Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Baston de Bar et nouvelle rencontre [PV Eriel Fanil]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ichiel Sahalm
Rpiste présent
avatar

Messages : 49
Date d'inscription : 20/02/2015
Age : 17
Localisation : Ici, là, partout, nulle part...

MessageSujet: Baston de Bar et nouvelle rencontre [PV Eriel Fanil]   Mar 17 Mai - 18:54

J’avais pris l’habitude de vivre en solitaire, me nourrissant du produit de la chasse, de la cueillette et de la pêche ; Cependant, si quelque chose me manque, c’est bien l’odeur de la sueur, de la crasse, de la bière et de la pisse, bref, une bonne vieille taverne !
Non, plus sérieusement, ça fait longtemps que j’ai pas été en contact avec des gens plus civilisés qu’un cerf ou un dindon (et c’est quand même super con un dindon !).
C’est dans cette optique que je m’étais dirigé vers Myth, mais un accident (à base de bière et de planche cassé sur la gueule d’un pauvre type), j’avais décidé de me barrer. Étrangement, me prendre une planche dans le visage n’est pas la chose la plus agréable du monde. C’est donc pour cela que je me suis dirigé vers Gilulard, là où j'espérais ne pas me recevoir une baffe sitôt que je rentre dans une taverne.

L’ambiance de la ville en question est plutôt mouvementé ; Je passe bien une heure entière à regarder les flots. Je sais pas pourquoi, ça m’a toujours hypnotisé. Je me suis toujours dis… Je suis quoi, moi ? Une créature parmi tant d’autres, destinée à vivre, mourir, quand l’océan bat de son écume le port bâti à la sueur des hommes.

Bon, cessons le mélodrame, j’ai envie de binouze !

Je me dirigeai donc vers la taverne d’un pas pressé, et je bousculais au passage un type, qui comme moi portait une capuche. J’eus à peine le temps d’entr'apercevoir ses cheveux blancs que l’homme remit sa capuche en place.
Hum… Je vais rien dire, sachant que je porte moi-même une capuche.

J’entrai dans la taverne, m’assit au bar, et remarquai que l’homme à la capuche me suivait. Hum… Il devait être attiré par mon charisme naturel !
Je commandais une bière, on me la servit. Je commençais à la siroter, et un goût horrible m’envahit la bouche. Je recrachais ma bière, et hurlai, indigné:

- Putain votre bière elle est coupée avec de la pisse et de l’eau de mer ou ça se passe comment là ?

Le tavernier m’examina d’un oeil méprisant, et il retroussa ses manches. Je sentais le regard de toutes les loques buvant ici se poser sur moi, mais à vrai dire, je m’en fiche.

- Si t’es pas content, tu dégages ! Ma bière est très bonne pour la populace, si tes papilles de nobles sont habitués à du vin de première qualité, tu m’étonnes que ma boisson te plaise pas ! Allez ça dégage ! ajouta-t-il en me poussant de façon peu aimable vers la sortie.
Excédé, je le regardai, et m'écrira :
- Vous avez intérêt à me rembourser !
- Sinon qu...
Il n’eut même pas le temps de finir sa phrase que mon poing fermé s’écrasa droit dans sa gueule. Le bruit satisfaisant du nez qui se brise, le sang qui coule… Putain, enfin ! Une vrai baston !

J'eus à peine l temps de me retourner que j’entendis un raclement métallique, comme quelqu’un qui dégainait une dague. Effectivement. Punaise je m’aime, moi et mon sens de la déduction !
Un homme se tient en face de moi, un couteau à la main. Il me menace, en hurlant comme un taré. Si il savait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriel Fanil
Rpiste débutant
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 07/04/2016
Age : 14
Localisation : Chez moi

MessageSujet: Re: Baston de Bar et nouvelle rencontre [PV Eriel Fanil]   Dim 22 Mai - 14:35

Cela faisait des jours que je marchais dans la plaine. Je me souvenais de mon arrivée dans le monde des humains. À ce moment-là, je n’avais que 28 ans. Le paysage était plus que plat, aucun village à l'horizon, aucune ferme où m’arrêter… Ma capuche et mes vêtements me collaient à la peau, je n’avais aucune idée de ce que j’allais faire, ni où j’allais m'arrêter. Je commençais à manquer de provisions et si je ne trouvais pas rapidement une ville, ou même un village, je risquais d’être retrouvé mort de faim. Mais brusque retour à la réalité, on était 100 longues années plus tard, et, soudainement, les contours d’une ville m’apparaissent au loin, vers le Nord. Enfin, j’allais enfin pouvoir manger autre chose que de vieilles baies desséchées trouvées çà et là sur le chemin sinueux.

J’arrivais de longues minutes de marches plus tard aux portes de la ville. Mes jambes me faisaient mal et la faim me tordait l’estomac. J'avançais fiévreusement dans une rue à la recherche d’une auberge où faire halte.

Enfin ! Pensais-je, une auberge !

Je ne voyais pas encore l’écrit sous l’enseigne qui ressemblait à ce que j'appelais un pingouin. En avançant, je pus distinguer le nom de l’auberge. “Le pingouin illuminé”. Ce nom ne me disait rien qui vaille, mais, comme je ne savais pas où aller, je décidai tout de même d’entrer.

Au moment où je m'apprêtais à entrer, un homme qui arrivait derrière moi me bouscula, faisant tomber ma capuche de peau. Sans rien dire, car cet homme paressait robuste dans ses vêtements, je remis ma capuche en le regardant entrer dans l’auberge. J’entrais, l’atmosphère était chaude, excité, l’agitation me rendait mal à l'aise. La fumée qui planait au plafond était pestilentielle et me faisait tousser. Soudain, l’homme qui m’avait bousculé s'écria :

- Putain votre bière, elle est coupée avec de la pisse et de l’eau de mer où ça se passe comment là ?

Les yeux méprisants du tavernier me firent froid dans le dos. Je me retournais pour voir la réaction des autres clients. Je n’avais pas envie de rester là, lorsqu’un barman regarde quelqu’un comme cela, ça se finissait toujours en baston et je n’en avais pas forcément très envie.

- Si tu n'es pas content, tu dégages ! Ma bière est très bonne pour la populace, si tes papilles de nobles sont habituées à du vin de première qualité, tu m’étonnes que ma boisson ne te plaise pas ! Allez ça dégage !

- Vous avez intérêt à me rembourser !
Dit-il avec colère.

- Sinon qu…

Mais il ne termina pas sa phrase, l’homme qui m’avait bousculé lui donna un violant coup de poing dans le visage. Et voilà, qu’es-que je disais, une baston. Un raclement de metal crissa dans mon dos. Je ne compris pas ce que c'était, mais plusieurs personnes sortirent des armes. Je me dirigeais doucement vers la sortie pour éviter de devoir me battre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Baston de Bar et nouvelle rencontre [PV Eriel Fanil]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Gilurard :: Taverne du Pingouin Illuminé-
Sauter vers: