Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du sang dans les ruines (PV François Davi)

Aller en bas 
AuteurMessage
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Dim 21 Aoû - 19:12

Médiéval ... Je détestais cette ville, se fut même un des jours les plus heureux de ma vie lorsque j'ai appris qu'elle n'était plus qu'un tas de ruines. Une ville habité par des cons et des pécheurs. Je n'y allait jamais et je souhaite que cette cité merdique ne renaisse jamais de ses cendres.

Mais bon, je ne suis pas ici pour une visite de Médiéval, mais pour un bâtiment en particulier, l'ancien Manoir de Dracula. Bon, évidemment, ma demeure est bien plus belle et luxueuse que ce déchet, mais c'est tout de même une vraie mine d'or. Je ne suis pas voleuse, mais j'ai beaucoup entendu parler de cet endroit et je me suis enfin décidé à y mettre les pieds.

J'entrai dans le sombre bâtiment. Ouf, l'odeur de poussière m'étouffe. Un autre endroit idéal pour salir ma belle robe tiens ! Pourquoi faut-il toujours aller dans des endroits aussi malpropre ? Je suis ici depuis 2 minutes et j'ai déjà envie de quitter les lieux. De plus, l'ancien propriétaire semblait cruellement manquer de goût, c'est très mal décoré aujourd'hui, alors j'ai du mal à imaginer son allure à l'époque.

Tiens, j'ai entendu quelque chose bouger plus loin. J'espère qu'il ne s'agit pas de vermine. Je pars donc en direction de ce bruit. C'est peut-être une indication pour le début de mes recherches de richesse ici. Quel fut ma surprise de voir qu'il s'agissait de quelqu'un. Ami ou ennemi ? Droite comme une barre de fer, regard froid et suffisant, je me tint sur mes gardes, prête à tout. Je replaçai vite fait mes cheveux, puis je croisai les bras. Je ne désire surtout pas avoir un compétiteur dans mes recherches ici. Ce qui reste ici est pour moi, point final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Lun 22 Aoû - 17:17

Le Seigneur des Ombres était de nouveau en chemin vers le château de Dracula. La simple évocation de ce patronyme faisait naitre un sentiment de haine et d’un certain respect. Notre être vampirique n’affectionnais pas particulièrement se rendre dans demeure de ce dernier. Mais il le devait afin de clarifier une de ses incertitudes. Après sa visite de la bibliothèque de Palandaliel et surtout sa rencontre avec la jeune elfe Thanel. Alors qu’il la voyait déjà comme un membre à part entière de sa famille, un léger doute envahit son esprit Est-il possible qu’une elfe puissent être transformée en vampire ? Aussi loin qu’il s’en souvienne aucune transformation de ce type n’était jamais parvenus jusqu’à ses oreilles. François ne pouvait rester avec ce sentiment, le risque était trop important le plaisir serait trop différent. Le processus de transformation était dangereux, l’élue du vampire se faisait presque vider de tout son sang. Pas totalement, car elle pouvait en mourir. En laisser trop pouvait la faisait survivre parce que son corps résisterait au sang corrompu vampirique. L’équilibre idéal était compliqué à atteindre, à la connaissance de François, seul Dracula avait atteint une maitrise parfaite de ce processus.


 Il ne faut pas oublier que les être vampirique sont des êtres obnubilés par le sang, et le plus souvent la mort de l’élue était due à l’appétit immodéré de leur bienfaiteur, qui se laissait enivrer par le sang et n’arrivais plus à se contrôler. Certes, François, sa famille nombreuse peut laisser penser qu’il avait une certaine maitrise. Cependant, l’exercice restait périlleux pour lui, cela faisait un certain temps qu’il n’avait plus fait cela. Ce voyage vers une sorte de terre sacré serait l’occasion de rassurer François. Le château se trouvait dans la région de la ville de Médiéval, cette zone était profondément corrompue est bénéficiait d’un climat idéal pour n’importe quel vampire avec ces nuages quasi-éternel empêchant le moindre trait solaire atteindre le sol. Cette région était la manifestation la plus simple d'abandonné par Dieu », la vie comme l’entend l’humanité avait disparu. Malheureusement, le seul, mais plus grand défaut rendant une installation vampirique pérenne impossible aux yeux de François est l’influence démoniaque qui rend la source principale de nourriture des vampires qu’est l’espèce humaine comme viciés. Le Seigneur des Ombres avait pu le déceler même légèrement, chez les réfugiés issus de la région. Car pour ce dernier le goût avait une grande importance, tant qu’il restait maitre de lui-même.


Le Manoir fut bientôt visible, il n’était pas le plus impressionnant. Mais, il était à coup sûr l’un des plus terrifiants. Il était juché sur un sommet escarpé, une seule route la rendait accessible, de l’autre côté un grand précipice interdisait toute fuite et prise à revers. Ses nombreuses tours semblaient pourfendre le ciel. Elle dominait toute la région, de fenêtre, on pouvait voir arriver l’ennemi à mille lieux, un tel bâtiment était idéal pour nombre de défenseurs astucieux. François pris soin de survoler encore quelque minute la bâtisse avait d’atterrir sur une des tours. Il inspira profondément l’air était complément pourris, elle semblait aussi faîte pour inspirer la terreur chez les proies. Cependant l'être vampirique, se sentait bien malgré tout, car il avait l’indescriptible impression d’être sur sa terre ancestrale. Ce sentiment, il ne pouvait le supporter, mais il ne pouvait pas totalement l’enterrer. Dans le même temps ici sont aspect vampirique le plus primaire semblait plus aisé à sortir. François sentait en lui comme un grognement sourd qui ne demandait pas beaucoup pour devenir un rugissement féroce. 


Il descendit de sa vigie pour passer par une fenêtre, l’intérieur du Manoir était envahi par la poussière. Le Dracula actuel n’a pas dû vivre dans sa demeure depuis un certain temps. Le Seigneur des Ombres pris un des escaliers, pour prendre la direction du hall principal de là, il pourrait commencer ses recherches dans les dédales de cette constructions assez imposante toute proportions gardé. Lors de sa descente, un rat noir pris peur et s’enfuis dans un couinement. Lorsque François passa la porte que ne fut pas sa surprise de trouver en face de lui un individu. Cette rencontre le surprit d’autant plus, qu’il n’avait point détecté cette dernière. D’autant plus dans cette atmosphère viciée, la moindre odeur différente l’aurait alerté. Pendant quelque seconde, il parut hébété, mais il se reprit rapidement.


La personne en face de lui gardait une stature droite, les bras croisés devant elle. Cette personne de sexe féminin était habillée richement, sa tenue détonnait du décor, elle semblait être issue de la bourgeoise voire peut être de la noblesse. François ne détectait pas chez elle aucun battement de cœur et pourtant, il n’y avait pas l’odeur de pourriture caractéristique des morts-vivants et autre liche. Notre seigneur vampirique fit quelque pas en direction de l’inconnue, il s’arrêta à  distance raisonnable, lui permettant de prévenir toute action hostile. De là, il put se rendre compte de la pâleur de la jeune femme, elle était une de ses congénères. À vrai dire, François avait eu très peu d’occasions de rencontrer d’autre vampire autre que sa famille. Il important de noter que pour lui, le statut de vampire désigne des êtres vampiriques remplissant certaine condition, les bêtes assoiffées de sang ou les bouchers ne peuvent être considérés à ses yeux comme vampire, et ne parlons même pas de vampire de haut-rang. Dans la situation actuelle, il donnait le bénéfice du doute à la jeune femme.


Il esquissa une légère révérence avant de déclarer de ton calme:


« Enchanté, Mademoiselle, je suis François Delcourt ravi de vous rencontrer. Il est étonnant de trouver une personne de votre qualité en de tel lieu. Mais avant tout pourrais-je savoir comment vous nommez-vous et si ce n’est point indiscret pour qu’elle raison, vous êtes présente dans cette bâtisse ? »


Soudainement, ses yeux prirent leur teinte rosée, sans laisser le temps à son interlocutrice de répondre, il enchaîna :


« Nul besoin de mensonge, nous connaissons tous deux notre véritable nature. »
Son visage restait impassible, il ne connaissait pas encore les intentions de son interlocutrice. Il restait aux aguets, il se remercia intérieurement d’avoir pris ses ninjatos.


Une rencontre assez innatendu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Mar 23 Aoû - 20:53

Bon, déjà un point positif, il était doté d'un minimum de manière. Il ne me semblait pas trop agressif, mais il valait mieux rester sur mes gardes, qui sait ce que ce vampire fera. Parfois, sous un masque de politesse, peut se cacher un monstre sanguinaire et sans pitié.

Il s'est approché de moi et s'est présenté. Bien évidemment, toute personne se doit, par politesse, de se présenter à l'autre. C'était la moindre des choses et comme il l'a si bien dit, nous sommes de même nature, il était donc bien inutile d'avoir recours au mensonges.


- Enchanté monsieur Delcourt, je suis dame Candra, Aélith Candra, et pour répondre à votre question, oui, il est TRÈS indiscret de demander quels sont les agissements et les intentions d'une personne. D'autant plus que cela ne vous concerne en rien.

Complètement froide, sans sourire, aussi dure que la pierre, oui, j'étais parfaitement sérieuse dans ce que je venais de lui dire. De toute manière, je ne suis pas du genre à faire des blagues. Je décidai de commencer mon exploration du manoir, puisque je déteste attendre. Je fit quelques pas pour me retrouver juste à coté de lui.

- Veuillez m'excuser, mais je déteste perdre mon temps et voyez-vous, je suis venu pour une raison, moi.

Je reprit mon avancée et quittai la pièce, explorant la pièce attenante. Sur quoi allais-je tomber ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Mer 24 Aoû - 9:46

La réponse d’Aelith fut des plus glacial, François eu un léger tic nerveux. Cela faisait bien longtemps qu’une personne ne lui avait pas adressé la parole comme cela. Elle semblait avoir une très haute-estime d’elle-même à voir si elle est mal placé. Était-elle issue d’une lignée noble ou une simple arriviste qui devient imbu d’elle-même pour la moindre promotion ?


Aelith passa à côté du Seigneur des Ombres avant de continuer son chemin, son visage semblait exhaler du mépris pour le monde qui l’entoure accrue par sa démarche. La vampire piqua l’intérêt de notre seigneur vampire, il devait découvrir les raisons d’une telle attitude
François Davi lui emboîta le pas, l’espace d’un instant, il avait oublié ce pourquoi il était venu. Elle fut rapide à rattraper, arriver à sa hauteur, tout en regardant devant lui, il déclara :


« Vous auriez raison en temps normal si l’on s’était rencontré au détour d’une ruelle. Mais comprenez-moi, j’arrive dans une bâtisse prétendument déserte et je tombe sur une individu qui ne semble clairement pas une personne vivant en ces lieux comme semble l’indiquer votre tenue. Nous pourrions peut-être nous aider l’un l’autre afin d’écourter au plus vite notre présence en ces lieux et peut être en tirer chacun un plus grand profit ? Mais avant… »


Les lieux étaient sombres, François pris de l’avance est fit en sorte d’allumer une torche. Pour ensuite allumer les chandeliers présents. Leur vision nyctalope, n’était pas une excuse pour ne pas avoir un peu de lumière, surtout leur utilisation n’était pas indispensable pour le moment. De plus, la lumière pourrait attirer des proies un peu trop curieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Jeu 25 Aoû - 2:38

Il m'a suivit et tentais de se mêler de choses qui ne le regardait pas du tout. Vais-je l'avoir à mes côtés toute le nuit ? S'il décide de poursuivre dans cette voie, cela finira par mal tourner. Il ne m'a jamais vu en colère et j'espère pour lui qu'il ne le voit pas aujourd'hui. C'est pourquoi je lui dit de manière encore plus froide et directe:

- Sachez que moi aussi, je ne suis pas venu en pensant que quelqu'un serait sur les lieux, mais je m'y fait. Je vous ai embêté ? Je ne crois pas. Je suis probablement plus âgée que vous, probablement plus d'expérience et je n'ai nul besoin d'un compagnon, merci tout de même.

Décidément, il ne lâchera pas le morceau si facilement, je ne sais ce qu'il veut exactement, mais je n'ai pas envie de l'avoir en travers de mon chemin. Je pouvais tolérer sa présence, mais de là à venir fouiner dans mes affaires, c'est inacceptable. Toujours aussi droite, le visage toujours aussi dure et toujours un peu plus froide, je le regardais, attendant qui ce décide à faire un choix. J’espérais qu'il prenne un choix assez rapidement, la patience est une grande vertus, que je n'ai jamais eut. Je veux tout, tout de suite et ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Ven 26 Aoû - 8:48

La réponse d’Aélith fut des plus glaciales, François commençait à être agacé. Son interlocutrice semblait hermétique à toute tentative de socialisation. Habituellement, il aurait coupé court à la conversation surtout qu’à l’heure actuelle, elle n’était d’aucun  intérêt.  


François pris la parole cette fois-ci d’un ton tout aussi froid :


« Il semblerait que vous ayez pris votre décision, la demeure du Seigneur Dracula est assez grand pour que nous évitions de nous recroiser. Mais puis-je espérer  discuter avec vous, si ce que vous dites est vrai ? En tant que « vieille vampire », vous devez être riche d’enseignement n’est-ce pas ? »

Le Seigneur des Ombres était toujours dos à Aelith. Il faisait mine de chercher du regard quelque chose dans la pièce. Il allait là prendre au mot et ne plus s’occuper que de ses affaires, il n’attendait plus rien de cette dernière qui s’enfermais dans une attitude des plus agaçante pour le commun des mortel cela devait être volontaire ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Dim 4 Sep - 23:20

Au moins, il ne désirait plus se mettre en travers de mon chemin, ce qui est un point assez positif. Il reconnaissait aussi ma supériorité et mon expérience, ce qui vint assurément me flatter.

- Bien sûr que je suis riche d'enseignement, c'est évident. Je n'es peut-être pas d'héritier pour le transmettre ... enfin peut-être que oui ...

J'avais perdu mon assurance habituelle. Pourquoi ais-je dit cela ? Pourquoi suis-je toujours obliger de me torturer ainsi ? Mon enfant, si précieux ... où est-il à l'heure qu'il est ? Est-il vivant ou dans un caniveau. A quoi ressemble-t-il ? Si, tout comme elle, il était devenu vampire, il était peut-être encore «vivant». S'il n'était plus, avait-il eut une quelconque descendance ? Je n'osait plus regarder Delcourt.

Je prit une grande respiration, puis je chassai toutes ces idées de ma tête, avant de reprendre simplement ses recherches, sans même souffler mot. Je ne croyait pas que cela serait possible, mais me voilà encore plus fermer qu'à l'habitude. J'espérait intérieurement qu'il n'ait pas ressentit le malaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Lun 12 Sep - 18:44

Le ton froid de l’interlocutrice de François tressaillit pour la première fois. Le seigneur vampire continua ses recherches artificielles, il ne troubla pas le léger silence qui suivit. Levant le nez un peu partout, pour au final mettre ses mains sur ses hanches, balançant sa tête de droite à gauche tout en soupirant de résignation, l’ensemble des livres présent dans la bibliothèque était tout au sol à ses pieds.


«Il semblerait que ce que je cherche n’est pas dans cette pièce. »

Il se tourna face à Aelith, 

« Hum, vous êtes  bien la première vampire de haut-rang qui ne sait pas si elle a transformer un individu. Je vous rassure si jamais vous aviez transformé un individu par mégarde, vous en auriez entendu parler. En général les jeunes ont une soif immodéré difficile à contrôler, voici la raison qui pousse à les éduquer en les gardant près de soit, en auquel cas leur espérance de vie est relativement courte, les chasseurs sont sans-pitié est terriblement efficace. Le fait que nous soyons transformé par Dracula atténue peut-être ce stade. Bref passons, au final, vous pourriez être utile si cela n’est pas trop, vous en demandez ? Pour faire simple, est-il possible de transformer un individu de race elfique en vampire ?"




Son sang n'est peut être pas aussi froid qu'elle semblait voulait le faire croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Mar 13 Sep - 2:56

Quoi ? Que tente-t-il d'insinuer au juste? Mon sang ne dit qu'un tour, je me retournai d'un bon. Je ne croyais pas ce qu'il venait de dire sur moi ! Il m'accusait d'avoir tué mon propre enfant ! Quel être ignoble en arriverait à assassiner sa propre progéniture? Mes joues devinrent écarlates. Je ne pouvait plus me contenir.

- Tentez-vous d'insinuer que j'ai assassiné mon propre enfant ? Vous me traiter comme une meurtrière d'enfant ? JE NE L'AI PAS TUÉ, IL M'A ÉTÉ ENLEVÉ ! Dite quelque chose de la sorte une fois de plus et je ne me retiendrai pas pour vous réduire en cendres.

Les larmes aux yeux, dût à un mélange entre la tristesse profonde et la colère explosive, les joues semblant vouloir exploser, le cœur battant à une vitesse folle, les yeux embuée et de plus en plus humide, les poing serrés, je pointai la porte et hurlai :

- SORTEZ DE CETTE PIÈCE ! TOUT DE SUITE !

Je me rendit ensuite près de la fenêtre, tremblante, n'osant plus le regarder. Je n'avais envie que de fondre en larme. Appuyée sur le rebord, j'attendit, comme d'habitude, d'oublier cet épisode si douloureux de ma vie. Voilà plus de 260 ans que cet événement est survenu, mais la douleur est toujours extrêmement vive. Je ne put retenir un sanglot.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Lun 19 Sep - 19:59

La réaction d’Aelith fut des plus violente au propos de François, ce dernier esquissa un sourire malicieux. Toute la barrière qu’elle semblait avoir prise soin de d’ériger minutieusement venait d’imploser avec une facilité déconcertante. Ce point semblait décevoir notre Seigneur vampirique une telle créature qui se fend d’une telle arrogance et en quelque mot débuter la destruction de cette barrière aux failles aussi béante et aux bases si fragile. En fin de compte vampire ou mortel, le lien familial reste n’autre plus grande faiblesse. L’être vampirique reconnaissait volontiers cette tare chez lui.




Aelith était offert à lui, sans défense. Le processus de destruction psychologique pourrait enfin commencer. François une joie malsaine dans le regard contemplait l’être fébrile qui s’offrait à lui. Il aurait habituellement laissé sa victime se morfondre est ressassé inlassablement, se détruisant à petit feu. Il ne serait revenu dans le cours de sa vie, pour lui rappeler à chaque fois son échec et la maintenir continuellement dans son état fragilité. Toutefois, ce n’était qu’une technique parmi tant d’autres, cette dernière n’était pas la plus efficace, ni la plus pérenne, mais la plus simple.

Il prit la parole tout en restant à distance respectable, les individus étant autant à fleur de peau ont plus de réactions en ayant repris son visage habituel, seul ses yeux devenu rosé trahissait une sorte d’excitation :

« - Je vous présente mes plus plates excuse." Il accompagna ses paroles d'une révérence.


 "Je ne savais pas que cela vous touchais autant. Vous avez voulu maintenir une certaine distance entre nous, je présume au vu de votre réaction dirons-nous violente que cette période de votre vie est encore très vivace. Je ne peux prétendre comprendre la douleur que vous ressentez.
Je m’aventurerais malgré tout à vous proposer mon aide, si cela vous sied. Je présume que vous avez tenté longtemps de trouver une solution seule. Je ne peux laisser une dame de votre qualité dans un tel état.
Afin de savoir si je peux vous aider, pourrais-je connaitre plus en détail l’histoire qui vous tourmente tant ? »

Sa dernière phrase fut dite avec un faux ton de compassion, il avait appris avec le temps à le feindre. La jeune vampire venait de perdre toute sa superbe, elle n’était qu’un simple amas de chaire froide qui ne valait pas mieux que les proies qu’elle chasse. François qui certes la première fois fut  particulièrement agacée par le ton particulièrement glaciale de son interlocutrice, mais qui ne trouvait pas sa pas rédhibitoire . Cependant le fait qu’elle implose aussi vite, ne lui inspira que mépris pour ces individus qui ne soigne que l’apparence, mais pas le fond.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Mer 28 Sep - 22:32

- Non, jamais.

Je me tournai vers lui, aussi droite qu'une barre de fer. Je séchai mes larmes, puis reprit de mon ton froid habituel, mais d'une voix un peu plus tremblante.

- Je suis la femme la plus importante de Dylisia et je ne laisserai personne se mettre en travers de ma route. Je suis bien assez puissante pour y arriver seule.

Mon ton devint alors dur et cruel, comme jamais il ne l'a été auparavant. Une autre larme coula sur ma joue, mais pas une larme de tristesse.

- Je jure en mon nom que je tuerai de mes mains ceux qui me l'ont dérobés. Je le retrouverai, et ce, même si je dois mettre ce continent à feu et à sang. Personne n'a le droit de me faire souffrir !

Je lui en voulait à ce vampire de m'avoir fait pleurer. Je suis la grande dame Candra, ni Delcourt, ni personne n'a le droit de me faire du mal. Gare à vous, je tiens toujours mes promesses. TOUJOURS.

Je poussai légèrement Delcourt d'une main pour le pousser de mon chemin, puis je quittai la porte en faisant bien claquer mes talons noirs. Je ne suis pas faible. Je n'ai pas besoin d'aide, c'est une question d'orgueil. En me proposant son aide, il a piqué droit dans mon orgueil, et ça, je ne le pardonnerai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Ven 30 Sep - 16:19

- Non, jamais.



 Sa réponse fut des plus cinglantes, cela désarçonnât le Seigneur des Ombres. En l’espace d’un instant la faible créature ayant le cœur à vif, disparut pour laisser place à un être brulant littéralement de rage. 
Malgré tout, les larmes continuaient de couler,  les efforts d’Aelith de se contrôler n’y changeaient presque rien. François ne pipa mot tout au long de ce monologue où elle  s’adressait plus à elle-même qu’à son interlocuteur. Elle l’écarta de son chemin, sa démarche fut des plus théâtrales. François la suivait du regard, désormais son visage arborait un  sourire malsain, l’influence démoniaque du lieu ne devait pas y être étranger. 

Il pouvait sentir la bête à l’intérieur rire de joie, la situation actuelle n’était qu’excitation. La vampire venait d’emprunter un chemin qui fera couler beaucoup de sang, un délice qui ne pourra que l’amener à l’autodestruction. Avant que son interlocutrice soit hors de portée, il  lui cria :

« Qu’importe votre détermination, Seul la faucheuse apaisera vos tourments ! Laissez-moi, mettre à l’épreuve votre soif  de vengeance ! Que vous acceptez mon aidez importe peu, je vous suivrais malgré tout, je ne peux refuser un tel festin ! »

Il marcha dans le sillage de la vampire, il espérait une réaction. Ces yeux étaient animés de flamme, il devait voir les limites de son interlocutrice. Il approchait rapidement, une de ses mains était à portée de son ninjato.
 

Du Sang encore est toujours du sang, telle est notre malédiction!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aélith Candra
Rpiste débutant
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 15/12/2014

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Dim 2 Oct - 10:01

Je stoppai net aux propos de Delcourt. Il était un peu trop enthousiaste envers mes projets. Je devais remettre les pendules à l'heure une bonne fois pour toute.

- Je vous ai clairement énoncé mes intentions monsieur Delcourt, n'ais-je pas été clair ?.

Je me tournai pour faire face à mon interlocuteur. Les yeux du vampire brillait comme un gamin. Pour un vampire de son rang, c'était plutôt pathétique. Mon entreprise n'était pas une partie de plaisir, voyons !

- Cet histoire est la mienne et ce que je vis ne vous appartient en aucun cas. Je ne vois pas pourquoi vous devriez intervenir dans cette histoire.

Je parcouru la distance qui nous séparait, puis lui prit le menton. Le regardant droit dans les yeux, à quelques centimètres de lui, je lui dit les dents serrées :

- Je ne vais pas jouer au ballon monsieur Delcourt, ce n'est pas un jeu. Pourquoi accepterais-je votre présence lors de ce périple, dites-moi ?

Honnêtement, cet homme commençait sérieusement à me faire perdre patience...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
François Davi
Rpiste présent
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 12/01/2015

MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   Ven 14 Oct - 15:01

Aeltih se dirigea d’un pas décidé vers François, le regard dur. Elle saisit son menton comme le ferait une mère qui réprimanderait sa progéniture. Le Seigneur soutint son regard

« Je  ne vais pas jouer au ballon Mr Delcourt ce n’est pas un jeu. Pourquoi accepterais-je votre présence  lors de ce périple, dites-moi ? » Souffla-t-elle.


Leur visage n’avait jamais été aussi proche, la pâleur de la peau d’Aelith était accentuée.
François ne se départit pas de son sourire, l’influence du lieu exacerbait ses sentiments. Il  lâcha sur un ton enjoué


« Je ne suis pas là pour vous convaincre, je ne suis qu’un simple observateur qui n’interférera pas dans votre entreprise. Vous pouvez trouver ma présence importune, je vous l’accorde, mais vous ne  pouvez en aucun cas m’empêcher de me déplacer ou bien me semble. Vous causerez bien des ravages pour atteindre votre but, libre à moi de profiter du spectacle. Si cette idée vous est désagréable, peut m’importe. Soyez malgré tout assurer que m’attaquer nous serais dommageable pour tous les deux ! »

Sa main sur un de ses ninjatos la garde de la lame légèrement relevé, il se dégagea le visage de la poigne dure de la vampire.


Le Seigneur des Ombres n’était pas dupe ses propos  poussait la patience  de son interlocutrice à bouts. Lui-même n’aurait accepté plus et aurait tranché la gorge du malotru. Mais son côté primaire ressortait de plus en plus. Il  avait une respiration profonde, son corps se raidissait, son être semblait se préparer à l’affrontement. Car bien que son esprit essaye de nier cela, son corps en avait décidé autrement. Il cherchait la confrontation, la lutte armée, l’odeur métallique du sang, le bruit des armes qui s’entrechoque. La bête avait désormais étendu ses racines en lui, son esprit était le dernier bastion.


Il arborait un sourire carnassier, mais  ses mains tremblotant sur la garde de ses lames manifestation de la bataille mentale qu’il menait contre lui-même. Les souvenirs des batailles qu’il avait menées lorsqu’il était encore humain l’assaillirent. L’odeur de mort, le râle des blessés, le bruit de la lame transperçant la chair, la vie qui quitte les victimes. Ses éléments se faisait de plus en plus vivace, tout ce qu’il avait enfouie pour construire cette attitude hautaine et froide rejaillissait en flot incessant.
Sa posture se fit moins sure, l’ensemble de son corps tremblait, ses crocs nacré étincelaient.


Le Seigneur des Ombres qui moquait plus tôt d’Aelith venait lui aussi de succomber à l’influence néfaste de cette demeure.


La civilisation n’est que l’apprivoisement de notre nature primaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du sang dans les ruines (PV François Davi)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du sang dans les ruines (PV François Davi)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ruines Alpha , nous voilà ! [TOPIC CLOS]
» Steffy Forrester est dans le coma (pv François, Taylor, Liam, Hope etc)
» “Les fleurs poussent aussi parmi les ruines.” [PV Tyler]
» Sebastian Lacrymosa
» City of Heroes Freedom

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Ruines de Médiéval :: Manoir de Dracula-
Sauter vers: