Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Solo]Baal Mephiston - Intro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: [Solo]Baal Mephiston - Intro   Mer 4 Juin - 13:21

J'étais là, assis dans ma chambre au fin fond de mes forges, en plein cœur de mes archives. Pourtant je ne pouvais rien faire, je me devais de faire le point. Mettre à plat avant de reprendre la création frénétique que j'aime tant.
Mon libram, m'aidera à cela, il contient tout depuis que Dieu me donna un rôle, jusqu'à ma trahison, finissant en cet instant présent, mes fesses sur ce siège.

Il y a 10984 années, j'étais Konrad Curze, Archange de la justice , chargé d'apporter l'ordre et la loi sur terre. J'ai accompli ce devoir durant bien des cycles. Et pour mieux l'accomplir, j'inventai des armes de neutralisation de plus en plus performante, créant inlassablement pour mieux équiper nos agents terriens.
L'art de la forge était né.

Une parenthèse qui m'amusera toujours, la grande majorité des troupes angéliques utilisent toujours mes schémas d'armures et d'armement, comme quoi mes créations profitent à tous.

Hélas nous, mes juges et moi, devenions de plus en plus désespérés, nous ne pouvions remplir notre devoir car à chaque fois que l'ordre revenait c'était pour qu'un chaos et sanglant bien plus terrible ne soit perpétré. Notre désespoir ne fit que grandir au fil du temps et notre frustration devint colère qui finit par se muer en haine.
Nos échecs nous rendirent amer et furieux fureur envers ces terriens imparfaits que nous devions protéger malgré leur ignorance.
C'est ainsi que les ténèbres de la guerre s'enfoncèrent en mon cœur. Certains parleront de corruption, d'autres de lucidité. De mon point de vue c'est un peu de tout ça. Dieu semblait ne pas vouloir intervenir, considérant que la terre devait rester livrée à elle-même et ce malgré les carnages et le chaos.
Mais de notre point de vue, notre devoir était vain, les terriens, créatures avides et imparfaites étaient destinés à s'autodétruire, tel était leur futur entièrement tracé par l'échec de leur création.

J'ai forgé des prisons, créer des sorts ralentissant le Temps sur une zone donnée, des flammes capables de faire fondre les métaux et de réduire en cendres jusqu'à la volonté de ma cible, et des armes capables de trancher des âmes.. Ainsi que bien d'autres moyens de dissuasion, rien n'y fit, rien.
À la fin dans ma dépression, je finis par forger des protections supplémentaires pour mes gardiens, ne sortant plus de quartiers, dans la recherche frénétique d'un moyen d'enfin stopper cette folie.
Mais la seule réponse qui me vint était un contrôle de masse, un jugement ultime, un sort réduisant les victimes en des zombies réalisant aveuglément la volonté du lanceur.

Consumé par le désespoir , je créa une loi barbare pour les peuples de la terre, un système de champions pour empêcher les carnages.
Les mortels ont accepté cette solution très rapidement et les batailles ouvertes avaient grandement diminué, malgré des rumeurs circulées sur mon propre jugement. Que le sacrifice volontaire de deux mortels n'était pas acceptable.
Celui qui m'avait transmis ces rumeurs n'était nul autre que Lucifer lui-même, le bras droit Dieu...
À ce moment-là comment ne pouvais-je pas le croire ?
Mon dégoût était tel qu'il ne me restait qu'une solution pour faire comprendre la réalité à notre créateur, suivre Lucifer dans sa rébellion et devenir l'incarnation de ce que j'avais tant combattu.
Ainsi je pourrais lui faire enfin comprendre que la guerre est inévitable, que Dieu le sache ou non. Il le comprendra et l'admettra.
La mort est aussi inévitable que la guerre, revenant sans cesse dans un cycle prédéfini par un destin immuable, voilà la réalité et même Dieu y est soumis.

Pourtant maintenant, je me rend compte que mon rôle s’achèvera par ma disparition, par ma mort.
Dieu ne me pardonnera jamais ma trahison, jamais.
Je me demande simplement si Dieu va réduire nos âmes à néant ou les utilisées pour recréer d'autres archanges.

Une chose m'inquiète plus que tout, que Dieu ne détruise tout ce que j'ai créé. Qu'il anéantisse mes eidolons, ou qu'il découvre que j'ai confié le secret de la création des golems aux nains, en échange de leurs minerais les plus rares.
Il est vrai qu'il se fait maintenant appeler Gabrielle, il ou elle, qu'importe réellement.
Mes eidolons, fusion d'âmes, d'une source de force magique liquéfiée et de métaux d’exception, étaient à la base des créations inanimées mais une épée se mit à me répondre...
Elle me demanda son nom, pourquoi elle était en colère, pourquoi elle avait été créé. Je l'ai nommée Abaddon, à ma grande surprise elle me nomma « père ». Je la fis rectifiée en « créateur », nul ne peut savoir que j'avais conservé mes souvenirs, ainsi nul ne peut s'en servir contre moi.
D'autres suivirent, chaque arme avec une personnalité unique et un seul but, me faire honneur, tels des enfants tentant de gagner le respect de leur géniteur.
Urbaz a été une de mes meilleures créations, conçu suite à un des rituels les plus complexes que je n'ai jamais reproduit, intelligent, fort et capable de voir la guerre comme une entité et non pas comme un but.
Grâce à Urbaz je pouvais voir la guerre sous toutes ses formes à l'avance, il finit par évolué à une forme d'omniscience de la guerre, pouvant la prévoir, la sentir et l'analyser en même temps.

Mais lorsque j'ai réalisé mon destin, j'ai décidé de l'altérer, de ne pas disparaître, de revenir et de me dissimuler du regard de Gabrielle et de Lucifer. Si je meurs mes armes, mes... Enfants, perdront la raison et deviendront un danger pour la création elle-même. Il n'y a rien de pire que la rage vengeresse d'un orphelin.

Elles ne s'arrêteront jamais, détruisant tout sur leur passage et chacune à leur manière. C'est pour ça que je dois survivre, même si la moitié de mes enfants restera enfermée dans l'injustice totale, six restent libres.
Je suis le seul à pouvoir les sentir, à reconnaître leurs auras, n'étant ni ange, ni démon, ni mortel, les anges n'ont aucun moyen de les suivre ni de les sentir.
Autant attendre la prochaine guerre et les appeler à ce moment-là.

Lorsque Urbaz avait déclaré que la guerre était imminente, il y a dix ans j'ai commander la création d'une garde de golems de guerre, mille pour être exact.
Mes troupes forment maintenant une réelle élite, par leur nature, ils obéissent aux ordres avec précision, discipline et efficacité . Mes ingénieurs ne sont pas en reste créant des armes de sièges et des golems d'assaut toujours plus meurtriers.
Mon cercle était prêt pour Myth, année après année, ils continuaient à forger et inventer, année après année, alignant sans cesse de nouvelles stratégies.

Armageddon peut garder ses esclaves, moi j'ai mes créations, mes champions, mes tueurs.


Dernière édition par Baal Mephiston le Dim 11 Jan - 18:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: [Solo]Baal Mephiston - Intro   Dim 20 Juil - 14:07

Les âmes données par Séléphim suffiraient à recréer mon épée, l'épée de justice, brisé lors de ma chute en ouvrant ma poitrine, me permettant d'arracher mon cœur pour le brûler.
Je vais la reforger pour en faire l'arme ultime.
J'ai déjà modifié la forge pour me servir de nouveau corps suite à ma mort probable lors de la guerre à venir...
Fermant le tiroir d’obsidienne, je fixais du regard les fragments disparaître à l'intérieur de la création arcanique. La forge analysa la lame en un instant. M'envoyant par la pensée le résultat, une image du moi du passé.


Konrad (Baal sous sa forme d'ange):
 

Je ressentis à nouveau la plaie béante que fût mon cœur battre d'une plainte douloureuse. Un fantôme blessant d'une partie de moi disparu.
Il était temps de m'y mettre, entrant en méditation, je pouvais alors me mettre au diapason avec l'arme et comprendre ses intentions. La lame était en peine, toujours en deuil... Souffrant de mon trépas.
Elle se sent abandonnée, veut venger la mort de son maître et mettre son âme au repos en lui offrant la vengeance qu'il désire.
Sortant de la méditation, j'ouvrais le compartiment où le sang servant à lier l'arme à son âme était coulé. Ouvrant ma poignée je vis mon sang, épais et en fusion, se précipiter dans la rigole.
Activant la forge, le sang, l'alliage de métaux et les restes de l'arme se mêlent, fusionnant pour créer une nouvelle arme.
À la seconde où le processus fit terminer, deux larges pattes noires surgirent de l'orifice de sortie des armes finies. Un grognement menaçant se fit entendre puis une ombre couleur de sang séché surgit de la forge.
La large créature atterrie habilement sur le sol puis s’assit devant moi. Me fixant de ses yeux ressemblant davantage à deux flammes qu'à une paire d'iris.

"Gwyllgi est mon nom maître."

Le saisissant par la nuque le chien démoniaque se transforma en une lame d'apparence vivante. Bougeant sous mes doigts, fendant l'air pour la tester un rugissement en sortit et le coup trancha la pièce, taillant l’obsidienne avec la même difficulté que l'air.

"Allons tuer maître."


Dernière édition par Baal Mephiston le Ven 16 Jan - 14:04, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: [Solo]Baal Mephiston - Intro   Dim 11 Jan - 18:24

Je me retrouvais enfin seul sur mon trône, enfin, je pouvais laisser mes pensées vagabondées, l'état actuel de mon long désir de vengeance était enfin à portée de mes griffes.
Pourtant, ce n'était qu'une étape, une étape pour enfin parvenir à mon vrai but.
Pour ça, il me fallait mon gantelet, celui que j'ai créé il y a fort longtemps, celui qui m'a permis de maîtriser l'éther, de créer par l'esprit.
Une pâle copie du réel pouvoir de Dieu bien sûr, je n'ai pu créer qu'un objet avant de tomber à genoux, pour finalement perdre conscience.
Malgré tout, ma création était devenue réalité, jusqu'à sa destruction. Mon travail a été déclaré un blasphème par bien des anges. Il me fut volé, enfermé hors de ma portée, laissé à pourrir sur place.

C'est ce moment qui me fit ressentir de la colère pour la première fois, rien de comparable à aujourd'hui bien sûr. Cette étincelle tenait plus de l'indignation qu'autre chose. Pourtant, la graine était plantée.

Après maintes tentatives de faire prendre ses responsabilités à Dieu qui ne se soldèrent qu'en échec, mon indignation devint de la rancœur pour finir en haine.
Lucifer s'est servi de cette colère dans sa propre vaine vengeance, je voulais à tout prix reprendre mon bien, si pour cela, il me fallait trahir mon incapable de créateur qu'il en soit ainsi.
À ce moment-là, j'ai trahi Dieu, le combat avait commencé.
J'ai mené des troupes comme toujours, mes stratégies nous permettent de tenir la ligne, répartissant nos efforts pour pouvoir avancer vers Aglanor.
Un hurlement tonitruant coupa net la bataille, Dieu, lança un sort, une insulte, une supplication ? Je n'ai pas entendu... Je n'ai pas pu comprendre ces mots...
Ensuite, je vis un abîme se formait derrière moi, emportant ceux qui s'y trouvaient vers les ténèbres.
Je me souviendrais toujours de la pensée que j'ai eue à ce moment : Pas maintenant !

Je déployais mes ailes et chargeais vers le Gardien, le bras tendu vers la clé qu'il portait encore autours du cou, cette clé menant à mon chef d'œuvre, la clé pour enfin comprendre cette réalité !
Au dernier moment, je sentis le vide sous mes pieds me happer, m'emmenant de force vers les profondeurs.
Fixant le Gardien droit dans les yeux, résistant juste assez de temps pour pouvoir lui déclarer :

« Je reviendrais. »

Avant de tomber...
Encore et toujours, dans une chute semblant sans fin. Je sentais un liquide chaud me parcourir les joues, serait-ce des larmes ? Moi, pleurer ?
Pour la première, je réalisais vraiment ce qu'on venait de me prendre, tandis que mon corps commençait à prendre feu, ma chair à changer, mon sang devenant épais, bouillant... En fusion...
Mon propre corps se ravageait de l'intérieur, la noirceur semblant dévorer le peut de lumière restant en moi.
Toute mon amertume, ma haine et ma colère déferlèrent à l'instant où ma combustion commença.
Hurlant de rage, seul ma chute dans un océan de lave me fit taire. Le roc en fusion fusionnant avec mon corps calciné. À la dérive, je perdis conscience...
Une vision m'apparut, des vues de guerre, de meurtres, de combats...
Des armées se jetant les unes sur les autres, le sang et les flammes couvrant tout sur son passage. Dilysia devenant un roc sans vie.
Le futur que j'ai craint toute ma vie d'ange. Maintenant, je voyais enfin la vérité.
Ce monde était bâclé, ces races par conséquence étaient imparfaites. Donc pour créer un monde digne de ce nom, deux options s'offraient à moi :

La première était de détruire toute vie sur Dilysia et d'utiliser les âmes pour nourrir Yggdrasil jusqu'à ce que celui-ci parvienne à créer des races de plus grande qualité.
La deuxième étaient de reprendre mes créations des mains d'Uriel et de continuer mes expériences en créant de nouveaux mondes, jusqu'à parvenir à un résultat satisfaisant.

La deuxième option semblé la plus intéressante, pour y parvenir, je me devais de sortir de ma prison rougeoyante. Sortant de ma torpeur, je me mis à absorber l'océan de lave, devenant mon nouveau corps. Toutes ces flammes attisèrent ma rage, la violence de mon âme augmentant alors que je finis d'absorber de quoi me créer le corps dont j'avais besoin.
Un corps capable de contenir toute ma puissance, toute ma colère. Contenir la flamme noire rugissante qu'était devenu mon cœur.
Cet afflux de pouvoir et ma fureur prirent le dessus sur le peut de raison qui me restait, remplacée par une faim et une rage animale. Manipulant la lave, je laissa ma nouvelle puissance s'exprimer pleinement, ainsi mon saut hors du roc mêlé à la manipulation de la lave créa un volcan.
Le magma me servait de propulsion happant entres mes crocs les anges tombant toujours des cieux, dévorant mes congénères, oubliant à fur et à mesure certains sentiments... La compassion, l'amour, le devoir, la pitié... Seule la justice a survécu, se déformant en vengeance. Mon « humanité » en un instinct de prédateur.
Ma raison me revint après avoir stoppée la faim qui me rongeait, des restes d'anges jonchant le sol.
Ils étaient tout simplement trop faible pour avoir survécu, voilà tout.

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Solo]Baal Mephiston - Intro   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Solo]Baal Mephiston - Intro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Solo]Baal Mephiston - Intro
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Les Bas-Enfers :: Les Forges-
Sauter vers: