Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les portes de l'espoir ! [Solo Valentine Crowblack]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les portes de l'espoir ! [Solo Valentine Crowblack]   Lun 15 Sep - 20:29

Valentine était assise au milieu du jardin de sa demeure. Pourquoi tant de souffrances ? Pourquoi tant de douleurs ? Pourquoi ce jeune enfant nommé Elliot, c'était-il tué ?

Depuis ce jour, elle était entrée dans un genre de mutisme. Renfermer sur elle-même, elle ne mangeait plus, ne vivait plus, ne faisait plus rien, elle était perpétuellement plongée dans ses pensées.

Elle ne comprenait pas la cruauté de ce monde. Après des années de souffrance, après avoir surmonté le suicide de sa mère, il fallait qu'elle revive le suicide d'un être... D'un jeune garçon de plus ! Elle commençait de plus en plus à détester Elesia. Cette ville qui en apparence était si attractive, mais qui en son cœur cache tant de douleurs, de souffrance, de bandit, de misère. Personne n'en parle, ça serait mal vu, mais c'est pourtant la triste réalité. Il eut suffi de simple bandit pour donner envie au jeune garçon de se suicider...

Elle se souvint qu'elle aussi avait été agresser par des bandits, mais elle ne c'était souvenu de cela qu'il y a peu... Dans le fond, elle était quand même heureuse de ne s'en être jamais souvenue avant. Aujourd'hui, elle veut tuer, mais avant elle aurait juste voulu mourir. Elle venait de perdre sa mère, perdre la dernière chose qui lui appartenait était comme lui arracher sa mère à tout jamais. Il y aurait eu de grandes chances finalement qu'elle fasse la même chose que ce jeune garçon.

Elle se sentait faible, démuni de tout. Elle n'avait pas réussi à aider ce petit garçon à aller mieux. Désormais, elle voulait également venger ce jeune garçon. Il en était assez de ces bandits qui martyrisaient les jeunes enfants parce qu'ils étaient plus faibles et plus faciles à atteindre.

Elle est tout de même la princesse de ce royaume ! Elle se devait de faire régler la loi. Faire la paix . Il en était assez de ces bandits qui martyrisèrent les jeunes enfants parce qu'ils étaient plus faibles et plus faciles à atteindre. Désormais, même si cela devait mener à une guerre au sein d'Elesia, toute personne osant l'offenser ou était suspecte en payerait fortement le prix.

Seulement pour cela, elle devait de nouveau revoir Selephim pour en apprendre davantage sur la magie qu'elle a en sa possession.

D'un coup dans la nuit sombre, elle vit quelque chose s'approcher d'elle... Un beau loup gris tenant dans sa gueule une corde au bout de laquelle pend un parchemin. Intriguer, elle s'approcha de celui-ci. Val fût étonné de remarquer qu'il ne soit pas agressif à son approche, comme s'il était venu pour elle... Et si c'était le cas ?

Sans hésiter, elle prit le parchemin et le déroula. Sur celui-ci étaient écrits les mots suivants :

« Mlle Valentine Crowblack, nous avons l'immense honneur de vous inviter parmi nous, au sein de la cité-État d'Oldross. Cette cité se trouvant au centre du continent, il vous faudra présenter votre invitation aux colosses d'or gardant l'entrée. Nous espérons vous compter parmi nos citoyens sous peu, afin que vous puissiez contribuer au développement et à l'apprentissage au sein de notre illustre cité.

Veuillez donc vous préparez à un long périple pour atteindre notre cité. Le messager vous guidera au travers de Dylisia jusqu'à nos portes.

En vous souhaitant un agréable voyage.

Signé : Oldross »


Cette lettre tombait au bon moment pour la princesse. Voyager, partir ailleurs, ne plus voir Elesia pour un moment lui ferait le plus grand bien. Elle se devait de se changer les idées, marcher jusqu'àOldross serait idéal pour elle.

Elle se mit alors en route. Elle marchait et marchait. Cela devenait fatiguant pour elle, d'autant plus que là où elle vivait, elle n'avait pas l'habitude de marcher dans des lieux aussi... Comment dire ? Sombre !

Elle n'en pouvait plus, essoufflée, elle prit le temps de s'asseoir quelques instants. Lorsqu'elle entendit un bruit.

« Il y a quelqu'un ? » Dit-elle tout apeurée.

Le loup se rapprocha d'elle pour la rassure, mais le bruit reprit de plus belle ! Ayant trop peur, elle ne voulait rester à cet endroit immobile plus longtemps, elle décida alors de reprendre la route pour Oldross le plus vite possible.

Elle avait mal, avait des courbatures dans tout le corps et des griffures sur le bras provoquer par les ronces des buissons qui occupaient la majeure partie du chemin qu'elle empruntait pour son voyage.

Elle se mit alors à pleurer. Elle n'en pouvait plus ! Pourquoi faisait-elle déjà tout ce chemin-là ? Dans le fond, elle n'était pas obligée de se rendre à Oldross. Pourtant, elle avait envie d'y aller, elle devait s'y rendre, elle ne pouvait pas revenir à Elesia, en tout cas pas pour le moment.

Elle se hâta alors d'un coup pour finir son voyage le plus rapidement possible. Jusqu'au moment où le loup s'arrêta brusquement devant deux colosses. Elle s'approcha.

D'un coup, elle vit un des colosses bouger. Valentine comprit qu'il devait sans doute s'agir d'un des gardes de l'entrée d'Oldross.

"Bienvenue à toi, porteuse de l'invitation. Les portes de la cité te sont ouvertes." Sur ces mots, les colosses lui ouvrirent les portes.

La jeune femme entra d'un air émerveillé à Oldross.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les portes de l'espoir ! [Solo Valentine Crowblack]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\
» L'héritage du Feu [PV Valentine Crowblack]/!\Hentaï/!\[Terminé]
» Quand les souvenirs refont surface [PV Valentine Crowblack] [terminé]
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Portes d'Oldross-
Sauter vers: