Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mar 25 Mar - 23:12

Encore un jour sans que rien ne se passe. Quel job sans le moindre intérêt.

Je lançais la dague d'ombre en l'air et la réceptionnais habilement, répétant encore et encore les mêmes mouvements, et ce chaque jour, depuis de nombreuses années. Que dis-je : depuis des siècles.

Mon nom ? Selephim Seth. Un nom de démon, quoi. Mais pas de n'importe quel démon : un Démon Supérieur. Le Démon du Froid. Chargé de veiller sur la prison des enfers, où sont enfermés les êtres condamnés à une éternité de souffrance, sans espoir de trouver le repos éternel auquel ils aspirent. Un job bien inutile.

Il y a bien eu des tentatives d'effractions, lors de mes jeunes années, bien entendu. Cependant, quelques séances de torture bien senties ont eu vite fait raison de ces tentatives, et très vite, plus personne n'osa essayer. Même les nouveaux. Et depuis, quelques millénaires étaient passés.

L'ennui le plus total. Mais c'est mon quotidien, je fais avec.

Pour en revenir à mon nom, si Selephim n'est peut-être pas connu de tous les incultes que vous êtes, celui de Seth vous dit peut-être quelque chose. Vous savez, ce gars à la tête d'animal, considéré comme un Dieu par les masses humaines. Dieu du tonnerre, de la foudre, du désordre, du désert et de l'aridité... C'était l'un des rares êtres de cette prison à avoir su s'accaparer de mon intérêt. Alors je lui ai donné son nom, et lui ai enseigné quelques uns de mes tours, avant de l'envoyer sur Dilysia. De là à penser qu'il finirait vénéré par ces crétins d'humains...

Oh, vous l'aurez compris, comme j'ai élevé ce gamin, je suis bien plus redoutable que Seth. Je ne lui ai guère appris que quelques uns de mes nombreux tours. Je suis d'ailleurs considéré comme l'un des plus puissants démons. Bien entendu, Lucifer appartient à sa propre catégorie, mais il n'y a que quatre autres démons aux pouvoirs comparables aux miens : le démon de la luxure, le démon de la souffrance, le démon de la guerre et le démon de la mort. Ces deux derniers se disent supérieur à moi, mais nombreux sont les démons à penser que je suis capable de les vaincre. Moi compris. Même si je ne les surpasse pas en puissance brute, je possède un cerveau, contrairement à ces deux brutes. Encore que, cela reste à voir pour le démon de la mort.

Enfin... Vous parler de ça ne changera en rien ma situation : je dois garder cette prison, et il ne s'y passe rien. Point barre.

Alors que vous dire de plus ? Mes pouvoirs ? Ce serait bien trop long à vous expliquer. Mon apparence ? Oui, éventuellement... Je ne possède pas d'apparence fixe, étant capable d'en changer à loisir, mais je dois avouer me sentir plus à l'aise dans l'apparrence que je porte actuellement : celle d'un jeune garçon au visage un peu efféminé, aux longs cheveux noirs, au corps mince et élancé, aux ailes sans véritable forme... Les yeux rouges sont un trait caractéristique du démon, je ne vais pas les changer. Quant à la forme de mes cheveux qui cause cette apparence d'oreilles, cela ne me déplaît pas, alors pourquoi en changer ?

Mais je m'ennuie. Non pas que songer à cela ne change quoi que ce soit à ma situation, cela dit. Je m'ennuie quoi qu'il se passe. Même sur Dilysia, tout est ennuyeux à en mourir. Non pas que je puisse mourir. Rien. Le néant. Ma vie est un néant total. Si tant est que l'on puisse qualifier de "vie" mon existence.

Un nouveau soupir. Je lançais ma dague d'ombre vers l'un des prisoniers, touchant avec succès son tendon d'Achille. L'ombre de la dague se propagea alors sur son membre à grande vitesse, le plongeant dans un élan de souffrance qui aurait pu le tuer, si j'en avais décidé ainsi. Mais les cris étaient la seule chose qui coupaient le silence désolant de cet endroit. Je ne laisserais personne mourir. Les faire souffrir m'ennuyait moins.

Mais je m'ennuyais quand même. Et rien ne pouvait me débarrasser de cet ennui.

_________________


Dernière édition par Selephim Seth le Mar 10 Mai - 11:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mar 13 Mai - 10:14

An 8112, Février, après la rencontre avec Gabrielle


J'avais encore du mal à réaliser à quel point j'avais changé en l'espace de quelques minutes. Tout ça parce que Gabrielle avait su aiguiser ma curiosité. Cette petite chose, que certains pourraient considérer comme "naturel" ou "commun", je ne l'avait point expérimenté depuis des millénaires. Ce sentiment était devenu étranger, pour moi.

Mais ce qui m'étonnait le plus, c'est de voir à quel point j'avais pris toute cette affaire au sérieux. Je ne crois pas avoir jamais pris quelque chose autant au sérieux. Mes tatouages, représentant directement mes pouvoirs, s'étaient étendus jusqu'à mon dos. Auparavant, ils n'étaient apparus que sur le dos de mes mains. Jamais plus.

Il était temps pour moi d'user de mes pouvoirs. Tout comme à la toute première rébellion qui avait poussé mes prisonniers à vouloir s'échapper. Je devais montrer l'étendue de mes capacités.

Feu, Air, Eau, Terre et Ether. C'était les cinq éléments qui régissaient cet univers. Chaque élément possédait ses propriétés. Chaque élément possédait ses sous-catégories. Etant un grand Démon, j'avais accès à une énorme source de pouvoir. Etant âgé de nombreux millénaires, j'avais avec moi une énorme connaissance.

Cette connaissance me permettait de contrôler l'Ether. L'élément le plus pur qui soit. Bien entendu, le fait d'être un démon me permet de contrôler avec une facilité déconcertante les magies des Ténèbres et de Mort. Mais ce même statut me privait de ce dont j'étais capable avant ma transformation en démon : le contrôle de la magie de Lumière.

Enfin, les choses étant ce qu'elles sont, j'ai autre chose à faire que de me morfondre. Après tout, mon changement de statut m'a privé de ma Lumière, mais il m'a conféré une plus grande source de pouvoir encore. Et puis, je n'avais rien perdu de mes pouvoirs d'origine.

Mon titre de "Démon du Froid" m'avait plus ou moins forcé, pour garder les apparences sauves, et pour coller à ce qu'on me demandait d'être, d'apprendre à contrôler la magie de Glace. Mais c'était loin d'être ma spécialité. En fait, tout démon se devait de connaître la magie des Ténèbres et la magie du Feu. C'était plus ou moins notre marque de fabrique, et j'excellai dans ces deux matières. Mon titre m'a fait apprendre la magie de Glace. Un petit bonus, va-t-on dire. Ceci étant dit, le contrôle de ces éléments n'était en rien ma spécialité, que je comptais conserver au maximum...

Un être intelligent ne dévoilait pas toutes ses cartes comme ceci, voyez-vous...

Armageddon, Mephistopheles, Classius, Satanis, Meridian. Cinq noms. Cinq grands démons. Selon Lucifer, j'étais le troisième, en termes de puissance. Lucifer n'en savait rien. Contrairement aux autres, je suis tombé aux Enfers en même temps que lui, à cause d'une simple erreur. Il n'a jamais pu jauger de ma puissance. Je n'ai jamais montré cette puissance, même pas lors de la Grande Guerre de Médiéval, restant derrière à observer. Je n'ai jamais montré de quoi j'étais réellement capable, passant mon existence à garder une prison...

Mais il était temps pour moi de sortir de mon trou...

_________________


Dernière édition par Selephim Seth le Lun 25 Aoû - 10:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mar 13 Mai - 22:37

An 8112, Février, après le passage à la forge de Baal/Mephistopheles



De retour devant ma prison, j'étais perdu dans mes pensées. Ou plutôt, perdu par mes propres sentiments. Quel était donc cette envie qui me poussait à vouloir récolter moi-même les âmes des mille guerriers ? J'avais soif d'action ? Moi ?

Hmph... Il y a un début à tout, j'imagine...

Je pénétrai ma propre prison, marchant au milieu de tous ces êtres insignifiants qui étaient destinés à pourrir ici à perpétuité. Enfin, ça, c'était leur destinée prévue. Il y avait trois cas possibles où ils ne finissaient pas leur existence ici. Premier cas : Armageddon. Ce démon avait l'habitude de venir, de temps à autre, récolter des âmes pour son armée. Second cas : lorsque je décidais d'en prendre un sous mon aile. Ceci est arrivé plus d'une fois, mais ma plus grande "création" restera Seth, pris pour un Dieu maléfique parmi les hommes. Et enfin, dernier cas : lorsque je décidai de mettre fin à leurs existences, de mes propres mains.

Et c'est le troisième cas qui se présentait aujourd'hui.
"Je veux mille valeureux guerriers devant moi. Maintenant !" dis-je avec une voix calme, mais qui pourtant se réverbéra dans toute la prison, aussi étendue soit-elle.

Je ne cache pas que les éléments de valeur sont rares, dans cette prison. Avec quatre-vingt-quinze pourcents de déchets, il n'y avait que peu à voir. Bien entendu, sur la quantité incroyable d'êtres dans ma prison, même cinq pourcent peut paraître énorme. Cependant, Armageddon mettait un point d'honneur à récupérer les éléments de valeur lorsqu'il passait par ici. Ce qui ne laissait derrière que les quelques âmes suffisamment rebelles pour ne pas se soumettre à l'autorité du Démon.

Les mille anciens guerriers se présentèrent devant moi, à la fois tremblant de crainte et d'espérance. La crainte que leur âme leur soit arrachée, et utilisée, et l'espérance de pouvoir me vaincre grâce à leur nombre et leur ancienne expérience. Mais ils n'avaient pas la moindre chance face à moi.

Sortant mes épées nouvellement forgées de la paume de mes mains, je me mit en position de combat, prêt à affronter ces guerriers, toujours équipés de ce qu'ils possédaient au moment de leur trépas. Un coup adverse, une esquive, un coup de ma part, un corps tranché net en deux, une âme libérée. Pas une goutte de sang ne coulait, hélas, puisque ces êtres ne vivaient plus à proprement parler. Mais ces types constituaient un bon échauffement pour le retour d'un grand Démon.

Tiens, d'ailleurs, à ce sujet, j'aimerais vous parler plus en détail des Lieutenants Démons. Ou plutôt, de la hiérarchie au sein des cinq. Bon, je ne vais pas m'étendre sur Satanis et Meridian, pour le peu dont ils étaient capables... L'un est fou, l'autre imbu de lui-même. Aucun ne ferait un grand combattant. Non, je parlerais d'Armageddon, considéré comme le premier, Mephistopheles, considéré comme le second, et moi-même, considéré comme le troisième.

Le rang d'Armageddon lui vient de son pouvoir unique à soumettre les âmes à ses ordres. Bien entendu, ce pouvoir à ses restrictions, assez nombreuses, même, mais cela fait de lui le Démon le plus redoutable après Lucifer, grâce à son armée d'âmes. Toutefois, sans cette armée, il devenait beaucoup plus démuni. Toujours plus puissant que Satanis et Meridian, mais moins que Mephistopheles ou moi-même.

Mephistopheles, justement, était l'avatar de la guerre et de la violence. Sa force réside dans les batailles et la soif de sang. De par sa carrure et son statut, il ne faisait nul doute qu'il possédait, de nous cinq, le plus de puissance brute. Et j'ai pu constater il y a peu que l'espace entre ses deux oreilles n'était pas vide, loin de là. Ceci dit, il avait un peu trop tendance à se laisser guider par sa rage et sa soif de violence. Son sang chaud tournait un peu trop vite dans ses veines, occultant l'intelligence dont il pouvait faire preuve.

Et enfin, moi. Selephim Seth, aussi connu comme Classius, le Démon du Froid, gardien de la prison des Enfers. Mon pouvoir en tant que gardien, d'ailleurs, résidait dans le fait que pouvais, d'un simple claquement de doigts, envoyer des morts ou des âmes en perdition dans ma prison. Sous conditions, bien évidemment, encore une fois. Quant à ma puissance, j'estimais ne pas être en reste, quoi que moins puissant que Mephistopheles. Et mon intelligence, objectivement parlant, je pensais être supérieur à mes confrères. Beaucoup de démons pensaient que j'étais le plus puissant des cinq Lieutenants. Et ces rumeurs ne venaient pas de nulle part.

Ce qui faisait de moi un être redoutable, ce n'était pas mon affiliation à la prison des Enfers. Ce n'était pas mon pouvoir démoniaque. Ce n'était pas vraiment mon intelligence. Ce n'était pas non plus mes connaissances en magie. Quoique j'avais un doute sur ce dernier point.

Rangeant mes lames dans mon corps, je récupérai les âmes libérées dans un sac prévu à cet effet. Ces guerriers... Ils ne m'avaient même pas forcé à utiliser ma magie... Et je n'ai même pas eu le temps de vous expliquer ce qui me rendait redoutable.

Oui, car ce qui me rendait redoutable, ce qui me faisait penser que je ne perdrais pas dans un combat contre Armageddon ou Mephistopheles, ce qui me faisait croire que j'étais le plus redoutable des cinq Lieutenants...

...c'était ma vitesse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mar 3 Juin - 10:42

An 8112, fin Mars, après les rencontres de Garance et Sally



J'avais condamné l'accès à ma prison pour l'instant. Je m'étais enfermé à l'intérieur, marchant parmi les êtres s'y trouvant, préparé à me battre. Je n'avais pas encore fini de me dérouiller après toutes ces années d'inactivité.

Si je n'avais rien perdu de mon agilité et de mes connaissances, si je n'avais rien perdu de ma maîtrise du combat rapproché et des lames, je devais vérifier ce qu'il en était de ma magie.

La magie. Ma seconde arme la plus redoutable, après ma vitesse, lorsqu'elle même ne contribuait pas à augmenter cette dernière. Je possédais d'immenses connaissances en magie. Pour ne pas dire que j'étais probablement l'être en sachant le plus des trois plans. Bien entendu, cette affirmation ne venait pas de nulle part.

Car lorsque j'étais au Paradis, encore en tant qu'ange, j'étais le chercheur en chef en magie, sous les ordres de l'Archange de la Sagesse et de celui du Savoir.

Au cours de ces longues années, j'avais mené suffisamment de recherches, j'avais effectué suffisamment d'expériences pour en savoir plus que quiconque au sujet de la magie. Ce que les autres touchaient à peine du bout du doigt, j'y avais plongé corps et âme. Mes écrits avaient permis à de nombreux anges, et même d'humains, à comprendre la magie. Mais mes écrits ne révélaient pas le centième de ce que je savais réellement.

Bien entendu, les humains, avides de savoir, furent rapides à mener eux-mêmes des expériences sur la magie, développant, en même temps que cette dernière, la science des éléments. Alors que je continuais à mener des expériences, l'Archange du Savoir récupéra les travaux des humains, les partageant au monde entier. Alors que je prenais de l'avance dans mes connaissances, le reste du monde peinait derrière moi.

Je ne dis pas cela en étant imbu de mon savoir. Je ne suis qu'objectif. Alors que j'étais avide d'en savoir plus, d'exploiter au maximum la magie, d'en découvrir les limites, l'Archange du Savoir ne me prêtait que trop peu souvent son oreille attentive. Et ce qui en résulta fut les connaissances qui restèrent avec moi.

Très vite, j'en vint à découvrir une utilisation de la magie, extrêmement puissante, mais dangereuse. Trop dangereuse pour tomber entre de mauvaises mains, et l'Archange de la Sagesse m'obligea à cesser mes expériences sur la magie.

Ce fut peu avant ma chute aux Enfers.

Quoiqu'il en soit, ma magie constituait une source énorme de puissance, et mes connaissances en faisait une arme plus que redoutable. Mes expériences m'avaient fait apprendre les bases de tous les éléments primaires. Feu. Air. Eau. Terre. Ether. Je savais tous les utiliser, à des degrés plus ou moins poussés. Comme je vous l'ai déjà dit auparavant, mon statut de démon m'a fait maîtriser le pouvoir du Feu à un haut degré. Et j'ai moi-même appris à Seth, mon "élève" à contrôler le pouvoir de la Foudre, alors je vous laisse le loisir d'imaginer mon affinité avec ce dernier élément. Mon statut du Démon du Froid m'a fait maîtriser la magie de la Glace (et donc de l'Eau à un certain point). J'avais moi-même une certaine affinité avec la manipulation du Métal (datant de mes expériences), et donc de la Terre (bien qu'à un degré moindre concernant ce dernier élément). L'Ether ? C'était le fondement même de mes expériences sur la magie. Qui connaît et maîtrise l'Ether en sait tout autant sur la magie elle-même. Et j'avais aujourd'hui un contrôle absolu sur les magies des Ténèbres et de la Mort. Plus une autre de ses sous-catégories, dont j'évite de me servir pour de nombreuses raisons. Quant à la magie de l'Air... Non... Je finirais bien par vous en parler un jour...

Et qu'en est-il de cette expérience, de cette utilisation de la magie qui m'a valu un blâme ?

Hin... Il s'agit là d'une chose que seuls l'Archange de la Sagesse et moi-même savons. Bien que l'Archange n'ait point écouté les théories derrière, il est le seul, avec moi, à connaître cette utilisation de la magie.

Passons maintenant à une bribe de cours théorique, voulez-vous ? La magie, c'est ce qui nous permet de rassembler les éléments à nous, afin de les manipuler. La magie, c'est une énergie, venant de nous, de notre force vitale. La magie, qui vient de nous, va donc s'extérioriser afin de rassembler les éléments et les manipuler. Vous me suivez ? Bien. Mais alors, si cette magie vient de nous, pourquoi ne peut-on pas l'absorber de nouveau, avec les éléments rassemblés grâce à elle ?

Et bien je vais vous le dire : on peut. Bien entendu, il s'agit là d'une manipulation très ardue de la magie. Outre les connaissances détaillées que cela recquiert en magie, il faut également avoir un contrôle absolu sur sa propre énergie et sur les éléments ajoutés. Et je ne cache pas non plus qu'il est absolument impossible pour un être lambda de le faire : les éléments détruisent le corps de l'intérieur. Maintenant, si les éléments ingérés sont dosés avec minutie, et contrôlés, les dégâts sur le corps sont réduits, et étant doté, grâce à mon corps, d'une régénération incroyable, j'étais l'un des rares êtres à pouvoir utiliser cette forme de magie. Et le seul à savoir comment.

Relâchant le contrôle sur ma propre énergie, je laissais mon aura s'étendre dans la prison, manifestation psychique de ma magie. Me concentrant, je faisais appel à la magie dans la paume de mes mains, y créant des sphères de foudre extrèmement denses. Respirant un bon coup, j'en appelais à la quasi-totalité de mon pouvoir. Les tatouages apparurent sur mon corps, en commençant par le dos de mes mains, s'étendant sur mes bras, puis dans mon dos. Une fois mon dos couvert de ces marques cabalistiques, les tatouages s'étendirent sur mon cou, puis redescendirent sur mon ventre, avant de venir enfin encadrer mon visage.

Des milliers d'années que je n'avais pas essayé ceci. Et depuis, j'étais devenu plus fort et plus résistant. J'étais capable, à nouveau, de réaliser cet exploit de la magie.

D'un souffle, je refermais mes mains sur les sphères de magie, les absorbant de force dans mon propre corps. La magie commença à percer mon corps de l'intérieur, mais je maintint le contrôle. Des éclairs commencèrent à parcourir mon corps, traçant des arcs électriques le long de ma peau.

Et voilà. Je ne faisais plus qu'un avec la foudre. Non. J'étais la foudre elle-même. J'avais acquis ses propriétés. Et surtout...

Sa vitesse.

Me concentrant encore sur l'intérieur de mon corps, j'extrayais les armes contenues dans mon sang, faisant apparaître mes deux épées noires depuis la paume de mes mains, avant de les empoigner avec force. Les éclairs parcouraient aussi mes lames, car ces lames venaient de moi. Les lames étaient mon corps. Mon corps était foudre. Mes lames étaient donc foudre.

Alors que les êtres se trouvant dans ma prison reculaient, sentant mon aura menaçante, j'eus un sourire, mélange de la satisfaction d'avoir réussi mon expérience avec grand succès, de ma force acquise, et du carnage que j'allais causer.

Puis, je me déplaçai.

En une fraction de seconde à peine, un champ d'âmes joncha le sol de ma prison. En une fraction de seconde à peine, je m'étais débarrassé de plus d'êtres que je ne pouvais en compter. En une fraction de seconde à peine, je m'étais prouvé être l'un des êtres les plus puissants des trois plans.

J'étais enfin redevenu moi-même, et plus encore. Redevenu l'être qui avait soif de savoir, d'en connaître plus sur la magie. Redevenu l'être redoutable que j'étais du temps du Paradis, et même plus. Redevenu cette existence qui ne pouvait tenir en place. Oui. J'étais redevenu moi-même. Non pas le démon du Froid. Non pas le Lieutenant des Enfers. Pas même l'ange que j'étais autrefois, connu sous le nom de Seraphim Seli. Non. Tout simplement :

J'étais redevenu moi-même.

Mais j'avais pris une grande décision, au vu des derniers évènements qui m'étaient arrivés sur Terre. J'étais déterminé à reprendre mes études de la magie. Mais aussi puissant que je sois, il me reste des choses inaccessibles. Et puis, il y avait un cas où je pouvais en apprendre plus...

Après tout... Un professeur n'en apprenait-il pas autant que ses élèves ?

Oui. J'avais décidé de prendre des élèves, auxquels j'apprendrai les rudiments de la magie, et quelques uns de mes secrets. J'userai enfin de ces fameux contrats démoniaques pour leur faire jurer fidélité envers moi.

L'avenir s'annonçait palpitant...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mer 18 Juin - 13:56

Hey...

Une voix. Une voix m'interpellait. Mais je ne voulais pas. Je ne voulais pas répondre à cet appel. Pas maintenant.

Hey...

Une poussée. Quelqu'un m'appelait, et cette voix se faisait de plus en plus insitante. Mais pas maintenant. Encore quelques minutes...

"HEY !"

Mon esprit regagna soudainement mon corps, et mes yeux s'ouvrirent sur le visage de quelqu'un. Ce quelqu'un était un jeune homme (du moins en apparence) aux cheveux d'or soignés, cascadant jusqu'à son dos. Ses yeux d'un bleu éclatant me fixaient avec un air lourd de reproches. Il portait une blouse blanche fort résistante, symbole du travail qu'il exécutait pour moi.

"Maître, ce n'est clairement pas le moment de prendre des pauses ! Il nous reste une tonne de travail à faire !"
Alors que je regagnais mes esprits, je fis entendre ma voix à ce sous-fifre qui avait osé interrompre ma méditation :
"Le travail ne sera jamais terminé. Il restera toujours des choses à apprendre sur la magie. Malgré ce que nous sommes, nous n'en verrons jamais la fin."
Je poussai un soupir plein de regret.
"Et puis, je ne prenais pas de pause, je faisais une expérience sur la libération de l'esprit."

En effet, quelques instants plus tôt, j'avais permis à mon esprit de vagabonder hors de mon corps, de ne faire qu'un avec l'air et le vent. Bien entendu, j'avais laissé un lien reliant mon corps à mon esprit, pour éviter que ce dernier ne se perde, mais laisser un tel lien permettait aux autres de me déranger, comme ce qu'il venait de se passer.

"On ne me la fait pas, à moi !" répliqua l'homme. "Vous avez maîtrisé ce sujet depuis bien longtemps déjà ! Il s'agit juste d'une excuse pour vous prélasser ! Si vous voulez voler, alors utilisez vos ailes !" ajouta-t-il en montrant comme exemple les ailes blanches dans son dos.

Ah... Oui... C'est vrai... J'étais un ange...

Revenu au Paradis, après une éternité... Revenu dans mon centre de recherches... Cette époque m'avait manqué... Mais j'y étais à nouveau.

"Allez, au boulot !" me lança l'homme.
"Je ne te vois pas faire le moindre travail non plus, Flavien."
Oui... C'était son nom... Cela m'était revenu d'un coup.
"Tout simplement parce qu'on ne peut pas continuer sans vous ! Et arrangez-vous un peu ! Vous avez l'air encore endormi !"
Je poussai un long soupir avant de me lever sur mes deux jambes. Passant devant l'un des nombreux miroirs de la salle, je me regardai avec lassitude : de longs cheveux noirs, gras et en bataille, encadrant un visage fin, qui aurait pu être beau si jamais je l'avais entretenu comme il se devait. Mais je n'avais que faire de mon apparence. C'était du temps perdu dans mes recherches. Mes yeux d'un gris aussi froid que l'acier s'écartèrent de mon image, balayant la grande salle du regard, où de nombreux anges s'activaient sans cesse.

"Maître !" appela un autre ange. "Nous avons reçu un rapport venant de chez les humains ! Ils ont fait de grands progrès scientifiques par rapport aux éléments !"
Je pris le rapport de ses mains et en feuilleta rapidement le contenu avant de brûler aussitôt les papiers : absoluement rien de nouveau pour moi.

Puis une explosion eut lieu non loin. Les nombreux débris volèrent aux alentours, certains dans ma direction. Marchant tout droit sans y faire attention, un écran de vent repoussa les débris à ma place.
"Maître ! Nous avons trois blessés, dont un grave !"
"Alors remettez-les sur pied, que voulez-vous que je vous dise ?"
J'en avais assez. Les trois-quarts de ces individus (et même plus encore) n'étaient que des bons à rien. Dieu les avait placés sous mes ordres, afin de pouvoir leur apprendre les rudiments de la magie et partager ainsi mon savoir, mais aucun d'eux ne le méritait vraiment.

Avançant avec rage, je fonçai vers mon bureau et en claqua la porte derrière moi.

Mon bureau. Salle remplie d'étagères, toutes blindées de livres aux diverses épaisseurs. Des livres que j'avais moi-même écrits. Ma passion pour la magie était sans limite. Les gens qui couraient en tous sens en bas ne m'intéressaient guère. Ils faisaient des progrès, certes. Mais j'avançais bien plus vite en étant seul.

Si mon bureau ne possédait pas suffisamment d'espace pour que je puisse pratiquer certaines formes de magies, de même que la présence de livres précieux m'empêchait d'en pratiquer d'autres, ceci était mon espace privilégié, où personne n'avait le droit d'entrer.

Contournant mon bureau, je jetai un oeil à mon dernier livre, encore ouvert et inachevé : mes dernières recherches personnelles portaient sur les magies du Temps et de l'Espace. Ces deux magies extrêmement dangereuses à manipuler. User de ces magies sans précautions ou sans contrôle pouvait provoquer des distorsions dans le tissu de l'espace-temps, causant des catastrophes que personne ne pouvait appréhender. J'avais moi-même causé la disparition d'une partie de mon centre de recherches, avec tous les individus se trouvant dedans à ce moment, en usant de la magie de l'Espace, malgré la faible quantité d'énergie que j'y avais appliqué. Les individus en question n'étaient pas morts, non... Ils avaient simplement cessé d'exister. Personne ne se souvenait d'eux. Pas même moi. J'ai juste déduit ce que j'avais moi-même causé en examinant les quelques rapports de recherche qui traînaient aux alentours de ce vide.

Depuis lors, certains auraient pu penser que j'avais abandonné mes recherches. Que j'avais abandonné l'idée de terminer ce livre. Que je cesserai d'utiliser des magies aussi dangereuses...

Mais c'était sans compter ma soif de savoir.

Alors, dans mon bureau, j'avais entrepris de manipuler l'Espace et le Temps sur de minuscules zones, réduisant au maximum les risques, usant du minimum d'énergie possible. J'avais accéléré le temps de certains objets, les regardant rouiller ou pourrir sous mes yeux. J'avais modifié l'Espace de certains objets, les téléportant ou bien les tranchant en deux au niveau atomique. J'avais accompli de multiples expériences, poussant toujours plus loin mes recherches...

Mais ce n'était toujours pas assez.

Alors, je décidai de tester ces magies sur moi-même...



*
**



J'ouvris les yeux, cette fois dans la réalité. Mon regard traversa la prison que je gardais depuis des millénaires. Oui... Pas de doute. J'avais rêvé de mon passé. De ce temps où j'étais encore Seraphim. Où j'expérimentais avec la magie sans cesse, repoussant toujours les limites de mon savoir.

Je plaçais une main devant mes yeux, la regardant sans la voir, projetant mes pensées vers ce passé qui à présent me manquait. Serrant le poing, j'eus toutefois un sourire... Ce livre... Ce livre inachevé était encore frais dans ma mémoire. Il était toujours inachevé. Parce que je n'avais pas eu le temps de le compléter. En revanche, j'avais bel et bien fait ces expériences sur moi-même... Et j'étais encore là pour en parler.

Les magies du Temps et de l'Espace... Seuls Lucifer et Gabrielle étaient capable de s'en servir en y mettant de la puissance. Et encore, même eux ne pouvaient faire des miracles (aussi ironique ma déclaration puisse-t-elle être). Même nous, Archanges et Lieutenants des Enfers, ne pouvaient espérer en faire grand chose suivant leur utilisation. Quant au reste des masses, il était même hors de question d'y penser.

Je poussai un nouveau soupir. Vivement qu'il se passe quelque chose de nouveau dans mon existence...

Et sur cette pensée, j'usais de la magie du Temps pour ralentir mon propre Temps, laissant l'existence même poursuivre sans moi...

_________________


Dernière édition par Selephim Seth le Jeu 8 Jan - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mar 22 Juil - 17:28

An 8112, Avril, après la séparation avec Garance



La magie... C'était jusque là la seule chose qui m'animait. La curiosité envers la magie, ma passion pour la découverte, pour les expériences. J'ai été à l'origine de bien des utilisations de la magie. Personne n'en sait plus que moi dans ce domaine, et si j'ai déjà partagé la plupart de mes connaissances grâce à mes écrits, je n'en reste pas moins la tête pensante derrière.

Et récemment, j'avais réalisé un nouvel exploit de la magie. Quelque chose à laquelle je n'avais jamais pensé auparavant : mélanger des éléments pourtant contraires.

Bien sûr, et je le rappelle, la magie est une énergie venant de nous-même, présentant la propriété de pouvoir rassembler les éléments nous entourants à nous, afin de les manipuler selon notre visualisation. Mais ces mêmes éléments obéissent à des lois. Et transcender ces lois à l'aide de la magie n'était pas chose aisé. Je n'y avais même jamais songé auparavant.

Jusqu'à ce que je créé l'orbe que j'avais donné à Garance. Cet orbe était mon plus grand chef d'oeuvre. Je n'ai de cesse de le dire, mais j'avais réalisé un exploit en créant cet orbe. J'avais enfermé ma magie au sein d'une sphère de glace éternelle. Ma magie, sous forme d'une flamme.

J'avais ainsi mêlé Feu et Glace au sein d'un même objet. Et si jamais Garance venait à apprendre à s'en servir, elle deviendrait bien vite redoutable, même pour les Démons et Célestes.

Secouant la tête, j'effaçais l'image de Garance de mon esprit. Je devais réfléchir posément. La glace de l'orbe n'était que le contenant, le vrai contenu étant ma propre magie. En aucun cas je n'avais mêlé deux éléments contraires, je ne devais pas me fourvoyer. Mais je devais toutefois admettre une chose : créer un orbe était une idée de génie.

Je ne sais pas si je vous en ai parlé auparvant, mais la magie qu'un corps peut contenir est limitée. Certes, cette limite est immense chez les êtres magiques, et encore bien plus chez les Archanges et Lieutenants des Enfers, sans même parler de Dieu et de Lucifer. Mais elle reste tout de même bien présente. Il est impossible de passer outre cette limite, ou bien la magie à l'intérieur de notre corps risquerait d'imploser. Bien entendu, la magie se régule d'elle-même, et nous n'avons normalement pas besoin de nous en soucier. Mais il arrive qu'une certaine quantité de magie nous soit administrée de force (par des soins, notamment). Dans ce cas, il faut extérioriser le surplus de magie.

Mais dans d'autres cas, il arrive que la quantité de magie ne soit pas suffisante au sein d'un seul être. Dans ce cas, l'être en question a recours à des objets, nommés artefacts. Ces artefacts se voient adminitrer un élément en leur sein, et peuvent ainsi stocker une quantité limitée de magie. Toutefois, cette magie étant extérieure au corps de l'être vivant, ce dernier peut l'utiliser comme il le souhaite, d'autant plus que la magie au sein d'un artefact se renouvelle d'elle-même, sauf si il y a épuisement complet.

Pour donner un exemple concret, un magicien humain a une quantité de magie fort limitée. S'il veut réaliser l'invocation d'une créature magique, il a pourtant besoin d'une énorme quantité de magie. Il va donc créer des artefacts, stockant sa magie petit à petit. Au bout d'un moment, la somme de magie de son propre corps et de ses artefacts sera suffisante pour réussir l'invocation.

Bien entendu, la qualité d'un artefact détermine immédiatement la quantité de magie qu'il peut stocker, et donc sa puissance.

Et ainsi, je voulais créer mes propres artefacts. Si un jour, je venais à avoir besoin d'une grande quantité de puissance, je n'aurais alors qu'à ressortir ces artefacts. Et si jamais je voulais faire quelques expériences, il me suffisait de confier un orbe à un humain.

Je laisserais à Garance mon Orbe d'Ether. Cet orbe contenant ma magie à l'état pur. Bien entendu cet orbe étant de la plus haute qualité, la magie à l'intérieur ne cessait de s'étendre, devenant plus puissante à chaque instant. J'étais curieux de voir ce qu'elle pourrait en tirer à l'avenir.

Mais à présent, j'allais créer d'autres orbes. Utilisant à nouveau ma glace absolue, je créai de nouveaux contenants. Et dans ces nouveaux contenants, j'y administrai de nouvelles magies.

Ainsi furent créées les Orbes du Feu, de l'Air, de l'Eau, de la Terre, mais aussi de la Foudre, de la Glace, du Sang, du Métal, du Néant et des Ténèbres. Chaque orbe contenait son élément. Dans chacun de ces orbes, l'élément contenu se déchaînait. A chaque seconde qui passait, ces orbes deviendraient plus puissants, jusqu'à atteindre leur limite, encore lointaine. Et je méditerai pour accélérer encore ce processus.

Un jour, j'aurai besoin de ces orbes élémentaires. Un jour, je m'en servirai pour faire chuter Dieu de son Paradis, et anéantir Lucifer. Mais en attendant, j'allais d'abord expérimenter avec. J'allais observer comment ces orbes allaient être utilisés par des mains autres que les miennes.

Garance possèdera mon premier chef d'oeuvre. Mon premier orbe. L'Orbe d'Ether. Quant aux autres orbes, je me demande bien à qui je vais pouvoir les confier...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mer 20 Aoû - 14:10

Mon plan avançait comme il se le devait. Les orbes changeaient de mains, et la chute de Lucifer se rapprochait inexorablement.

Mais il me fallait toujours confier le reste de mes orbes.

J'avais entendu parler d'une cité, si grande et si prospère qu'elle constituerait un état à elle seule. Une cité où se rencontraient les plus grands maîtres de la magie au sein d'une académie visant à instruire les néophytes. Bref, l'endroit idéal pour moi.

Cette cité se situait au centre du continent, et bien qu'invisible à l'oeil nu, ma perception de la magie suffisait à la déceler sans mal. Et en effet, je percevai une immense sphère de magie illusoire, entourant la cité.

Je m'étais bien entendu renseigné au préalable sur cette cité, et je savais donc comment y entrer. Du moins, où est-ce que se situait la porte d'entrée. Et cette porte d'entrée était gardée par deux colosses, entièrement faits d'acier doré, et dépassant sans peine la centaine de mètres de hauteur. Ces colosses, doués de raison, gardaient la porte. Seul leur force titanesque était supposée pouvoir ouvrir la porte qu'ils gardaient.

C'est donc avec une apparence changée que je me présentai devant les portes : une apparence plus adulte, des yeux d'or, des cornes sur ma tête et des ailes de peau apparentes. Car en effet, en ces lieux, nul besoin de dissimuler que j'étais un démon, et il me fallait adopter une allure un peu plus professorale. Bien entendu, personne n'était supposé savoir que j'étais un Lieutenant des Enfers...

"Que fais donc un démon en ces lieux ?" demanda l'un des colosses d'acier en déterminant immédiatement ma nature.
"Je viens en la cité d'Oldross pour y enseigner la magie." répondis-je en levant les yeux vers mon interlocuteur.
"Je ne ressens pas d'autorisation, démon. Tu n'es pas autorisé à passer." me dit l'autre colosse.

Ben voyons...

"Pas autorisé à passer ? Et si je fais mes preuves juste ici ? En ouvrant la porte de moi-même ?"
"Nul ne peut ouvrir la porte à part nous, démon. Et si jamais tu venais à y parvenir, alors nous ne pourrions t'en empêcher."

Bien, au moins, les choses étaient claires. Il me suffisait donc d'ouvrir les portes par mes propres moyens pour pouvoir entrer.

Concentrant une bribe de pouvoir, je dissipai la magie d'illusion sur les portes, les faisant apparaître sous mes yeux : il s'agissait d'une porte immense à double-battant, faite entièrement d'acier doré. Un acier de très bonne qualité, il fallait le noter, car la magie traversait les symboles cabalistiques dessinés sur les portes.

Il s'agissait donc non seulement d'une lourde porte, mais renforcée à la magie. Il fallait donc soit avoir les mêmes propriétés que les colosses à mes côtés, soit avoir une force transcendant l'imagination pour pouvoir l'ouvrir. Je ne doutais pas pouvoir l'ouvrir rien que par la force brute, mais cela était fortement contraire à mes méthodes. J'eus un sourire en coin en imaginant mon frère Mephistopheles défoncer la porte comme si de rien était, déboulant dans la cité comme une armée en conquête.

Analysant le sort qui protégeait la porte, j'en vînt à le désamorcer, rendant la porte aussi normale qu'il était donné de la faire. Sans compter son poids, bien entendu. Mais un tel poids ne signifiait rien pour un être de ma stature. Je poussai simplement la porte, qui s'ouvrit sans le moindre mal, coulissant silencieusement sur ses énormes gonds.

"Un problème ?" demandais-je aux colosses.
"Tu t'es montré digne de franchir les portes, démon. Sois donc le bienvenu à Oldross."
"Merci bien."
Puis je pénétrai la cité.

Impressionnant. C'est le premier mot qui me vînt à l'esprit en posant mes yeux pour la première fois sur la cité-état d'Oldross. Ici, les cultures se mélangeaient dans une zone de non-agression, permettant de voir, d'un simple coup d'oeil, elfes, humains, Nekos et autres polymorphes... De plus, contrairement aux autres zones, la magie était ici ouvertement utilisée, et on pouvait ainsi voir certaines personnes voler au-dessus des autres, d'autres faisant fonctionner leurs stands de nourriture en cuisant leurs plats à l'aide de la magie du feu. Le quartier commerçant était ainsi le premier quartier que les étrangers voyaient en pénétrant dans la cité. Mais au centre de cette cité (et du coup à belle distance, vu la taille de ladite cité), on pouvait voir le splendide édifice que constituait l'académie de magie : un immense château, surplombant la cité de toute sa hauteur. C'est ce bâtiment que j'avais en objectif.

Car j'y deviendrai un professeur pour ainsi avoir la main-mise sur tous les étudiants au fort potentiel qui la fréquentaient.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Ven 22 Aoû - 6:44

Après être entré dans l'enceinte du château, il me fallait trouver le bureau du directeur de cette académie. En effet, je ne pouvais espérer enseigner si jamais je n'étais pas accepté par le directeur. Toutefois, étant nouveau en ces lieux, je ne savais pas vraiment où trouver une telle personne. Je pouvais bien évidemment sonder toute la zone, cependant, avec tous les mages présents dans l'académie qui était faite pour les développer, une telle entreprise m'aurait pris bien trop longtemps pour que cela soit rentable.

Mais aucun élève n'osait m'approcher. Est-ce parce qu'ils avaient peur des étrangers ? Est-ce parce qu'ils ne souhaitaient pas perdre du temps dans leurs études en parlant avec moi ? Ou bien était-ce la toute première fois qu'ils voyaient un démon ?

Je pense très fortement que le dernier cas était le plus plausible. Enfin, il fallait bien que je demande des renseignements tôt ou tard à l'un de ces gamins pressés. Encore qu'il n'y avait pas que des gamins à proprement parler, enfin, c'était tout comme.

Alors, sans crier gare, je gelai les pieds d'un élève qui passait par là. Le pauvre garçon manqua tomber, jusqu'à ce que je le rattrape d'une main.
"Excuse-moi, mon garçon, mais je cherche le bureau du directeur."
"Hein ? Euuuh, oui... Douzième étage... Prenez l'escalier central, et le bureau est au fond du couloir en face."
"Merci bien."
Puis je le libérai avant de me diriger vers le bureau en question.

Je frappai à la porte, attendant la réponse à l'intérieur qui vint aussitôt. En entrant dans la pièce, je vis un large bureau disparaissant sous les papiers, les étagères disposées contre tous les murs croulant sous le poids de tous les livres. Cela me rappelait étrangement les jours où j'étais encore au Paradis, au pôle de recherche sur la magie. Quant à l'homme qui était assis derrière le bureau, il était jeune, muni d'une courte barbe en collier, ses yeux pétillants de malice derrière des lunettes rectangulaires. Ses cheveux bruns en bataille encadraient un visage souriant, jovial. Mais il ne fallait pas se leurrer quant à son statut : il s'agissait du directeur de cette académie, et seule sa puissante aura suffisait à me convaincre. Je n'avais pour ainsi dire jamais vu d'humain avec une telle puissance magique apparente.

"Oh ? Un démon ? Voilà qui n'est pas commun, si je puis me permettre..." commença l'homme.
Alors que je le toisai du regard et qu'il en faisait de même, il se leva de son fauteuil pour venir me faire face.
"J'ai déjà croisé moi-même quelques démons, mais hélas, aucun d'eux ne valait vraiment la peine que je l'invite à mon académie... Et puis, il est difficile de faire parvenir des invitations aux Enfers..."
Alors que je ne répondais pas le moindre mot, je le laissai s'étendre sur sa réflexion à voix haute.
"Hmm... Je me demande comment tu as pu pénétrer dans la cité... Aurais-tu subtilisé l'invitation de quelqu'un d'autre ? Je ne ressens pas la moindre aura venant de toi, ce qui est chose étrange..."
Tout simplement parce que j'avais pour habitude de dissimuler mon aura, justement pour éviter d'alerter tous les mages à des kilomètres à la ronde... Quand allait-il en venir à la question que j'attendais ?
"Toutefois, je suis étonné qu'un démon soit parvenu jusqu'ici sans qu'aucun meutre n'ait été commis... Ha ! Dans le cas contraire, tu ne serais pas arrivé ici, je suppose..."
Bla bla bla... Il était impressionnant de constater à quel point ma patience pouvait être mise à rude épreuve à chaque fois que je mettais les pieds sur terre...
"Et donc ? Que vient donc faire un démon ici ?"
Enfin !
"Je suis venu pour enseigner la magie ici." répondis-je d'une voix monotone.
"Ha ! Qu'il est drôle... C'est bien la première fois que je vois un démon faire mine d'enseigner à d'autres... Je suppose qu'il y a un autre motif caché pour m'avoir donné cette raison ridicule ?"
"En effet, mais rien qui ne vous concerne, en tous cas."
"Hmm ? Admettons... Mais si tu souhaites devenir professeur ici, tu devras faire tes preuves face à moi !"
Face à lui ? Hin... Voilà déjà une bonne chose de faite...
"Alors je vous suis."
Etonné face à ma diligence, l'homme passa derrière moi non sans me jeter un regard suspicieux au passage. Il ouvrit la porte et je lui emboîtai le pas.

Tandis que nous traversions les couloirs de l'immense édifice, de nombreux élèves remarquèrent le directeur ainsi que le démon l'accompagnant. Très vite, ils devinèrent que le directeur allait me faire passer un test. Et cet événement devait être assez important, puisque la nouvelle se répandit comme une trainée de poudre, et lorsqu'enfin nous arrivâmes à une immense cour en extérieur et en hauteur par rapport au reste de la cité, les élèves étaient déjà nombreux à nous attendre.

"J'espère que tu n'as pas peur d'avoir un peu d'audience, démon ? D'ailleurs, puis-je connaître ton nom ?"

Hmm... Il me fallait adopter un nom pour ma présence ici, en effet. Je ne voulais pas prendre le nom de Selephim Seth, car mon apparence était changée, et il était probable, au vu de leur potentiel magique, que certains de mes élèves se retrouvent un jour ici. Je ne pouvais pas non plus prendre le nom de Seraphim Seli, car ce nom était connu de tous les mages qui se respectent, pour la simple et bonne raison que mes ouvrages étaient les précurseurs de la magie. Et bien qu'après tout ce temps, les ouvrages en question se fassent rares, nombreuses sont les copies qui se sont basées sur mes recherches.

Il me fallait donc trouver un autre nom... Hmm... Sevillion Sebr. Oui, ça suffirait.
"Sevillion Sebr."
"Eh bien, enchanté, Mr. Sevillion. Je suis le directeur Oldross, et également gouverneur de la cité-état du même nom. À présent, j'espère que vous pourrez faire vos preuves... Car je n'accepte que les professeurs talentueux !"

Et sur ces derniers mots, il envoya sur moi de nombreuses boules de feu. Bien entendu, les élèves, connaissant sans doute les méthodes drastiques de leur professeur, avaient déjà érigé des barrières pour éviter les blessés. Alors, par simple réflexe, j'esquivai les projectiles.
"Ce n'est pas en esquivant que tu vas faire tes preuves, Sevillion !" hurla Oldross à mon attention.
"Navré, mais je ne vois même pas l'intérêt de parer des projectiles aussi faibles." répliquais-je avec une voix toujours aussi neutre.

La provocation sembla faire son effet, puisqu'il créa ensuite une immense boule de feu, me la lança, avant de poser sa main au sol et d'ériger des murs à mes côtés pour que je sois dans l'impossibilité d'esquiver.

Bien entendu, avec la vitesse dont j'étais si fier, j'aurais eu le temps de faire trois fois le tour de la cour avant même que la boule de feu n'ait atteinte l'emplacement où je me trouvais actuellement, cependant, cela aurait nui au but de l'exercice, et je n'avais pas non plus que ça à faire de ma journée.

Je concentrai donc mon pouvoir, me plaçai de profil et tendis une main vers la boule de feu. La boule de feu en question étant de puissance assez faible afin de ne pas risquer de tuer les élèves par mégarde, je n'eus même pas besoin d'y mettre de la puissance : je gelai la boule de feu, qui vint s'écraser lourdement devant moi avant de glisser jusqu'à mes pieds.

Un silence abasourdi emplit soudain les lieux, mais Oldross semblait ne pas encore en avoir fini et semblait concentrer cette fois une plus grande quantité de magie. Mais je n'allais très certainement pas rester là à le regarder, alors que le but de l'exercice était de montrer mes capacités en magie.

Frappant du pied sur le sol, je fit soudainement jaillir du sol un pillier de terre qui fit s'envoler l'énorme boule de glace. Bougeant ensuite mes bras à grande vitesse, je créai des lames de feu qui virent découper la glace, créant ainsi des lames. Avant que les lames ne puissent retomber sur le sol, je les maintins en suspension avec la magie de l'Air, avant de les envoyer sur le directeur. Celui-ci voulut faire fondre la glace avec de nouvelles boules de feu, mais je fit jaillir de l'eau qui vint éteindre les flammes avant même que celles-ci n'aient pu atteindre leur objectif, laissant passer les lames de glace, qui s'arrêtèrent à quelques centimètres à peine d'Oldross.

"Ais-je encore besoin de faire mes preuves ?" m'enquis-je en regardant le directeur avec un léger sourire en coin.
"Non, non... Vous êtes apte à enseigner, je suppose, Mr. Sevillion. Mais je ne comprends pas comment aucune aura ne peut s'échapper de vous avec une telle puissance et une telle habileté à la magie..."
C'est justement parce que je suis habile que je peux dissimuler mon aura aux yeux de tous, soupirais-je intérieurement. Enfin... La manipulation de la magie contenue dans notre propre corps ne devait pas faire partie des livres qui se sont retrouvés entre les mains des terriens, je suppose...
"On va dire que c'est un secret bien gardé..." dis-je avec un haussement d'épaules.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Ven 5 Déc - 22:32

Pour la première fois depuis des lustres, j'ouvrais les yeux sur un ciel éclairé... Ah... Non... Il aurait été plus juste de dire qu'il s'agissait de la toute première fois de ma vie que j'ouvrais les yeux... Ma naissance... J'ignore pourquoi je m'en rappelle maintenant. J'ignore pourquoi les rêves sur mon passé se font de plus en plus présents...

Je sais... Je sais que pendant un temps, j'ai voulu oublier ce passé... Oublier que j'étais autrefois un ange... Mais je ne pouvais me fourvoyer : j'étais né ange. J'avais même passé la moitié de mon existence en tant qu'ange. Et ce qui me faisait bouger aujourd'hui venait de mon passé...

Dès le moment où j'avais fini d'ouvrir les yeux, je me vis dans un miroir, nu comme un ver, mais sous l'apparence que j'allais garder jusqu'à ma chute aux Enfers, quelques millénaires plus tard. Tout du moins, l'apparence de base, car mes années de recherches m'ont fait oublier de prendre soin de mon corps... Mais là, il suffisait de me regarder dans ce miroir pour voir que j'avais été créé de la main de Dieu : un splendide jeune homme possédant de longs cheveux noirs lisses, un visage fin et délicat, et des yeux gris. Mes yeux sont les seuls indices du caractère que j'allais adopter pendant toute la durée de mon existence : des yeux ternes, n'attendant rien de l'avenir.

Oui... C'est vrai... J'ai toujours été comme cela.

Et puis un jour, les Premiers Anges furent conviés à une assemblée supervisée par les Archanges. Ceux-ci avaient pour but de nous éduquer. J'avais à mes côtés ceux qui deviendraient un jour les Lieutenants des Enfers, bien qu'aucun d'entre nous ne savait ce qu'il allait advenir... Ce jour-ci, nous n'étions que des inconnus, certains d'entre nous allaient même obtenir un poste à responsabilités.

C'est ce jour-ci que se décidèrent nos destins... Celui qui se faisait appeler Konrad était passé à la tête de la garde du Paradis, et celle qu'on appelait Eria allait devenir la subordonnée du Gardien, Uriel. Quant à moi... Je n'avais rien envie de faire... Jusqu'à ce que l'Archange du Savoir fasse apparaître une boule de feu dans sa main.

À ce moment, pour moi, tout changea. Je crois bien que l'émerveillement qui m'embrasa ce jour-là fut la seule et unique chose qui guida mon existence vers ce qu'elle est aujourd'hui : une existence dont le seul rôle est d'étudier la magie.

Ce qu'avait fait Khaël en cet instant me poussa à découvrir ce qu'était la magie. Tout seul. Très vite, j'en vint à découvrir les éléments et leur nature. Plus vite encore, ma passion me poussa bien au-delà de ce dont étaient capables les autres anges. Si les Archanges étaient nés avec plus de puissance, j'étais né avec un esprit qui ne leur était inférieur en rien. Je développai moi-même des utilisations de la magie dont personne n'avait songé avant moi.

Très vite, Dieu remarqua en moi cette passion, et me nomma chef du pôle de recherches sur la magie. Elle mit à ma disposition des jeunes anges pour m'aider dans mes recherches. Si au départ, j'étais intéressé de partager ma passion avec autrui, il m'est très vite apparu que ces poids me ralentissaient dans mes recherches. Je ne pouvais alors que les considérer comme des incapables ou, au mieux, des cobayes.

Alors que j'effectuai mes recherches, je ne dénombre plus le nombre "d'accidents" dont j'étais responsable. Tout ça dans le seul but de la magie. Je ne sais plus à quel moment les autres Célestes avaient décidé de se reposer sur moi pour leur apprendre la magie, grâce aux résultats de mes recherches et aux livres dont j'étais l'auteur. Je ne sais plus à quel moment mes connaissances en la matière ont surpassé celles de l'Archange de la Sagesse et celui du Savoir. Mais je m'en fichai royalement. Tout ce qui m'importait était d'en savoir plus sur la magie.

Tout ce qu'il se passait ailleurs était bien loin de m'atteindre. Enfermé dans mon pôle de recherches, j'avais fini par ne plus jamais sortir. L'Archange du Savoir avait fini par se renseigner sur les découvertes en magie en questionnant mes sous-fifres, eux-mêmes ne sachant rien de mes dernières recherches. Au final, seul l'Archange de la Sagesse s'était intéressé à ce que je faisais, et m'avait interdit l'utilisation de l'absorption élémentaire, car jugée trop dangereuse...




*
**




Et une nouvelle fois, j'ouvris les yeux, cette fois sur les ténèbres de ma prison... Le Temps où la magie était la seule chose qui occupait mes pensées était depuis bien longtemps révolue... Le Temps où je me fichais cordialement de tout le reste était terminé.

Aujourd'hui, on me voyait fomenter des coups d'état, préparer des plans pour renverser Lucifer et Dieu... Pourquoi faisais-je cela ? Moi-même, je n'en comprenais pas l'origine. Certes, de mon point de vue, il était évident que Lucifer n'était pas apte à gouverner, tout comme Dieu. Et j'avais décidé de m'en mêler. Pourquoi ?

C'était une bonne question. Pourquoi voulais-je faire cela ? Qu'est-ce que cela m'apporterait, dans le fond ? Je pouvais très bien reprendre mes recherches ici, devant mes prisons. Je n'avais que faire de ce qu'il advenait de Dilysia ou de ses habitants. Alors pourquoi est-ce que je tenais tant à prendre moi-même le pouvoir ? En quoi cela me regardait que Lucifer et Dieu se battent jusqu'à la fin des Temps ?

La raison était simple, en vérité. Si simple que personne ne penserait cela de l'impassible Démon du Froid. Et comme personne ne connaissait mon passé d'ange, personne n'aurait pu s'imaginer cela.

Tout ce que je voulais, c'était la puissance.

Attention, quand je dis cela, il s'agit vraiment de puissance magique. Je n'ai que faire des grouillots qui entreront à mon service lorsque je serais à la tête des Enfers, pas plus que ceux qui le seront si je réussis également à renverser le Paradis. Je n'avais que faire d'être respecté, ou admiré, ou que sais-je encore. Non, tout ce que je veux, c'est d'être capable de mener mes recherches, sans être stoppé par mon manque de puissance.

Je veux pouvoir être capable de tout faire. De connaître non pas mes propres limites, mais les limites de la magie elle-même. Je veux savoir jusqu'où je peux aller dans ce but.

Je veux découvrir.

Je veux savoir.

_________________


Dernière édition par Selephim Seth le Jeu 8 Jan - 20:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Mer 7 Jan - 9:53

Ce flou devant mes yeux... Ce mal de crâne... Cette fois-ci, il ne me fallut pas longtemps pour comprendre que j'étais de nouveau dans un rêve à propos de mon passé.

Je ne comprenais pas pourquoi mes souvenirs me remontaient ainsi en mémoire... Est-ce que jouer ainsi avec la magie du Temps déréglait certaines choses en moi ? Devais-je revivre ces instants de ma vie avec un regard nouveau et empli de regrets ?

Je ne le savais pas, et, dans le fond, je m'en fichais. Revoir ces épisodes de ma vie me permettait de comprendre ce que j'avais mal fait... de comprendre là où j'avais échoué auparavant...

Et où étais-je cette fois-ci ? Dans mon bureau. Et il était étonnant de constater que j'avais conscience de ce qu'il se passait à ce moment exact dans mon rêve : la guerre faisait rage à l'extérieur même de mon centre de recherches.

Oui, je pouvais entendre d'ici les bruits des lames s'entrechoquant, de la magie qui détonnait aléatoirement, et des cris de rage ou de douleur qui retentissaient. On était venu me chercher. Quérir mon aide dans cette bataille. Dans quel camp ? Celui de Dieu. Qu'avais-je répondu ?

"Allez vous faire voir."

Oui, déjà, à ce moment, j'étais réputé pour être quelqu'un de froid et distant. Oh, bien entendu, je n'avais pas pour habitude d'envoyer balader les gens de cette manière, mais que voulez-vous, à ce moment, je travaillais sur des recherches qui me tenaient vraiment à coeur.

Alors certes, regarder les effluves magiques des anges s'entrochoquer pendant la bataille aurait constitué un spectacle très intéressant, et j'aurais ainsi pu prendre des notes sur les comportements de la magie dans de telles situations.

Et ça aurait sans doute été la meilleure chose à faire ce jour là.

Mais j'étais en plein dans mes recherches, et je ne souhaitais pour rien au monde passer à autre chose. Car en cet instant, je travaillais d'arrache-pied sur les secrets de la manipulation du Temps et de l'Espace par la magie.

J'avais travaillé sans relâche pendant des mois pour comprendre que la magie était omniprésente, et que, dans ce fait, elle avait aussi un impact sur le Temps et l'Espace. En ralentissant l'activité de la magie dans un point donné, on ralentissait le Temps à cet endroit. En intervertissant la magie entre deux points, la manipulation de l'Espace devenait possible.

Et si j'expliquais ces deux théories avec des mots simples, c'était très loin d'expliquer tout ce qu'il était nécessaire de prendre en compte pour réaliser de telles choses. Lors des derniers mois, non, des dernières années de mon existences, j'avais réussi à user des magies du Temps et de l'Espace sur des objets.

Mais c'était fini. Il me fallait passer à la phase supérieure : user de cette magie sur des êtres vivants. Mais je ne pouvais espérer le faire sur un autre individu sans que mes travaux ne soient découverts, et cela, je ne pouvais me le permettre.

Alors j'essayai la magie de l'Espace sur moi-même.

Ce fut sans conteste la plus grosse erreur de mon existence.

Oui, à ce moment, j'aurais dû aller voir les effluves de magie de la bataille en train de se dérouler à des lieues de là. Oui, à ce moment là, j'aurais dû consigner dans mon livre les résultats de mes premières expériences.

J'avais prévu de me téléporter dans la pièce juste à côté. Mais j'ai atterit en plein milieu du champ de bataille, du côté des partisans de Lucifer. J'étais à moitié heureux. À cet instant, j'étais loin d'avoir pris en compte la situation alentour : je pouvais m'en sortir sans aucun souci. Non, à la place, j'étais malheureux d'avoir échoué sur la localisation de ma téléportation, et heureux d'avoir pu me téléporter en un seul morceau. Il n'aurait pourtant pas été étonnant que je perde un membre lors de l'action.

Et j'aurais mieux fait de me couper une jambe moi-même plutôt que de faire cette téléportation.

Le moment est encore trop frais dans ma mémoire, l'instant trop vivace dans ce rêve... Les cris... Les coups... La rage de la bataille... Les existences qui s'éteignaient sous mes yeux... Le sang qui giclait à profusion, plus que ce que je n'avais jamais vu... Et à cet instant, un cri. Un seul. Plus puissant que tous. Celui de notre Père.

Je n'ai jamais réellement entendu les mots qu'Il prononça à ce moment. La confusion était bien trop grande autour de moi. Puis le ciel s'ouvrit petit à petit, et les anges commencèrent à tomber...




*
**




Cette fois-ci, je me réveillait en sursaut, en sueur. Oui... Ce qu'il s'était passé était ridicule... Tombé par erreur aux Enfers... Tombé à cause de mon erreur... Téléporté au mauvais endroit, au mauvais moment... Et cela m'avait valu ces derniers millénaires aux Enfers...

Mais viendrait le jour où je remonterai de nouveau au Paradis... Et non pas dans le camp de Dieu, qui m'avait "généreusement" proposé de me réhabiliter si je trahissait Lucifer... Mais détruire Dieu en suivant son plan relèverait de l'impossible...

Non, j'allais moi-même prendre la place de Lucifer et m'attaquer à Dieu à sa place... Mais avec d'autres motivations que simplement la conquête des trois plans...

_________________


Dernière édition par Selephim Seth le Sam 12 Mar - 2:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Jeu 8 Jan - 20:39

Une sensation maintenant devenue famillière m'assaillait de nouveau : j'étais encore en train de rêver. Mais contrairement aux autres, je n'ouvrais pas les yeux sur un monde de clarté... Non, bien au contraire : la lumière faiblissait. Et surtout, le plus important...

Je chutais.

Oui, je tombais... Une chute qui semblait sans fin... Sous la colère de Dieu, le Paradis s'était ouvert sous nos pieds, nous précipitant dans une chute que nous ne pouvions stopper. Dieu en avait eu assez de la violence. Il en avait eu assez de voir les anges s'entre-déchirer. Alors Il avait tout simplement banni les anges qui avaient osé se révolter contre lui, les nommant démons...

Je le sentais en moi : le Paradis ne m'étais plus accessible. Alors que mon cerveau comprenait peu à peu ce qu'il venait de se passer, je sentais l'amerthume monter du plus profond de moi... Une injustice. Oui, une injustice. Je n'avais fait que me trouver là par erreur... De quel droit me bannissait-on du Paradis ? De quel droit devais-je subir cela ?

Pourquoi donc tombais-je aux côtés de Lucifer ?

Par curiosité, j'avais regardé la destination de cette chute : Dilysia. Mais Dieu ne laisserait pas ces anges avides de violence semer la terreur sur cette terre... Alors Il ouvrit une immense crevasse ouvrant sur un nouveau plan : les Enfers. Dieu désirait nous enfermer à jamais.

Je sentis, non loin de moi dans ma chute, Lucifer hurler à Dieu. Sa colère était palpable jusqu'ici, même dans cette tourmente, et elle ne me remarqua même pas. Dans sa chute et dans sa haine, Lucifer réussit à garder les Enfers ouverts sur Dilysia, et Lucifer étant la moitié de Dieu, ce dernier ne put refermer ce qu'elle avait détruit.

Je ne me souvenais plus de ma rencontre avec le sol. Je ne me souvenais que de la colère qui grondait en moi... Non, plus que la colère, c'est l'amerthume qui vraiment me rongeait de l'intérieur.

Mais cette chute aux Enfers, en plus de tous ces sentiments négatifs, et la colère de Lucifer me conféra une nouvelle puissance... Non, avec le recul, ce n'est pas ce qu'il s'était passé... Ma chute aux Enfers, le changement de nature de mes pouvoirs... Je n'avais fait que recevoir la puissance qui m'était destinée de base...

Et cette puissance, en cet instant, rongé par le désir de remonter au Paradis pour détruire Dieu, je ne la contrôlais pas. Alors que je me relevai sur un paysage sombre, caverneux et en flammes, j'observais dans un cristal mon apparence changer, contre mon gré...

Mon teint pâlit, me faisant prendre une peau blanche aux reflets bleutés, mes ailes blanches furent remplacées par des ailes noires, faites de peau et au nombre de quatre, des cornes me poussèrent sur la tête alors que mes oreilles s'allongeaient et qu'une aura de Ténèbres s'emparait de moi. Mon visage prenait des traits plus durs, mes yeux devinrent d'un rouge vif, mes mains se déformaient alors que mes ongles prenaient l'apparence de griffes sombres.

Apparence de Selephim:
 

C'était la première fois que je prenais l'apparence du démon. Ou peut-être devrais-je dire qu'il s'agissait là de ma forme originelle de démon : une apparence représentant mon amerthume.

Fou de rage, et ma nouvelle puissance encore incontrôlable pour l'être dépourvu de calme que j'étais en cet instant, je cherchais alors avidement à passer mes nerfs sur quelque chose... ou quelqu'un...

Tout ce qui se trouvait autour de moi en cet instant fut réduit à l'état de poussière, murs comme cristaux, et les anges qui arrivèrent après moi n'eurent pas le temps de se relever de leur chute que déjà ils devaient faire face à un Seraphim fou de rage.

Inutile de dire qu'aucun n'étant préparé à faire face en cet instant, aucun ne survécut.

Alors que je pulvérisai dans l'instant tout ce qui entrait dans mon champ de vision, Lucifer s'approcha de moi, ne me reconnaissant évidemment pas.
"Tu possèdes énormément de puissance, démon..." me dit-elle. "Sois rassuré, car nous n'en resterons pas là... Dieu payera."

En cet instant, je retrouvais ma lucidité. J'avais beau avoir acquis une nouvelle puissance, seul un fou oserait s'attaquer à l'égale de Dieu. Et fou je n'étais point encore devenu. Et pourtant, croyez-moi que ce n'était pas l'envie qui me manquait que de réduire cette infâme chipie en cendres, celle qui avait bouleversé le Paradis, celle qui était responsable de ma chute.

Je n'en voulais pas à Dieu, non... Il n'avait fait que ce qui lui semblait juste. C'était mon erreur de m'en prendre à Lui, bien que j'aurais aimé que son omniscience Lui serve à me voir au milieu de ces anges rebelles. En revanche, j'avais toutes les raisons de l'univers de m'en prendre à Lucifer...

Devant mon absence de réponse, Lucifer reprit la parole :
"Nous allons faire la même chose que Dieu : recueillir les âmes des défunts... Mais j'ai besoin de Lieutenants capables de représenter la puissance des Enfers... Seras-tu à mon service ?"
À cet instant, je n'avais pas pris la peine de réfléchir. Je sortis les premiers mots qui me passaient par la tête :
"Je veux être seul."

Pour m'empêcher d'attaquer Lucifer.

Pour m'empêcher de réduire en charpie les anges qui avaient involontairement précipité ma chute.

Pour me laisser le temps de réfléchir à tout cela.

Pour avoir la paix.

Haussant un sourcil surpris, Lucifer eut soudain un large sourire, comprenant mon non refus pour un accord.
"Alors tu seras le Gardien de la prison des Enfers, et tu seras connu sous le nom de Classius, le Démon du Froid..."
Oui, si elle le désirait... je voulais juste qu'on me laisse tranquille.
"Quel est ton véritable nom, Classius ?"

J'ouvris la bouche pour lui répondre, mais les mots ne vinrent pas. J'étais Seraphim Seli, l'ange chef du pôle de recherches sur la magie, et auteur des livres précurseurs en la matière. Mais je n'étais plus ange, je n'avais plus mon pôle de recherches, je n'avais plus mes livres... Je n'avais plus de nom. Du moins, celui de Seraphim Seli ne m'appartenait plus.

Mais il me restait ma magie. Une magie différente, certes. Mais une magie plus puissante. Ressassant en ma mémoire les bouquins que j'avais moi-même écrits, retraçant les millénaires de recherches que j'avais accompli, je créai un sceau en mon propre corps, sous la forme de tatouages. Ces tatouages absorbèrent ma magie en surplus, l'enfermant de force dans mon corps, devenu mon propre sceau. Ce corps, désormais vidé de sa magie, prit une nouvelle apparence que j'avais imaginé : celle que l'on me connaissait aujourd'hui.

Cette apparence connue sous le nom de...

"Selephim Seth."

Je vis le nouveau Seigneur des Enfers réfléchir un instant, essayant de se remémorer mon nom, en vain, bien évidemment.
"Eh bien, Selephim Seth, tu peux déjà te mettre au travail !"

Et je ne me fis pas prier.

Alors que je traçais mon chemin dans les cavernes des Enfers, je vis les anges continuer de chuter du Paradis. Je vis Konrad, Eria, Merrie, Tisanas... Tous les anges de première génération à la grande puissance, ceux qui plus tard allaient devenir les Lieutenants des Enfers. Je les vis se transformer sous mes yeux, moi qui étais arrivé le premier avec Lucifer, moi qui, par le plus grand des hasards, était aussi le plus vieux d'entre eux.

De tous les anges arrivés ce jour-là et transformés en démons, beaucoup sont ceux à penser que j'étais le premier démon, arrivé avant même Lucifer sur les lieux, étant venu voir ce qui avait pu causer ce chahut dans ma demeure. Bien loin de démentir, je filai droit devant ce qui allait être mes prisons, et ce pendant des millénaires... Aujourd'hui encore, les rumeurs courent sur le fait que je serais l'habitant originel des Enfers, s'étant reclus de lui-même. Un individu de grande puissance, ayant accepté la présence de Lucifer et de se mettre à son service. Mon inactivité à la bataille de Médiéval n'a fait que confirmer ces rumeurs, et si j'inspirais la peur, alors c'était tant mieux, car personne ne viendrait me déranger...




*
**




Je rouvrai une nouvelle fois les yeux, ne changeant pour une fois pas de paysage avec là où mon rêve avait pris fin : j'étais de retour dans mes prisons, dans le présent. La seule différence notable avec le passé était sans doute le contenu des dites prisons, qui depuis s'étaient bien remplies.

Je me relevai, à la fois plus léger d'avoir enfin compris le passé que j'avais traversé, mais en même temps avec un poids de plus sur les épaules, maintenant que j'avais pleinement saisi l'ampleur de mes actes jusqu'ici.

Je n'en avais jamais réellement voulu à Dieu de son erreur en ce qui me concernait. La véritable cible de mon amerthume, de ma rancoeur était dirigée vers Lucifer. Toutefois, Lucifer avait trahi Dieu, car ce dernier avait été incapable de diriger correctement le Paradis. Et depuis, Son incapacité à diriger s'était de nouveau confirmée.

J'avais donc décidé de renverser Dieu. Et pour ce faire, je devais anéantir Lucifer et prendre sa place et ses pouvoirs. Non... Je devais juste prendre sa place et ses pouvoirs... L'anéantir était un désir purement personnel, des sentiments négatifs qui enfin, après tant de siècles d'accumulation, allaient se déverser sur le capricieux Seigneur des Enfers.

En chutant aux Enfers, j'avais perdu mes recherches, mon laboratoire, et même mon nom d'ange. Mais j'avais conservé ma magie et mes connaissances... Que me fallait-il de plus ?

Plus de puissance. Tout simplement.

À mes côtés se trouvaient les Orbes que je n'avais point encore remis à d'autres êtres, à l'exception de l'Orbe du Feu, récupérée sur un corps dépourvu de vie d'une princesse trop imbue de sa propre personne. Ces Orbes, depuis le temps, s'étaient chargés complètement, se nourissant de ma magie.

Mais il n'était pas encore temps pour mon plan de se mettre en marche.

Les Orbes avec moi étaient chargés, mais ce n'était pas forcément le cas de ceux que j'avais confiés. Les Lieutenants m'avaient offert leur neutralité quant à Lucifer, mais cette dernière n'était pas encore prête à lancer la guerre. L'Archange du Savoir soutenait mon plan pour Lucifer, mais je n'avais pas encore tenté de le faire auprès de l'Archange de la Sagesse.

Il restait tant de choses à préparer... Mais la guerre approchait... Et avec elle, la fin de Lucifer.

Les tatouages apparurent ensuite sur mon corps alors que je libérais ma magie. Je devais me préparer moi-même à cet affrontement. Qu'importe l'efficacité de mes outils si je ne suis pas capable de m'en servir correctement ?

Et c'est donc ainsi que je me mis à user de la magie, pour m'entraîner. M'entraîner à l'affrontement le plus difficile de ma longue existence. M'entraîner pour cet événement qui marquera le début du changement. M'entraîner à tuer Lucifer.

Car Lucifer tombera.


Dernière édition par Selephim Seth le Lun 29 Fév - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   Sam 23 Mai - 14:30

-Encore un rêve...-

Encore une fois, cette sensation qui m'emmenait vers le royaumes des songes comme si je revivais les événements pour la seconde fois... Non, ce n'était pas des songes... Ce n'étaient que des visions du Passé. J'en était certain, à présent. User de la magie du Temps sur moi-même a causé un dérèglement en moi... Il me fait revivre des scènes qui se sont déjà produites... Le Temps ramenait à moi ces souvenirs que je pensais perdus. Et ces scènes sont encore plus vives que jamais.

Mais je sais à présent que ces visions ne durent même pas une fraction de seconde dans la réalité... Après ce qui me semble des heures de vision, je me revois exactement dans la même position que lorsqu'elles ont commencé. Lorsque j'use trop de ma magie, ces visions s'emballent...

Lorsque les Orbes aspiraient mon Ether pour se remplir, les visions m'assaillaient. À présent que les Orbes étaient complets, j'aurais pu retrouver un semblant de paix... Mais à la place, je m'entraînais sans relâche dans mes prisons.


-Je dois savoir...-

Plus je m'épuisais, plus les visions de mon passé devenaient fréquentes et puissantes. Et pourtant, j'avais comme l'impression que ces visions ne faisaient que m'aider dans mes décisions, dans mes actes... Lorsque j'avais besoin de justifier mes actes, le passé me revenait en mémoire pour me donner les raisons parfaites...

Et à présent que je m'entraînais pour tuer Lucifer, les souvenirs de mes innombrables combats avec Khaël me revenaient en mémoire.

Chaque action que je faisais était corrigée l'instant d'après. Les erreurs passées de mes combats m'apprenaient à ne pas les reproduire. Petit à petit, mes mouvements s'affinaient, je reprenais le contrôle absolu sur ma magie, quand bien même elle serait plus puissante que lorsque j'étais un ange.


-Il me faut être plus que ce que je ne suis...-

Un contrôle absolu sur ma magie... Je ne pourrais pas vaincre Lucifer sans être capable d'être versatile. Démon du Froid... Oui, je pouvais manipuler la Glace. Démon, je pouvais manipuler les Ténèbres et le Feu. Mage, je pouvais manipuler tous les éléments, hormis la magie de Lumière...

Repensant à l'Orbe de Lumière confié par Khaël, je montais déjà une stratégie dans ma tête. Cet Orbe de Lumière représenterait le coup fatal à Lucifer. Je ne devais utiliser la magie contenue dans cette Orbe que pour l'achever. Car si jamais je loupais mon coup, je n'aurais pas de seconde chance.


-...surpasser ce que je suis maintenant...-

C'était aussi la première fois que j'allais me battre avec des artefacts. Par souci de réalisme, javais créé des artefacts à moindre échelle afin de pouvoir reproduire au mieux la situation dans laquelle j'allais me trouver.

Quand bien même elle serait affaiblie lorsque je l'affronterai, Lucifer reste Lucifer, et l'égale de Dieu. Je n'avais pas la moindre chance de l'emporter sans ces artifices. Il était donc primordial que j'apprenne à m'en servir comme il se doit.


-...devenir ce que personne d'autre ne pourrait être...-

La magie... C'était le moyen pour moi d'affronter les obstacles. J'étais celui qui en savait le plus à ce sujet, et c'était mon arme. Je ne pouvais espérer affronter Lucifer avec la force brute : je n'étais pas Mephistopheles. Non, il fallait que je sois retors, que ma ruse et mon savoir me permettent de surprendre et du surpasser l'un des deux êtres les plus puissant qui soit. Je devais me surpasser.

La magie... Dieu et Lucifer ne faisaient que s'en servir, sans même essayer de comprendre les mécaniques derrière. Si l'on devait faire une comparaison pure et dure, Mephistopheles avait bien plus de puissance brute que moi-même, et pourtant, en matière de magie, je ne perdrais pas face à lui, car j'en savais plus, et pouvais donc obtenir bien plus de résultats en dépensant moins d'énergie. Toutefois, Lucifer appartenait à une autre catégorie, et je ne pense pas que je doive compter sur l'épuisement de mon adversaire.


-J'étais un chercheur... Je voulais en savoir plus...-

Non, je ne pouvais compter que sur ce que je savais et que mon adversaire ne savait pas. Or, force m'était d'admettre que je ne savais pas grand chose de Lucifer, ou de ce qu'elle savait. Certes, il ne s'agissait que d'une gamine capricieuse, mais je m'en voudrais de laisser une faille juste parce que j'aurais négligé son savoir.

Mais s'il y avait bien une chose que j'étais le seul à savoir utiliser dans tout l'univers, c'était l'absorption des éléments.


-...et j'ai fini par en savoir plus que quiconque...-

Une nouvelle vision... Encore... La première fois que j'ai utilisé cette magie... L'Archange de la Sagesse qui jetait sur moi un regard plein d'inquiétude, craignant pour ma vie à cause de mes expériences, qui m'interdisait l'usage de cette technique bien trop dangereuse.

Mais aujourd'hui, j'étais démon. Il n'avait pas le pouvoir de me l'interdire, quand bien même il saurait que j'existe encore. Seul Khaël, l'Archange du Savoir, et Dieu, savaient que j'étais autrefois connu sous le nom de Seraphim Seli. Et aucun des deux n'avait la moindre emprise sur moi.


-...surpassant mes pairs de loin dans la connaissance...-

L'environnement dans lequel j'étais ne ressemblait plus à grand chose. J'étais dans mes prisons, certes, mais il n'y avait pas la moindre âme en vue, celles-ci s'étant réfugiées bien loin de là où je m'entraînais. Et tout autour de moi, on pouvait voir des résidus de l'utilisation de ma magie : des endroits calcinés, d'autres endroits humides, des traces indiquant le passage de l'acier... Mais je n'en avais pas assez. J'avais besoin de plus de puissance, de mieux contrôler mon pouvoir démoniaque.

Rassemblant dans la paume de ma main bleuie par ma forme démoniqaue de la magie de Terre, j'absorbai cette magie en mon bras droit. Immédiatement, je ressentis en celui-ci une immense puissance brute, alors que la magie à l'intérieur s'efforçait de récupérer sa liberté. Cette magie me détruisait de l'intérieur, mais peu m'importait : je me régénérais suffisamment vite.

Puis, la magie de Terre contenue dans mon bras, je frappai au sol de mon poing. À cet instant, si l'on était venu me dire que j'avais fait trembler la totalité des Enfers avec son coup, j'y aurais cru sans douter. Le cratère qui se créa subitement sous mon coup était digne d'un coup à pleine puissance de Mephistopheles.


-...mais ce n'était pas suffisant...-

Mais ce n'était pas assez.

L'absorption d'élément était mon plus grand atout, mais je ne pouvais l'utiliser outre-mesure. Même la régénération des Lieutenants avait une limite que je ne pouvais me permettre de dépasser lorsque j'affronterai Lucifer.

Mon deuxième plus grand atout : la vitesse. Je ne devais pas laisser à Lucifer le temps de réagir, le temps de contre-attaquer. Je devais tout faire pour rester indemne, car le moindre coup subi pourrait m'être fatal.

Mon troisième plus grand atout : la magie du Temps. Si je pouvais aussi utiliser la magie de l'Espace, son utilisation m'était toutefois trop limitée, et pas assez utile en combat. En revanche, je pouvais, avec la magie du Temps, accélérer mes propres mouvements.

En combinant ces trois atouts, puis en utilisant la puissance contenue dans mes Orbes, je devrais pouvoir vaincre Lucifer. Non. Je le devais.


-Je devais aller là où personne n'avait jamais osé aller...-

Sortant les lames forgées par Mephistopheles de mon sang, je les jetai en l'air, préparant dans mes mains un concentré de magie de foudre, que j'absorbai. Les éclairs crépitaient sous et hors de ma peau, détruisant peu à peu mon corps de l'intérieur, celui-ci se régénérant instantanément. Ce cycle de destruction et de reconstruction que subissait mon corps était épuisant au possible, mais cela allait : j'avais de la magie à revendre. Et j'avais, en échange de cette douleur presque insupportable et de ce risque inconsidéré, acquis une puissance et une vitesse incommensurable. J'étais devenu la foudre. J'avais acquis sa vitesse. Mais cela n'était pas assez.

-...toucher du doigt ce que personne n'avait jamais approché...-

Absorber un élément relevait de l'exploit magique. La difficulté de cette action était quelque chose qui ne pouvait être réaliser que par des êtres tels que moi, à la régénération inouïe. Et quand bien même l'être possèderait une telle régénération, le contrôle à exercer sur la magie devait être absolu et ne jamais se relâcher, autrement la magie détruirait le corps de l'intérieur en une fraction de seconde, purement et simplement.

-...accomplir ce que personne n'avait jamais essayé...-

Contrôler le Temps était un autre exploit magique. Personne n'osait s'amuser avec cette magie, et le peu qui avaient essayé avaient sûrement disparu de toute existence, hormis quelques rares êtres à la puissance incommensurable et au contrôle de la magie irréprochable. Cette magie était étroitement liée à la magie de l'Espace. On pouvait même dire que l'un n'allait pas sans l'autre, car distordre le Temps provoquait immanquablement des distortions de l'Espace. C'est pour cela que je n'usais de cette magie que sur ma propre personne : pour avoir un contrôle plus étroit sur cette magie, et pour éviter de détruire une partie de l'univers sur une simple erreur. La magie du Temps demandait de prendre en compte un nombre incroyable de paramètres lors de son utilisation.

Et maintenant, j'essayais de réaliser ces deux exploits magiques en même temps : accélérer un corps se déplaçant déjà à la vitesse de la lumière grâce à la magie du Temps.


-...conquérir ce que personne n'avait jamais convoité...-

Je n'étais qu'un fou, hein ? La moindre erreur, et je disparaissais de l'existence même de l'univers. Je disparaissais de la continuité de l'Espace-Temps, et personne ne se demandera jamais pourquoi je n'existe plus, car j'aurais aussi disparu de leur conscience, l'Espace-Temps effaçant purement et simplement tout ce qui pourrait avoir un rapport avec moi, réparant les dégâts que j'aurais éventuellement causés. Lucifer ne se demandera pas pourquoi elle n'a que quatre Lieutenants, ces derniers ne se rappelleront même pas de moi, Khaël pensera avoir été à l'origine de tous les documents sur la magie, et Dieu pensera n'avoir jamais fait appel à un espion au sein des Enfers.

Et malgré cela, il fallait que je tente l'expérience. Car je devais vaincre Lucifer...


-On dit qu'il n'y a qu'un pas entre la curiosité et la folie...-

Reprenant les lames qui retombaient à ma hauteur, j'amorçais un mouvement afin de bondir en avant, la magie de foudre me rongeant de l'intérieur alors que je volais ses propriétés pour me rendre plus rapide. Et tout en faisant ce mouvement, j'en appelai alors au Temps, afin d'accélérer mon existence, et mon existence seule, pendant ce court instant.

-...et ce pas, je l'avais franchi depuis bien longtemps...-

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Solo] Selephim Seth - Intro et Interludes [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (solo) Voleur un jour, volera toujours. (Terminé)
» [Solo] Selantis Shya - Intro [Hentaï]
» [Solo]Baal Mephiston - Intro
» Selephim Seth
» Selephim Seth - Démon du Froid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: La prison-
Sauter vers: