Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nael Indil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 21

MessageSujet: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Sam 18 Avr - 23:15

Dans le ciel, une lune pleine venait de montrer le bout de son nez, elle était fière, lumineuse, et inaccessible. Pour certain, la lune pleine était une aubaine parce qu’elle éclairait les environs, et pour d’autre, elle était signe d’un malheur qui bientôt allait s’abattre. Pour Nael, c’était une lune providentielle, grâce à la lumière qu’elle produisait, elle pourrait monter son campement de fortune sans grands soucis et rapidement. Surtout qu’en cette nuit de janvier, l’hiver se montrait violent, la mordant avec force de son froid. La jeune femme n’avait pas perdu son temps, en une petite heure, elle avait trouvé un endroit assez dégagé dans la forêt pour y poser son camp.

C’était une grande clairière qu’elle avait déjà repérée quelques jours plus tôt, mais étant enfoncée dans la forêt, elle préférait habituellement rester dans l’orée de cette dernière. Cette nuit-là faisait exception, elle s’était trop fait remarquer dans la ville de Myth pour y rester plus longtemps. Depuis la mort de sa matrone, la jeune hybride avait passé deux mois à voler des passants pour survivre. Elle se faisait très discrète ne restant pas plus d’une heure par jour dans les rues bondées de la ville. Elle préférait rester dans les bas quartiers pour questionner les gens sur ce qu’il s’était passé à l’orphelinat, mais bien entendu, pour avoir des informations, il fallait payer. Le problème, c’est qu’à chaque fois ses recherches étaient peu fructueuses.

Ce jour-là ne faisait pas exception. Nael ne voulait pas perdre espoir, le goût amer de la vengeance était beaucoup trop frais pour cela. La jeune femme fut sortie de ses pensées par des bruits de pas. Elle observa donc les alentours, la clairière était enneigée, et les rayons de lune se reflétaient faiblement sur la surface blanche du sol, mais à part ça, il n’y avait rien. Aucun animal et surtout, aucun bruit. Ni insectes, ni oiseaux. Même pour une nuit d’hiver, ce n’était pas normal. Quelque chose clochait et Nael le savait. Elle empoigna son arme avant de se lever pour observer plus profondément les alentours. Ses yeux ne virent rien, mais ses oreilles captèrent à nouveau des bruits de pas.

Cela n’avait rien d’humain, c’était rapide, agile, et surtout, ça se rapprochait. Le cœur de Nael se mit à battre plus rapidement, et sa respiration à s’affoler. Elle sentait le danger, et elle était apeurée. Elle ferma les yeux tentant de se concentrer sur son ouïe. Ses mains étaient toutes deux agrippées fermement au manche de son épée. La chose avait bondi sur elle. Nael avait fendu l’air de son arme au niveau du bruit qu’elle avait entendue. Elle sentit son arme griffer de la chaire, et un grognement féroce en suivre. Elle ouvrit les yeux pour tomber nez à nez avec un loup. Un immense loup gris qui ne ressemblait d’ailleurs pas tout à fait à un loup.

Elle ne savait pas ce que c’était, ni pourquoi cette chose l’attaquait, mais, elle sentait dans ses entrailles une peur atroce,  ses jambes tremblaient alors que la bête la regardait se préparant à bondir une nouvelle fois sur elle. Son arme était toujours en avant, mais cette fois, en bondissant, la bête avait agrippé l’arme dans sa gueule, plaquant la jeune fille au sol avec force.

Nael tentait tant bien que mal de repousser la bête, mais cette dernière avait désarmé la demi-elfe en envoyant balader son arme grâce à la force herculéenne de sa mâchoire. La bestiole s’était tout de même coupée le bord des babines, mais elle ne semblait pas en souffrir. Dans ses yeux féroces, il n’y avait que l’envie de tuer, ou de se nourrir, mais dans les deux cas, Nael allait mourir. La bête s’apprêtait à la mordre à la gorge.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garret Worfken
Rpiste habitué
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Dim 19 Avr - 13:59

La neige est un véritable cadeau du ciel. C'est un enchantement que les cieux offrent une belle pluie de diamants. Le manteau blanc sur le sol cache la souillure du monde. Le doux craquement de la neige sous les pieds est une musique délicate.

Mais pour Garret, la neige offrait un avantage certain dans son métier de chasseur. Grace à elle, il suivait les traces d'un lycan depuis deux jours. Celui-ci, semblait ne pas avoir remarqué qu'il était poursuivi depuis tout ce temps.

Cela faisait bien longtemps que Garret n'avait pas eu une traque aussi facile que celle-ci. Ce loup devait être soit pressé, soit stupide pour laisser des traces aussi évidentes.
Le chasseur n'avait pas beaucoup dormi non plus et il espérait pouvoir enfin mettre la main sur sa proie avant de tomber de sommeil... Ou pire. C'était la troisième nuit qu'il risquait de faire sans dormir.

Mais, connaitre la forêt par cœur est aussi un avantage. Les traces menaient vers une belle petite clairière, mais il se doutait que le monstre ne ferait pas de pauses à cet endroit découvert.

Alors que Garret suivait encore les traces, il entendit du bruit au loin. Un fracas de grognement et le son caractéristique d'une arme touchant les griffes ou les crocs d'un lycan.
Le chasseur piqua un sprint en direction du combat qui avait lieu.

Il arriva enfin à la clairière et découvrit le loup-garou qu'il poursuivait en train de s'attaquer à une femme en mauvaise posture et dont la mort risquait d’être imminente.

Sans réfléchir, Garret sortit son arme de son fourreau et sauta sur la bête sauvage. Il commença d'abord par la dégager de la femme en donnait un coup sur le flanc du monstre. Celui-ci hurla de douleur mais fit face à son adversaire. La bête se rua sur Garret qui ne semblait pas impressionné par ce qu'il avait en face de lui.

Le combat faisait rage sous les yeux de la demoiselle en détresse et elle pouvait remarquer que le chasseur prenait à malin plaisir à se battre contre un monstre pareil. Les yeux de Garret virèrent un peu au jaune quand il porta l'estocade finale en planta son épée dans les côtes du loup-garou.
Celui-ci s'effondra sans un hurlement et s’écrasa dans la neige qui commença à virer au pourpre.

Garret observa la dépouille face à lui alors qu'il reprenait son souffle avec cette intensive bataille.
Puis, il se souvint qu'il n'était pas seul et tourna la tête vers la jeune femme qu'il put un peu identifié comme une elfe, mais pas totalement.
Ses yeux passèrent du jaune au noir habituel tout en détaillant la victime qu'il venait de sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nael Indil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Dim 19 Avr - 15:33

Ça aurait pu être la fin. La fin de sa vie, la fin de sa vengeance à peine explorée. L’énorme bestiole aurait pu lui arracher la gorge si facilement, mais ça ne s’était pas passé comme ça. Quelque chose, ou plutôt quelqu’un avait surgi de la forêt, il s’était jeté sur la bête avec force la faisant valdinguer. Nael fut donc libérée de l’emprise du loup. Elle se releva rapidement, de l’adrénaline plein l’organisme, elle ne tarda pas à récupérer son arme et à se tourner vers le combat qui faisait maintenant rage devant elle.

Quelque chose clochait, et elle le remarqua bien rapidement. Cette fois-ci, le bourreau n’était pas le loup qui l’avait attaqué, mais l’autre homme. Il dominait, et s’y plaisait, tandis que la bête sauvage, aussi fière qu’elle ait pu être contre elle, n’en menait pas large à cet instant. L’animal gris se faisait massacrer. Le sang giclait, ternissant la neige pure d’un rouge ombreux. Les glapissements douloureux de la bête résonnaient dans la clairière, puis, plus rien.  Son agresseur venait de rendre l’âme.

Sous cet infâme spectacle Nael eut un léger haut le cœur. Elle n’était pas habituée à voir autant de sang. La dernière fois, et d’ailleurs, la première fois qu’elle en avait vu en masse remontait à deux mois plus tôt, le fameux jour ou sa vie se retrouva bouleversé. Ce jour qui l’avait amené par une suite logique d’évènement à celui-ci.

L’homme s’approchait maintenant d’elle. Il était grand, musclé, et dégageait un charme froid. Elle aurait voulu fuir, mais ses jambes ne lui répondaient pas. Elle lui faisait juste face, l’arme baissée, espérant qu’il n’ait pas comme idée de la tuer. Elle savait qu’elle n’avait aucune chance de sortir victorieuse d’un combat contre lui. Plus vieux, plus expérimenté, plus fort. L’homme ne bougeait pas, il la regardait juste. Nael décida donc d’engager une conversation avec son sauveur.

« Qui êtes-vous, et qu’est-ce que c’était que cette chose ? »

Elle avait dit ça d’une voix plutôt neutre, masquant la peur qu’elle puisse ressentir. Elle regardait maintenant le grand homme dans les yeux d’une façon intense, attendant la réponse à la question qui lui brûlait les lèvres depuis que l’énorme loup gris s’en était pris à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garret Worfken
Rpiste habitué
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Lun 20 Avr - 12:16

Garret mit du temps à reprendre son souffle. Le combat fut plus rude que d'habitude. Non pas contre la bête qu'il venait de tuer, mais bien celle qui était en lui.
Les trois jours de veille avaient entamé sa conscience et sa partie animale en a profité pour s'infiltrer doucement en lui.

Si la traque avait duré une journée, ou juste quelque heures de plus, il y aurait eu deux loups-garous en liberté dans la forêt. Et la jeune fille face au chasseur serait morte depuis longtemps.

Garret se força à se calmer et à retrouver son humanité alors qu'il rangeait son épée dans son fourreau en découvrant la peur dans les yeux de la demoiselle. Elle n'avait rien à craindre de lui, mais elle ne pouvait pas le savoir après un tel spectacle.
L'homme s'étonna même de l'immense plaisir qu'il avait ressenti en tuant le monstre.
Était-ce son coté chasseur qui se réjouissait de finir une traque... Ou le coté animal, heureux de tuer a nouveau?
Il n'aura peut-être jamais la réponse à cette question.

Il s'approcha encore de la fille apeurée. Il la détailla de haut en bas et comprit qu'elle n'était pas qu'une simple demoiselle en détresse avec sa tenue et son arme. Mais aucune intention belliqueuse n'émanait d'elle et ce n'était clairement pas un loup-garou non plus.

Il la fixa dans les yeux d'un air grave.

"Je m'appelle Garret... Et quant à cette chose... C'est un monstre qui n'est pas censé exister... Un loup-garou... Vous avez eu de la chance que je sois dans le coin... Il faut dire que ce n'est pas une bonne idée de rôder dans ces forêts les nuits de pleine lune."

Garret laissa le temps à la demoiselle d'analyser sa phrase, car les lycans ne sont censés être qu'une légende parmi tant d'autres telle que les anges, les démons et les dragons.
N'importe qui affirmerait qu'il aurait vu un de ces êtres qu'il serait pris pour un fou immédiatement et enfermé à vie dans une prison pour ne pas que sa folie se transmette aux peuplades idiotes qui se complaisent dans le confort.

Garret se retourna à nouveau vers la bête gisante et fouilla dans les restes de vêtements qu'elle portait en espérant trouver un indice sur une nouvelle proie. Il sentait que la demoiselle ne l'attaquerait pas dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nael Indil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Lun 20 Avr - 13:28

Le temps semblait long, après que sa question fut posée, l’homme continua de la regarder, haletant encore de son combat, l’épée toujours en main. Une boule de peur était toujours formée dans la gorge de la jeune hybride. Elle eut même un sursaut quand l’homme bougea pour ranger son épée, mais elle se détendit bien rapidement comprenant ce que ce geste voulait dire.

"Je m'appelle Garret... Et quant à cette chose... C'est un monstre qui n'est pas censé exister... Un loup-garou... Vous avez eu de la chance que je sois dans le coin... Il faut dire que ce n'est pas une bonne idée de rôder dans ces forêts les nuits de pleine lune."

Une expression d’horreur se forma sur le visage calme de la femme aux cheveux jais. Elle tourna lentement son regard vers la créature qui venait de se faire massacrer. Elle l’observa plusieurs secondes l’air perdu. Jamais elle n’aurait pu se douter que ces choses existaient. Plusieurs questions lui traversèrent l’esprit. Avait-il une famille ? N’avait-il pas une part d’humanité ? Pourquoi l’avait-il attaqué ?

La jeune femme ne savait plus quoi penser, ses yeux continuant de dériver sur la dépouille du polymorphe gris.  Une vague de pitié l’avait prise au corps rapidement. Bien que cette bête ait essayé de la tuer, elle ne pouvait pas s’empêcher de se sentir triste pour cette dernière.  Même pendant que le dénommé Garret se déplaçait vers le loup, elle n’avait pas décroché son regard. Elle prit une grande respiration, et dans un souffle, elle dit :

« Repose en paix. »

Après coup, elle relâcha son regard du mort pour le poser sur Garret. Elle ne comprenait pas vraiment ce qu’il faisait. Il avait l’air de le fouiller, peut-être pour trouver de l’argent, ou son identité,  ne le connaissant pas, elle ne pouvait pas savoir quel genre d’intentions il avait, ni pourquoi il l’avait tué, parce qu’elle se doutait que son but premier ne fût pas de la sauver. Rare sont les gens capables de tuer un loup-garou qui se promènent en pleine forêt aux alentours de trois heures du matin.

Elle s’approcha de lui, il était toujours dos à elle, il n’avait pas l’air de s’inquiéter sur le fait qu’elle puisse l’attaquer dans son dos. Sois parce qu’il la trouvait faible et insignifiante, soit parce qu’il avait confiance.  Une fois à sa hauteur, elle se décida à le questionner. Elle se mordit la lèvre inférieur pas très sure d’elle avant de parler d’une voix devenue légèrement rauque à cause des émotions.

«  Tout d’abord, je vous remercie de m’avoir sauvé la vie. »

Elle laissa une pause de quelques secondes, réfléchissant à ce qu’elle pouvait bien lui dire ensuite sans que ça ne paraisse trop indiscret.

« Ensuite… Qu’est-ce que vous faisiez là ? Et ne me dites pas que vous étiez là par hasard, je ne vous croirais pas. Surtout que vous avez l’air de bien vous y connaître sur ces " loups-garous ". »

Nael avait encore du mal à croire qu’elle était réellement en train d’avoir une discussion en rapport avec des loups-garous. C’était irréel. Pour elle, ce genre de créatures n’existait que dans les contes. Mais ne dit-on pas souvent que les mythes sont une déformation de la réalité ?  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garret Worfken
Rpiste habitué
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Lun 20 Avr - 20:28

« Repose en paix. »

Garret fut étonné d'entendre cette phrase de la bouche de la jeune fille alors que le loup allait la tuer. Il ne voyait pas le côté humain chez ces monstres, car s'ils l'avaient voulu vraiment, ils n'auraient pas ceder aux pulsions animales.

« Tout d'abord, je vous remercie de m'avoir sauvé la vie. »

Toujours dos à elle, le chasseur ne put réprimer un sourire ironique. Il ne pouvait quand même pas lui dire qu'il l'avait à peine remarqué avant d'avoir commencé son combat contre le loup-garou. Bien sûr, Garret n'est pas du genre à laisser tomber qui que ce soit, mais, pour cette fois, la traque avait pris toute la place dans son esprit.

« Ensuite... Qu'est-ce que vous faisiez là ? Et ne me dites pas que vous étiez là par hasard, je ne vous croirais pas. Surtout que vous avez l'air de bien vous y connaître sur ces " loups-garous ". »

Garret finissait de fouiller le cadavre, en vain, quand il entendit la question. Celle-ci semblait des plus pertinente au vu de la situation présente. Personne, mieux que lui, n'en connaissait autant sur les loups-garous. On aurait pu même dire qu'il était le seul a connaitre leur existence et à les traquer un par un sans relâche.
Il réfléchit à la question qu'on venait de lui poser. Puis il se releva et s'assit sur le cadavre de l'animal et s'en servit comme d'une chaise.

"Vous n'êtes pas quelqu'un de stupide." Dit Garret avec un petit sourire en coin. "En effet, je ne suis pas ici par hasard. Je traque cette bête depuis presque trois jours maintenant dans toute cette maudite foret. En fait, je vous dois des remerciements aussi. Si vous n'étiez pas là, ce loup aurait continuer son chemin et je n'aurai certainement pas pu le rattraper à temps."

L'homme aux yeux noirs sortit une flasque de son sac et en prit une gorgée. Il avait pris garde, dans ses explications, qu'il était lui-même un des monstres qu'il chasse. Il n'était pas utile de le crier sur les toits.
Il fixa de nouveau la demoiselle.

"Puisque nous en sommes au jeu des questions-réponses... Peut-être me direz-vous qui vous êtes ? Et je dois avouer que je suis aussi curieux de savoir ce que fait une... Elfe dans ces bois."

Même s'il ne sentait pas d'animosité venant d'elle, il se devait de rester prudent en tout occasion pour demeurer en vie. Peut-être me direz-vous qui vous êtes ? De plus, le camp d'elfes le plus proche est assez éloigné de leur position, ce qui justifiait amplement une réponse.


Dernière édition par Garret Worfken le Mar 21 Avr - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nael Indil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Mar 21 Avr - 0:08

Maintenant que l’adrénaline perdait en puissance, le froid trouvait à nouveau son chemin en dessous de l’armure de Nael.  Son équipement n’était pas très lourd, mais en contrepartie, il n’était pas très chaud. La brise glacée lui gelait donc le sang.  Un léger frisson lui parcourut l’échine. Elle ne dut pas attendre plus longtemps pour que l’homme change de position. Il s’était assis sur le cadavre comme si ce n’était maintenant plus qu’un vulgaire objet. Une vie démystifiée. Elle aurait voulu trouver le spectacle dégoûtant, elle aurait aimé s’indigner, mais quelque chose en elle, lentement, commençait à se briser. Elle n’était pas habituée aux morts, elle n’était pas habituée au sang, et pourtant à cet instant, l’odeur forte du liquide de vie lui brûlait les narines. Instinctivement, elle savait  que maintenant, c’était ce qui l’attendait dans sa vie.

"Vous n'êtes pas quelqu'un de stupide. En effet, je ne suis pas par hasard. Je traque cette bête depuis presque trois jours maintenant dans toute cette maudite foret. En fait, je vous dois des remerciements aussi. Si vous n'étiez pas là, ce loup aurait continué son chemin et je n'aurai certainement pas pu le rattraper à temps."

La voix de Garret venait de couper court le fil de ses pensées. Elle comprenait maintenant la raison de sa présence. Il chassait ces créatures, et il semblait aussi avoir une certaine haine envers celle-ci, quelque chose de personnel. Son but principal n’avait jamais été de la sauver, ça, elle le savait depuis le début, depuis qu’elle l’avait vu massacrer la bête, il aurait pu simplement la repousser et la laisser s’enfuir, ou juste l’amocher, mais non, c’était beaucoup plus profond que ça. Mais Nael ne voulait pas pousser son interrogatoire plus loin, pas maintenant, et pas sur une hypothèse comme celle-ci, elle comprenait parfaitement que les gens ne veuillent pas parler de leurs sombres démons. Elle ne dit donc rien, regardant toujours  l’homme aux yeux noirs qui cette fois-ci s’était mis à boire, tout naturellement, comme si tout cela était une routine.

"Puisque nous en sommes au jeu des questions-réponses... Peut-être me direz-vous qui vous êtes ? Et je dois avouer que je suis aussi curieux de savoir ce que fait une... Elfe dans ces bois."


Nael fut prise de cours par cette question, elle ne pensait pas vraiment qu’il s’intéresserait à sa présence dans ces lieux, mais elle se devait de lui répondre, il lui avait sauvé la vie, même si ça n’avait sans doute pas été son intention première, c’était la même finalité. Elle laissa un petit blanc, ne faisant que regarder vers lui, mais on pouvait aisément remarquer qu’elle était simplement perdue dans le méandre de ses pensées. En quelques secondes, ses yeux gris profonds s’illuminèrent et fixèrent les orbes noirs de son interlocuteur.

« Je me nomme Nael.  Je ne suis pas une elfe, enfin pas à proprement parlé. J’ai grandi dans un orphelinat à Myth.  Et si je suis dans ces bois, c’est parce que… »

Sa voix qui au départ était assurée devenait de plus en plus basse, elle ne savait pas quoi lui répondre, elle ne le connaissait pas et au fond, ça ne l’intéressait sans doute pas, mais, il avait l’air d’attendre une réponse. Les mots étaient au bord de ses lèvres, le problème, c’est que les évènements étaient trop frais, elle bloquait. Elle finit par se mordre l’intérieur des joues, ne lâchant toujours pas son regard perçant.

« Parce que je fuis. Je fuis cette ville où j’ai tout perdu, mais je ne peux pas fuir trop loin, parce que j’ai encore des choses à régler, une sombre affaire à éclairer, et pour ça, je suis prête à tout. »

Tout en Nael avait changé avec cette phrase, son regard s’était noirci, son expression assombrie, et sa voix était plus froide que le temps extérieur.  Et comme pour clôturer sa phrase, elle rangea l’arme qu’elle avait toujours en mains dans son fourreau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garret Worfken
Rpiste habitué
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Mar 21 Avr - 19:15

L'alcool circula lentement dans le sang de Garret. Il avait pris cette petite habitude de boire un peu après une chasse réussie, car ça permettait à la bête en lui de se rendormir et il aimait le goût par la même occasion.
Puis il regarda en direction de la jeune fille qui semblait plongée dans ses réflexions à cause de la question du chasseur.

« Je me nomme Nael. Je ne suis pas une elfe, enfin pas à proprement parlé. J'ai grandi dans un orphelinat à Myth. Et si je suis dans ces bois, c'est parce que... »

Une elfe ? Il en avait rarement rencontré durant ses traques... Ils savent se faire discret quand ils le veulent. Mais une Demi-elfe, c'était une première malgré le fait qu'elle ressemblait plus a une elfe qu'a une humaine. Mais Garret n'est pas homme à rejeter quelqu'un pour ses origines.

« Parce que je fuis. Je fuis cette ville où j'ai tout perdu, mais je ne peux pas fuir trop loin, parce que j'ai encore des choses à régler, une sombre affaire à éclairer, et pour ça, je suis prête à tout. »

L'homme cessa de bouger en voyant l'expression de Nael changer. Il connaissait cette réaction, ce regard, ce feu qui commençait a brûler en elle. Lui-même entretenait ce feu depuis plusieurs longues années. Il savait ce que pouvait ressentir la demi-elfe face a lui. Ce sentiment qui écrase tous les autres... Qui vous consume de l'intérieur, mais qu'on garde intact... Cette haine et cette rage orientée dans un seul et unique but qui n'apportera rien au final.

La vengeance... Pure... Simple... Sans détour... Sans elle... Sans cette volonté de se venger, Garret aurait été tué depuis bien longtemps. La vengeance donne une puissance que l'on croit le plus souvent impossible.
Il ne put s'empêcher de sourire à nouveau puis rit, mais sans se moquer de Nael.

"Ahahaha... Une vengeance... C'est ça non ? Dans ce cas-là, laisse-moi t'offrir un conseil : ne renoncez jamais, mais quoiqu'il arrive, tu ne dois oublier qui tu es sinon tout ce que tu feras sera complétement inutile et tu n'auras plus jamais aucun endroit où retourner. Je sais de quoi je parle." Garret venait de passer du vouvoiement au tutoiement comme il en avait souvent l'habitude. Une mauvaise manière venant de la forêt.

Il tendit son bras et sa flasque vers la jeune demi-elfe. Deux êtres guidés par la vengeance se rencontraient dans une forêt dans une nuit sombre. Peut-être était un signe du destin.

"Prends en un peu. Ça te fera du bien et ça te réchauffera. Mais n'en abuses pas... C'est fort."

Garret avait remarqué que le froid avait parfois raison de la demoiselle. Il s'en serait voulu si elle tombait malade à cause de lui alors qu'il venait de la sauver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nael Indil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Mar 21 Avr - 21:35

Son cœur battait fort rien qu’au fait de dire à voix haute ce qui était enfoui dans son cœur depuis deux mois. C’était la première fois qu’elle en parlait. Elle remarqua rapidement le regard inquisiteur de l’homme sur elle. Il avait esquissé un petit sourire avant de rire, mais Nael ne l’avait pas mal pris. Elle ne sentait aucune mauvaise intention émanant de lui à cet instant. A vue d’œil, on ne pouvait pas se douter que cet homme venait de massacrer un bête.

"Ahahaha... Une vengeance... C'est ça non ? Dans ce cas-là, laisse-moi t'offrir un conseil : ne renoncez jamais, mais quoiqu'il arrive, tu ne dois oublier qui tu es sinon tout ce que tu feras sera complétement inutile et tu n'auras plus jamais aucun endroit où retourner. Je sais de quoi je parle."

Cela aurait pu être n’importe quelle affaire. Mais il avait si facilement trouvé de quoi il s’agissait. De plus, il en parlait comme s’il savait. Comme s‘il l’avait vécu, ou comme s’il était encore en train de le vivre. Des paroles sages, pleines de sens, mais en même temps si compliquées à comprendre. Un endroit où retourner disait-il ? Elle pensa directement au gang de rues qui lui avait appris tout ce qu’elle savait, mais rapidement, le sourire de sa matrone remplaça cette image.

Un magnifique sourire, illuminant son âme, cette personne ayant étouffé sa solitude en lui donnant toute la tendresse dont elle pouvait faire preuve, cette femme qu’elle aimait de tout son cœur. Nael eut l’air paisible pendant un moment, perdu dans ses souvenirs joyeux. Mais rapidement, du sang entacha ce sourire de lumière, éclaboussant cette peau pure, et brisant à nouveau l’hybride.

Cette image morbide lui rappela une fois de plus qu’elle n’abandonnerait pas, et surtout, qu’elle se refuserait à la mort. Elle était prête à survivre quitte à s’enfuir si la situation devenait trop périlleuse.  Elle avait décidé qu’elle tuerait. Que cette arme, celle qui a enlevé la vie à celle qu’elle aime serait son épée vengeresse. Une lame qui se trempera dans le sang de ceux qui ont péché, souillant ainsi le sien. Et un jour, peut être qu’une lame vengeresse viendrait-elle aussi lui enlever la vie, et qu’un cercle sans fin commencerait. La haine engendre la haine.

Un bras venait de se tendre vers elle. Une flasque en main. De l’alcool. C’était Garret qui venait de la réveiller de ses songes malsains.

"Prends-en un peu. Ça te fera du bien et ça te réchauffera. Mais n'en abuses pas... C'est fort."

L’expression de Nael restait neutre, comme presque toujours depuis le « fameux jour ». Elle aurait eu envie de lui offrir un sourire, mais elle se sentait trop vide pour pouvoir le faire. Elle n’avait d’ailleurs même pas fait attention au tutoiement, laissant couler cela comme quelque chose de naturel. Elle prit la flasque d’alcool, buvant une grosse gorgée. Elle sentit l’alcool brûlant descendre en elle. Une légère grimace fendit tout le même son visage. Même si il lui avait prévenu, elle ne s’attendait pas à ce que ce soit aussi fort. Mais elle se sentait mieux, son corps se réchauffa et ses pensées s’apaisaient grandement.

« Merci, ça me fait vraiment du bien de partager cela avec vous. »

Elle lui tendit la flasque, une lueur de reconnaissance dans les yeux, avant de reprendre d’une voix sérieuse.

« Vous aussi… Vous aussi, vous voulez vous venger ? »

La question était simple, mais pourtant, elle ne savait pas s’il y répondrait. Elle espérait que cette nuit de pleine lune pourrait ouvrir les confidences entre eux. Entre deux existences tiraillées par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garret Worfken
Rpiste habitué
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Jeu 23 Avr - 10:38

Garret reprit la flasque après un petit rire en découvrant l'expression de la demi-elfe. Lui-même avait eu du mal à se retenir de grimacer quand il goûta cet alcool pour la première fois.
Le chasseur observait les différentes réactions de Nael durant ses réflexions. Elle devait ressasser souvent son passé et ce pourquoi elle était ici.

Le chasseur aussi avait consacré beaucoup de temps à repenser sur sa vie précédente. Il supposait qu'en espérant le plus fort plus possible, tout reviendrait comme avant. Mais ce ne fut jamais le cas et plus le désespoir prenait place en lui, plus le désir de vengeance grandissait.

« Merci, ça me fait vraiment du bien de partager cela avec vous. »

Garret comprit que personne ne savait que Nael se trouvait ici et encore moins que la vengeance guidait sa vie.

« Vous aussi... Vous aussi, vous voulez vous venger ? »

La question fit sourire le chasseur. Il ne savait plus, quand son cas, si l'on pouvait encore appeler ça une vengeance. Pas après tout ce temps passé a chasser les responsables de son malheur.
Il fixa la jeune fille qui empruntait ce chemin depuis peu de temps. Il pouvait encore voir l'innocence en elle. Nael n'avait pas encore mis les mains dans la boue qu'implique une telle quête comme la vengeance.
Garret supposa que parler avec elle de son expérience lui permettrait de comprendre quelle voie elle avait choisie.

"Hum... Je ne peux pas dire que tu as tort, mais tu n'as pas raison non plus... Vois-tu, cela fait 15 ans que je poursuis ceux qui ont fait de moi ce que je suis."
Le chasseur insista bien sur le nombre d'années et sur une certaine inanité de sa vie.

"Je ne suis pas devenu celui que tu as devant toi par plaisir. J'ai dû abandonner tout ce qui faisait de moi quelqu'un qui fait partie de la société. Même si j'arrivais à trouver les coupables, je ne pourrai jamais me réintégrer parmi les hommes."

Garret prit une pause. Il venait de se rendre compte qu'il parlait aussi bien pour lui-même que pour Nael et qu'il n'avait jamais pris la peine de réfléchir autant avant maintenant.

"De plus, je devais le faire car personne d'autre ne l'aurai fait." Toujours assis, il frappa la tête du loup-garou sous lui. "Comme je te l'ai dit, ce genre de monstre n'est pas censé exister... Alors personne ne les chasse et ils se répandent dans toute Dylisia comme une maladie... Mais, je suis le remède."

Le chasseur prit encore une gorgée de sa flasque.
"Je crois que tu as encore le choix, Nael. Tu peux tout arrêter, ici et maintenant, et espérant trouver une nouvelle voie dans la vie. Ceci dit, je suis mal placé pour te dire quoi faire. C'est ta vie et tu es la seule a pouvoir lui en donner un sens... Pas un vieux chasseur comme moi qui ne pense qu'a sa prochaine proie."

Garret se tut et fixa de nouveau la demi-elfe qui l'avait écouté sans détour. Il ne pouvait pas savoir comment elle allait réagir, mais, au moins, elle savait ce qui pouvait l'attendre, ou en s'en faire une idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nael Indil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 16/04/2015
Age : 21

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Jeu 23 Avr - 23:29

"Hum... Je ne peux pas dire que tu as tort, mais tu n'as pas raison non plus... Vois-tu, cela fait 15 ans que je poursuis ceux qui ont fait de moi ce que je suis.  Je ne suis pas devenu celui que tu as devant toi par plaisir. J'ai dû abandonner tout ce qui faisait de moi quelqu'un qui fait partie de la société. Même si j'arrivais à trouver les coupables, je ne pourrai jamais me réintégrer parmi les hommes."

Nael ne comprenait pas vraiment le sens du début de sa phrase, c’était une situation compliquée. Elle aurait bien aimé savoir de quoi il en retournait, mais, s’il n’avait rien dit, c’est sans doute qu’il ne voulait pas en parler. Elle s’arrêta aussi mentalement sur le nombre d’années.  15 ans. 15 années de vie à poursuivre les loups-garous sans endroit ou retourner. L’hybride trouvait cela plutôt triste, mais n’avait-il pas eu le choix ?

"De plus, je devais le faire car personne d'autre ne l'aurai fait. Comme je te l'ai dit, ce genre de monstre n'est pas censé exister... Alors personne ne les chasse et ils se répandent dans toute Dylisia comme une maladie... Mais, je suis le remède."

Cela répondait en partie à la question qu’elle s’était posée. S’il le faisait, ce n’était pas vraiment par choix. Une sorte d’obligation, une personne portant le lourd secret de l’existence de ces anciens humains. Il avait été choisi par le destin. La jeune elfe avait du mal à croire au hasard. Un destin tragique le menant sans doute vers sa perte. Pouvait-on réellement réussir à vivre dans le sang ? Vivre dans la haine ? Même avec une grande mission ? N’en avait-il jamais marre ?  Pourquoi n’avait-il pas le droit à un endroit où retourner ? C’était injuste. La vie était injuste, et elle le serait toujours, se déchaînant sur certaines personnes pour pouvoir en gâter d’autres.

"Je crois que tu as encore le choix, Nael. Tu peux tout arrêter, ici et maintenant, et espérant trouver une nouvelle voie dans la vie. Ceci dit, je suis mal placé pour te dire quoi faire. C'est ta vie et tu es la seule à pouvoir lui en donner un sens... Pas un vieux chasseur comme moi qui ne pense qu'a sa prochaine proie."

Nael eut un frisson, elle eut l’impression qu’il venait de lire dans ses pensées. Dans ses doutes, et ses peurs, celles qu’il avait dû ressentir au début. Peut-être que plus tard, elle deviendrait comme lui, après sa vengeance, quel serait son but dans la vie ? Continuer de tuer les meurtriers ? Pour en devenir une et ensuite se faire tuer elle-même ? Peut-être. Rien n’était certain. Elle se mordit la lèvre inférieure pour couper court à ses pensées et répondre à Garret de vive voix.

« Tu as raison, théoriquement, j’ai le choix, mais comme toi, je suis hantée par quelque chose, et ce sentiment est tellement puissant que le choix n’est plus d’actualité. Je ne peux tout simplement pas ignorer ce qui s’est passé et tenter de me reforger une vie honnête. Je n’ai nul part ou retourner, on m’a enlevé cet endroit, et je me vengerais. C’est le sens que j’ai décidé de donner à ma vie, même si c’est la dernière chose que je fais sur cette terre. »

Nael avait dit ça d’une façon si simple, si naturelle, c’était sorti d’elle, effaçant tous ses doutes, enfonçant ses peurs dans un recoin de sa tête et retirant un petit bout de ce qu’elle fut. Bientôt, elle ne serait plus qu’une ombre, Nael Indil, cette hybride abandonnée par sa famille, joueuse et câline, pleine d’amour à donner allait disparaître et une tragédie allait commencer.

« C’est ainsi que tu renaquis Garret, et c’est ainsi que je vais renaître. »

L’expression de Nael se refroidit à cette phrase, la renaissance s’était déjà enclenchée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Garret Worfken
Rpiste habitué
avatar

Messages : 149
Date d'inscription : 18/11/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   Mar 28 Avr - 19:28

« C’est ainsi que tu renaquis Garret, et c’est ainsi que je vais renaître. »

Garret la regarda un moment. Pensait-elle vraiment ce qu'elle disait ? À la voir, on ne pouvait qu'en être persuadé.
Pourtant, le chasseur poussa un soupir de déception. Il avait un peu espéré qu'il avait atténué l'envie de vengeance de Nael. Il aurait voulu lui épargner une vie de calvaire sans nom qui l'amènerait dans les noirceurs les plus profondes de l'humanité.

L'homme aux cheveux noirs se releva devant la jeune hybride. Il la fixe du regard un moment pour voir si elle était vraiment sur de son choix... Et ce fut le cas. Il ajusta son épée, se retourna pour prendre son sac et attrapa la bête qu'il venait de tuer par la peau de la nuque pour la soulever légèrement.

"Une renaissance ? ... Tu te trompes... La vengeance est tout sauf une renaissance, car ce n'est pas une vie que l'on devrait mener normalement. Mais ce n'est pas encore être mort non plus. Ce n'est que de la survie, car chaque jour, tu te poseras la question de savoir si tu as fait le bon choix ou non. Tu devras toujours avoir un œil derrière toi et faire confiance est un luxe..."

Garret se mit en marche vers la forêt en trainant la dépouille bestiale qui laissa une trainée rougeâtre et gluante sur la neige blanche et pure. Il ne pouvait pas faire grand chose pour elle et la zone semblait débarrassée de tout autres lycans et il devait enterrer le dernier en date pour cacher son existence.

Il tourna de nouveau légèrement la tète vers la demoiselle et lui fit un sourire triste.

"Adieu, jeune Nael... J'espère que tu trouveras ce que tu cherches au bout du chemin que tu t'apprêtes à arpenter par toi-même... Peut-être, nous rencontrerons-nous à nouveau dans nos folles quêtés de vengeances."

Le chasseur se remit lentement en marche et disparut de la vision de la demi-elfe assez rapidement malgré la lune qui éclairait encore le campement. Il y avait peu de chance qu'il recroise Nael, un jour... Mais le destin est parfois capricieux et nul se sait de quoi il en retourne.
Quoiqu'il en soit, Garret n'oubliera jamais la jeune demoiselle avide de vengeance qu'il avait rencontré par une nuit de chasse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Par une froide nuit. [PV Garret] [Terminé]
» Travailler ou non cette nuit [Livre 1 - Terminé]
» Voyage au bout de la Nuit [Partie 1] [Terminé]
» La nuit au cimetière [Terminé]
» Par une froide nuit de l'hiver 1663... Ou comment le passé refait surface [RP unique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: La Forêt :: La clairière-
Sauter vers: