Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Sam 19 Juil - 21:34

La forêt était un lieu calme, apaisant et reposant à la fois. Ici, les animaux, insectes et autres créatures vivent dans ces lieux sacrés et ne se préoccupent  de rien d'autre que de leur propre existence. Mais il arrivait que parfois des évènements mette fin à leur tranquille et paisible vie.

Malgré que la forêt se trouve assez éloigné de toute ville, on pouvait entendre les explosions, le crépitement des flammes et les cris des citoyens. Après que tout ce vacarme fut terminé, le silence pensait regagner son calme mais c'est là que j'interviens, fatigué de tout ces évènements, je cherchais désespérément à me reposer et à me retirer de la réalité en venant dans cette endroit.

Je m'arrêta au abords d'une rivière. je me posait un instant, les pieds dans l'eau, pour reprendre mon souffle et faire une halte. Je regardais mes bras et mes mains: sales et égratignés, je saignais un peu mais rien de grave. C'est alors que je pensasi à mes deux épées dans le dos, je les retirais de la bandoulière où elles étaient accrochées et constata qu'elles étaient salement amochées à cause des déflagrations et du fait qu'elles ont du surement cogner contre les débris de maisons pendant que je m'enfuyait. C'est pas grave me dis je, je n'ai qu'à aller dans le village le plus proche et à utilisait une meule.

Après ce constat, je les rangeait et décida de ma laver dans l'eau fraîche de la rivière. Une fois rhabillé, je m'allongeai dans l'herbe, m'adossais à un rocher, posais mes armes près de moi et je tentais de de me reposer. Je regardait autour de moi et appréciais la vue qu'on me donnait sur le grande rivière avec les arbres et la végétation qui l'entourait au loin. je pouvais regarder depuis là où j'était, les oiseaux s'envolaient dans le ciel avant de disparaître derrières la cime des arbres. Je ne pouvais profiter plus de ce spectacle et m'endormis en pensant à autre chose que les dernières heures de Médiéval.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 20 Juil - 12:09

Sur ma route vers Myth j’aperçus un homme, adossé à un roc. Étrangement ce spectacle banal attira mon attention, l'aura de cet homme renvoyer des sentiments qui m'étaient fort connus : la rage et la douleur.
Mon attention se détourna vers les deux lames à ses côtés, tordues, marqués par la tragédie.
Telles lames, tel guerrier.
M'approchant du jeune mortel assoupi, je touchais les lames, le désir de vengeance était fort en elle, une soif de justice par la violence, un pardon impossible. Une vraie musique pour mes oreilles.

"Intéressantes armes... Tu es un survivant de Médiéval. Ton aura sent la tragédie et la seule pouvant laisser une telle marque reste la destruction de cette ville. Dommage qu'elle fut inévitable, que Dieu n'est rien vu venir, que les hommes n'aient pu convenablement se protéger. La protection des célestes ce jour-là laissé vraiment à désirer n'est ce pas ?"

Le guerrier éveillé me fixait, son œil pulsait de magie violente. Sa main prête à saisir sa lame, son corps à se jeter sur moi en un instant. Seul son instinct de survie lui dictait un mort assuré s'il m'attaquait retenait son bras.

"La vraie question reste : mais comment Dieu, un être censé être tout-puissant, n'a rien vu venir alors que l'ennemi se tenait devant lui tout ce temps... Pourquoi n'a t'il rien fait ? Huit mille cent deux ans d'inaction. C'est même un miracle que nous n'avons pas réduit plus de cités à néant avec autant de temps ! Bon d'accord la guerre de la pureté, on a peut-être attisé une peu la flamme entre les elfes mais bons, ça compte pas vraiment comme un acte de guerre.
Mon point reste le même : Dieu à échoué et vous les peuples terriens en avais payé le prix."





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 20 Juil - 22:40

Plongeant dans mes rêves, j'essayais de penser à autre chose que ma ville natale qui n'est plus qu'un tas de ruine à présent. Pour ça il suffisais juste de penser à son enfance ou à un bon moment dans sa vie mais tout les bons moments et mon enfance se sont passés dans cette tendre ville et tout ces précieux instants se mélangent à ces images de démons et de destruction. Cette attaque des infernaux sur Médiéval n'ont pas que affecté ma vie et mon esprit, elle a aussi affecté mes souvenirs comme si ils ont été détruit en même temps que la grande cité qu'était Médiéval.

Ne pouvant dormir tranquillement je réouvris tranquillement mes yeux et en apercevant un homme habillé d'une armure aussi noire que la nuit, je me redressai mais je restais toujours assis. Mes années de forgeron m'avaient appris que ce genre d'armure, qui était surement de l'obsidienne, était extrêmement difficile à forger. Elle lui valait évidemment un titre haut placé. J'allait m'emparer de mes armes mais cette étrange personne prit la parole:

"Intéressantes armes... Tu es un survivant de Médiéval. Ton aura sent la tragédie et la seule pouvant laisser une telle marque reste la destruction de cette ville. Dommage qu'elle fut inévitable, que Dieu n'est rien vu venir, que les hommes n'aient pu convenablement se protéger. La protection des célestes ce jour-là laissé vraiment à désirer n'est ce pas ?"

Je le regardais toujours d'un oeil suspicieux mais n'arrivant toujours pas à deviner qui il était je ne disait mots et je gardais mon sang-froid. Il s'approcha un peu de moi et continua:

"La vraie question reste : mais comment Dieu, un être censé être tout-puissant, n'a rien vu venir alors que l'ennemi se tenait devant lui tout ce temps... Pourquoi n'a t'il rien fait ? Huit mille cent deux ans d'inaction. C'est même un miracle que nous n'avons pas réduit plus de cités à néant avec autant de temps ! Bon d'accord la guerre de la pureté, on a peut-être attisé une peu la flamme entre les elfes mais bons, ça compte pas vraiment comme un acte de guerre.
Mon point reste le même : Dieu à échoué et vous les peuples terriens en avais payé le prix."


Cette fois-ci je me levai, empoignai au même moment l'une de mes épées et la dirigeai vers lui.

"Qui êtes-vous ?Lui demandais-je.Et pourquoi vous me parlez ? Vous ne me connaissez même pas et je ne vous ais jamais vu auparavant. Alors qu'est ce que vous me voulez ?"
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Sam 26 Juil - 12:01

"Qui êtes-vous ?Lui demandais-je.Et pourquoi vous me parlez ? Vous ne me connaissez même pas et je ne vous ais jamais vu auparavant. Alors qu'est ce que vous me voulez ?"


"Vu ? Non. Mais j'étais à Médiéval et activement participer à sa perte. Étonnement en tuant peu de gens mais j'ai ouvert les portes tout en jouant le bélier blindé vivant avec brio. Franchement... Je m'étais attendu à bien plus de résistance. Même si je suis sans doute le seul de mes comparses à n'avoir pas mis les pieds dans la ville. Je suis resté à la porte."

Ce mortel a du cran, son instinct doit pourtant lui hurler de prendre la fuite, qu'il n'a aucune chance, mais il reste là à me questionner. Ses yeux sont fort intéressant, unique en leur genre. Le lien entre ses lames et cette capacité est passionnant.

"Je peux voir un lien étrange entre toi et tes lames, un lien si fort et pourtant qui doivent être si dur à porter. Elles pulsent la rage et la haine comme le sang de veines d'acier. Est-ce qu'une personne proche de toi a péri par le biais de ces armes ? Je ne vois que peuvent d'autres raisons pouvant mener à la création d'un tel lien."

Me tournant vers les lames pour confirmer mes soupçons, oui, définitivement un lien de sang.

" Et pour mon nom... Rien ne sert de mentir, on ne nomme Baal Mephiston ou Méphistophélès. Maintenant que tu sais comment je me nomme, j'aimerais également connaître le tien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Sam 26 Juil - 17:54

"Vu ? Non. Mais j'étais à Médiéval et activement participer à sa perte. Étonnement en tuant peu de gens mais j'ai ouvert les portes tout en jouant le bélier blindé vivant avec brio. Franchement... Je m'étais attendu à bien plus de résistance. Même si je suis sans doute le seul de mes comparses à n'avoir pas mis les pieds dans la ville. Je suis resté à la porte."

Mes jambes tremblaient et je suait à grosses gouttes. En entendant ces mots, j'ai failli foncer vers lui et l'étriper. C'était donc à cause de ce genre de personnes que j'avais vu périr ma cité et mourir mon père. Mais j'étais trop intimidé pour faire quoi que ce soit: je ne me suis jamais battu avec quelqu'un à part aux entrainement à l'épée clandestin mais même devant un garde je n'aurais pas pu alors devant ça, c'était impossible d'y survivre.

Pourtant je ne bougeais pas d'ici, était ce la peur ou autre chose ? Je pense que c'est bien autre chose, j'avais une haine incomparable envers cette inconnu et pourtant je ne voulais ni me battre ni m'enfuir, il était intéressant dans ces paroles, quelque chose qui m'intriguer et qui me laisser l'écouter sans rien faire. Il continua donc, voyant que je n'agissais pas.

"Je peux voir un lien étrange entre toi et tes lames, un lien si fort et pourtant qui doivent être si dur à porter. Elles pulsent la rage et la haine comme le sang de veines d'acier. Est-ce qu'une personne proche de toi a péri par le biais de ces armes ? Je ne vois que peuvent d'autres raisons pouvant mener à la création d'un tel lien."


Je failli m'étouffer, j'avais l'impression qu'il lisait en moi comme un livre ouvert. Comment pouvait-il savoir tout ça ? Était-il là au moment où mon paternel tomba à terre et ne se releva jamais ? Ou bien avait-il un don particulier ?

Tellement de questions se bousculaient dans ma tête, resurgir ce genre d'éléments que j'essayais d'oublier me donna la nausée. Mais je tiens bon, baissant un peu ma garde, il se présenta :

" Et pour mon nom... Rien ne sert de mentir, on ne nomme Baal Mephiston ou Méphistophélès. Maintenant que tu sais comment je me nomme, j'aimerais également connaître le tien.

-Je me nomme Brendon, Sunvaar Brendon."

Je ne savais pas pourquoi je lui donna mon nom mais je ne lui laissa pas le temps de répliquer:

"Comment savez-vous tout ça sur moi, sur ce qui s'est passé, sur mes malheurs et surtout, surtout, pourquoi avez-vous condamné Médiéval ?"

Sur ces mots, je serra plus fort le pommeau de ma lame, je lui aurais décapiter, lui trancher la gorge sur l'instant si il n'avais pas répondu à ma question:
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 27 Juil - 10:17


"Comment savez-vous tout ça sur moi, sur ce qui s'est passé, sur mes malheurs et surtout, surtout, pourquoi avez-vous condamné Médiéval ?"

"Je suis l'avatar vivant de la guerre, tes malheurs sont gravés en toi, comme les cicatrices d'un molosse de guerre. Tes yeux, tes lames et ton aura sont des indices suffisant pour pouvoir deviner grossièrement ton passé. Pour Médiéval... Disons que chacun d’entre-nous avait ses raisons pour lancer cette bataille. Moi je voulais que Dieu prennent ses responsabilités. Je m'attendais à voir Medieval mieux défendu, mieux préparer... Finalement j'ai été déçu et le carnage avait commencé. Je n'ai pas tué d'humains tout simplement car le paradis ne les a même pas comptés comme des alliés valables. Quel gâchis."

Serrant des poings mes yeux se mirent à virer en flammes, le sol se craquelant sous le poids de mes pas.

" J'en ai sans doutes trop attendus des forces du paradis, mettre leur fierté de côté, c'est comme leur demander de s'arracher une côte. Pour ma part, Medieval était la réponse à l'inactivité de Dieu. La conséquence de centaines d'années d'abandon. Et bien sûr une vengeance personnelle..."

Recentrant mon attention sur mon interlocuteur, je vis ses mains serrant le pommeau de son arme. Je me contentais de lui répondre avec un sourire en coin :

"Tu ferais mieux de ne pas tenter de m'attaquer. Je risquerais de te broyer la tête par mégarde."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Sam 2 Aoû - 2:15

Tout ce qu'il me disait, me racontait me semblais irréelle et pourtant je le croyais, parce que j'avais vu par mes yeux la destruction de Médiéval et que c'était surement la seule chose à laquelle je pouvais croire en ce moment.

Tant d'hommes, de femmes, d'enfants, de famille.... tant de personnes qui ont péris et qui ont vu leur destin changer à jamais en un clin d'oeil à cause de l'inactivité des Célestes. Je fait partie de ces personnes mais je ne sais pas à qui mettre la faute: soit aux Démons qui ont attaqué la ville ou bien aux Anges qui n'ont rein fait pour la garder saine et sauve.

Mais qu'est ce que je fait là ?! Je suis en train d'écouter un Démon, il peut être en train de me raconter n'importe quoi sur Dieu et les Anges, forcément qu'il raconte n'importe quoi, il déteste les Célestes ! C'est sur je ne pouvais pas faire confiance à ce personnage, à ce Baal, quelle humain pouvait sympathiser avec un être comme lui à part les personnes les plus sordides qui existent.

Mais tout d'un coup, il y eu un craquement comme si on brisait le sol, et là j'est vu dans ses yeux les flammes de l'enfer, les même flammes qui ont ravagé Médiéval. il avait vu ce que j'avais vu, et je ne sais pourquoi, cela me faisait sentir plus proche des Démons que des Anges. Je me sentais plus proche de mes ennemis que de n'importe qui.

C'est alors qu'il me reagrda avec un petit sourire narquois et me nargua :

"Tu ferais mieux de ne pas tenter de m'attaquer. Je risquerais de te broyer la tête par mégarde."

J'avais effectivement encore mon épée dans mes mains. Elle n'avait pas bougé.
Je lui répondit :

"Je viens de perdre mon unique parent, ma cité, ma vie et même mes souvenirs. Croyez-vous que j'ai peur de perdre la vie ? Je n'ai plus rien, plus de famille, plus de toit je ne sais même pas quoi faire: je n'ai plus aucune raison de vivre.

J'avais les larmes aux yeux, dire ces mots me fit prendre conscience de ma situation, je n'avait plus rien et je me dressait face à un Démon. Il fallait être fou pour ne pas s'enfuir en courant, mais à quoi bon mon père a bien couru pour échapper à la mort mais un jour ou l'autre elle vous rattrape et il fut trop tard pour mon père et pour beaucoup d'autres de cette cité maudite.

Je n'avais plus la petit étincelle qui me donnait raison de la vie, j'ai l'impression que mon âme est parti et ma laissait, vide de l'intérieur comme une coquille.

Médiéval ou ici qu'importe, la différence est que le clavaire dure plus longtemps. Je brandi mon épée en l'air et chargea en direction de Baal Mephiston, dénué de tout sens et d'humanité.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Sam 2 Aoû - 10:24

"Imbécile."

Esquivant la charge de côté sans grand effort, je me contentais de lancer une tape souple sur le côté gauche de sa cage thoracique, envoyant le guerrier s'écraser contre l'arbre le plus proche. Évitant de fracturer ses côtes.

"Comme tu m'as l'air perdu, après tout il est vrai que ton monde a été brisé, je vais te donner une direction. Un but. N'as tu jamais voulut savoir le meurtrier de ton père . N'as tu jamais désirer rendre justice toi-même ."

Saisissant l'épée, je me contente de l'observer. D'analyser le métal torturé.
Retournant la poignée vers l'humain qui tentait de reprendre son souffle, je m'étais décidé à lui offrir un contrat. Son âme faisait écho avec la mienne, sa colère est juste.

"Je peux rendre tes lames plus forte, une fois modifié elle ne rouilleront plus ni ne se briseront dans un combat sur ce monde. En devenant plus fort, tu pourras sans doute trouver le coupable ou au moins chercher plus efficacement. Et pour venger Médiéval... J'ai bien peur que personne sur ce monde ne le puisse. Du moins pas dans son état actuel."

Suite à un sourire et un long soupir, je me contentais de lui dire :

"ce monde est malade, tant que les Célestes et les démons vivront, son existence même sera en sursit. Vivement que cela cesse, qu'importe qui finit par l'emporter, quand la lumière à l'état pur existe des ténèbres de même ampleur se forment. C'est cet équilibre précaire qui a fait de Médiéval un sacrifice nécessaire. Pour que la paix existe la guerre doit premièrement faire rage. Ce n'est pas pour autant que cette attaque était juste, c'était surtout le seul moyen de forcer la main de notre cher créateur."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 3 Aoû - 16:45

J'essayais de reprendre mon équilibre et mon souffle après m'être pris le tronc d'un arbre de plein fouet. Mais qu'est ce qui m'a pris de foncer comme ça en sachant très bien que je ne pourrais le tuer. Surement le désespoir, surement.

Pendant que ma tête le choc résonnait encore, il continua de dialoguer:

"Comme tu m'as l'air perdu, après tout il est vrai que ton monde a été brisé, je vais te donner une direction. Un but. N'as tu jamais voulut savoir le meurtrier de ton père . N'as tu jamais désirer rendre justice toi-même ."


Je mis un genou à terre et regardai en direction de Baal Mephiston, il tenait mon épée et l'examinait sous tous angles. Quand il s'aperçut que je le regardais, il me tendit le pommeau de ma lame. Ne pouvant refuser je lui reprit et il me dit pendant que je me relevai :

"Je peux rendre tes lames plus forte, une fois modifié elle ne rouilleront plus ni ne se briseront dans un combat sur ce monde. En devenant plus fort, tu pourras sans doute trouver le coupable ou au moins chercher plus efficacement. Et pour venger Médiéval... J'ai bien peur que personne sur ce monde ne le puisse. Du moins pas dans son état actuel."

Il m'intriguait de plus en plus, rendre mes lames plus fortes, connaître le meurtrier de mon père.... avoir un but dans sa vie....
Ces mots résonnait dans ma tête comme pour les imprimer dans ma mémoire. J'étais perdu, pensif, méditant sur mon avenir sur ce qui pourrait se passer si j'acceptais son "contrat". Il ne fallait pas oublier que s'était un démon et qu'il y avais toujours un malus dans ce genre de proposition sinon quelle intérêt pour lui. Mais il continua de parler :

"Ce monde est malade, tant que les Célestes et les démons vivront, son existence même sera en sursit. Vivement que cela cesse, qu'importe qui finit par l'emporter, quand la lumière à l'état pur existe des ténèbres de même ampleur se forment. C'est cet équilibre précaire qui a fait de Médiéval un sacrifice nécessaire. Pour que la paix existe la guerre doit premièrement faire rage. Ce n'est pas pour autant que cette attaque était juste, c'était surtout le seul moyen de forcer la main de notre cher créateur."


Il voyait juste et si Dieu ne fait rien, d'autre innocents périront. Je ne veux plus que quiconque revoie les même moments que moi dans les dernières minutes de l'existence de Médiéval.

Faisant tourner ma lame autour de son pommeau je lui demanda:

"Alors tu veux faire de moi une sorte de créature qui t'obéirait aveuglement et tuerait sans la moindre hésitation ? Et pourquoi je te ferait confiance ? Faire confiance à un Démon n'a jamais été bénéfique à personne et donc pourquoi je suivrais tes proposition ?"

Je connaissais déjà la réponse à la dernière question, c'est parce que j'errais sans but telle un fantôme et que la moindre proposition pourrait me guider et me rendre plus humain, ou me tuerait.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 3 Aoû - 23:45

"Alors tu veux faire de moi une sorte de créature qui t'obéirait aveuglement et tuerait sans la moindre hésitation ? Et pourquoi je te ferait confiance ? Faire confiance à un Démon n'a jamais été bénéfique à personne et donc pourquoi je suivrais tes proposition ?"

Un éclat de rire me vint aux lèvres, une créature, m'obéir, tuer sans la moindre hésitation . Ridicule. J'ai déjà une petite armée d'élite pour ça.

"J'ai bien peur que tu ne te sois fourvoyé sur mes intentions. Il n'y a qu'une seule raison pour laquelle je vais t'aider. Je sais reconnaître une quête de vengeance quand j'en vois une. Et la vengeance ça, je respecte. D'autant qu'effectivement si je modifie tes lames il est vrai que les âmes de ceux que tu auras mortellement vaincus me reviendront. Ce sont mes seules conditions. Va sur la voie de la vengeance et fauchent les âmes de ceux qui s'opposent à toi. C'est tout."

Après un instant je venais de réaliser à quel point ce contrat était équitable. Bah, les contrats n'ont jamais été mon point fort, c'est le boulot du Prince ou des autres ça.En général c'était mon contrat standard à un champion, je te rends plus fort alors donne-moi des âmes. Je n'ai jamais ressenti le besoin de le changer, alors franchement peut m'importe. Une modification en vue de l'obtention de stratèges était sans doute à opérer...

"Je n'ai que faire d'esclaves, ils me répugnent. En revanche un combattant motivé comme toi, ça m'intéresse. Qu'importe la "justice" ou la "pureté", pour moi seule la détermination, la rage et la bravoure comptent.Pour la confiance, laisse-la à la porte, faire confiance à un inconnu est stupide, démon ou non. Je te demande des âmes pour des lames plus fortes, c'est tout pour le moment, si tu désires davantage alors il nous faudra plus d'entrevues."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mar 5 Aoû - 0:30

La détermination, la rage et la bravoure, telle était sa devise. Il me proposait de devenir un terrible guerrier en échange d'âmes. Mais étais-ce vraiment ce que je cherchais ? Tuais d'autres gens pour venger la mort des innocents de Médiéval et de mon père. Mais de toute façon il y a assez de raclures dans ce monde pour être aussi puissant qu'un Démon.Ce contrat m'intéressait de plus en plus et ce n'était pas comme ci le fait de devenir plus puissant ne me ménageais pas.

"Et la vengeance, la soif de vengeance éternel fait parties de tes valeurs ? Parce que c'est mon unique but et si ce que tu dis est vrai, si je peux retrouver le meurtrier de mon père et le décapitais alors ton contrat m'intéresse. Dis moi juste comment se déroule ce genre de chose, ce n'est pas tous les jours que ça arrive."

Il m'avait mis l'eau à la bouche et ne pouvant que m'imaginer en train de découper cet enfoiré de démons je me suit demander quelque chose.

"Et toi qui est toi-même un Démon pourquoi tu m'aiderais à tuer l'un des tiens ?"

Étrange tout de même un Démons qui me laisserais en tuer un autre. Peut être est ce comme nous les humains, on s'en fiche de nos concitoyens à part si il sont chères à nos yeux comme des frères, des soeurs ou... ou des parents. C'est pour cette raison que des hommes vont mourir à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mar 5 Aoû - 12:43

"Et toi qui est toi-même un Démon pourquoi tu m'aiderais à tuer l'un des tiens ?"

C'est vrai que sa quête pourrait l'amener à tuer un démon. franchement, je m'en fiche, si un démon est assez faible pour être tué par un humain alors il n'avait pas sa place en enfer.

"S'il y a une chose que la vengeance m'a apprise c'est qu'on ne sait jamais sur quel coupable on va tomber. N'oublie pas quand lorsque le combat éclate, les deux camps sont coupables. Anges et démons se sont entretué sans tenir compte des humains autours. Après tout, les anges vous ont-ils évacué ? Non. Ils ont choisi de nous affronter au lieu de vous sauver."

Après un instant de silence en réalisant l'impact de mes mots. Je n'avais jamais pensé les choses du point de vue d'une victime. N'étant jamais la proie pour moi c'est une première.

"Dans cette réalité, l'innocence n'existe pas, nous sommes tous coupables, que ça soit d'un péché infime ou majeur. La vengeance est le seul moyen d'obtenir une vraie justice ici-bas et si celle-ci devient éternelle, ainsi soit-il. La vengeance est la seule vérité. Si un homme souffre à cause de la cruauté d’autrui, alors le coupable doit souffrir. Cette loi est absolue, jusqu'à ce que l'un des deux camps périsse et que la vengeance ne devienne justice."

Me retournant vers le guerrier je le fixais du regard, laissant mon pouvoir s'exprimer par des flammes cramoisies passant par mes yeux. Restait à savoir s'il était prêt à recevoir son pacte.

"J'ai décidé de réaliser un pacte de sang avec toi, d'un guerrier à l'autre."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mar 5 Aoû - 22:45

"S'il y a une chose que la vengeance m'a apprise c'est qu'on ne sait jamais sur quel coupable on va tomber. N'oublie pas quand lorsque le combat éclate, les deux camps sont coupables. Anges et démons se sont entretué sans tenir compte des humains autours. Après tout, les anges vous ont-ils évacué ? Non. Ils ont choisi de nous affronter au lieu de vous sauver."

Ces mots m'ont fait comprendre une chose, Celui qui a osé tué mon père, quel qui soit, devra payer de son sang et qu'il soit plus fort ou plus faible ni la fuite et ni la pitié ne m'arrêtera. J'étais prêt à changer pour toujours.

"Dans cette réalité, l'innocence n'existe pas, nous sommes tous coupables, que ça soit d'un péché infime ou majeur. La vengeance est le seul moyen d'obtenir une vraie justice ici-bas et si celle-ci devient éternelle, ainsi soit-il. La vengeance est la seule vérité. Si un homme souffre à cause de la cruauté d’autrui, alors le coupable doit souffrir. Cette loi est absolue, jusqu'à ce que l'un des deux camps périsse et que la vengeance ne devienne justice."

La vengeance qui devient la justice, c'est juste ce que je cherchais, que celui qui m'a retiré mon être le plus chère à mes yeux paye de ses crimes. Je le jure que ce massacre à Médiéval ne restera pas impunis.

"J'ai décidé de réaliser un pacte de sang avec toi, d'un guerrier à l'autre."

Seulement je n'avais rien d'un guerrier, je savais manier un peu l'épée mais rien de plus, si Médiéval n'avais pas succombé je serais surement resté forgeron pendant toute ma vie. Mais aujourd'hui Médiéval n'est plus et l'homme que j'étais avant s'est  effondrer avec les murs de la ville et je ne suis plus un simple forgeron qui n'avait rien d'autres à faire que ça. Non, maintenant j'allais devenir un guerrier à cause de ces Démons et de ces Anges qui se battent depuis la nuit des temps. J'allais entrer dans ce monde dont j'ignorais tout et ne voulait prendre part mais je devais le faire.

Je me dressa et fixa ce Démon dont je venais de faire connaissance.

"Baal Mephiston, je veux venger la mort injuste de mon père et pour ça je requiert ton aide et ta puissance démoniaque."
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mer 6 Aoû - 16:02

"Baal Mephiston, je veux venger la mort injuste de mon père et pour ça je requiert ton aide et ta puissance démoniaque."

Mieux qu'avant, deux trois rectifications et ça devrait être bien.

"Je ne fais que débloquer ta force et te permettre de devenir plus fort par le biais de tes épées. Les résidus des âmes qu'elles m'envoient étant aspirés par ton corps. Te rendant plus fort, mais te changeant définitivement. Ton âme évoluera. Nul ne peut te dire comment tu évolueras, mais ça arrivera obligatoirement si tu suis cette voie. "

Lui laissant un moment pour assimiler l'information, je continuais peut après.

"Pour que le rituel soit un succès, il me faut un élément physique et un spirituel. Ton sang et tes souvenirs de la tragédie qui t'a lancé sur la voie de la vengeance. La partie qui te demandera le plus de résistances sera la deuxième, pour que tes souvenirs et ceux des lames soient les mêmes et que vous entriez en résonance, rendant armes et porteur une seule entité en combat. "

Il semblait comprendre ce que j'étais en train de lui dire avec concentration, tentant toujours de déceler où était le piège. Pas bête.

"Ensuite, il faudra que tu m'attaques, pas d'inquiétudes je ne ferais que parer tes coups, pour voir si le lien s'est bien formé. Il faudra sans doute plusieurs tentatives. Disons que mes clients habituels ne sont pas dans la même catégorie que toi. Sans vouloir t'offenser."

N'ayant plus l'habitude de forger pour les humains, il me faudra adapter mes méthodes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Jeu 7 Aoû - 21:40

Le sang et les souvenirs, les deux ressources indispensable à ce rituel. Le sang il fallait juste me couper un peu avec le bout de ma lame mais pour les souvenirs c'est différent; Depuis que je suis arrivé dans cette forêt je ne veux qu'oublier ces horribles moments et reprendre une vie des plus normales mais ils restaient coincé au fond de ma tête pour me faire rappeler qu'on peut perdre tout en instant. Si jamais cette une ruse pour m'avoir ? De toute façon je n'ai plus rein à perdre et je pourrais toujours me défendre donc autant suivre ce qu'il dit.

je planta donc mon épée dans le sol et passa légèrement mon doigt sur le fer de l'épée. Une goutta glissa légèrement sur la tranche de la lame, rougissant les creux de l'épée.

J'avais le sang maintenant plus que les souvenirs. À cette instant je repensai à ces instant de pure souffrance, je voyais mon père et moi courants pour nos vie mais ce fut trop tard et je le voyais tombait par terre, dans une flaque de sang, agonisant près des cadavres et je ne pouvais rien faire, j'était impuissant et je contemplais cette scène macabre où mon unique parent rendait l'âme et j'étais emporté loin, loin de lui l'abandonnant dans les décombres et les flammes de Médiéval.

Je posai un genou à terre, je ne pensais pas que me remémorer ces bouts de souvenirs serait aussi éprouvant. Je levais la tête et j'apercevais Baal, un sourire au lèvres des plus moqueurs, il voyait bien que je souffrais rien qu'en me remémorant ces instants et cela m'énervais.

je me relevais, fronçant les sourcils et je demanda la suite à Baal :

"Maintenant que j'ai tous ce que tu m'as demandé, le sang et les souvenirs, que faut-il faire ensuite ?"

En attendant sa réponse, je posai un oeil sur mon épée planté dans le sol, la goutte de sang avait finis sa descente et la lame était devenue rougeâtre sur son tranchant.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Ven 8 Aoû - 12:57

Il était déterminé, parfait. Le poids de ses mémoires l'avait forcé à poser genoux au sol, mais pourtant son regard, lui, ne vacille point. Le potentiel de cet homme est grand.

Après s'être relevé, il me demanda :

"Maintenant que j'ai tout ce que tu m'as demandé, le sang et les souvenirs, que faut-il faire ensuite ?"

Je lui répondis immédiatement :

"Maintenant, c'est à mon tour de remplir ma part du marché."

Faisant léviter les lames du sol, je pris une inspiration puis concentrai mon énergie... Mes yeux se changèrent en puits de flammes ardentes. Les lames fondirent se mêlant au sang, tournant le métal fondu en l'air, je réalisé un orbe en fusion, prenant soin de ne laisser aucune imperfection. D'un mouvement du bras, je téléporta deux lingots d'obsidienne de ma forge, les fis fondre et les ajoutèrent au courant de métal en lévitation.

Formant le métal de la lame en anneau en gravitation autour du cœur d'obsidienne, j'incorporai le cube au centre de l'orbe noir. Il me fallait maintenant me concentrer pour que tous les éléments soient en résonance... Un, deux, trois, pulsion après pulsion les éléments s'animèrent prenant un courant plus rapide, se mêlant les uns aux autres, devenant une seule et même création.
L'orbe de métal en fusion finit par s'unifier puis l'énergie donna une sphère noire entourée de flammes dorées.

Dans un dernier effort, je séparé mes mains en divisant la sphère en deux puis transformant les moitiés en une copie des deux lames précédentes, en légèrement plus sombre, on ne peut pas tout avoir non plus après une telle transformation.
Faisant lévité les lames vers la rivière, je finissais par les tremper dans ses eaux, un instant plus tard, le travail était terminé.

"Voilà tes lames sont complètes à présent, il ne nous reste plus qu'à faire en sorte que le lien entres toi et tes armes s'éveillent."

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !


Dernière édition par Baal Mephiston le Sam 27 Fév - 16:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Ven 8 Aoû - 18:12

"Maintenant, c'est à mon tour de remplir ma part du marché."

En instant, mes épées se soulevèrent et fondirent en une fraction de seconde avec mon sang qui était resté dessus. Surpris de cette fusion si soudaine, je me retourna vers Baal, les yeux emplis de feu, il était concentré sur le remodelage des lames. Je n'avais jamais vu ça auparavant et je ne m'y attendais pas du tout. Pouvoir modeler des armes rien qu'à la seule force pensée, un rêve pour tous les forgerons.

Et ce n'est pas tout, deux lingots d'un noir profond s'approchèrent du métal liquide qui flottait dans les airs. De l'obsidienne...mélangé au fer, une lame sans égal. Un étrange cube vient s'ajouter à la sphère d'obsidienne, c'était surement le récupérateur d'âmes dont il parlait. Puis soudain quand tous les métaux devaient s'unir pour reformait les armes qu'elles étaient, il eut d'abord une sorte de vibration, puis une deuxième, puis une troisième à chaque fois plus puissante rapprochant les éléments entre eux. Finalement à la quatrième pulsation, les métaux se reformèrent dans une vague de flammes ardentes ne formant plus qu'un puis elles se séparèrent formant les deux épées qui m'étaient familières. Pour finir Baal les reposa dans la rivière dans un nuage de vapeurs telle une arme venant d'être travaillée à la forge.

Quand la vapeur se dissipa, je descendis lentement dans la rivière. Quand j'arrivai près des épées, l'eau m'arrivait jusqu'à la taille et les lames, un peu plus noires que je les connaissais, mais c'était bien elles. Quand je l'ai sortie de l'eau, elles me semblaient un peu plus lourdes, mais de presque rien. Quand j'approchai l'une d'elles près de mon visage pour la contempler, j'entendis presque comme des murmures, silencieux et discrets à vous en donnez la chair de poule, mais après tout ce que j'ai vécu cela ne me fit même pas réagir.

Je me retournai alors vers Baal et il me dit :

"Voilà tes lames sont complètes à présent, il ne nous reste plus qu'à faire en sorte que le lien entres toi et tes armes s'éveillent."

Ce lien dont il parle je le ressens et une puissance s'en dégage, une force, une volonté que je connais très bien: celle de la vengeance.


Dernière édition par Sunvaar Brendon le Dim 10 Aoû - 16:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Ven 8 Aoû - 22:07

Le lien était déjà actif, je pouvais sentir les pouls du guerrier et de son arme sonner à l'unisson. Les lames avaient soif de rétribution, soif de vengeance, exactement comme prévu.
Le moment était venu pour moi de faire le dernier test, devoir encaisser ses attaques. Non qu'elles représentent le moindre danger pour moi, mais devoir encaisser sans contre-attaquer n'était pas dans ma nature.

« Bien, maintenant, tu dois m'attaquer avec tout ce que tu as, pleine puissance. Bien sûr, je ne ferais que me défendre. Ne te retiens en rien, jusqu'à ce que les rugissements de tes lames et le tien soient au diapason, ne fasse plus qu'un. »

Il prit son temps pour adopter une posture de combat, encore du travail là-dessus d'ailleurs, mettant un bras dans le dos et pointant mon poing vers lui en défis. L'invitant à m'attaquer, il fit deux ou trois attaques en l'air pour se réhabituer au poids de ses épées.

« Les genoux davantage arqués, les coudent plus près du corps, les lames jamais croisées mises à part en parade d'urgence. Histoire de pouvoir toujours attaqué au moins d'une main. »

Se réajustant, il se préparer à attaquer, encore un peu intimider par son précédent envol contre l'arbre. Le temps de chasser l'idée de ses pensées. Il se lança à l'attaque.

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 10 Aoû - 15:55

Je ramassais l'autre épée au fond de la rivière, elle aussi murmurait des envies de tuer tout comme l'autre mais encore plus forte. Comme des frères jumeaux, elles se ressemblaient presque comme deux gouttes d'eau et pourtant, elles avaient chacune leurs propres personnalités : l'une rêvait de vengeance et l'autre ne demandait qu'à tuer.

Après ce rapide constat, je remontais sur la berge accompagné de mes armes.

« Bien, maintenant, tu dois m'attaquer avec tout ce que tu as, pleine puissance. Me dit-il, Bien sûr, je ne ferais que me défendre. Ne te retiens en rien, jusqu'à ce que les rugissements de tes lames et le tien soient au diapason, ne fasse plus qu'un. »

Sur ce, j'essayais de me mettre en position de combat comme je l'ai appris auparavant dans les rues de Médiéval. Médiéval... Rien qu'à cette pensée, je me posai une terrible question : est-ce que mes compagnons d'escrime étaient encore vivants ou sont-ils restés sous les décombres ? Et notamment Brian Gregson, son meilleur ami, était-il encore vivant ?! Non, je ne devais pas céder aux souvenirs, je devais me concentrer sur ce duel.

Je m'avançais prudemment vers lui, il devait bien rigoler et se moquer de moi sur mon expérience quasi-inexistant de l'escrime. Le peu de chose que je savais ne me suffirait pas à faire face mais de toute façon ce n'était pas un réel combat donc autant faire de son mieux.

Il n'avait même pas pris la peine de sortir une arme, mais ce n'était pas pour autant que j'allais baisser ma garde.

Partant le premier, j'essayais d'asséner certain coup enchaînant différentes combinaisons, mais il les parait toutes aisément à l'aide d'une main. Mais un moment alors que j'enchaînais mes coups la pensée d'un combat entre moi et Brian me revint à l'esprit :

On se battait chacun une épée d'entrainement à la main, j'essayais de mon mieux de lui briser la garde, mais il arrivait à tenir bon avec une main dans le dos. Une fois fini, j'étais épuisé, je n'étais pas un soldat comme lui et pourtant, il m'entraînait à son niveau, mais si je voulais être aussi bon que lui, je ne devais pas me laisser aller.

À la fin de l'entrainement, on allait en ville, boire un petit coup après cet effort dans la joie et la bonne humeur pendant que les bardes contaient des récits épiques en chantant et que les filles de joie rendaient la plupart des hommes heureux. C'était la dernière fois que je revis Brian.


Laissant les souvenirs me submerger, Baal en profita lors d'une attaque ratée m'asséner un coup de genou dans le bassin. Le souffle coupé, je laissais tomber mes épées et j'essayais de reprendre mon souffle à genoux dans la terre. Une fois prêt, il voulait continuer pour vérifier les liens de mes lames encore insatisfait de cette démonstration.

Je me remis donc en place et cette fois-ci au lieu d'oublier mon passé pour que finalement, il revienne me perturber.
Non cette fois, j'allais l'utiliser à mon propre intérêt. Utilisant à la fois les cours de mon ami et la haine de le penser mort en ce moment pour ce combat. Et mes attaques se faisaient sentir cette fois, car la colère me donnait une raison de me battre même si elle était insignifiante. À certaines parades, je pouvant mes lames rugir silencieusement me donnant la force de combattre.

On se battait depuis déjà plusieurs minutes et lors de ma dernière riposte, Baal m'arrêta de justesse dans la dernière parade et c'est là que me chuchota l'une épée d'une voix inquiétante et lente :

"C'est lui ...qui a tué ... Brian..."

Même si cela était faux, ma réaction fut le contraire, je l'écoutais et cela avait amplifiais mon envi de me battre. Mais le Démon se rendant compte de ça arrêta l'entrainement en m'envoyant valser, sans difficultés, lors de ma dernière charge contre lui.

J'atterrit contre un arbre et mes épées restèrent au sol. Je ne mettais rien casser, mais ce vol plané m'avait redonner conscience et j'étais épuisé incapable de me lever. Finalement, Baal s'approcha de moi alors que j'étais assis au sol, le dos contre l'arbre, il allait surement me passer une leçon de morale ou autre chose en tout cas, il s'apprêtait à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mer 13 Aoû - 15:16

« Imbécile... Dicte à tes épées la réalité, une lame n'a pas d'yeux, le cerveau, c'est toi pas elles. Toi connais ce qui ne s'est passé pas elles. Alors soumet-les à tes souvenirs, à ta vision et à ta réalité. C'est ça s'accorder avec ses armes. Les armes aussi puissantes sont-elles, restent des objets et toi leur utilisateur. Tu es leur maître pas l'inverse. Alors debout... »

Je sentais mes yeux pulser d'énergie devant ce pitoyable spectacle, son potentiel était bien présent, mais il ne parvenait pas à accepter sa réalité. Il avait rejeté ses souvenirs depuis bien trop longtemps.

« Fais face à ta mémoire, rappelle-leur ce que tu veux, donnent-leur un but, dans leur état actuel, elles tueraient quiconque passant à leur portée. Hors ce n'est pas ce que tu souhaites n'est-ce-pas ? »

Il semblait s'être calmé, de tenter de concentrer ses pensées, sa volonté sur la maîtrise de ses émotions. Là-dessus, j'ai moi-même eut de grands problèmes à parvenir à maîtriser ma propre force. J'étais donc le mieux placé pour lui apprendre, j'imagine. Reprenant une posture de garde, il se mit à tourner pour saisir un meilleur angle d'attaque. Il apprenait vite, parfait. Il lançait des attaques d'estocs rapides, tentant d'envahir un angle mort. C'est un naturel au combat, ça crève les yeux, ses progrès devraient être fulgurants à l'avenir. Parant ses coups avec les brassards de mes poignets. tenter d'accorder le lien brusquement est une perte de temps, ses lames réagissent trop violemment pour qu'il puisse les mettre sous contrôle.
Il fallait que je lance le prochain exercice.

« Maintenir que tu es de nouveau parvenu à te concentrer, tu vas tenter d'attaquer progressivement de plus en plus fort, en imposant ta volonté sur tes armes. Ce test de permettra de les soumettre progressivement, pour le dernier frappe le plus fort que tu peux, ça permettra de voir la différence d'éveil. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 24 Aoû - 22:47

« Imbécile... Dicte à tes épées la réalité, une lame n'a pas d'yeux, le cerveau, c'est toi pas elles. Toi connais ce qui ne s'est passé pas elles. Alors soumet-les à tes souvenirs, à ta vision et à ta réalité. C'est ça s'accorder avec ses armes. Les armes aussi puissantes sont-elles, restent des objets et toi leur utilisateur. Tu es leur maître pas l'inverse. Alors debout... »

Je n'étais vraiment pas d'humeur à recevoir une leçon de morale, c'était la deuxième fois que je me vautrais contre un arbre depuis notre rencontre : c'était plus que ridicule.

Mais malgré tout il avait raison, je devais guider mes lames et non l'inverse, contrôler mes souvenirs et les utiliser à mon avantage. Pour n'importe qui cela pouvait paraître facile mais pour moi, c'était différent, les instants que je viens de vivre viennent de se passer, il y à peine une heure et ces images horribles me restent dans la tête. Mais maintenant, je dois arrêter de les rejeter, je dois les laisser s'écouler et accepter le présent.

Je repris mes armes et me remis à combattre à nouveau. Les coups et les parades que je sortais étaient plus précis et plus clair, j'étais plus confiant.

Remarquant mes progrès, Baal décida de changer "d'exercice" :

« Maintenant que tu es de nouveau parvenu à te concentrer, tu vas tenter d'attaquer progressivement de plus en plus fort, en imposant ta volonté sur tes armes. Ce test de permettra de les soumettre progressivement, pour le dernier frappe le plus fort que tu peux, ça permettra de voir la différence d'éveil. »

J'acquiesçai d'un signe de la tête et me brandis mon épée en face de moi. Je commençai par un léger coup sur les brassards de Baal qui se dernier arrêta bien évidemment. Augmentant ma charge après chaque coup donné, tout se passait pour le mieux. Les coups s'enchaînaient et se répétaient et c'est cette répétition qui m'a fait perdre le contrôle.

Dans ce genre d'exercice vient toujours un moment où vous frapper toujours plus fort jusqu'à vous en faire décoller les épaules, je me suis sous-estimé apparemment. Je n'avais pas l'habitude de tenir une épée et la puissance que j'ai donnée dans mon dernier coup tapa tellement fort dans les brassards qu'ils ont failli se briser sur le coup, mais l'obsidienne a tenu le choc.

C'est à ce moment que je me suis demandé si s'était moi ou ces maudites épées, cette frappe m'a semblait inhumaine. Inhumaine... Ce mot résonnait dans ma tête, cette frappe avait révélé ma vrai nature. Depuis que j'ai rencontré ce démon, non depuis l'attaque même de Médiéval, j'avais changé, je n'étais plus le même. Je ne me reconnaissais et cette frappe en était la preuve jamais je n'avais sorti un coup comme celui-là, pour le démon ça ne devait être trois fois rien mais c'était différent pour moi. Je vais devoir vivre avec dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mer 27 Aoû - 12:03

Son dernier coup était parvenu au niveau de force que je souhaitais, maintenant, je devais le faire parvenir à garder le contrôle, il semblait choquer du niveau de force qu'il était parvenu à atteindre. il devait sans doutes considérer cette force comme étrangère, il est vrai que seule une partie infime de guerrier humain atteigne ce pic de puissance physique.

« Ce dernier est ton niveau de force lorsque tu rentres en harmonie avec tes armes, cette puissance était déjà en toi, les lames ne font que te faire frapper au pic de tes capacités. Plus tu tueras plus ta force et tes sens augmenteront. »

En voyant l'état de choc du guerrier, je me devais de le remettre sur pied si je voulais en obtenir quoi que ce soit.

« La force d'un mortel réside dans son aptitude à s'adapter aux changements, parfois le corps d'un mortel change et évolue sans même que celui-ci ne s'en rende compte, dans ton cas, ton corps à du changer à Médiéval, je pense que ça a dû venir de l'exposition à autant de souffrance et de haine.
Ton corps à commencer à s'adapter à la bataille pour tenter de garantir ta survie si cela devait se reproduire. »


Regardant l'humain, je ne pouvais qu'imaginer l'impact mental qu'il venait de prendre, pour moi la guerre est aussi naturelle que respirer. Mais pour lui, je me demandais ce que ça représentait.

« Reste à savoir si tu as les tripes pour accepter le changement et prendre ta vendetta au sérieux. »

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Sam 30 Aoû - 13:49

L'épée à la main, j'évaluer mes capacités, ma force augmentées et poussées à l'extrême grâce à ces bouts de ferrailles. Mais se ne sont pas des simples bouts de ferrailles, c'était des épées maudites au pouvoir incroyable et maléfique, des lames qui allaient changé à jamais ma vie.

Voilà ce que je me suis dit dans ma tête, j'ai pris enfin compte de la puissance de ces épées que je vais devoir apprendre à maîtriser ou bien ce seront elles qui me maîtriseront.

J'écoutais à peine ce que Baal me disait, hypnotisé par ces épées. J'entendis clairement sa dernière phrase alors que j'arrêtais de fixer les lames :

" Reste à savoir si tu as les tripes pour accepter le changement et prendre ta vendetta au sérieux. "

Oh que oui, j'allais prendre cette vendetta au sérieux malgré le fait que je ne suis qu'un simple humain et que mon ennemi devait être un puissant démon j'avais ces épées qui me donneront la force et la volonté de combattre. Non, elles me donneront seulement la force car la volonté brûle en moi depuis que les ruines de Médiéval recouvrent le corps de mon père telle une chambre funéraire.

" J'ai la volonté de combattre et tu m'as donné la force de le faire. Bien sur que je vais prendre cette vendetta au sérieux et rien ni personne ne m'y en empêchera. "

Je rangeai mon épée dans le fourreau accroché à mon dos à côté de l'autre. En fait c'était plus une bande de cuir qui permettait à l'épée de ne pas tomber et de tenir bien droite.

Je regardai à nouveau Baal et lui demandai :

" Alors ? Tu as autre chose à me faire montrer, à me dire ou à me conseiller avant de partir d'ici et que tu retournes dans ton monde et que moi je reste dans le mien ? "
Revenir en haut Aller en bas
Baal Mephiston
Mephistopheles, Démon de la Guerre, Administrateur, Chef Bestiaire, Deviantart Master
avatar

Messages : 164
Date d'inscription : 30/04/2014

MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Mar 2 Sep - 20:46

Il a finalement pris sa décision, ainsi soit il.

« N'oublie jamais, les apparences sont trompeuses, ton ennemi peut être un ange, un humain, un elfe ou un démon. Lors de ta quête d'informations, un autre peut se servir de toi, de ta colère, pour arriver à ses fins. Tout n'est qu'illusion et seul toi peux trouver la vérité. Ne fais confiance à personne. Par exemple, moi, j'ai besoin d'âmes pour mes projets, alors je t'offre un contrat ni plus ni moins. »

Réfléchissant à d'autres conseils que je pourrais lui donner, ses capacités au combat me revirent. Elles sont insuffisantes dans l'option où il se retrouve à combattre un ange ou un démon.

« Cherche un maître d'armes, tu es compétent au combat, mais ne maîtrises pas assez bien les rudiments de l'escrime pour parvenir à terrasser un ange ou un démon, voire même un humain bien entraîné. Ensuite, cherche des moyens, de quoi t'enrichir pour accéder plus facilement aux informations que tu cherches. Je pense que c'est tout ce que je peux t'apporter comme conseils dans l'état actuel des choses.»

_________________
SACCAGE, OUTRAGE , PILLAGE ET CARNAGE !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   Dim 7 Sep - 15:56

Après avoir fini ma phrase, je m'avançai d'un pas en tournant le dos au Démon.

Mais avant d'aller plus loin, il prit la parole :

« N'oublie jamais, les apparences sont trompeuses, ton ennemi peut être un ange, un humain, un elfe ou un démon. Lors de ta quête d'informations, un autre peut se servir de toi, de ta colère, pour arriver à ses fins. Tout n'est qu'illusion et seul toi peux trouver la vérité. Ne fais confiance à personne. Par exemple, moi, j'ai besoin d'âmes pour mes projets, alors je t'offre un contrat ni plus ni moins. »

En effet, j'avais un immense pouvoir et peu d'expérience, il me fallait donc me méfier et rester toujours sur mes gardes. Obtenir un immense pouvoir pour au final vivre dans la solitude, c'était l'un des prix forts à payer, mais si je veux venger mon père qui a été injustement tué, je pourrais sacrifier tout ce que j'ai ou plutôt tout ce qui me restait à présent.

« Cherche un maître d'armes, tu es compétent au combat, mais ne maîtrises pas assez bien les rudiments de l'escrime pour parvenir à terrasser un ange ou un démon, voire même un humain bien entraîné. Ensuite, cherche des moyens, de quoi t'enrichir pour accéder plus facilement aux informations que tu cherches. Je pense que c'est tout ce que je peux t'apporter comme conseils dans l'état actuel des choses.»

C'est bien beau de dire ça mais quelle maître d'armes accepterait d'avoir pour élève un humain qui a passé un pacte avec un Démon dans le seul but de se venger ? Surement personne, mais bon l'espoir fait vivre, il faudra que j'essaye au moins avant d'abandonner.

En tout cas, j'espère que ces conseils me seront fort utiles à l'avenir. Je me retournai vers le démon une dernière fois vers Baal.

" Je ne te fais pas confiance du tout Baal mais tu viens de me donner une opportunité de pouvoir rendre justice et d'apaiser ma conscience et rien que pour ça je te remercie. Je te ramènerais les âmes que tu désires et toi, tu me donneras la puissance et la volonté de vaincre telle est notre marché. "

Je réajustai un peu les bandoulières sur mes épaules avant de continuer de parler :

" Je n'ai plus rien à dire et je pense que c'est pareil pour toi alors autant ne pas éterniser ce moment. "

Je lui adressai un dernier sourire malicieux.

" En espérant que les âmes ne soit pas trop de mauvaises qualités, je te laisse à te préoccupations démoniaques. "

Je tournai les talons face au soleil couchant qui descendait dans son inévitable chute pour laisser place aux ténèbres. Je marchais sur le sentier en pensant à ces instants et à ce que j'allais faire maintenant. Il me fallait d'abords trouver un endroit où dormir puis je verrai pour plus tard.

Je m'arrêtai un instant pour me retourner, le démon n'était plus là. Il était surement reparti dans ces enfers me laissant seul avec ma destiné, on aurait dit que ce que je venais de vivre ne s'étais jamais produit tellement la forêt était calme. Mais je sentais toujours l'aura de mes épées qui me rappelait la dure réalité.

Ainsi je me mis en route dans l'espoir de trouver un endroit où dormir, mais surtout aussi quelqu'un qui pourrait me guider à travers cette longue quête.

Allons voir de quoi est fait le futur à présent que j'ai décidai de vivre dans la douleur du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le deuil d'un être cher et le goût de la vengeance [PV Sunvaar Brendon / Baal Mephiston] [Terminé]]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort d'un jeune journaliste/Adieu Bien-Cher, adieu mon ami
» Petit décor rapide pour pas cher.
» Passage rapide cher le forgeron
» 2épée cataclysme pas cher
» [Arcani] Une passion qui coûte cher

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: La Forêt :: La rivière-
Sauter vers: