Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les épées et l'oriflamme [Solo ; Partie I]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 24

MessageSujet: Les épées et l'oriflamme [Solo ; Partie I]    Jeu 29 Jan - 0:23

Être un sous-officier dans une armée, c'était répondre à certaines attentes entre les soldats et les officiers supérieurs de l'armée du royaume d'Elesia. Il fallait dire qu'il fallait un peu de tout dans une armée, surtout d'hommes servant de passerelle entre le commandement et les troupes.C'était le rôle des sous-officiers, ceux qui transmettaient les ordres des commandants aux troupes et qui s'assuraient que les soldats respectaient les ordres transmis. Un rôle peux simple, car les grades de sous-officiers demandaient souvent de bien connaitre leurs hommes et souvent les accompagner en missions tout en faisant en sorte qu'ils revenaient en un seul morceau. Mais des escarmouches ou des missions ou il fallait sortir l'épée étaient très souvent sanglant, un combat sans mort serait une très belle victoire pour un sous-officier. Quand aux commandants, ils se fiche bien de qui est mort et considère les tombés aux combats comme des sacrifices nécessaires. Des sacrifices que les sous-officiers souffraient, voir des hommes mourir sans l'avoir pu les ramener chez eux était un terrible coup à prendre et sans compter les nouvelles recrues qui étaient pour la plupart bien jeunes tout en ayant aucunes connaissances du combat.

C'était le cas de certains sous-officiers d'Elesia et il y avait les autres, comme Arthurios. Bien que possédant le modeste grade de sergent et ayant une poignée d'homme à ses ordres, le jeune homme était coincé lui et ses hommes entre les murs de la ville à jouer la police civile. Il fallait dire que l'action manquait, quelques bagarres d'ivrognes rapidement maitriser, de la surveillance et des exercices pour maintenir le moral. En claire, l'ennuie le plus total pour l'homme d'arme qui était en manque total d'action. A part les duels et un missions effectuer au coté de la guilde des aventuriers, le jeune hommes n'avait plus trop l'occasion de tirer l'épée hors du fourreaux.

Il y avait surement des évènements qui l'avait interpeller, la rencontre de Deria et tout ses frères démons rencontré dans la ville de Myth lors de la soirée Halloween. Malgré son amour pour la démone de la mort, il se demandait comment cela allait finir. Il ne connaissait rien de l'enfer, encore très peu de Deria et encore plus de son entourage. Il aurait vite fait de se prendre un démon sur le dos ou tout simplement s'attirer d'autres ennuis. Il se rappelait de ce "Baal" et de ses paroles sur le royaume d'Elesia, des mots qu'il ne fallait certainement pas prendre à la légère. Des démons qui n'avaient aucunes difficultés à ce mêler dans les foules humaines, s'en était presque effrayant. Bien que la soirée était costumée, il se rappelait très bien que Deria pouvait changer de visage à volonté et cela pouvait être de même avec les autres créature venant de l'enfer. Ce démon qui avait parlé des menaces sur le royaume et la famille royale pouvait être dangereux à l'avenir ou tout simplement y avait il déjà des démons qui opéraient dans la cours royale ?

Beaucoup de question qui restaient sans réponses, la seule personne capable de l'éclairer un peu ne serait que la démone de la mort, mais c'était une belle femme difficile à trouver sans doute du à sa triste tâche. Ils s'étaient retrouvés à différent endroit et différents évènements, le jeune soldat n'était pas prêt à la voir avant un certain moment. Cela le faisait rire, que pouvait elle penser de lui. Lui était un simple sous-officier humain avec de pauvres moyens et elle était une puissante démone de l'enfer.

"Hey ! Tu m'écoute ou le coup que ta reçus tout à l'heure ta complétement sonner ?"

Les cris de soulards remplaçaient rapidement les profondes pensées du jeune homme et l'ambiance de la taverne revenait peu à peu à ses oreilles. Un de ses camarade l'avait sorti brutalement de ses réflexions et lui rappelait la bière qu'il avait commander, ainsi que cette salle blessure à la lèvre. Un duel avec un adversaire bien assez coriace cette fois ci et il avait faillit y laisser sa mâchoire si le jeune sergent d'arme n'avait pas réagit à temps. Le jeune homme soupira en souffrant légèrement de la blessure qui prenait son temps à cicatriser.

"Pardonne moi, tu disais ?"

"Le gars que t'as poutrer tout à l'heure était pas commode, après t'avoir porter un coup, ça à bien surpris les autres de te voir en prendre une sévèrement. Comment va cette lèvre ?"

"J'ai connu pire et c'est pas parce que je me prend une petite blessure que cela va m’empêcher de combattre."

En effet, cette blessure n'allait laisser qu'une petite cicatrise et pas grand chose. Cela ne l'avait pas défigurer non plus. Bon certes, peux être que Deria l'interrogera sur la cicatrise, mais ce n'était pas non plus la fin du monde.

"Tu as aussi entendu les nouvelles dernièrement ? Y parait, qu'il va y avoir un ratissement de zone dans les jours à suivre ..."  

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthurios Kermano
Rpiste moyen
avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 18/08/2014
Age : 24

MessageSujet: Re: Les épées et l'oriflamme [Solo ; Partie I]    Dim 1 Fév - 14:23

Un ratissement de zone, ou plutôt une battue, allait avoir lieux les jours qui suivaient. C'était le genre d’opération que le haut commandement ordonnait s'il n'arrivait pas à mettre la main sur quelque chose. Une opération qui demandait la mobilisation de beaucoup d'homme en arme pour l'effectuer à bien, ce n'était pas de simples recherches. Si on mobilisait une bonne quantité d'hommes c'était qu'il y avait une raison de le faire et très souvent ce genre d’opération se terminait par les armes. Rien de bien marrant en somme, c'était une mission tout à fait banale qui visait à retrouver le plus rapidement possible une cible et la submerger par le nombre.

C'était en tout cas beaucoup mieux que de se promener dans les rues de la ville et jouer aux gardes civils. A force de patrouiller, le jeune sergent connaissait les rues par cœur, ainsi que les habitants qui y vivaient. Il aurait encore pu finir guide touristique si l'armée venait à en renvoyer certain. Peut être que les patrouilles en ville étaient essentielles en ville, mais l'ordre était déjà bien présent dans les rues de la capitale. Non, l'endroit ou les patrouilles seraient plus utile se serait en haut, toutes ces intrigues entre noble et ces gamins du roi qui s'entretuait pour obtenir une chaise, ainsi qu'une couronne étaient pathétiques. Ils n'aidaient pas les soldats ceux d'en haut, ni les intérêts du peuple et c'était encore aux soldats de préserver l'ordre alors que les nobles cachaient entre eux des poignards dans leurs sourires.

Il était vrais que ce genre d'opération pouvait un peu changer le triste quotidien du jeune soldat, il pouvait au moins se rendre utile et faire autre chose que de patrouiller. Si un autre Kermano venait à savoir son rôle, il donnerait pas chère de sa peau aux moquerie des membres de sa famille. La plupart d'entre eux étaient mercenaires ou alors aventurier ou encore se battaient pour leurs propres compte, mais le jeune sergent ne faisait que patrouiller. Il faut dire qu'il n'y avait pas grand chose à faire en tant que soldat en période de paix, mieux fallait accepter ce genre d'opération et demander les détailles pendant qu'il en était à là.

"Ils poursuivent quoi cette fois ? Un évadé une nouvelle fois ?"

"Non pas cette fois, il s'agit d'un groupe qui mène au bout du nez un seigneur de notre royaume, il réclame la tête du chef de ce groupe ... Si tu es intéresser, il y a le rassemblement demain."

Plus intéressant encore, il s’agissait d'un groupe armée qui se moquait d'un noble. L'envie de participer à cette chasse intéressait le jeune sergent, mais avec d'autre idée en tête. Pourquoi s'occuper de cela en groupe alors qu'avec se division et quelques stratégies il pourrait en venir à bout. Finalement, le jeune soldat n'allait pas encore profiter de cette soirée et qu'il s'était mit du pain sur sa planche.

"Je vais faire un tour dans les baraquements de mes gars, je revient sans doute après."

"Ne va pas tenter le diable, c'est dangereux."

Apparemment on connaissait bien le jeune homme qui quittait la taverne, mais qu'importe. Il voulait un peu d'action et il en aurait, bien qu'il n'avait aucune information sur une récompense. Peut être encore de l'argent et l'estime d'un noble. Après quelques minute de marche, il arriva en face des caserne que deux de ses hommes qui jouaient au dés se m’étaient au "garde à vous". Les regardant tout en étant perplexe, il savait que ces soldats avaient envie d'action et arrêter de faire d'interminable ronde sans aucun intérêt.

"Rassembler les autres, on va à la chasse, mais surtout n'alerter pas les autres. Je me rend à la porte de la ville et on se retrouve à l’extérieur des murs."

Sachant que leurs chef avait trouvé quelque chose, les deux soldats se dépêchaient de chercher les autres et de les emmener avec leurs équipements. Tandis que le jeune sergent se rapprochait des porte, il tentait de réfléchir pour trouver une excuse afin de franchir les portes avec son groupe. Bien qu'il n'y avait aucune raison de ne pas dire la vérité, ceux qui gardait la porte devait alerter le haut commandement de toute sortie armée des hommes de l'armée d'Elesia. Un vieille homme d'arme faisait office de garde, cela allait être facile finalement.

"Vous venez faire quoi ici, sergent ?"

"Rien de plus simple que de sortir mes hommes pour un entrainement nocturne, il faut bien s'entrainer pour mieux connaitre son potentiel dans la nuit noire."

Après une profonde réflexion, le vieille homme n'en rajouta pas, mais il semblait mordre à l'hameçon et ne semblait pas être au courant d'une opération dans les jours à suivre. Les portes s'ouvraient et il ne restait plus qu'à attendre ses hommes tout en réfléchissant par ou commencer à chercher.


suite ici:
 

_________________
Si tout votre plan fonctionne dans les moindres détailles, stopper tout et changer de stratégie. Vous foncez forcément dans un piège.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les épées et l'oriflamme [Solo ; Partie I]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sappy, le village de Raito [Flashback - Solo] [Partie 1]
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Elesia :: Taverne "Le Corbeau Ivre"-
Sauter vers: