Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Sam 20 Sep - 13:53

Déria attendit patiemment la fin de l'entraînement du jour. Quand elle vit Baal renvoyer ses troupes, elle se leva de la balustrade et sauta dans le vide, déployant ses grandes ailes après quelques secondes de chute libre pour aller se poser dans l'arène, à quelques mètres de son « frère ».

Repliant ses ailes dans son dos, elle fit les quelques pas qui la séparaient de lui, l'observant avec un léger sourire. Il semblait littéralement irradier d'autorité et de puissance.

Elle réfléchissait à la meilleure manière de présenter sa requête. Elle savait qu'il accepterait probablement, en échange d'un paiement en âmes pour sa forge ou sa propre armée. Les âmes n'étaient pas un problème. Deria n'aurait aucun problème pour lui en procurer.

Mais, elle savait aussi que, tout comme Séléphim, il avait tendance à ne voir en elle qu'une ravissante idiote sans réelle utilité si une guerre venait à se déclarer.

Ceci étant, peut-être que le défi pourrait amuser le Démon de la guerre.

-« Bonjour, mon frère. » dit-elle « Tu t'es bien amusé ? » Ne put-elle s'empêcher de le taquiner.

Elle resta silencieuse un instant, pour lui laisser le temps de remarquer sa présence avant de reprendre.

-« Entraîner les troupes de Lulu ne doit pas être trop difficile. Même s'ils manquent d'entraînement, elles ont quand même les bases. Que dirais-tu de relever un défi un peu plus compliqué ? »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Sam 20 Sep - 15:00

Elle... Dire que tout allait bien pour l'instant. J'avançais enfin vers mes objectifs, retournant m'enfermer dans ma forge pour finir la création de mes armes de siège et voilà un contre-temps inévitable.

"Bonjour, mon frère." Dit-elle "Tu t'es bien amusé ?" Ne put-elle s'empêcher de le taquiner.

Et voilà Deria, ironisant la situation, tournant un entraînement entre guerriers à une mise en scène.
Je ne voyais pas ce qu'elle faisait ici, elle devrait repartir faire une sieste ou je ne sais quoi pour occuper sa masse de temps libre. Selephim puis elle, décidément, c'était le réveil des inactifs ces derniers temps.

"Entraîner les troupes de Lulu ne doit pas être trop difficile. Même s'ils manquent d'entraînement, elles ont quand même les bases. Que dirais-tu de relever un défi un peu plus compliqué ? "

Un défi plus compliqué. Sans doute encore un de ses jeux inutiles, à tourner autour du pot comme une mouche autour d'une charogne.

"Salutation, je ne vois pas ce que tu pourrais m'offrir que je pourrais considérer comme un défi valable. Leur entraînement est en effet une tâche facile, après tout quand on a actuellement participé à une guerre, on apprend plus facilement l'art du combat. Toi dans une arène, je t'aurais bien plus vu en tant que spectatrice que sur le terrain, après tout, tu as ton armée de fantômes de compagnie pour se salir les mains à ta place, non ?"

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Sam 20 Sep - 15:55

Évidemment, comme elle s'y était attendu l'accueil de Baal avait été plutôt frais... Voire franchement glacial.

Elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir. C'est vrai qu'elle n'avait jamais eu le goût des guerres et des batailles. Elle s'était retrouvée à la tête d'une armée plus par accident que pour l'avoir vraiment désiré.

Elle se rappelait encore vaguement de sa vie au paradis, quand elle était un ange. Elle n'était pas quelqu'un d'important, elle n'avait pas de responsabilités. Et en fait, elle avait rejoint les rangs des renégats plus par jeux, par désœuvrement et par défi que par réelle conviction. Et elle n'avait pas mesuré quelles pouvait en être les conséquences.

Quand elle avait été déchue, en même temps que les autres, et qu'elle s'était retrouvée avec la charge de collecter les âmes pour les enfers, elle y avait surtout vu une occasion de traîner sur terre sans que cela ne paraisse trop suspect.

Et puis, elle se savait plus faible que les autres lieutenants. Elle avait donc commencé à recruter pour son propre compte, au début dans le but de se créer une garde rapprochée qui pourrait la protéger en cas de besoin, puis, avec le temps, la garde était devenue une armé, et elle avait commencé à rechercher des âmes capables de tenir le rôle de généraux.

Sans même sans rendre compte, elle s'était retrouvée à la tête d'une véritable armée, qui lui était dévouée, et qui finalement se dirigeait presque toute seule. Et elle s'était endormie sur ses lauriers.

Lors de la bataille de Médiéval, son armée avait bien tenu son rang, pendant qu'elle restait en retrait. Elle ne voyait aucun intérêt à aller risquer sa peau alors que ses âmes s'en chargeaient si bien.

Sans qu'elle sache trop pourquoi, maintenant, c'était différent. Elle ne voulait plus de cette image de « planquée » qui lui collait à la peau. Elle avait décidé de se reprendre en main, et de reprendre, par la même occasion les rênes de son armée.

-« Et si je t'offrais la possibilité d'entraîner quelqu'un de vraiment néophyte ? Une page blanche sur laquelle tu pourrais exercer tes talents d'instructeur ? »
demanda-t-elle avec un sourire.

Elle se tut un instant, pour lui laisser le temps d'imaginer ce qu'elle avait derrière la tête. Avant de reprendre.

-« Pour une fois, je ne tournerai pas autour du pot, et il n'y a aucune taquinerie derrière ma demande, même si je comprends à quel point elle doit te surprendre. J'en ai marre d'être la ravissante idiote que tu estimes aussi utile aux enfers qu'une armure en carton.

Tu dis que je serais plus à ma place dans les gradins, comme spectatrice que dans l'arène, mais j'en ai marre d'être spectatrice. Baal, non seulement je veux être dans cette arène, mais je veux y apprendre à me battre. Et je voudrais que ce soit toi qui m'apprennes. »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 23 Sep - 21:44



-« Pour une fois, je ne tournerai pas autour du pot, et il n'y a aucune taquinerie derrière ma demande, même si je comprends à quel point elle doit te surprendre. J'en ai marre d'être la ravissante idiote que tu estimes aussi utile aux enfers qu'une armure en carton.

Tu dis que je serais plus à ma place dans les gradins, comme spectatrice que dans l'arène, mais j'en ai marre d'être spectatrice. Baal, non seulement je veux être dans cette arène, mais je veux y apprendre à me battre. Et je voudrais que ce soit toi qui m'apprennes. »


Suite à cette révélation, je ne pus qu'éclater de rire face à l'ironie de la situation, décidément les enfers étaient bien animés ces derniers temps. Les choses s'étaient mises en mouvement et il semble que le retour à l'action de certains lieutenants.
Qu'elle d'entre tous les lieutenants viennent lui demander de l'entraîner restait surprenant, après ce n'est pas comme si Meridian venait faire une demande sérieuse, ça se serait surprenant !
Reprenant mon souffle, je lui répondis :

« Décidément depuis que Selephim est sortit hors de son trou, j'ai l'impression que tous les lieutenants sortent de la sieste. Enfin bon, pour reprendre sur un ton plus sérieux, ton arme de prédilection, c'est la faux. L'arme la moins pratique en matière de corps à corps. Impossible de placer une garde convenable ou de frapper sans que ton ennemi t'esquive, également difficile à manœuvrer. En gros à part le symbole lié à ton office, en matière de combat, je déconseille fortement son utilisation.»

Changeant mon armure pour une forme plus légère, je transmis mes directives à Urbaz pour qu'il aille me quérir d'autres options d'armement pour ma chère « sœur ».
Revenant de mon armurerie, il me donna les lames en question.

« La défense brute n'étant pas ton point fort, préférant, j'imagine vaincre en un coup en fauchant ton adversaire, ce qui marchera contre des faibles, or si tu tombes en duel contre un archange ce modèle de combat devient impossible. C'est pour ça que je préconise l'obtention de lames courtes de corps à corps, comme tu n'es pas non plus la plus rapide, désarmer l'adversaire me semble une bonne option. »

Dégainant les armes par télékinésie, montrant les armes à Deria, je continuais :

« Les lames courbes sont des shotels, on garde la symbolique de la faux sous une forme adaptée parfaitement au combat, la garde est d'une grande aide et la forme est faite pour passer derrière les défenses ou à désarmer en s'attaquant aux mains. Les faucilles de combat aussi nommé kamas sont des armes suivant globalement les mêmes règles, la chaîne les liant offres également des options en matière de désarmement. Si tu souhaites conserver ta faux en tant qu'arme principale, j'ai aussi une autre solution. »


[HRP ]

Shotel :


_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 23 Sep - 23:26

L'éclat de rire de Baal fit pousser un soupir à Deria. Evidement, elle ne s'était pas attendue à ce qu'il saute de joie à l'idée de l'entraîner, mais bon, elle s'était attendue à... À quoi d'ailleurs ? À quoi pouvait-elle s'attendre d'autre.

Pendant qu'il riait à en perdre son souffle, Déria commença à réfléchir à qui elle pourrait demander de lui apprendre à se battre si Baal jugeait sa requête trop ridicule pour être prise au sérieux.

Bien sûr, il lui restait la possibilité de demander à Dorcan, mais elle répugnait de révéler ses lacunes à l'un de ses plus subalternes.

Elle était tellement sûre qu'il allait la renvoyer à son tricot qu'elle ne réalisa pas tout de suite qu'il avait finalement repris son souffle et lui répondait :

-« (...) Enfin bon, pour reprendre sur un ton plus sérieux, ton arme de prédilection, c'est la faux. L'arme la moins pratique en matière de corps à corps. Impossible de placer une garde convenable ou de frapper sans que ton ennemi t'esquive, également difficile à manœuvrer. En gros à part, le symbole lié à ton office, en matière de combat, je déconseille fortement son utilisation.»

Elle le regarda vaguement incrédule et se sentit sourire légèrement, en écoutant attentivement ce qu'il lui expliquait sur les inconvénients de la faux pour le combat... En gros, sa faux était comme elle, complètement inadaptée à un vrai combat.

Il prit quelques instants pour modifier son armure et donner des instructions à Ubraz, l'espèce de bestiole qui lui tenait lieu d'assistant et d'espion. Deria observa plus attentivement la chose. Elle l'avait toujours mise un peu mal à l'aise avec ses nombreuses pattes et son iris rouge et mobile.

Ubraz partit et revint peu après avec ce que Baal lui avait demandé. Il reprit :

« La défense brute n'étant pas ton point fort, préférant, j'imagine vaincre en un coup en fauchant ton adversaire, ce qui marchera contre des faibles, or si tu tombes en duel contre un archange ce modèle de combat devient impossible. C'est pour ça que je préconise l'obtention de lames courtes de corps à corps, comme tu n'es pas non plus la plus rapide, désarmer l'adversaire me semble une bonne option. »

Il dégaina les armes par la pensée, les faisant flotter un instant dans l'air devant elle.

Il y avait des genres de faucilles, fines, courbes, et d'autres qui ressemblaient beaucoup à des faux miniatures, reliés entre elles par une chaîne.

Les lames étaient en obsidienne, et les manches en os.

« Les lames courbes sont des shotels, on garde la symbolique de la faux sous une forme adaptée parfaitement au combat, la garde est d'une grande aide et la forme est faite pour passer derrière les défenses ou à désarmer en s'attaquant aux mains. Les faucilles de combat aussi nommé kamas sont des armes suivant globalement les mêmes règles, la chaîne les liant offre également des options en matière de désarmement. »

Déria sourit en regardant les armes et en écoutant ses explications. Elle savait qu'avant d'arriver à se battre efficacement, elle allait probablement en baver, Baal serait un professeur exigeant. Mais il avait accepté !

Pour le moment, elle ne voyait pas trop comment elle devrait s'en servir, surtout les kamas... Comme ça, à première vue, elle ne voyait pas trop l'utilité de la chaîne, et se dit qu'elle allait avoir du mal à ne pas s'y empêtrer elle-même.

Mais elle savait aussi que les armes forgées par Baal étaient toujours crées pour être efficace. S'il y avait une chaîne, ce n'était certainement pas pour faire joli.

Elle ramena son regard vers lui quand il dit :

-« Si tu souhaites conserver ta faux en tant qu'arme principale, j'ai aussi une autre solution. »

Oui, elle l'aimait bien sa faux. Elle la connaissait, son poids, son centre de gravité, et même si elle ne la maniait certainement pas comme il le faudrait lors d'un combat vraiment sérieux, elle l'avait bien en main.

Et puis, malgré tout, elle restait le symbole de ce qu'elle était. Elle pensait qu'il était important qu'elle puisse la garder.

-« Voilà qui est impressionnant » dit-elle en désignant du menton les armes que Baal venait de lui présenter. « Effectivement, tu as raison, ma faux est encombrante en combat rapproché, et celles que tu me présentes semblent beaucoup plus adaptées. Toutefois, je crois que je ne peux pas faire l'économie de ma faux. Après tout, elle fait partie du job ! »

Elle s'arrêta un instant avant de reprendre, d'un ton motivé :

-« Bon, Alors ? Par quoi on commence ? »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 30 Sep - 13:11

Je lui propose des armes faites pour la guerre est pourtant elle s'accroche à sa pseudo-arme symbolique comme si sans celle-ci son existence perdrait son sens. Décidément, j'allais regretter cette décision, mais bon, pour une fois qu'elle voulait faire quelque chose d'autres que faucher les âmes comme le blé autant profiter de l'occasion.

« Comme je te l'ai dis, la faux manque cruellement d'utilité au combat, étant davantage dangereuse en guerre psychologique qu'en situation réelle. En revanche en modifiant ton arme, je peux faire en sorte d'ajouter une transformation pour qu'elle passe de la faux à la lance.Pour une débutante, la lance est parfaite et tu gardes ta précieuse faux telle qu'elle. Tu auras juste à la changer quand tu le souhaites pour pouvoir te défendre."

Vu la masse d'âme qu'elle peut récolter si elle s'y mettait sérieusement, le prix pour modifier son arme ne sera qu'une broutille pour elle. Parce que l'entraînement au combat à grands coups d'outils agricoles sera bien peut pratique.

"Bon, en tout cas, nous pouvons commencer l'entraînement lorsque tu auras pris ta décision, que tu suives mon conseil ou non, j'ai déjà choisi de t'entraîner, alors je m'y tiendrais. De toute façon le départ sera le même, on commencera par la parade."

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 30 Sep - 15:30


"Bon, en tout cas, nous pouvons commencer l'entraînement lorsque tu auras pris ta décision, que tu suives mon conseil ou non, j'ai déjà choisi de t'entraîner, alors je m'y tiendrais. De toute façon, le départ sera le même, on commencera par la parade."


Déria sourit. Elle savait que cette petite plaisanterie ne serait probablement pas une partie de plaisir. Baal ne lui ferait pas de cadeaux, mais c'était aussi pour ça qu'elle avait choisi de lui demander à lui. Elle n'avait pas besoin de quelqu'un qui l'épargne lors des combats, mais de quelqu'un qui soit capable de l'obliger à se dépasser.

Maintenant restait à régler le problème du paiement. Connaissant Baal et son incessant besoin de nouvelles âmes pour sa forge, il allait probablement lui en demander un nombre astronomique, mais elle s'en fichait. Ce n'était pas les âmes qui manquaient.

-« Et bien, ma décision est prise. L'idée de pouvoir transformer ma faux en lance est intéressante, mais, celles que tu m'as proposées pour un combat plus rapproché m'intéressent aussi. Toutefois, avant de commencer les réjouissances il nous reste une petite chose à régler... Bien que je ne doute pas que tu prendras un grand plaisir à me faire mordre la poussière, je doute que ça suffise... "


Elle s'interrompit quand une idée lui traversa l'esprit. Et si au lieu d'un paiement en quantité d'âmes elle lui proposait un paiement en qualité, un genre de partenariat ? Au pire, il refuserait et ils tomberaient d'accord sur un nombre défini. Mais, elle voyait dans un partenariat un accord plus avantageux pour eux deux.

-« Dis-moi, Baal, et si au lieu d'un paiement en âmes « tout-venant », je te proposais quelque chose de plus modulable. Un certain nombre d'âmes, sur une période donnée, mais où tu auras la possibilité de « choisir » celles que tu veux ? Entre l'entraînement des troupes de l'enfer et ta forge, tu ne dois plus avoir beaucoup de temps pour aller faire ton marché toi-même. Tu me dis qui tu veux et je te le ramène. Qu'en penses-tu ? »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 30 Sep - 16:56

Un paiement au coup par coup sur une durée étendue... Intéressant, on m'avait toujours réglé ce genre de commandes rubis sur l'ongle, le montant complet en un échange. Sa façon de voir la chose me fait réaliser qu'elle n'est sans doute pas juste une feignasse comme tous semblent le penser. Sans doute qu'elle manque juste d'objectifs, de buts pour reprendre une pleine activité en enfer. Après tout nul n'a jamais remis en question la rigueur du moissonnage d'âmes qu'elle effectue, pas que ça soit difficile en sois, juste que faire ce travail sans cesse, millénaire après millénaire. Rien qu'en çà, il faut sans doute un certain sérieux pour maintenir ce devoir avec la même qualité tout ce temps. Je transmis mes directives à Urbaz qui disparut dès réception de mes ordres.

« Ta proposition m'intéresse, je suis prêt à suivre cette méthode de paiement, en espérant que ce choix sera fructueux. En tout cas, le rituel pour ce genre de modification demande un composant bien particulier, j'ai besoin de ton sang pour que tu puisses modifier la forme de ton arme à souhait. »

Urbaz réapparut avec le récipient de chargement du sang dans la forge. J'avais oublié à quel point j'avais soigné la création de chaque pièce de ma forge... Les lignes intriquées formaient des symboles ésotériques parcourant le métal comme de multiples veines de magie géométriques. Une vraie beauté. Sortant de mon observation, je pris l'objet et le tendis à Deria.

« La moitié devrait suffire. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 30 Sep - 18:08

Baal donna des instructions à Ubraz, qui disparut à nouveau.

« Ta proposition m'intéresse, je suis prêt à suivre cette méthode de paiement, en espérant que ce choix sera fructueux. »


Déria regarda Baal, vaguement stupéfaite qu'il n'ait pas trouvé sa proposition idiote, rien que parce qu'elle venait d'elle. Et puis, au moins, maintenant, elle ne récupérerait plus les âmes au petit bonheur la chance, sans savoir si son travail était réellement utile.

« En tout cas, le rituel pour ce genre de modification demande un composant bien particulier, j'ai besoin de ton sang pour que tu puisses modifier la forme de ton arme à souhait. »


Déria ne put retenir une légère grimace. Mais bon, il fallait ce qu'il fallait.

Ubraz revint chargé d'un récipient dont Baal se saisit. Il observa un instant l'objet avant de le lui tendre en lui disant :

« La moitié devrait suffire. »


Déria regarda à son tour le bol, c'était un bel objet, elle en fut vaguement surprise. Contrairement à ce qu'elle pensait, son « frère » semblait avoir un certain goût artistique.

Quoi qu'il en soit, elle était un peu dubitative. Avec quoi était-elle sensée prélever son sang ?

Pour ce genre d'intervention minutieuse, sa faux lui paru bien mal adaptée. Se retrouver avec une main en moins serait un peu gênant pour le reste de son apprentissage.

Et puis ce serait une preuve un peu trop flagrante de sa maladresse et pourrait décourager Baal de lui apprendre quoi que se soit.

Elle releva les yeux vers son interlocuteur, et lui tendit son bras.

-« Je pense qu'il vaut mieux que tu t'en charges. Tu as raison, ma faux n'est pas des plus maniables, et je n'ai rien d'autre de suffisamment tranchant sur moi pour faire ce genre de chose. »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Jeu 2 Oct - 17:22

Bon, puisqu'elle le demande...
Faisant apparaître une griffe d'obsidienne au bout d'un de mes doigts, me retournant vers elle je lui coupai la paume d'un coup précis, faisant en sorte que le sang puisse couler dans le réceptacle.
À ma grande surprise, une fine poussière bleu nuit se mit à glisser hors de la plaie, formant une fine chute sableuse remplissant tel un sablier le récipient. J'ordonnais à Urbaz de ramener mon enclume pour la reforge. Un moment plus tard le récipient était rempli de poussière bleutée.

Travaillez avec le sang d'un lieutenant est toujours synonyme d'une certaine difficulté.
Urbaz revint en posant l'enclume sur le sol devant mes pieds en me tendant mon marteau de forge, un bel objet, juste les proportions optimales, couvert de runes luisantes, la matière de couleur rouge sombre était faite à l'échelle de l'utilité de l'objet, mon « sang » concentré jusqu'à en devenir un métal solide.

Prenant le marteau, l'objet ne faisant que la taille d'une masse à une main, je réactivais les runes de l'objet à l'unisson, en profitant pour réactiver mon enclume, enfin uniquement les runes de forgeage pas d'arme de support de troupes. Seule la surface où je recréais les armes n'était pas couverte de bas-reliefs de batailles et ornée de runes de pouvoirs. Seul un cercle de runes était présent au centre, servant à concentrer le pouvoir de l'objet.

« Je peux commencer à reforger ton arme, une fois que se sera fait, nous pourrons commencer l'entraînement en bonne et due forme. Bien sûr, il faut que tu me la cèdes le temps de la modification. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Sam 4 Oct - 10:51

Elle vit Baal faire apparaitre une griffe d’obsidienne au bout d'un de ses doigts et lui entailler la paume de la main, recueillant la poussière bleutée qui lui tenait lieu de sang dans le récipient.

Il sembla un peu surprit de l'aspect du sang de sa sœur. Il est vrai qu'il n'avait jamais eu l'occasion de le voir avant. Elle se demanda vaguement à quoi pouvait ressembler son sang à lui. Probablement quelque chose comme du métal en fusion...

Elle sortit de ses pensées en l'entendant ordonner à sa bestiole d'aller chercher son enclume pendant que le « sang » de Déria remplissait la coupe.

Quand la coupe fut pleine, il prit son marteau dans sa main et les runes qui le parcouraient se mirent à luire, ainsi que certaines de celles recouvrant l'enclume.

Deria le regarda faire en soufflant sur sa paume qui achevait de cicatriser, pour en chasser les dernières traces de son sang.

Ramenant son attention sur sa « sœur », Baal reprit :

« Je peux commencer à reforger ton arme, une fois que se sera fait, nous pourrons commencer l'entraînement en bonne et due forme. Bien sûr, il faut que tu me la cèdes le temps de la modification. »


Elle lui sourit et fit apparaître sa faux. Elle l'observa un instant, se demandant comment il allait s'y prendre pour la modifier et s'il allait en changer l'aspect dans le processus.

Mais ce qu'il l'inquiétait le plus, s'était de savoir si ça en modifierait l'équilibre. Il lui avait fallu du temps pour se familiariser avec cette « arme » plutôt encombrante. Si après les modifications qu'il entendait y apporter, son point d'équilibre était modifié, il lui faudrait non seulement apprendre à s'en servir d'une façon différente de ce qu'elle avait l'habitude, mais il lui faudrait également « l'apprivoiser » à nouveau.

Quoi qu'il en soit, elle ne pouvait plus reculer maintenant, et elle n'en avait pas envie. Elle était impatiente à présent de voir ce qu'il allait faire de sa faux et d'elle.

Avec un sourire, elle la lui tendit en disant :

-« Elle est toute à toi. »

Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Dim 5 Oct - 17:22

Me saisissant de l'arme une chose me choqua... Elle était bien trop lourde pour ses dimensions...
Bien, je vais pouvoir rendre cette masse rentable. Posant l'arme au centre de l'enclume, je pouvais sentir la réaction de l'objet au contact tentant d'analyser la magie de la conception de cette faux étrange. Chargeant le marteau avec ma puissance, il commença à émettre une chaleur qui consumerait chair et os au contact, mais pourtant ce pouvoir allait servir à bien plus.

Frappant l'arme en son centre, je pus ressentir sa résistance, refusant de me laisser la modifier, mauvais choix...
Chargeant le marteau à pleine puissance, la faux finit par céder, se désassemblant à chaque coup sur l'enclume, me livrant les secrets de sa conception, une arme fort étrange, elle semblait avoir été conçue pour un être bien différent de Deria, les traces d'énergie me sont totalement inconnues, je dois reconnaître la beauté dans la forme de l'arme, la magie formée un tourbillon autour de nous tant le pouvoir que j'ai usé pour faire céder l'arme était imposant.
Chaque élément de l'arme semblait être autre chose que ce que son apparence pouvait laisser croire, le manche que je prenais pour de l'ébène était en fait l'os d'une créature qui avait été profondément modifier pour prendre l'allure du bois. Le métal ressemblait à un alliage de mithril et d'obsidienne formant des motifs damassés sur le long de la lame...

J'étais perplexe face à la volonté du concepteur de cette arme, donc les dires seraient vrais... Cette arme vient bien de la mort elle-même. Je ne pouvais m'empêcher de sourire en confirmant son existence physique en tant qu'être tangible, je sentis un instant son regard passer sur moi par l'énergie de l'arme. Je ressentais... De l'amusement ?
Nous étions donc tous les deux en pleine découverte, l'un comme l'autre satisfait de ce que nous venions de découvrir.
Je fis fondre les parties métalliques de l'arme pour en faire un orbe noir, prenant un peu du métal pour le mélanger au « sang » de ma sœur, je pris le métal fondu luisant d'un bleu profond pour l'incorporer à nouveau à l'ensemble, faisant tourner et mélanger l'orbe formant des tourbillons de métaux fondus bleu et noir à sa surface jusqu'à ce que le métal prenne une teinte uniforme.
Ainsi venait la partie la plus difficile de l'opération, l'incorporation des runes...
Tout en maintenant le métal fondu en l'air, je fis changer de forme l'enclume pour qu'elle prenne la forme première de la lame et de la partie métallique du manche pour lui servir de moule. Le métal fut lentement versé dans le récipient puis refermer et presser avec soin pour garantir la cohérence de la lame et du manche. Activant la rune de transmission de chaleur, je fis en sorte que le métal refroidisse à une vitesse idéale.

« Si tu souhaites ajouter une fonctionnalité particulière à ton arme, c'est le moment, une fois les runes appliquées, je devrais recommencer pour en ajouter de nouvelles, je te demande maintenant, car une fois que la lame sera solide, je passerais à la gravure des runes. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Dim 5 Oct - 18:05


Lorsque le marteau de Baal s'abattit sur sa faux, Déria ressentit une violente émotion et une douleur dans la poitrine qui lui provoqua un léger malaise, la faisant légèrement haleter.

Au coup suivant, Déria eut l'impression qu'elle se brisait en même temps que sa faux et du faire un effort pour retenir un cri de douleur. Elle n'avait pas envisagé que la modification de son arme lui causerait une véritable douleur physique.

La faux céda et se désassembla, libérant une onde de magie brute qui tourbillonna autour d'eux.

Deria dut faire appel à toute sa volonté pour lutter contre l'évanouissement qui l'envahissait. Elle était un démon, elle n'était pas sensée tourner de l'œil aussi facilement, et ça ne lui était d'ailleurs jamais arrivé.

À croire que sa faux et elle étaient déjà liées d'une certaine manière, et que le fait de vouloir la modifier avait déstabilisé ce lien.

Elle serra les dents, espérant que son « frère » ne remarquerait pas son malaise. Il ne comprendrait pas, il s'imaginerait qu'elle était trop fragile et ne supportait pas de voir son arme favorite ainsi brisée.

Pour tenter de se détourner de la douleur qu'elle ressentait encore, elle se concentra sur les gestes de Baal. Il fit fondre la lame de sa faux et la transforma en orbe face à lui, avant d'extraire une petite quantité de métal qu'il mélangea au sang de Déria. Aussitôt, le métal en fusion prit une profonde teinte bleue.

Il incorpora ce mélange au reste de la lame qui tourbillonnait devant leurs yeux sous la forme d'une boule de métal liquide. Pendant quelques instants, des volutes bleues et noires parcoururent la surface de l'orbe avant que le métal ne prenne une teinte uniforme.

L'enclume de Baal se modifia pour prendre la forme d'un moule à l'exacte forme de la lame de la faux de Déria.

Il versa le métal en fusion dans le moule qu'il referma avec soin.

Après avoir suivi toutes ses opérations avec attention, Deria avait retrouvé un semblant d'aplomb. Toutefois quand il s'adressa à elle, il lui fallut quelques secondes pour comprendre sa question et lui répondre.

« Si tu souhaites ajouter une fonctionnalité particulière à ton arme, c'est le moment, une fois les runes appliquées, je devrais recommencer pour en ajouter de nouvelles, je te demande maintenant, car une fois que la lame sera solide, je passerais à la gravure des runes. »


Une autre fonctionnalité ? Elle essaya de réfléchir, mais elle avait l'impression d'avoir l'esprit vide. Secouant doucement la tête, elle dit, d'une voix moins assurée qu'elle ne l'aurait voulu :

-« Il n'y a rien qui me vient à l'esprit. Fais comme tu le sens. Je te fais confiance pour penser à ce que moi je n'aurai même pas envisagé. »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Dim 5 Oct - 19:49

« Choper les clients récalcitrants sans bouger, j'imagine que tu ne seras pas contre ? »

Demandant à Urbaz de ramener les vertèbres et un humérus de drake noire que j'avais en réserve, histoire de suivre des éléments semblables au reste de la structure organique du manche.
Prenant en attendant le retour de mon serviteur, je saisis le manche creux en os sombre, changeant mon marteau en gouge, je chargeai l'objet en magie pour créer une rune de lien, reliant magiquement un objet à un autre, une fois qu'Urbaz me passa les ossements, je finis de les imbriquer dans la structure et de relier les runes entrent-elles.
J'infusai les deux lignes de runes de chaque côté de l'objet, il était temps de voir si les matériaux fonctionnaient bien ensemble.
Prenant l'objet en main, je fis un large mouvement circulaire en activant les runes, les vertèbres se détachèrent du manche pour fouetter l'air, une fois le mouvement fini, elles se renfoncèrent dans leurs emplacements. Parfait.
Rouvrant le moule, je divisai en deux le manche et la lame, ajouta une chaîne d'obsidienne entres les deux puis me servit d'un tronçon du manche pour en faire une chaîne reliant les deux parties m'assurant de l'enrouler correctement autour d'un roulement en os que j'ai taillé à partir de l'humérus parcouru d'une tige de métal soudé au manche.
Après avoir ré-assemblé le manche je fis quelque mouvements avec, le poids n'avait pas changé, il était temps que je passe à la lame.
La lame était encore rougeoyante, parfait pour pouvoir graver ce que j'avais en tête, faisant léviter la lame, je changea de nouveau mon outil en marteau, puis en fis sortir un burin, me penchant sur l'objet pour commençais à graver sur le long de la partie plate de la lame. Deux phrases runiques simples furent inscrites « La voie de la guerre », « la voie de la mort », permettant de passer d'une forme à l'autre. Prenant une profonde respiration, je répétais les deux phrases en boucle tel un mantra, lorsque l'idée devint parfaitement claire dans mon esprit, j'insufflai une immense quantité de magie dans la lame, faisant des schémas de mon esprit une réalité.Ce rituel pris à lui-seul une petite dizaine de minute, répétant inlassablement le mantra en imposant une nouvelle forme à l'arme. Une fois le rituel terminé, je pris l'arme et fis quelques formes de base avec elle, activant la rune de transformation, la lame se redressa progressivement pour prendre la forme de celle d'une lance droite. Après plusieurs répétitions, la transformation devint instantanée. Test finale, la chaîne, faisant un mouvement ample avec la faux, j'activais les runes d'extension de l'arme, la lame fut projetée vers l'avant et revint à son emplacement de base. Parfais l'arme est au point.

« Voilà ! Modifications effectuées avec succès. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Lun 6 Oct - 11:07


« Choper les clients récalcitrants sans bouger, j'imagine que tu ne seras pas contre ? » Demanda Baal

Déria le regarda avec un air surprit. Elle n'avait même pas envisagé que ça pouvait être possible. Elle sourit, quelque chose qui pourrait lui éviter d'avoir à cavaler derrière ses clients pas coopératifs, ça allait lui simplifier la vie.

Elle le regarda ré-assembler le manche de sa faux, en y incorporant des éléments de son cru.

Une fois le manche remonté, il testa le nouveau mécanisme qu'il y avait ajouté. D'un ample mouvement circulaire, il activa les runes qu'il avait gravées sur le manche, et Déria sursauta quand elle vit les deux vertèbres qu'il avait intégrées au manche se détacher et fouetter l'air avant de regagner leur place.

Il soupesa le manche, semblant satisfait, avant de commencer à s'occuper de la lame.

Il y grava deux séries de runes. De là où elle se tenait, elle n'arrivait pas à lire, mais il se mit à psalmodier les deux phrases comme un mantra, en se concentrant.

« La voie de la guerre » et « La voie de la mort ».

Son rituel achevé, il fit jouer l'arme avant d'activer les runes permettant la transformation. Elle vit la lame de sa faux se redresser lentement dans le prolongement du manche, formant une lance à la lame impressionnante.

Baal répéta l'opération jusqu'à ce que la transformation soit instantanée, puis la lame fendit l'air, rattachée au manche par une chaîne qui la ramena dans son logement.

« Voilà ! Modifications effectuées avec succès. »
dit Baal.

Deria sourit. Elle savait qu'il était le meilleur en ce qui concernant la création ou la modification d'arme, mais elle n'avait pas envisagé qu'il pourrait créer quelque chose de ce genre.

Elle s'était inquiétée qu'il n'en fasse une arme de guerre qui ne serait pas forcément adaptée à l'usage qu'elle en faisait habituellement. Ce n'était pas le cas.

Sa nouvelle faux était juste parfaite ! Et elle la trouvait très élégante.

Elle se demandait juste si toutes ses modifications n'avaient pas trop alourdi son arme. Baal était parfaitement capable de transporter sans beaucoup d'effort une arme pesante, mais ce n'était pas son cas.

Mais, vu comment il avait tenu compte des spécificités de sa « sœur » pour modifier la faux, elle ne s'inquiétait pas vraiment.

Elle leva les yeux vers Baal, le regardant d'un œil neuf, avant de dire :

-« Parfait ! Et maintenant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Lun 6 Oct - 22:05

« Et maintenant, on commence l'entraînement ! »

Retournant l'arme manche vers ma sœur, elle reprit l'arme et la soupesa, vérifiant sans doute que l'équilibre fût toujours le même, après un moment, j'enchaînais avec ma première explication.

« Normalement, le mantra d'activation devrait fonctionner une fois prononcé pour commencer, ensuite à force de t'habituer à l'utilisation de cette magie, tu devrais pouvoir le faire par la pensée. »

Invoquant Gwyllgi, apparaissant avec nonchalance à mes côtés, il ne put s'empêcher de lancer un grognement vers Deria, laissant entendre qu'importe l'ennemi, il défendrait son maître.
Tendant la main, le molosse pris la forme d'un lourd marteau de guerre, j'ai sans doute dû le sortir de la sieste ou le fait de savoir que le combat n'était qu'un entraînement le mettait de mauvaises humeurs.

« Tu vas répéter les deux mantras en tentant de faire circuler ton énergie dans l'arme, lorsque les deux lignes de runes brillent pense à la forme de la lance et prononce le mantra en concentrant ta magie sur l'image mentale de la lance. Lorsque tu l'auras fait, nous pourrons voir combien de temps il te faudra pour maîtriser cette nouvelle magie.
Une fois le processus de transformation bien maîtrisé on passera à la lance et si tu veut continuer on enchainera sur quelques combinaisons d'attaques entres les deux armes. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 7 Oct - 9:31


« Et maintenant, on commence l'entraînement ! »
dit-il en lui tendant le manche de sa faux.

Déria s'en saisit, la soupesa et l'observa un moment. Son poids et son point d'équilibre étaient toujours les mêmes. En le tenant dans sa main, elle avait presque l'impression qu'il n'y avait pas encore touchée.

Il lui laissa quelques instants avant de reprendre ses instructions.

« Normalement, le mantra d'activation devrait fonctionner une fois prononcé pour commencer, ensuite à force de t'habituer à l'utilisation de cette magie, tu devrais pouvoir le faire par la pensée. »


Il invoqua son arme fétiche qui apparut à ses côtés en grondant vers la démone. Baal tendit la main et Gwyllgi prit la forme d'un lourd marteau de guerre.

Déria déglutit avec un peu d'inquiétude face à cette arme qui était visiblement de mauvais poil, et à son porteur qui devait la manier avec dextérité.

Baal continua ses explications, la sortant de ses pensées :

« Tu vas répéter les deux mantras en tentant de faire circuler ton énergie dans l'arme, lorsque les deux lignes de runes brillent pense à la forme de la lance et prononce le mantra en concentrant ta magie sur l'image mentale de la lance. Lorsque tu l'auras fait, nous pourrons voir combien de temps il te faudra pour maîtriser cette nouvelle magie. »

Elle écouta attentivement les explications de son « frère », regardant les lignes de runes qui parcouraient sa faux.

Elle prit quelques instants pour se concentrer et réfléchir à ce qu'elle devait faire avant de se lancer.

Elle dit à voix haute les deux phrases, les répétant encore et encore tout en dirigeant un flux de sa magie vers la main qui tenait l'arme.

Il lui fallut un certain temps avant de parvenir à faire luire faiblement les runes qui y étaient gravées.

Quand elle vit la légère lueur se dégageant des lignes sur sa faux, elle prit un peu plus d'assurance, intensifiant le flot de magie qu'elle envoyait vers son arme.

La luminosité émise par les runes devint plus brillante, et elle se concentra sur l'image de sa faux se transformant en lance.

Lorsque la lame commença doucement à se redresser, elle eut un moment de stupeur qui la déconcentra, interrompant le mantra et affadissant la brillance des runes.

Elle se reprit, se reconcentra, et recommença à psalmodier.

Déria se rendit compte que c'était déjà plus facile. Elle visualisait bien le flot de magie s'écoulant le long de son bras et dans sa main avant de se répandre dans sa faux.

Les lignes de runes reprirent leur brillance et la lame son mouvement.

Quand la transformation fut achevée, elle leva les yeux vers Baal en souriant. Elle était assez fière d'elle.

Bien sûr, la transformation n'avait pas été instantanée, comme elle devrait l'être, et avait demandé à Déria une concentration qui lui aurait probablement été fatale lors d'un combat. Mais avec l'entraînement et le temps, elle savait que ça deviendrait plus facile.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 7 Oct - 14:59

Voyant la lame changer lentement de forme, ma « sœur » comprenait donc rapidement le fonctionnement des runes, parfait. Changeant la forme de mon arme pour en faire une hache de bataille, je m'appuyais sur le manche pour m'en servir pour reposer mon corps massif avant de reprendre mes explications.

« Le secret de l'escrime de base réside dans la pose et dans la garde. Une pose maintenant le combattant en place tout en lui permettant d'esquiver et de parer facilement est fondamentale pour gagner ou même survivre à un duel.
Les mouvements amples sont à éviter, le plus de temps tu mets à attaquer le plus tu en laisses à ton adversaire, augmentant les chances que tu perdes le combat.

La lance est une arme ayant deux avantages majeurs : sa longueur permettant de maintenir l'ennemi hors de portée d'attaque et la lame permettant de porter des coups d'estocs rapides et puissants en te servant de tes deux bras tout en économisant ton énergie. Avec un certain niveau de maîtrise, la lance permet une technique très utile, celle de tordre l'arme dans la plaie en la retirant rapidement chaque coup porté, garantissant un maximum de blessures fatales.
La pose d'escrime de base pour un lancier, c'est le bras directeur à l'arrière de la lance, donnant l'angle et l'impulsion, l'autre bras maintenant l'angle de la pointe et servant à extraire correctement le fer de l'arme.

Je rectifierais ton jeu de jambes pendant qu'on s'entraînera, la première partie, tu te serviras d'un de mes golems comme mannequin d'entraînement, ils sont faits pour encaisser et résister à ce qu'un soldat démon ne pourrait pas, aussi à contre-attaquer...Avec une précision proche de la perfection, je crois que j'avais atteint les une erreur de frappe tous les cent-vingt coups ou quelque chose du genre... »


Claquant des doigts pour activer un golem, il vint se mettre en place, une lance d'obsidienne aux mains, il prit immédiatement une pause de garde.

« Bien sûr, il ne contre-attaquera pas durant l'entraînement. En revanche, il te servira également pour apprendre la pose de défense, lui-même la prenant, il te suffit de regarder dans quelle position il se trouve et de la reproduire. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Mar 7 Oct - 15:38

Déria regarda Baal transformer son marteau en une énorme hache et s'appuyer négligemment dessus avant de commencer à lui expliquer ce qu'elle devrait faire lors d'un combat.

Elle essayait de se concentrer pour se rappeler un maximum des choses qui lui disait, même si elle savait par avance que dans la pratique, elle en oublierait un certain nombre.

Il lui expliqua qu'elle s'entraînerait contre un de ses golems, plus résistant qu'un soldat démon. Oui, pensa-t-elle ironiquement, il ne faudrait pas que par accident elle touche sa cible et le blesse ! On ne sait jamais, un coup de chance est vite arrivé.

Lorsqu'il claqua des doigts et qu'un des golems vint se placer, face à elle avec une lance d'obsidienne entre les mains, elle fut soulagée qu'il lui ait dit que la statue ne contre-attaquerait pas pendant son entraînement, elle ne doutait pas un instant que cette chose était meilleure combattante qu'elle ne l'était, et ne le serait avant longtemps.

Elle regardait le golem, en garde en face d'elle, attendant son premier mouvement. Elle jeta un regard vaguement interrogateur à son frère et ne voyant pas de réaction, se dit qu'il attendait qu'elle attaque.

Elle se mit à son tour en garde, copiant la position du golem. Elle essaya de se rappeler ce que Baal avait dit « le bras directeur à l'arrière de la lance, donnant l'angle et l'impulsion, l'autre bras maintenant l'angle de la pointe ».

S'efforçant de positionner ses mains correctement sur sa lance-faux, elle hésita un instant avant de tenter une attaque contre la statue.

Le golem para facilement son coup, et Déria jura quand la lance lui fut arrachée des mains par le choc, pour atterrir plusieurs mètres plus loin.

Elle soupira. Visiblement, il y avait du travail... beaucoup de travail. Elle glissa un regard vers son frère pour voir quelle allait être sa réaction à cette preuve flagrante de sa totale inaptitude au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Jeu 9 Oct - 10:44

Deria avait tenté d'attaquer le golem et s'était faite dépossédée de son arme, oui, c'était bien des erreurs de débutants, aucune inaptitude particulière, tout simplement du travail à faire sur la position et la tenue de l'arme.

« Bon, tu as brisé ton équilibre lors de ton attaque, tu n'as pas besoin de faire quitter ton pied du sol lorsque tu attaque, garde ta pose proche du sol, les jambes formant un angle presque droit. Tu t'es bloqué lors de la parade, ce qui n'a fait qu'augmenter l'impact du choc.
Tes mains ne doivent jamais prendre l'impact de plein fouet, si on te pare, dévie l'attaque rapidement en faisant glisser la lame au lieu de la laisser fixe. Ton adversaire est bâti en force et en résistance, il frappera toujours plus fort que toi, alors, ne met pas toute ta force dans une attaque, lance des attaques rapides en succession, ce que lui a en force, tu dois le compenser en vitesse et précision. J'ai désactivé la parade du golem, je la remettrais quand j'aurais jugé tes coups et réflexes assez bons. »

Elle ne s'était donc jamais battue, pourtant, elle qui était autrefois sous les directives du Gardien, je pensais qu'il lui aurait appris un minimum à se défendre, visiblement à part lui faire tenir le compte des âmes et la faire courir après les fuyards, il ne lui avait pas transmis grand-chose...
Il était grand temps qu'elle apprenne à se battre, si elle se retrouve séparée de ses troupes, elle devra savoir se défendre seule voire mieux pouvoir battre un opposant du même calibre. D'autant qu'en cas de défaite, la mort d'un Lieutenant portera un coup critique au moral des troupes et inversement pour le camp adverse.

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Jeu 9 Oct - 11:46

Déria regarda Baal alors qu'il lui expliquait pourquoi elle s'était fait arracher son arme des mains.

Elle était surprise de constater que c'était un professeur attentif et plutôt patient. Elle s'était plus ou moins attendu à ce que sa totale inexpérience dans le domaine du combat au mieux l'amuse et au pire l'exaspère.

Il semblait juste vaguement surpris de découvrir qu'elle ne s'était jamais battue. Mais, finalement, c'était assez logique. Elle avait été l'assistante d'Uriel pendant longtemps, et Uriel était un combattant aguerrit. Il devait penser qu'il lui avait appris au moins les rudiments.

Elle écouta les attentivement les explications de Baal. Oui, elle ne pouvait pas compter sur sa force physique dans un combat, mais la rapidité, elle devait pouvoir y arriver.

Elle alla ramasser sa faux sur le sol de l'arène et reprit sa position en face du Golem.

Il avait dit qu'il ne parerait plus pour le moment, donc, elle pourrait se concentrer sur sa position et ses mouvements.

Elle s'efforça de placer correctement ses pieds, et ses mains sur le manche de la faux.

Elle n'était pas tout à fait sûre d'avoir bien compris ce qu'il voulait dire pour le jeu de jambes, si ce n'est qu'elle ne devait pas lever un pied quand elle attaquait.

Elle lui jeta un coup d'œil, cherchant une indication, mais il resta impassible.

Deria ramena son attention sur le golem en face d'elle, et après encore un instant d'hésitation, elle se lança et attaqua avec un certain manque d'assurance.

Le golem ne bougea pas, elle reprit sa place, et recommença encore, s'efforçant de penser à la position de ses pieds et de ses mains.

Elle bougeait doucement, s'efforçant de faire les mouvements correctement.

Quand elle eut l'impression qu'elle tenait le mouvement, elle bougea plus vite.

Elle était surprise de voir qu'elle prenait rapidement de l'assurance. Ses coups s'étaient faits plus précis, plus rapides, et plus forts.

Déria continua un moment à frapper le Golem avec sa faux. Curieusement, elle prenait plaisir à cet exercice. Ça avait un côté étrangement défoulant et libérateur.

Et puis, l'attitude de Baal aussi lui redonnait confiance en elle. Il ne se moquait pas d'elle, il prenait du temps pour lui expliquer les bases, corriger ses erreurs et elle trouvait qu'à sa manière, il était encourageant.

Quand elle commença à avoir le souffle court à force d'attaquer la statue, elle s'arrêta et se tourna vers son frère, en quête d'une appréciation.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Ven 10 Oct - 11:49

Bien, ses coups ont pris en assurance... Cet entraînement était bien, mais il faut passer au niveau au dessus, l'esquive et le jeu de jambes ont beaucoup d'importance pour une combattante misant sur la vitesse et une certaine souplesse en bataille. Il fallait aussi que je la fasse surmonter ses peurs, ses doutes, la peur et la peur sont la fin du guerrier, une hésitation étant une sentence de mort dans la majorité des cas.

« Bien, il est temps que je passe à la suite, je pense que je vais un peu « personnaliser » ton entraînement... »

Faisant partir le golem hors de portée, je fis appel à mes pouvoirs pour que la terre se fracture par endroit et libère la lave se trouvant sous la surface. Modelant la lave en plusieurs statues, elles prirent lentement la forme d'un ange... Ce maudis Uriel... Voleur de reliques, le seul que je torturerais pour lui arracher mes anciennes créations de ses mains perfides. Refroidissant lentement, je vis le visage de Déria pâlir ou plutôt pâlir d'avantage, lorsqu'elle reconnut la face des statues.

« Il y a de fortes chances pour qu'il vienne te chercher si la guerre à lieu. Pour ça, il te faudra obtenir des informations sur ses faiblesses bien sûr, mais surtout ne pas hésiter s'il attaque, surpasser tes peurs... Et si possible, prendre sa tête... »

Elle était maintenant entourée de ces statues, une fois qu'elle balaya du regard les environs, je repris mes explications.

« Le but de cet exercice est avant tout de te faire travailler ton jeu de jambes et ta frappe, en gros deux exercices en un. La séquence sera toujours la même, deux pas un coup, tu passes à la prochaine statue, deux pas, un coup et ainsi de suite. Je surveillerais tes pas et ta frappe, à chaque échec, tu recommences le tour. Compris ? »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Ven 10 Oct - 17:41

Il ne fit pas de commentaire, mais il sembla à Déria qu'un éclair de satisfaction avait fugacement traversé le visage du Démon de la guerre.

« Bien, il est temps que je passe à la suite, je pense que je vais un peu « personnaliser » ton entraînement... »

Personnaliser l'entraînement ? Elle s'inquiéta de ce qu'il avait derrière la tête.

Il congédia le Golem et Déria vit des fissures s'ouvrir dans le sol et de la lave s'en élever avant de prendre une forme humanoïde. Elle observa plus attentivement les statues pendant que la lave refroidissait.

Quand elle comprit qui il avait voulu représenter, elle se sentit blêmir. Uriel.

Baal n'avait pas manqué de remarquer qu'il avait tapé dans le mile. Il reprit la parole :

« Il y a de fortes chances pour qu'il vienne te chercher si la guerre à lieu. Pour ça, il te faudra obtenir des informations sur ses faiblesses bien sûr, mais surtout ne pas hésiter s'il attaque, surpasser tes peurs... Et si possible, prendre sa tête... »

Ses faiblesses ? Elle ne lui en connaissait qu'une son immense ego. Et c'était justement parce qu'elle l'avait égratigné lors de la révolte contre Dieu qu'il lui en voulait tant, elle ne voyait pas trop comment elle pourrait se servir de ça contre lui.

Quand à ne pas hésiter et à surpasser ses peurs, elle ne savait pas si elle en serait capable. Même aujourd'hui, plus de 8000 ans plus tard, alors qu'elle était au même niveau que lui au niveau hiérarchique, quand il leur arrivait de se croiser lors de leurs chasses à l'âme, elle ne pouvait s'empêcher de retrouver son attitude d'autre fois.

Uriel l'impressionnait. Sa froideur, son dédain, la faisait se sentir comme une gamine prise en faute. Alors l'affronter...

Elle tourna lentement sur elle-même... Où qu'elle portât les yeux, elle voyait Uriel. Même si elle savait que ce n'était que des statues, des créations de Baal, elle ressentit un sentiment d'oppression.

Quand elle eut fini de faire le tour, Baal reprit la parole :

« Le but de cet exercice est avant tout de te faire travailler ton jeu de jambes et ta frappe, en gros deux exercices en un. La séquence sera toujours la même, deux pas un coup, tu passes à la prochaine statue, deux pas, un coup et ainsi de suite. Je surveillerais tes pas et ta frappe, à chaque échec, tu recommences le tour. Compris ? »


Elle ne répondit pas et ramena les yeux sur la statue la plus proche d'elle. Elle prit un instant pour tenter de se concentrer avant de se lancer. Mais dès qu'elle leva les yeux vers le visage de la statue et vit les traits d'Uriel, elle perdit tous ses moyens, se perdit dans ses mouvements de jambes et son coup fut si faible qu'il tenait plus de la caresse que du coup mortel.

Elle se reprit, et se remit à l'ouvrage, s'efforçant de ne pas regarder le visage des statues. Elle réussit à se concentrer jusqu'à la troisième, où elle eut un réflexe malheureux. Encore une fois, la vue du visage d'Uriel la déconcentra. Elle se perdit dans ses pas.

Elle jeta un regard à Baal. Il ne dit rien, mais d'un signe de tête lui ordonna de recommencer.

Elle se remit face à la première statue, et reprit l'exercice. Mais, jamais elle n'arriva à faire un tour complet. Toujours à un moment où à un autre, les traits du visage d'Uriel venaient la perturber.

Alors qu'elle attaquait un nouveau tour pour l'énième fois une bouffée de rage l'envahie soudain.

8000 ans... Il y avait plus de 8000 ans qu'elle avait été chassée du paradis et n'avait revu Uriel qu'à quelques reprises, et la simple vue d'une statue à son effigie lui faisait perdre ses moyens ! Ça suffisait ! Ça avait assez duré !

Soudain, la vue du visage d'Uriel ne lui fit plus perdre ses moyens, mais décupla sa rage ! Elle eut l'impression de sentir une flambée de puissance l'envahir.

Lorsqu'elle attaqua à nouveau, la lame de sa lance heurta la lave avec suffisamment de force pour faire naître des étincelles.

Elle continua le tour, sentant sa colère s'enfler à chaque nouvelle statue. Quand elle atteint la dernière, elle était quasiment en transe.

Sans vraiment contrôler ce qu'elle faisait, elle envoya une importante quantité de magie dans sa lance tout en attaquant la statue.

Le coup, combiné à sa magie, fut si puissant que la statue vola en éclat.

Ce ne fut que lorsqu'un éclat la frappa au visage, lui ouvrant la pommette qu'elle reprit ses esprits.

Visiblement, elle s'était un peu trop donnée. La rage retombant, ses jambes cédèrent et elle se retrouva assise sur le sol.

Elle trouva à peine le courage de lever les yeux vers son frère et de lui dire d'une voix faible :

-« Je crois qu'il va me falloir quelques minutes de repos. »
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Dim 12 Oct - 12:59

J'ai pu voir coup après coup Déria transformer sa peur en bravoure et sa bravoure en rage, j'ai pu voir ma sœur devenir qui elle est vraiment, se libérer de la peur que son ancien maître avait plantée dans son esprit. J'en étais heureux pour elle, car enfin je pouvais voir qu'elle venait de prendre son premier pas pour conquérir son existence. Elle finit assise sur le sol, un éclat l'ayant blessé lorsqu'elle brisa la statue en mille morceaux son vrai potentiel venait d'apparaître...

« Il est normal que tu sois fatiguée après avoir libéré ta vraie force pour la première fois, ce coup était tout simplement le relâchement de ta magie offensive, l'essence de ta puissance à l'état brut. L'essence du guerrier est de savoir contrôler sa rage pour en faire une arme précise, mesurée et mortelle. J'ai moi-même cédé à la fureur à Médiéval, laissant les archanges m’encercler alors que si mon esprit avait été clair, jamais cela n’aurait été possible. J'ai passé ces dix dernières années à dompter ma rage, pour moi la seule solution était d'en faire de la haine. Froide, méthodique et sans pitié. »

Je pouvais voir qu'il fallait un moment à Déria pour reprendre des forces, alors autant lui faire part de pourquoi je hais Uriel à ce point.

« Je veux la mort d'Uriel pour reprendre un artefact en particulier, la seule création qui puisse égaler le génie de ma Forge des âmes, le seul chez d’œuvre que j'ai conçu au Paradis, si dangereux qu'il fût à jamais enfermé avant ma chute. Par lui... »

Lâchant un profond soupir en me rappelant au mieux de ce moment, je repris mon histoire :

« Avant la chute, j'avais demandé à Seraphim son aide pour concevoir un objet de grandes puissances capable de me permettre d'utiliser l'éther pour créer mes reliques. De créer des runes si pures dans leurs matériaux et l'énergie ne qui allait ne les parcourir que rien n'aurait m'être impossible en matière de création d'objets. Que cela soit des forteresses imprenables, des sculptures d'une beauté sans pareilles ou des armes d'une perfection proche du rêve. Mais Uriel et Khael alarmé par mes entrevues avec Seraphim alertèrent Dieu, avec qui j'avais déjà eu plusieurs altercations. Notre créateur m'interdit d'utiliser mon chef-d'oeuvre malgré son potentiel et comme seul moi en était capable, il fut scellé. Juste avant ma chute, j'ai voulu m'emparer de ma création avant que je ne sois banni du paradis, pour y trouver une serrure inviolable, une serrure que j'avais moi-même forgée pour un autre... Pour Uriel, je le vis sourire alors que je sentais mon corps commencer à se déchirer, mon dernier souvenir avant que je sois tombé dans la lave des profondeurs... »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   Dim 12 Oct - 15:18


Cette fois, Déria était sûre d'avoir vu passer de la satisfaction sur le visage de son frère. Cette vision lui arracha un faible sourire. Elle s'était laissée envahir par la rage et avait réagit instinctivement, sans réfléchir, sans même penser. Elle pensait qu'il lui reprocherait son manque de contrôle, mais finalement, il semblait bien que ce soit justement cette explosion de rage qui l'avait le plus satisfait. Le fait qu'elle laisse éclater sa colère, qu'elle la libère et qu'elle s'en libère, d'une certaine manière.

Restant assise sur le sol, sentant encore que ses jambes n'étaient pas en état de la porter, elle l'écouta.

« Il est normal que tu sois fatiguée après avoir libéré ta vraie force pour la première fois, ce coup était tout simplement le relâchement de ta magie offensive, l'essence de ta puissance à l'état brut. L'essence du guerrier est de savoir contrôler sa rage pour en faire une arme précise, mesurée et mortelle. J'ai moi-même cédé à la fureur à Médiéval, laissant les archanges m'encercler alors que si mon esprit avait été clair, jamais cela n'aurait été possible. J'ai passé ces dix dernières années à dompter ma rage, pour moi la seule solution était d'en faire de la haine. Froide, méthodique et sans pitié. »


Pour la première fois, elle eut l'impression que Baal s'adressait à elle comme à un lieutenant des enfers à part entière. Elle ne retrouvait pas sur son visage et dans son ton le dédain avec lequel il s'adressait à elle habituellement, comme s'il se demandait comment une telle écervelée avait pu atteindre un tel poste dans la hiérarchie des enfers.

Il l'observa un instant, elle craint qu'il ne lui intime l'ordre de reprendre l'entraînement. Elle se sentait épuisée, comme jamais auparavant. Elle avait encore besoin de quelques minutes de répit avant de pouvoir se remettre au boulot.

Il dut le percevoir également, ou alors, peut être avait-il vécu ça autrefois et s'en rappelait-il ? Quoi qu'il en soit, il reprit la parole, lui laissant quelques instants de repos supplémentaires.

« Je veux la mort d'Uriel pour reprendre un artefact en particulier, la seule création qui puisse égaler le génie de ma Forge des âmes, le seul chez d'œuvre que j'ai conçu au Paradis, si dangereux qu'il fût à jamais enfermé avant ma chute. Par lui... »

Il soupira profondément. Visiblement ce souvenir lui était encore pénible.

« Avant la chute, j'avais demandé à Seraphim son aide pour concevoir un objet de grandes puissances capable de me permettre d'utiliser l'éther pour créer mes reliques. De créer des runes si pures dans leurs matériaux et l'énergie ne qui allait ne les parcourir que rien n'aurait m'être impossible en matière de création d'objets. Que cela soit des forteresses imprenables, des sculptures d'une beauté sans pareilles ou des armes d'une perfection proche du rêve. Mais Uriel et Khael alarmés par mes entrevues avec Seraphim alertèrent Dieu, avec qui j'avais déjà eu plusieurs altercations. Notre créateur m'interdit d'utiliser mon chef-d'œuvre malgré son potentiel et comme seul moi en était capable, il fut scellé. Juste avant ma chute, j'ai voulu m'emparer de ma création avant que je ne sois banni du paradis, pour y trouver une serrure inviolable, une serrure que j'avais moi-même forgée pour un autre... Pour Uriel, je le vis sourire alors que je sentais mon corps commencer à se déchirer, mon dernier souvenir avant que je sois tombé dans la lave des profondeurs... »


Déria n'était pas courant de cet évènement. Bien qu'elle ait été l'assistante d'Uriel à cette époque-là, on ne pouvait pas dire qu'il avait beaucoup d'estime pour elle et ne lui parlait pas de ses relations avec les autres archanges.

Uriel ne l'avait jamais considérée comme autre chose qu'un outil. Elle n'était bonne qu'à recopier des noms dans ce foutu livre.

Elle ressentit la morsure de la honte quand elle se rappela qu'à cette époque-là, elle aurait fait n'importe quoi pour obtenir une bribe d'attention de la part d'Uriel. Elle était tellement naïve, tellement bête aussi.

Si les renégats n'avaient pas eu trop de mal à la convaincre de se joindre à eux, c'était uniquement de la faute d'Uriel.

Penser à Uriel ralluma une étincelle de rage dans son cœur et elle serra les dents.

« Je l'ignorais. » répondit-elle à son frère. Avec un reniflement de dédain, elle ajouta « À cette époque-là, je passais ma vie enfermée dans le bureau où se trouvait le Grand Livre, et Uriel n'était pas du genre à faire des commentaires sur ses actes en ma présence. »

Elle s'arrêta un instant pour se reprendre, ces souvenirs faisant ressurgir en elle des émotions désagréables.

-« Sais-tu, Baal, pourquoi je me suis jointe à vous lors de la révolte, alors que finalement, cela ne me concernait pas vraiment ? »

Elle était sûre qu'il ne s'était jamais posé la question.

-« Comme tu le sais probablement, ma création n'était pas prévue. Je ne devrais pas exister, du coup, Dieu ne savait pas quoi faire de moi, c'est pour cette raison qu'elle a décidé de me mettre au service d'Uriel. J'ai l'impression d'avoir passé le temps avant notre chute enfermée dans un bureau à recopier des noms dans le « livre des morts » comme je l'appelais. Je n'avais que très peu de relations avec les autres anges ou archanges.
Peu à peu, a force d'être traitée avec mépris et d'avoir l'impression que les tâches que j'accomplissais n'avaient d'autre but que de me garder occupée, mon cœur s'est aigri. Quand certains des renégats m'ont approchée, pour la première fois de ma vie, j'ai eu l'impression qu'on faisait attention à moi, et de toute façon, si cette rébellion me permettait de sortir de ce bureau, c'était toujours ça de pris. »


Elle s'arrêta à nouveau et releva les yeux vers son frère.

-« Bien sûr, je sais bien que tu as toujours pensé que mon travail ici ne servait pas à grand-chose non plus. Mais je t'assure que, pour moi, c'est quand même beaucoup plus gratifiant que de gratter du papier à longueur de journée. »

Elle se tut, le temps de se relever, s'appuyant sur sa faux pour soutenir ses jambes encore chancelantes. Une fois debout, elle hocha les épaules en ajoutant :

-« Mais mon histoire n'a aucune importance. La seule chose qui compte, c'est que nous avons au moins un ennemi en commun. Je doute d'être jamais capable de vaincre Uriel. Mais toi tu le peux. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deux lieutenants, un entraînement. [PV Baal] [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: L'Arène-
Sauter vers: