Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Jeu 11 Déc - 18:32

Sa main était lourde, ses doigts étaient durs, et pourtant l’animal semblait apprécier la caresse. D’un mouvement négligé, il flatta l’encolure du saurus, lui permettant de brouter un temps. L’animal était fatigué. Il sentait son respect, la joie qu’il éprouvait de pouvoir chevaucher avec l’elfe. Mais les bois qui avaient bercé son enfance lui manquaient déjà. Cela faisait après tout plusieurs jours déjà qu’ils voyageaient, et même Akher, pourtant motivé par un but supérieur, commençait à se lasser de tout cela. Pourtant, même la monotonie de ce voyage lui paraissait préférable à ce qui l’attendait. Passer ne serait-ce qu’un instant dans ces havres impavides et abrutissant qu’étaient les cités humaines était une épreuve à chaque fois aussi insupportable. S’immerger dans cette fange, contempler leurs visages grossier, supporter leurs faux-semblants ridicules, se baigner dans la faiblesse qui les caractérisait, tout cela lui sembler être une punition qu’aucun crime ne pouvait justifier. Pire encore, il était cette fois à la merci de l’un d’entre eux. Un dénommé Ighvan, chef de la guilde des aventuriers. Si son nom était déjà souvent parvenu à ses oreilles, ce n’était que récemment qu’il lui avait réellement porté un réel intérêt. Un marchand qu’il avait capturé lui avait parlé d’une ancienne relique, d’une couronne ayant appartenu à un ancien chef de guerre de son peuple.

Outre le fait qu’il lui semblait inimaginable de laisser une telle pièce dans les mains d’un propriétaire illégitime, il pouvait parfaitement voir comment la couronne pouvait servir le destin de son peuple. Un tel objet lui apporterait une légitimité supplémentaire, sinon une reconnaissance bienvenue. Si cela ne suffirait sans doute pas, c’était néanmoins un très bon début. Il avait besoin d’un peu d’aide, et il semblait que mère Nature ait décidé de lui en accorder. Seul se tenait entre lui et l’artefact l’avidité d’un… fossoyeur. Il ne savait pas comment l’homme était entré en possession de ce trésor, mais il doutait que ce soit par des biais moralement justifiables. Qu’importait, il ne pouvait pas se permettre d’être regardant, et s’il devait pour atteindre son but satisfaire son avidité, cela ne lui posait qu’un désagrément mineur. Il se remit en route, sa monture rechignant brièvement.

Arrivé devant la ville, il libéra l’animal, lui transmettant mentalement des images de la forêt. iI rentrerait par ses propres moyens. Il n’eut que peu de problèmes à entrer dans la ville, et si les gardes le regardèrent d’abord avec une certaine suspicion, ils ne lui causèrent au final aucun problème. Les rues s’étendaient devant lui, comme les tentacules mornes d’une abomination anonyme. Il s’engouffra dans ce cadavre, tachant de garder son regard fixé droit devant lui, errant sans but dans la ville une heure durant. Il ne savait pas encore où il devait aller, mais il était pris d’une curiosité morbide. Il voulait étudier cette ville, les façons de ses habitants, son architecture. Il voulait comprendre son ennemi. Il finit cependant par se résoudre à demander son chemin, et à se diriger vers la guilde des aventuriers. Il fut accueilli par une porte de pierre et deux gardes aux mines peu accortes. S’il ne se départit pas de sa méfiance naturelle, il put au moins apprécier de voir dans cette ville un spectacle trop rare : deux êtres ayant pu forgés non pas par la facilité, mais par les épreuves de la vie.

Il expliqua brièvement les raisons de sa venue aux sentinelles, qui se concertèrent un bref instant avant de lui assigner un guide. Il pénétra dans le bâtiment, gardant un silence renfrogné. Son architecture était étrange et assez peu pratique, mais les voix de son peuple semblaient répondre à cet endroit. Prudent, il suivit son accompagnateur, s’enfonçant encore plus dans les couloirs labyrinthiques de l’imposant édifice.
Revenir en haut Aller en bas
Ighvan
Rpiste présent
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/10/2014

MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Jeu 11 Déc - 21:49

Le jour suivant mon retour de la réception, une surprise de taille m'attendait, on venait de me réveiller pour voir la femelle de mon warg mettre bas. Chaque génération de wargs rendait la guilde plus forte, autant que chaque œuf de griffon nous rendait plus apte à la chasse aux wyverns. Après une gestation difficile, Ela, la femelle venait de parvenir à mettre quatre petits au monde. L'un eu, le réflexe d'aller se blottir contre sa mère, un autre se déplacer avec peine vers son père, qui me présenta le petit en le saisissant par le col.Un warg entièrement noir, tentant de me grimper maladroitement dessus, refusant d'être manipulé et gigotant comme un vers de terre.

Ce simple comportement me laissa penser qu'il devenait d'ors et déjà l'un des futurs dominants de la meute.Les missions de traque de wargs étaient fréquentes, de ce fait nous parvenons souvent à ramener des juvéniles pour pouvoir les éduquer et en faire des montures ou des compagnons de traques. Rendant le petit à son père qui se dépêcha de le mettre en position pour qu'il puisse téter, je pris congé.

Mon warg devait considérer son devoir familial accompli car il me suivit dans les couloirs, comptant sans doute sur les soigneurs pour prendre soin de sa petite famille. J'avais un certain nombre de rapports à lire, des missions a accepter ou refuser, une longue réunion avec la guilde des érudits sur leurs études liés à certains artefacts. Mon boulot n'a pas de fin, c'est ça qui est à la fois bien et horriblement fatiguant avec ma fonction. M'apprêtant à commencer l'ascension vers mes quartiers pour reprendre mon travail, un de mes gardes m'interpella :

« Boss ! Y'a un elfe qui veut obtenir un artefact, comme vous êtes le seul officier présent. Je ne voyais pas trop à qui d'autre faire appel pour ce genre de transaction... »

« T'as bien fait, retourne à ton poste. »

Le guerrier me salua et se reprit la route vers les portes. Faisant face à l'elfe, je pus voir une différence nette, des bois, ça s'était rare. J'avais entendu parler de légendes à ce sujet par mes relations dans la guilde des érudits, mais je n'en avais jamais vu en personne. Je dominais par la taille ce guerrier des forêts, mais mon instinct ne trompait jamais.

J'avais en face de moi un combattant, une forme de fureur semblait parcourir son corps, une impression qu'il laissait dans son regard. Mon warg était tendu à sa vue, comme si cet individu allait me sauter dessus dans la seconde. J'étais moi-même sur la défensive, plus par réflexe que pour une réelle raison, malgré tout mon instinct me hurler de me préparer au combat.

« Salutations, je suis Ighvan, maître de la Guilde des Aventuriers. » Dis-je en frappant du poing mon plastron.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Jeu 11 Déc - 22:34

Akher observa avec attention celui qui devait être leur chef arriver, laissant un large sourire éclairer son visage, dévoilant l’émail impeccable de ses dents.  Il avait eu peur d’avoir à faire à un bureaucrate ou à un vieillard, et il devait avouer que la surprise était plaisante. Celui qui lui faisait face se déplaçait avec des mouvements précis et contrôlés, comme le faisait un vétéran en harmonie avec son corps. Qui plus est, il était accompagné d’un warg, et l’elfe savait pour en avoir souvent chassé toute la férocité de ces bêtes. Mieux encore, il existait entre eux un vrai lien, un de ceux qui n’était forgé que par une confiance forte et testée par le temps et les épreuves. Il pouvait sentir arriver de l’animal tout un flot d’émotions : de la méfiance, un peu de peur, mais par-dessus-tout une fidélité sans faille à son maître. Même pour un natif des forêts, ce genre de connexion était un trésor rare et précieux. Il aurait voulu les tuer. Leur sauter à la gorge, les égorger, frapper encore et encore jusqu’à ce qu’ils meurent et se repaitre de leurs entrailles. Ils étaient des adversaires suffisamment valeureux pour qu’il puisse trouver de l’honneur dans leur mort. Son sang bouillonnait dans ses veines, et toutes les voix de sa tête chantaient et criaient et hurlaient leur envie de violence, leur chœur rendu plus chaotique encore par leur exposition à ce contact étranger.

Stoïque, il chassa ces pensées inappropriées, se reconcentrant sur la situation présente. Il était ici pour des affaires, et si l’activité lui semblait bien moins plaisante que de se mesurer à l’homme en face de lui, elle était également beaucoup plus profitable. Il inclina brièvement la tête, saluant son hôte, avant de lui répondre d’une voix amicale :

" Bonjour à toi Ighvan, maître de la Guilde des Aventuriers. Je suis Akher, Chef du clan des Entrelacs Sanglants. Je… Suis désolé si je t’ai surpris.

Il marqua une courte pause, se demandant s’il n’avait pas été trop provoquant, avant de continuer, décidant d’ignorer ce petit faux pas :

- Comme tu le sais sans doute, je viens récupérer un artéfact de mon peuple. Une couronne simple, taillée dans le bois d’un arbre ancien. J’ai cru comprendre qu’elle était dans les mains de ta Guilde, et je souhaiterais ardemment m’en faire l’acheteur. Je suis prêt à négocier autant en vœux  qu’en devises."

Il le regarda, hésitant. Il avait failli lui dire à quel point cet objet était important pour son peuple, mais il n’y avait pas lieu de compliquer ce qui s’annonçait déjà comme une négociation difficile. Il plaça ses mains derrière son dos, attendant une réponse de son interlocuteur, se demandant comment il réagirait. S’il le sentait un peu tendu, il ne doutait pas de sa qualité. Il suffisait sans doute de le pousser un peu dans la bonne direction pour révéler un caractère appréciable. Mais ce n’était pas pour ça qu’il était là aujourd’hui, et il était à la limite préférable qu’il se révèle pleutre et malléable. Il en doutait, mais tout était possible pour un humain.
Revenir en haut Aller en bas
Ighvan
Rpiste présent
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/10/2014

MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Ven 12 Déc - 0:36

Voilà pourquoi les elfes des bois ont du mal à négocier, leur soif de sang est bien trop palpable, le mensonge était également bien peut crédible, l'expertise d'artefact reste et sera toujours la première étape après son acquisition. Cette couronne était loin d'être simple...

« Simple couronne ? Ce n'est pas ce que les érudits m'ont dit à son sujet. D'autant que son passé n'a fait que renforcer sa valeur. Ça ne m'étonne pas plus que ça qu'un elfe des bois prenne la peine se faire tout ce voyage depuis les grandes forêts pour l'obtenir. Après tout, vu les légendes de feu son illustre possesseur, y'a de quoi la vouloir. »

Indiquant à mon futur client de me suivre nous prirent place dans mon étude, mon warg se tenait à ma droite, toujours prêt à bondir.

« Bon, comme toujours tout dépend de ce que vous êtes prêt à payer, mes contacts elfes ont tout simplement dit que cette couronne ne leur apporterait rien. J'ai même eu droit à un « mais pourquoi voudrais-je ça ? » , la réponse la plus honnête que j'ai eue depuis un moment. »

Un instant plus tard, faisant un peu de place sur ma table, je repris la parole :

« Malgré tout certains collectionneurs m'en donnent un très bon prix, notamment haut-elfes. Ensuite, je n'ai rien contre le mensonge ça fait un peu partie des négociations. Mais quand on est le moins désolé du monde et que les muscles de la nuque et les mains serrées dans le dos hurlent l'envie d'attaquer, c'est un peu dur à croire.
En guise de démonstration de bonne volonté, autant avoir une discussion franche. Première partie : comment comptez-vous payer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Lun 15 Déc - 9:13

Une erreur donc. Il l’avait offensé, et il voyait l’autre se perdre en plaintes et remontrances. Remontant avec lui dans les couloirs du bâtiment, il observa ses alentours, tentant de se repérer dans les boyaux de pierre. Une tâche ardue et complexe, rendue plus difficile encore par les considérations de son hôte. Qu’il ne voit pas l’utilité de la couronne de Tiraen, il pouvait le comprendre. Qu’il s’offusque de l’emploi du mot simple, ou qu’il l’utilise comme prétexte pour s’indigner, il admettait volontiers que cela faisait partie du jeu. Mais qu’il traite cet artefact comme une pièce de viande dont on discuterait le prix, cela était pour l’elfe sylvain plus dur à avaler. Mais il endurerait, comme toujours. Il était bon pour cela. Bon, et très patient. Ils finirent néanmoins par prendre place dans ce qui devait être son bureau, et il le regarda ordonner les accumulations de sa table. Il était resté silencieux tout le long, écoutant attentivement son interlocuteur, qui semblait plus porté au bavardage que lui. Finalement, après quelques circonvolutions d’usages, il en vint au but ultime de sa démonstration, la méthode de paiement. D’un geste négligent, Akher passa sa main sur son menton, avant de chasser un insecte imaginaire. Il claqua la langue, réfléchit un court instant, et d’un air satisfait, reprit :

" Encore une fois, je m’excuse si je vous ai surpris, ou offensé. Le voyage a été long, et le… stress a sans doute troublé mon esprit. Restez assuré que mes instincts sont sous contrôle, et que votre sécurité n’est pas en danger, dit-il en levant les mains en signe de paix, avant de reprendre, d’un ton apaisé. Quant à la méthode de paiement, je suis encore une fois prêt à négocier en devises ou en faveurs. Cet artefact a pour mon peuple une grande valeur, comme vous l’avez souligné. Nommez votre prix. "

Tout cela était sale. Il était là, dans un cercueil gigantesque empreint de l’odeur de la mort, à négocier avec un marchand l’héritage sacré de son peuple. Cela n’était pas bien, et c’était pour cela qu’il le faisait. Parce que personne d’autre que lui ne pouvait se salir les mains pour assurer à ses frères leur avenir. Il faillit replacer ses mains derrière son dos, mais décida finalement de les croiser sur son torse, les laissant bien en évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Ighvan
Rpiste présent
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 20/10/2014

MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Mar 6 Jan - 23:48

« Ainsi soit-il. Pour prendre deux des offres d'un niveau satisfaisant, on a cinq cent pièces d'or ou trois cents avec un contrat d'exploration complet. Quant à ma sécurité, c'est plutôt pour la vôtre que je vous mettez en garde, j'ai survécu à bien pire situation avec le sourire aux lèvres. C'est ça la chasse aux « monstres » et de s'aventurer dans les ruines.»

Cette couronne semble avoir un lourd impact politique, une majorité d'offre venaient d'elfes souhaitant l'enfermer au fin fond de leurs collections privées, garantir qu'elle reste une relique du passé en somme.
Lui, c'était différent, en général les elfes des bois quittent rarement leur territoire par plaisir, quasiment toujours par contrainte.
Son malaise était évident, il ne voulait rien toucher, comme si chaque pierre pouvait lui souiller l'âme par contact. De toute façon s'il n'avait pas de quoi payer, c'était son problème. Les reliques sont des objets rares et baisser les prix, c'est abaisser la réputation de ma guilde, ce qui est, bien sûr, hors de questions.
Les affaires sont les affaires, vu le nombre exorbitant de préjugés qui traînent sur les elfes des bois, en même temps c'est ceux qu'on vois le moins qu'on critique le plus. C'est pas les relations intra-elfes qui vont arranger les choses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   Jeu 8 Jan - 10:49

L’autre tentait de le provoquer, ses mots tranchant l'air pour venir le gifler, laissant sur son visage une trace visqueuse et collante, dont il ne savait comment se débarrasser. Chaque seconde qui passait rendait ce moment plus humiliant et difficile à supporter, et le fait que son hôte s’amuse à jouer de sa position dominante pour retourner le couteau dans la plaie n’arrangeait que peu sa situation. Restait simplement à espérer qu’il ne viendrait pas la saler après, dans un des ces accès aléatoires qu'il savait agiter les humains. D’un geste calme et mesuré, ne souhaitant pas ajouter à la tension déjà palpable de la scène, il porta la main à son sac de voyage, le posa à ses pieds et le dénoua, avant d’en sortir une large bourse, qu’il posa devant lui sur la table dans un bruit mat et teintant, comme le cri assourdi d'un oisillon. L’or n’avait pour lui que peu de valeur, et il ne souhaitait pas se perdre en de vains palabres et manquer ainsi de respect à un artefact plusieurs fois centenaires pour tenter d'économiser quelques ronds brillants.

" Cela devrait largement couvrir le prix de la couronne, commenta-t-il d’un ton désintéressé. En revanche, j’ai peur de ne pouvoir t’accorder passage en territoire elfe. Ce n’est pas une place pour toi, Ighvan, maître de la Guilde des aventuriers. Ce n’est pas une place pour un non-elfe en général.

La transaction toucherait bientôt à sa fin, et pourtant le jeune elfe souhaitait encore parler avec son vis-à-vis. Il était étrange, différent des autres humains, et s’il voyait que la fierté et la convoitise consumaient son esprit, que ses actions résultaient non pas d’une planification soigneuse et d’une doctrine vertueuse mais de mouvements erratique et spasmodiques, il se démarquait tout de même de ses pairs, au moins en ce qu’il ne se consumait pas totalement lui-même. Il ne savait en revanche pas pourquoi son partenaire marchand semblait tant se détacher des mornes visages qu'il commandait. Akher soupira, se demanda si l’autre portait aussi sur lui ce genre de jugements, et jusqu’à quel point il pouvait douter de leur validité. Il chassa ces doutes pernicieux de son esprit, et se concentra sur la réalité qu'il avait face à lui. Il ne servait à rien d'explorer de nouveau ce genre de considérations, quant il avait encore tant à faire. Il plongea ses yeux dans ceux du marchand, et lâcha quelques mots, sans tenter de dissimuler plus longtemps sa lassitude :

- Si ces formalités mercantiles sont accomplies, me feras-tu le plaisir de me montrer ta guilde ? Je suis assez curieux de voir comment elle fonctionne, et je dois avouer que la perspective de reprendre la route immédiatement ne me plait pas. "

Sa voix tomba, et attendant la réponse de son interlocuteur, il repassa son baluchon sur son épaule, nouant les attaches afin qu'il ne saute pas avec chacun de ses pas. Observer de l'intérieur la Guilde des aventuriers était une opportunité qu'il rechignait à laisser passer. Après tout, comme toute organisation, elle était finalement assez discrète quant à ses méthodes et son fonctionnement intérieur...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il est des mains trop lourdes. [PV Ighvan/Akher][Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 112 mains serrées—Fanfic by Sacchan AKHTS!
» Regardez ça aller. Est-ce que je tire trop fort sur la laisse de l'animal?
» tant que les secrets sont entre de bonnes mains [Sébastien]
» FIDJI canichou abricot 17 ans abandonné car trop vieux (76)
» [Foret] Cette chasse est gardée et il y a un prédateur de trop ici... [PV: Len Tsukimori & Lena Carter]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Rercis :: La ville-
Sauter vers: