusieurs heures et la pluie n'avait cessé de tomber. Les transpirations commençaient à apparaître et les corps avaient atteint une chaleur agréable. Les respirations devenaient plus calmes signe d'un bon moment de plaisir. Le jeune soldat regardait la jeune elfe qui était sur lui, tête reposant sur le torse. Encore une fois Arthurios souriait en la regardant dans les yeux et alla chercher un nouveau baiser sur les lèvres de la jeune femme qui s'était allongé sur le long de son corps.

"Je ne pourrais jamais me passer de ces délicieuses lèvres tel que les tiennes Melluzine."

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Jeu 23 Oct - 3:09

"Je ne pourrais jamais me passer de ces délicieuses lèvres tel que les tiennes Melluzine."

« Pour ma part, je ne pourrais jamais me passer de vous »

Toujours étendue sur lui, elle retourna chercher un doux baiser sur les lèvres de son partenaire. De sa main gauche, elle effleura du bout des doigts le bras d'Arthurios. Sa main droite, encore libre, alla se réfugier dans celle du militaire. Main dans la main, ils poursuivirent leur petite accolade encore cinq minutes, avant qu'elle ne se sépare de lui, pour venir s'étendre à ses côtés. Leurs paumes toujours unies, l'elfe ne pouvait s'empêcher de plonger son regard dans les yeux marron de son compagnon.

« Que comptes-tu faire désormais ? Quelque chose te plairait ? »

Elle l'énonça spontanément, s'en vraiment le penser. Elle-même ne savait pas vraiment la raison de cette soudaine question. Était-ce pour le garder le plus longtemps auprès d'elle, ou pour un espoir caché, ou pour une simple discussion ? Elle n'en était pas certaine, mais elle attendit tout de même sa réponse, qui sait, peut-être que cela mènerait à quelque chose de bien. Une idée qui pourrait agrémenter leur magnifique moment qu'ils venaient tout juste de vivre ensemble, il y a moins de quinze minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Ven 26 Déc - 21:01

Que faire à présent ? C'était une bonne question. Le jeune soldat était passé par ici pour remplir un objectif qu'il c'était fixer, mais il semblerait que le rencontre qu'il avait fait avec Melluzine l'avait fait complétement oublier ce qu'il cherchait. Bha ... Cela ne devait pas être important, mais c'était tout de même dommage de plus ce rappeler ce qu'il cherchait. Néanmoins, il avait passé de bonnes heures dans les bras de cette elfe.

Cependant, le devoir de soldat de la ville d'Elesia allait bientôt le rappeler et il fallait pas tarder de reprendre le chemin vers le royaume. Il aurait pu rester, mais ses supérieurs auraient vite fait de le prendre de cour avec son absence et il n'aurait que peu d'excuses à leur présenter.

Sa seul réponse fut un long soupire et un air penseur dont le regard était perdu dans la cime des arbres. Il était maintenant temps de rentrer et reprendre ses activités de garde de l'armée d'Elesia. Après avoir poser un rapide baiser sur le front de Melluzine, le jeune sergent d'arme se releva et se rééquipa de son équipement professionnel avant de se retourner vers la jeune elfe.

"Malheureusement, je serais obliger de rentrer dans mon royaume. Si mes supérieurs venaient à apprendre mon absence, j'en donne pas chère à ma peau. Cependant, je serais ou me rendre si je me sens seul... Il souri en direction de Melluzine avant de reprendre Quand à toi ? Que compte tu faire ?"

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   Lun 29 Déc - 23:29

Déjà, le guerrier reprenait ses vêtements et s'apprêtait à partir. Mellu fut un peu déstabilisé et se sentit un peu mal. Ils venaient de terminer que déjà, il souhaitait partir. Arthurios la tira de ses pensées en lui disant :

"Malheureusement, je serais obligé de rentrer dans mon royaume. Si mes supérieurs venaient à apprendre mon absence, j'en donne pas chère à ma peau. Cependant, je serais ou me rendre si je me sens seul... "

Il fit une pause dans ce qu'il dit, afficha un grand sourire sur son visage et m'adressa la parole à nouveau :

"Quand à toi ? Que comptes-tu faire ?"

Mellu se posa tout de même la question, elle n'avait pas grand chose à faire pour l'instant et elle n'avait rien planifié pour la suite de sa journée. Remarquant l'herbe et la boue sur ses jambes, elle trouva rapidement ce qui l'attendait.

« Je crois que je vais aller me laver, ça me fera du bien »

Ensuite, elle reprit ses vêtements qui traînait dans une petite flaque et, avant de lui dire aurevoir, Mellu pris le temps de se rapprocher. Embrassant le soldat pour une dernière fois, elle recula doucement et dit une dernière phrase avant de disparaître entièrement dans la forêt. Elle lui dit, le sourire aux lèvres :

« Adieu Arthurios et merci encore pour ce beau moment »

Dès qu'il lui était impossible de voir le soldat, elle se retourna et marcha un peu plus rapidement en direction d'un endroit où elle pourrait se nettoyer convenablement et où elle pourrait relaxer après ce moment de pur bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une longue et pénible marche. (pv Melluzine Serida) /!\hentai/!\ [terminer]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions sur l'integration d'Haiti au marche de la CARICOM
» Haiti en marche - Haitiens, partout fuir la misere!
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Des VP Pour Obama, la liste est longue
» Haiti en Marche: Haiti et neo-liberalisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Coin des Dryades-
Sauter vers: