Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!Hentai/![Inachevé]   Mar 4 Nov - 0:28

Assise sur le sable blanc et fin, les pieds nus dans l'eau cristalline, une jeune elfe aux cheveux d'argent regardait le ciel avec émerveillement. Le soleil de 17 heures ajoutait des touches d'orange, de rose et de violet au ciel paisible. Le bruit de la chute emplissant l'espace et créait une atmosphère calme et sereine.

Les yeux rivés sur le soleil en déclin, Melluzine Sérida appréciait le calme de cette journée, qui fut des plus paisible. Éclairée par le soleil couchant, ses cheveux ivoire flottaient avec la brise délicate. L'esprit vide, ne pensant à rien, Mellu sentait l'eau frôler ses pieds et ses chevilles. Calme et détendue, elle passa plusieurs minutes à ne rien faire, rien, autre que de contempler le magnifique tableau qui se présentait à ses yeux couleur de jade. C'est comme si le temps était en suspension.

C'est après quelques instant d'admiration qu'elle fut ramenée à elle. Un petit bruit venait de troubler le calme de l'instant. C'était un craquement, probablement d'une feuille morte ou d'un branchage. Elle savait bien que rien ne pouvait vraiment l'attaquer et Mellu ne prit même pas la peine de se retourner pour voir qui était là. La seule action qu'elle fit, autre que ce qu'elle faisait déjà, était de dire :

« Cessez de vous cacher et venez donc »

Elle se doutait que ce n''était pas un animal, mais une personne qui se trouvait non loin d'elle, mais n'avait aucune envie d'aller a sa rencontre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Mar 4 Nov - 2:01

    Les chutes de Thanior... Un des rares lieux pourvu d'une végétation presque onirique durant la saison des fleurs. On en entendait même parler à l'autre bout du monde tellement le phénomène était prodigieux. Le vieux dragon de l'air n'avait pourtant jamais pris le temps de visiter cet endroit apaisant et s'était décidé sous l'avis d'un ami pour y trouver l'inspiration floral qu'il recherchait. N'ayant plus recours à sa forme draconique depuis qu'il avait quitté son peuple et les terres de l'Yggdrasil, le Primordial du vent vagabondait depuis tout ce temps sous l'alias de Myalië Xyloscient, dont l'apparence n'était autre que celle d'un jeune elfe aux cheveux longs, lâchés et bleues comme les cieux, âgé de plus d'un siècle et vivant de ses talents d'orfèvres dont les bijoux étaient revendus dans les villages qu'il traversait.

    Le dernier village où il avait échoué n'étant pas très loin des dites « chutes », Myalië avait opté pour une petite marche le long des sentiers et découvrir avec émerveillement cette nature si particulière. Compte tenu de la saison, il ne prit aucun manteau pour sa promenade, se suffisant ainsi d'une simple chemise longue blanche retroussée jusqu'aux coudes et d'un pantalon beige un peu froissé. Voilà plusieurs heures que le dragon marchait et il avait oublié à quel point cela pouvait être éprouvant. D'habitude, ses périples se résumaient à l'utilisation de sa magie pour le transporter au gré de sa volonté. Pourtant, avec un peu de persévérance il finit par entendre le bruit d'un court d'eau et le suivit à l'ouïe sans quitter les chemins qu'il rencontrait.

    Au bout de quelques minutes, l'artisan finit par atteindre sa destination et fût submerger par l'émerveillement. Le paysage était divin, il n'y avait rien à redire, mais étonnamment l'enfant du vent semblait attiré par autre chose... Là, au bord de l'eau se tenait une femme, une elfe à la chevelure de neige, elle semblait se prélasser paisiblement. Curieux de nature, Myalië s'avança sans même s'en rendre compte afin d'y découvrir un visage fin, rayonnant, tout bonnement exquis. Perdu dans sa contemplation, il ne perçut point le morceau de bois mort devant lui et marcha dessus avec l'une de ses bottes de cuir. Ce bruit sec effraya une volée d'oiseaux, il n'en remarqua même pas le battement d'ailes, son attention demeurait captivée.

    Soudain une voix douce le fit sortir de ce charme envoûtant, l'elfe cligna des yeux et essaya de comprendre ce qu'on venait de lui demander.

« Cessez de vous cacher et venez donc »

    Apparemment la jeune femme l'avait entendu. Cela l'étonna fortement, mais n'en fit pas un cas de figure. L'elfe venait de lui dire d'arrêter de se cacher et de venir la rejoindre. Il s'offusqua un instant de cette méprise, après il n'avait jamais cherché à se cacher. Son esprit hésita un instant puis se disant qu'il n'avait rien à y perdre s'avança d'une démarche plus assurée pour s'arrêter à ses cotés.

« Bonjour à vous, veuillez excuser mon intrusion, je ne voulais pas troubler votre quiétude. »

    Celsiar mit un genou à terre et tendit la main à la demoiselle afin de lui montrer sa bienveillance. Lui proposant ainsi de se redresser avec un sourire radieux, le dragon attendit patiemment sa réaction. Son regard attentif et d'un bleu profond scruta les réactions potentielles de la charmante elfe puis finit par se présenter à elle afin d'ouvrir à une conversation plus chaleureuse.

« Je me nomme Myalië, Myalië Xyloscient. »

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Sam 8 Nov - 21:23

« Bonjour à vous, veuillez excuser mon intrusion, je ne voulais pas troubler votre quiétude. »

Voilà qu'il se mit un genou à terre et lui tendit une main. Elle le regarda du coin de l'œil, mais n'affichait aucune émotion et aucune réaction face à son geste. Elle ne prit pas la main qu'il lui présentait et après ce léger regard de coté, elle détourna son regard une nouvelle fois vers l'horizon. Il semblait attendre une quelconque réaction de la part de Mellu. Elle, malgré la beauté du jeune homme, n'avait que très peu d'intérêt pour lui. C'est après un moment de silence absolu, et voyant qu'elle ne soufflait mot, qu'il décida de poursuivre le dialogue (ou pour l'instant, le monologue) :

« Je me nomme Myalië, Myalië Xyloscient. »

Ce nom ne lui disait rien et elle n'avait, pour le moment, aucune envie de chercher d'où il venait ou qui il était. avec une froideur dans le regard qui sortait de l'ordinaire, puisqu'en temps normal, elle aurait tenté de le séduire, elle continuait de fixer le soleil couchant. D'un faux sourire, sans même le regarder, elle décida tout de même de lui répondre tout simplement :

« Melluzine Sérida»

L'elfe n'avait pas très envie de parler, alors elle se contentait de dire son nom, mais plus par politesse qu'autre chose. Une chose était certaine, il fallait s'investir un peu pour être capable de lui parler, car pour le moment, Mellu était fermé à tout ce qui l'entoure.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Mar 11 Nov - 1:38

    Apparemment son approche ne fut point des plus sensationnelles. Il n'eut en réponse à sa tirade, qu'un regard furtif et le bruit sourd de la cascade à proximité. Le Primordial du vent réfléchit un instant à la situation, observant la jeune elfe avec curiosité. Celle-ci n'avait pas bougé d'un cheveu depuis qu'il l'avait découverte sur cette plage. Ses yeux verdoyants captivés par la beauté de l'horizon enflammé.

    La demoiselle l'avait tout de même invité à la rejoindre... Alors, pourquoi l'ignorait-elle ? Puis soudain, quelque chose avait tilté dans sa tête. Le saurien ne savait pas s'il avait vu juste, cependant il allait jouer la carte du silence, du moins. Il profiterait ainsi de l'instant à ses côtés. Tandis que Myalië s'apprêtait à s'asseoir sur le sable blanc, la femme finit par lui répondre poliment.

« Melluzine Sérida. »
    Son nom était adorable. Le Dragon fit fi de ne pas remarquer le manque de chaleur dans sa voix et lui sourit à nouveau. Il s'assit donc et fouilla dans un sac qu'il portait en bandoulière. L'artisan en sorti un gros carnet à la reliure pourpre usée et un vieux crayon. Sans un mot, Celsiar commença à dessiner. D'un regard, il examina les lieux. De sa gestuelle experte, il poursuivit son esquisse, décrivant successivement la beauté florale des alentours. La cascade vive. Le soleil couchant.

    Satisfait de sa composition, Myalië délaissa son panorama pour en revenir à la fascinante demoiselle. Il la dévisagea un moment puis retourna à sa feuille. Penché sur son ouvrage, le monde avait disparu de sa conscience pendant de longues minutes. Son crayon donnait progressivement vie à son dessin. Sa concentration commençait à l'épuiser. Il persista néanmoins. Comme si son inspiration allait filer au gré du vent à la seconde où il s'arrêterait.

    Les dernières touches apportées, l'homme pût enfin relâcher son esprit. Une longue mèche était apparue sur son visage durant sa transe artistique. D'un geste de la main, il la fit glisser derrière son oreille. Un étrange pendant ornait cette dernière. Combinant bois blanc et lapis-lazuli, ce bijou rehaussait le regard profond du dragon transformé. Ce même regard qui alla à plusieurs reprises comparer son dessin et l'elfe du nom de Melluzine.

* Parfait !*
    Pensa-t-il. La lueur vive de l'astre mourant accapara à nouveau son attention, reposant son carnet ouvert sur ses genoux. Malgré avoir parcouru le monde durant des millénaires, la beauté d'un coucher de soleil le saisissait toujours autant. L'odeur des fleurs se mêlant à l'ambiance crépusculaire, Myalië se sentit de nouveau porter par le besoin de parler à l'elfe assise au bord de l'eau. Même s'il fallait pour cela briser le calme qui régnait...

« C'est somptueux. Venez-vous souvent en ces lieux ? »
    Demanda t-il en espérant que cette approche n’essuierai pas le même refus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Mer 26 Nov - 1:21

D'un regard en coin, Melluzine vit le dénommé « Myalië » fouiller dans son sac en bandoulière et en sortir un gros carnet de couleur rougeâtre. D'un œil attentif, elle le vit commencer à capturer la beauté et l'essence du paysage merveilleux qui les entourait. Comme en transe, il ne se rendit pas compte que plus le temps passait, et plus Mellu se penchait vers lui. Captivée par les prouesses artistiques de cet inconnu, elle s'approchait de plus en plus près de lui pour voir son dessin prendre forme. Il n'omit presque aucun détail et les traits donnés par cet homme semblaient animer le dessin, comme s'il bougeait. Elle ne put en détacher les yeux. Lorsqu'il jugea son dessin terminé, il reposa son carnet sur ses genoux et tenta d'engager la conversation avec elle, sans grand succès.

« C'est somptueux. Venez-vous souvent en ces lieux ? »

Sans un seul mot et sans même se préoccuper de la question qui lui était adressée, elle s'empara du carnet et tourna les pages au hasard, avant de tomber sur un dessin qui lui plaisait. Cette œuvre d'art représentait un arbre d'une très grande taille, entouré de magnifiques montagnes. Un soleil radieux et majestueux trônait dans le ciel bleu clair du dessin. Subjuguée par la beauté et le réalisme de ce paysage, elle observa l'oeuvre de longues minutes, sans souffler mot et sans faire le moindre geste. C'était la toute première fois qu'elle voyait un dessin aussi vrai, elle avait l'impression qu'elle aurait pu y entrer et s'y promener.

Elle réussit à se reprendre enfin, revenant tranquillement à elle, Mellu reprit son souffle avant de se retourner vers l'artiste. Ses yeux dévoilant une petite pointe d'admiration, elle le fixa un peu avant de lui dire :

« Mais, comment fais-tu pour dessiner de si beaux paysages ? »

Il ne le savait peut-être pas à la base, mais Myalië avait trouvé le meilleur moyen pour ouvrir le cœur de Mellu, au moins un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Jeu 27 Nov - 13:46

    Une nouvelle fois, la belle dryade fit abstraction des paroles du dragon. Cela aurait pu irriter n'importe qui, néanmoins Celsiar paraissait non-affecté. Son esprit séculaire se porta plutôt sur ce que venait de faire Melluzine. Après s'être montrée froide au possible, la demoiselle avait prit possession du carnet que le jeune homme avait posé sur lui. Loin d'être énervé par cette initiative, il resta sidéré par ce changement de comportement. Rapidement, elle avait épluché l'ouvrage du bout des doigts, un peu comme si elle y cherchait quelque chose de précis.

    Le Primordial ne dit rien, préférant observer la créature des bois afin de mieux la comprendre. Celle-ci mit subitement fin à ses recherches en s'arrêtant sur une représentation de l'Yggdrasil. Captivée par l'Arbre-monde, elle demeura aussi immobile qu'une statue pendant de nombreuses minutes. Le dragon sourit, amusé par cette réaction. Sa propre race était en adoration devant l'arbre ancien depuis des millénaires, alors une mortelle ... Un dessin lui ferait certainement le même effet.

    Comme si elle revenait tout doucement des contrées draconiques, la jeune elfe prit une longue respiration. Ses yeux remplis d'étoiles, elle posa son regard verdoyant sur l'apparence elfique du dragon, un peu comme si elle découvrait subitement sa présence à ses côtés.


    « Mais, comment fais-tu pour dessiner de si beaux paysages ? »

    Passant du froid de l'hiver au chant du printemps, Melluzine semblait tout à coup intéressée, voir intriguée par les reproductions de Celsiar. Elle en avait même oublié toute forme de politesse, le tutoyant sans aucune gêne. L'être immortel s'étonna de ce revirement de situation, puis réfléchit longuement à la question qu'elle venait de lui poser. Comment faisait-il ? Le temps lui avait permis d'atteindre une expertise qu'aucun mortel ne pourrait jamais espérer. Ce n'était plus lui qui dessinait, c'était la nature qui le possédait.

    « Je ne fais que révéler ce que le monde nous offre, dit-il simplement avant de rajouter, ce qui doit aider aussi, c'est que je suis plus vieux que je n'en ai l'air. »

    Beaucoup plus vieux en vérité. Si on lui donnait un âge elfique compte tenu de son apparence, il aurait certainement cent trente voir cent cinquante cycles. Grâce à sa manie de vagabonder de clan en clan, aucun elfe n'avait remarqué la mascarade depuis la guerre de pureté. Il passait ainsi d'une vie à l'autre se faisant oublier pendant des siècles pour réapparaître un jour, toujours sous le même nom. Cela n'avait jamais été contraignant et dans le pire des cas, si par malheur, on le reconnaissait, il se présentait comme son propre descendant.

    À l'opposé de ses frères, l'être multi-millénaire n'avait que peu de possession étant chère à son cœur. Cette reliure complètement usée en faisait partie. Ce cadeau lui avait été fait par son maître d'artisanat après avoir passé sa graduation auprès de la guilde. C'est pour cette raison qu'il tendit la main vers la demoiselle aux cheveux de neige afin qu'elle lui rende son bien.


    « Ce livre m'est précieux. Pourrais-tu me le rendre s'il te plaît ? »

    Le sourire de Celsiar s'était dissipé sur ces paroles. Même si le charme de la dryade agissait toujours sur lui, il avait repris son sérieux.


Dernière édition par Myalië Xyloscient le Dim 14 Déc - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Dim 14 Déc - 4:49

« Ce livre m'est précieux. Pourrais-tu me le rendre s'il te plaît ? »

Melluzine décela instantanément le changement de comportement de cet artiste inconnu et vit rapidement qu'il tenait beaucoup à cette vieille reliure. Revenant d'un coup à elle, elle lui rendit son précieux et regarda d'un air déçu le coucher de soleil.

L'astre du jour n'était désormais plus visible, cacher derrière les arbres de la forêt, la glorieuse étoile semblait s'étouffer dans la noirceur qui prendrait d'assaut le ciel. Comme pour se réconforter, la belle dryade se rapprocha des flots et y laissa couler ses jambes doucement, alors que son dos vient agréablement se poser sur le sable blanc.

C'est au moment précis où elle se retrouva étendue sur la plage qu'elle referma presque entièrement son esprit. Regardant la lune, déjà visible à cette heure, elle mit sa main dans le sable alors que ses yeux fixaient le nouvel astre dominant pour les heures à venir. Il est vrai que la disparition du soleil la décevait un peu, mais elle savait que les cieux étaient entre de bonnes mains. La nuit reposerait dans les bras aimants de la dame argentée, la plus douce et la plus discrète des astres. Pour la jeune elfe, la lune lui apportait un sentiment de bien être sans égal. Même le puissant soleil ne peut être victorieux face à la reine aux cheveux d'argents

Captivée, Mellu ne réalisa qu'au bout d'un long moment qu'elle avait laissé Myalië tout seul. Sortant de sa rêverie, elle tourna légèrement la tête et lui dit calmement :

« Tu sais, tu peux me rejoindre et me parler. Si le cœur t'en dit bien sûr. Je ne vais pas te mordre tu sais, je ne suis pas sauvage. En tout cas, pas pour l'instant ... »Fit-elle avec un sourire moqueur

Elle espérait en fait pouvoir parler un peu avec lui, et qui sait, peut-être créer une nouvelle amitié ou toute autre relation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Mar 16 Déc - 1:20

    Le vieux dragon ne savait que penser de cet être au tempérament changeant. Tantôt familière, tantôt distante, Melluzine semblait être une personne difficile à cerner. Réalisant ceci, Celsiar esquissa un sourire du coin de la bouche et récupéra l'ouvrage que lui avait emprunté la dryade. Immédiatement, elle se désintéressa de lui pour reporter son attention sur les derniers rayons du soleil perçant encore l'horizon. Comme auparavant, lui ne pipa mot pendant cet interlude. Il s'affaira plutôt à ranger sa vielle reliure dans son sac, car la clarté du jour disparaissant ne lui permettait plus d'y dessiner ou d'y prendre des notes.

    Pourtant, ils ne se retrouvèrent pas dans l'obscurité grâce à la bienveillance d'Isiel. La clarté de la lune pouvait briller d'une lueur diaphane en l'absence du soleil. Sous ses yeux, le décor changeait progressivement. La végétation devenait plus sombre, plus mystérieuse. On pouvait y entendre le bruit discret des insectes, le chant des grillons. De nombreuses lucioles, sortant de leur torpeur, vinrent voleter au-dessus d'eux rendant le lieu enchanteur. Ce lieu satisfaisait de plus en plus l'inspiration du saurien. Dans un murmure, la belle jeune femme se rapprocha de la fraîcheur de l'eau pour s'y tremper. Alors qu'elle s'allongeait paisiblement sur le rivage, Celsiar l'admira, ce charme lui paraissait naturel.

    Tout deux restèrent ainsi plusieurs minutes durant. Elle jouant avec les grains de sable lui glissant entre les doigts. Lui, en éternel observateur, cherchant le bon moment pour réengager la conversation. Celsiar n'était pas pressé de rentrer. Personne ne l'attendait à l'auberge du village. Et cette brise nocturne demeurait loin d'être déplaisante. Son regard était captivé par la drôle farandole des vers luisants, d'un geste souple, il chercha à en attraper sans chercher à blesser. Entre ses doigts, il pouvait sentir la vie s'y mouvoir. Lentement, le dragon rouvrit sa main et souffla sur sa paume afin de faire décoller les quelques lucioles s'y étant laissé emprisonné,


    « Tu sais, tu peux me rejoindre et me parler. Si le cœur t'en dit bien sûr. Je ne vais pas te mordre, tu sais, je ne suis pas sauvage. En tout cas, pas pour l'instant ... »

    L'elfe avait fini par reprendre la parole avant le dragon en lui proposant de la rejoindre. Elle voulait le rassurer en disant n'être pas sauvage, mais ses derniers mots demeurèrent incompréhensibles pour son esprit. Qu'entendait-elle par « En tout cas, pour l'instant. » ? Cette expression lui échappait, mais il n'y pouvait rien. Laissant cette question en suspend, le dragon ne tarda pas à accepter la proposition de Melluzine. Dans un bond d'une grâce surnaturelle, il atterrit dans le sable blanc aux côtés de la demoiselle, puis se déchaussa pour imiter celle-ci. Il ourla son pantalon jusqu'à ses genoux afin de ne pas se tremper et toucha craintivement du bout du pied la surface aqueuse. Une fraîcheur l'envahit subitement, lui faisant regretter cette tentative, il en retira sa jambe instinctivement. Surpris de sa propre réaction, Celsiar éclata dans un rire expressif avant de regarder la dryade et lui dire :

    « Brr! Elle est froide, il frissonna, mais j'adore. »

    A présent conscient de cette fraîcheur, le dragon recommença l'expérience. Il laissa ses pieds s'habituer à cette température alors qu'il frissonnait encore un peu, le sourire aux lèvres. Puis, il commença à marcher le long du banc de sable afin d'y découvrir de belles sensations. Ses yeux saphir rivés dans les cieux, Celsiar cherchait attentivement chaque étoile visible en la présence de cette pleine lune. Après quelques minutes à avoir arpenté la rive, il reporta son attention sur une toute autre étoile. La seule véritablement à portée de main, mais également la plus éloignée, de par la barrière qu'elle mettait entre eux. Tranquillement, il s'assit aux côtés de Melluzine et détourna son regard de peur de trop la dévisager.

    Un ange passa, sans qu'il n'ose parler. Ce silence lui pesait, mais malgré son envie irrépressible de s'exprimer, il tint sa langue. La belle dryade l'avait jusqu'ici assez ignoré pour comprendre que cette approche n'était pas la bonne. Peut-être préférerait-elle engager d'elle-même la conversation. Sur cette pensée, le dragon calqua sur la belle dryade et s'allongea dans le sable fin de tout son long. La tête penchée vers elle, Celsiar attendit patiemment un sourire en coin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Dim 21 Déc - 22:27

Elle remarqua le sourire en coin de Myalië et il sembla attendre quelque chose. Il la regarda longuement de ses yeux bleus perçants et cela ne déplut pas à la dryade. Elle se retourna également sur le côté pour le regarder dans les yeux. Bien plus beaux que la lune, ses yeux la transperçait littéralement et viens toucher son cœur. À cet instant, une petite flamme naissait au creux de son cœur et Mellu se sentait de mieux en mieux en la présence de cet homme. Elle le trouvait même très mignon, il était d'une grande beauté aux yeux de l'elfe.

Mais une dryade reste une dryade et la seule manière de savoir s'il valait la peine de s'intéresser à lui, c'est de prouver sa valeur au lit. Elle hésita un peu au début, étais-ce trop rapide ? Devait-elle attendre ? Mais étant instable sentimentalement, l'excitation se propagea en elle et l'envie devint lisible dans son regard. Ça ne lui prit que 30 minutes, mais déjà, elle commençait à être excitée.

Soudainement, une idée surgit dans son esprit pour tester un peu les réactions de son compagnon nocturne. Elle se leva d'un bond et lui dit simplement :

« J'ai envie d'une petite baignade de nuit moi »

Elle se mit à se dévêtir tranquillement devant lui, en s'assurant qu'il puisse bien voir toutes ses formes et ses atouts. Elle se déhancha un peu en retirant ses derniers vêtements et lorsqu'elle fut entièrement nue, elle se jeta à l'eau.

Elle nagea un peu puis, se retourna pour faire face à Myalië.

« Viens, l'eau est bonne ! Mais cette fois-ci, je ne peux te garantir que je ne serai pas sauvage ...»

Elle le dit avec une joie et une impatience incontrôlée. Tout ce qu'elle espérait, c'est qu'il accepte son offre, et peut-être pourrait-elle analyser un peu son compagnon avant qu'il n'entre dans l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Jeu 25 Déc - 21:50

    Sous la lueur diaphane de la pleine lune, Celsiar eu la chance de percevoir un peu mieux le regard envoûtant de l'elfe se tenant à ses cotés. Le dragon se sentit irrésistiblement attiré par ce dernier. À chaque fois qu'il le croisait, son cœur semblait sur le point d'exploser. Bien qu'il soit conscient de la nature mystique de cette attirance, il se plongea un peu plus dans ces yeux, profondément intrigué. L'éclat verdoyant des iris de la belle femme étaient tellement sauvage, tellement vivant... Cette courte pensée mit fin à la rêverie surnaturelle du Primordial, qui par réflexe, papillonna du regard. Sa conscience avait enfin réalisé. Il savait à présent. Il venait de comprendre que Melluzine n'était pas une elfe de sang pur.

    Il ne connaissait que deux races capables de provoquer cet effet sur lui quand il ne s'isoler pas du monde : les dryades et les succubes. Incapable de pouvoir juger l'origine exacte de Melluzine, le dragon voulu lui demander ouvertement. Pourtant, il n'en fit rien, car cela n'était pas son genre. S'il lui demandait son identité, il serait forcé à se livrer en retour, une contrainte qu'il n'était pas près d'accepter pour l'instant. Celsiar ne se sentant pas particulièrement en danger et cette dernière n'ayant montré que peu d'intérêt pour lui, il ne rompit point cet artifice. Ce charme le complaisait et il voulait jouer à ce jeu au risque de s'en mordre les doigts. Enfin... Ceci était un bien grand mot. Qui pourrait l'inquiéter à ce jour ? Son sourire s'étira un peu à cette possibilité, un sourire presque carnassier.


    « J'ai envie d'une petite baignade de nuit moi » Dit la belle et jeune dryade en se redressant de tout son être.

    Il n'y avait là aucun doute sur l'interprétation de ces quelques mots. Il s'agissait d'une invitation. Décidément, cette Melluzine était vraiment un courant d'air. Impossible à cerner, même pour le dragon né de cet élément. Sans attendre la moindre réaction de ce dernier, la jeune femme commença à se déshabiller sans aucune pudeur devant lui. Si Celsiar demeurait incapable de comprendre les agissements de la dryade, ses yeux ne se détournèrent pas pour autant de sa silhouette désireuse. L'audacieuse lenteur avec laquelle, elle laissait suggérer ses courbes ne laissa pas de glace le dragon qui sentit une chaleur profondément l'embraser. Cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas eu ce plaisir et peut être même était-ce la première fois qu'on lui rentrait littéralement dedans. Il aurait préféré plus de pudeur d'une si jolie femme, mais il demeura dans un mutisme complet.

    Sans s'en rendre compte, il retint son souffle lorsqu'elle se retrouva complètement dénudée et resta ainsi jusqu'à qu'elle plonge dans l'eau fraîche de cette nuit magique. Ne pouvant détacher son regard de la donzelle, Celsiar se rassit et l'observa un moment durant lequel il la vit gracieusement nager jusqu'auprès de la chute d'eau puis revenir. Beauté au cœur d'un lieu enchanté, Melluzine était clairement une enfant de la nature. C'était devenu clair pour lui au moment, où elle s'était redressée pour lui faire face. Ses beaux cheveux blancs cascadant sur ses épaules pour tomber subtilement sur sa poitrine. L'eau de la rivière s'arrêtant en dessous de son nombril. Elle domptait l'attention de quiconque aurait pu se trouver aux alentours. Rien ne semblait pouvoir lui résister. Le dragon sentit ses sens s'affoler, une autre chose qu'il n'avait vécu qu'il y a fort longtemps. Troublé, il soupira lentement un souffle ardent tout en fermant ses yeux pour se remettre les idées en place. La dryade profita de cet instant pour s'adresse à lui.


    « Viens, l'eau est bonne ! Mais cette fois-ci, je ne peux te garantir que je ne serai pas sauvage ...»

    La demoiselle se faisait apparemment impatiente, cela fit sourire le dit « Myalië » et il se redressa tout en la dévisageant du regard. Contrariant de naissance, il n'aimait recevoir d'ordre de personne. Pourtant, ce soir, le dragon semblait dans l'acceptation de ce jeu qu'elle lui imposait. Celsiar demeurait incapable d'éclaircir la confusion qu'il sentait en lui. Suivant le pas que la dryade avait pris juste avant, il se défit de son chandail avec douceur, révélant ainsi peu à peu sa musculature finement sculptée. Bien qu'il soit d'une constitution svelte, il arborait une grâce subtile, sa peau absente de toute cicatrice ou tatouage. Il jeta le vêtement devant lui et s'ébouriffa les cheveux tombant dans son dos jusqu'à rejoindre ses fesses. Taquin, le dragon laissa ses doigts descendre sur son torse en faisant mine d'oublier la présence de la dryade.

    Arrivé à la ceinture de son pantalon, il la détacha d'un geste vif et releva ses yeux vers Melluzine, un sourire coquin aux lèvres. Plein de malice, il pivota sur lui-même afin de baiser délicatement son vêtement, révélant son fessier à la donzelle pendant qu'il se défaisait de ce dernier. La dryade n'avait jusqu'ici point détourné le regard, et vu sa façon d'agir, il ne faisait aucun doute qu'il s'agissait de ce qu'elle cherchait. Sans attendre plus longtemps, il se redressa sans montrer plus de pudeur que sa partenaire à l'égard de son anatomie et plongea à son tour dans le bassin. L'eau fraîche et revigorante glissa sur sa peau avec une incroyable douceur. Il remonta à la surface pour se retrouver nez à nez avec l'elfe le subjuguant. L'eau ruisselant sur son corps, il resta pendant un instant aux lèvres fines de la demoiselle puis dit.


    « Je veux bien plus que ton coté sauvage. »

    Ses mots s'étaient voulu sincère, il ne jouait pas. Cette douche froide avait finalement eu raison de son hésitation. Celsiar n'était pas sous l'effet d'un charme quelconque, ce qui le fascinait chez elle, était son incroyable fraîcheur. La voir lui intimait la liberté, et alors que lui même prônait cette liberté, un instinct s'éveillait en lui, il voulait la posséder. Cela n'avait rien de malsain venant d'un être si ancien. Il s'agissait juste de l'intensité avec laquelle s'attachait les dragons à ce qui comptait à leurs yeux. Sans tabou, il voulait apprendre plus de chose de cette belle dryade avant d'aller plus loin mais rien ne semblait moins sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Mer 21 Jan - 4:30

Lorsque Melluzine se retrouva nez à nez avec ce bel inconnu, elle ne put réprimander un immense sourire. Elle se régalait intérieurement de voir que la pudeur et la gêne ne semblaient pas avoir fait surface chez Myalië. Certes, à cet instant précis, elle avait envie de laisser aller son côté sauvage et de faire des folies aquatiques, mais Mellu décida de changer légèrement le cours de l'histoire. Plus joueuse que sensuelle, elle décida de repousser un peu le moment qu'ils semblaient attendre tous les deux.

La dryade s'approcha lentement et vient embrasser furtivement son compagnon, avant de reculer et de lui dire, d'un regard aguicheur :

« J'ai envie de faire ... comment dire ... un petit jeu. Si tu réussis à m'attraper, tu me gagneras pour aussi longtemps que tu le souhaites. Bonne chance ! »

À peine a-t-elle finit sa phrase que Mellu pris tout son élan et envoya une micro-vague directement sur Myalië, qui se fit éclaboussé en plein visage. Sans attendre une réaction de sa part, elle disparut immédiatement sous l'eau et étant très bonne nageuse, elle s'enfuit aussi vite que possible en sens inverse de lui. Une chose était certaine, la dryade espérait se faire retrouver assez rapidement, mais un autre côté de l'elfe fit son apparition. Il ne la gagnerait pas si facilement et Mellu ferait tout son possible pour s'en assurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Lun 26 Jan - 15:53

    Sous le regard attentif du dragon, la jeune dryade nagea à sa rencontre avec grâce. Il était clair qu'elle ne faisait qu'une avec la nature. Fasciné par cette femme, Celsiar ne remarqua sa proximité avant qu'elle ne l'embrassât. Sans s'en rendre compte, le dragon avait fermé les yeux à son approche. Il tenta de répondre à ce baiser, mais elle se déroba habillement. Confus, il rougit. D'habitude, c'était lui qui demeurait insaisissable. Du bout des doigts, il se caressa les lèvres pour chercher ce souvenir sans la quitter des yeux cette fois. Hélas, la chaleur de ce baiser s'était déjà estompée.

    Avec sa douce voix, Melluzine lui proposa un petit jeu. Quand elle lui exposa le sujet, le Primordial sourit joyeusement. Bien sûr en tant qu'être exceptionnel, attraper cette jeune femme demeurait un jeu d'enfant. Même la durée d'un battement de cils aurait suffit pour qu'il la rattrape. Il se laissa surprendre par la malice de cette femme, elle lui avait envoyé une petite vague d'eau vers lui. Complètement prit au dépourvu, il toussota douloureusement, apparemment, il venait de boire la tasse. Cette dryade avait de la suite dans les idées et ce n'était pas pour lui déplaire.

    Se reprenant finalement, il plissa des yeux en ne voyant aucune trace de cette dernière. Si ses yeux lui faisaient défaut, son ouïe demeurait son plus grand atout sensoriel. Il lui fallut un court moment pour se concentrer et la retrouver grâce aux battements de son cœur. L'exercice demeura ardu à cause de l'interférence de l'eau les séparant, mais le Primordial remporta le défi comme si ce n'était qu'un jeu d'enfant. Il sourit triomphant en portant son regard vers l'étrange remous laissé dans le sillage de la demoiselle. L'amusement l'emportant, il s'exclama avant de plonger à sa poursuite.


    « Attends donc que je t'attrape. Tu vas voir. »

    Demeurant un être très proche de la nature de par sa fonction, Celsiar se débrouillait très bien dans l'eau. Une pratique lui venant de temps immémoriaux où le dragon se plaisait à nager dans le trésor façonné par Ellimar, son cadet. Dans une forme épurée, il commença à prendre du terrain sur Melluzine se trouvant encore sous l'eau. Se refusant à l'utilisation de ses attributs physiques, il ne força pas le rythme et finit par la rattraper et tenta maladroitement d'agripper la cheville de la jeune femme. Allait-elle fuir à nouveau comme une anguille ? Celsiar se tardait de connaître la suite des événements...


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Sam 31 Jan - 21:45

Cela n'a pas pris beaucoup de temps avant que Mellu ne sente la main de Myalië près de sa cheville. Ce fut évidement très simple pour la dryade de se dégager et de s'enfuir. Elle repris sa nage rapide et tenta de le semer du mieux qu'elle le pouvait, ce qui fut très éprouvant physiquement.

Cela devient bientôt très évident. Au niveau physique, elle ne pourrait jamais vraiment le semer. Il faudrait donc être plus rusé que lui, ce qui s'annoncait être difficile. Melluzine décida donc de le mélanger un peu. Pour désorienté son compagnon, elle s'amusa à descendre, monter, tourner à grande vitesse et quand elle ne fut plus très loin. Elle se dépecha et alla se cacher derrière la chute afin de brouiller le sens visuel de Myalië. Elle profita également de cette pose derrière les chutes pour reprendre un peu son souffle et guetter l'arrivée de Mya. Même si c'était une pause, il ne fallait surtout pas se laisser surprendre et perdre trop rapidement. À ce moment, Mellu se dit à voix basse, comme pour se rassurer pour la suite des événements:


- Viens, je t'attend...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Lun 2 Fév - 17:55

    Aussi agile qu'une anguille, la belle dryade s'esquiva une nouvelle fois de l'approche de Celsiar. Son visage s'illumina d'un sourire, il appréciait ce jeu du chat et de la souris auquel ils s'adonnaient. En tant qu'être de nature espiègle et aimant le changement, il ne pouvait rêver mieux comme rencontre. Cette femme faisait battre son cœur d'une manière qu'il demeurait incapable d'expliquer.

    Sa propre nature lui aurait permis de l'attraper par la force, mais jusque-là, il n'avait pas montré l'envie d'en faire usage. Joyeusement, le dragon continua à poursuivre Melluzine dans son petit jeu. La voir évoluer sous l'eau était quelque chose de magique. Comment un être pouvait se mouvoir aussi bien sous l'eau sans être un natif ? En un instant, il remonta à la surface et prit sa forme originelle pour ne faire qu'un avec l'air.

    Quand elle commença à s'agiter, le Primordial comprit ce qu'elle manigançait. Il ne fit rien pour l'empêcher de parvenir à son but et la laissa disparaître. Maintenant qu'il était lui-même à l'abri des regards, une idée germa dans son esprit. Lui aussi savait disparaître, et lui aussi voulait la surprendre. En un instant, il remonta à la surface et prit sa forme originelle pour ne faire qu'un avec l'air.

    S'il demeurait incapable de voir l'elfe cachée sous la cascade, entendre son cœur battre la chamade sous l'effort restait à sa portée. Dans une douce brise, il se glissa donc auprès de la jeune femme et resta ainsi un instant, silencieux et immatériel. Après avoir eu le temps de l'écouter, il réagit rapidement en se matérialisant juste derrière elle.


    « J'espère que c'est moi que tu attends. »

    D'un geste ample, il osa poser sa main sur le ventre de la belle demoiselle et chercha à la ramener à lui. Après cette courte escapade, il la désirait plus que tout. Il demeurait incapable de savoir s'il s'agissait de son instinct draconique ou autre chose de bien plus compliquer pour lui. Tout ce qu'il savait, c'est qu'à cet instant, c'était elle qu'il voulait. Celsiar déposa un doux baiser l'épaule de Melluzine avant d'observer sa réaction. Allait-elle s'esquiver à nouveau ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Dim 15 Fév - 19:49

En temps normal, Melluzine aurait pris simplement la fuite, mais la combinaison de l'étreinte et du baiser de Myalië eut raison de ses envies de jouer. L'envie avait envahi de nouveau le corps de l'elfe. De toute façon, elle n'avait plus vraiment la force de poursuivre ce jeu. Comme pour souligner sa défaite et répondre à sa dernière phrase, elle dit à son compagnon, la voix embrumée pas le désir :

- Je t'ai attendu, mais moi, je ne peut plus attendre. Nous avions un pari. Je suis toute à toi. Plusieurs heures, plusieurs jours, c'est à ton choix, mais sache que tu ne le regretteras pas ...

Après un court instant, elle se retourna pour faire face à ce bel homme qui occupait, pour le moment, toutes ses pensées. C'est alors qu'elle prit la décision de lui redonner ce qu'il semblait avoir perdu un peu plus tôt dans la soirée : le contact de ses lèvres. D'un baiser langoureux, elle lui fit comprendre à Myalië à quel point elle avait envie de lui et qu'elle était prête pour la suite des choses. Impatiente, elle tenta du mieux qu'elle put d'y aller doucement pour ne pas trop brusquer son compagnon, mais il semblait évident qu'elle ne tenait plus du tout en place. En ce moment, elle le désirait plus que tout.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Lun 16 Fév - 0:16

    Cette fois-ci, la frustration ne fut point au rendez vous. Au contraire, la jeune femme s'était laissé faire quand il l'avait rapproché. Était-ce là une preuve qu'elle ferait ce qu'il voudrait ? La question ne se posait pas vraiment et Celsiar préférait savourer ce moment autant qu'il pût. Le baiser qu'il déposa sur la peau nue de Melluzine fit exploser ses émotions. Un véritable feu d'artifice s'épanouissait en lui, il sourit.

    La dryade prit finalement la parole. Avec la cascade à proximité, ses propos furent presque imperceptibles. Heureusement pour le dragon, les sons faisaient parties intégrantes de son répertoire. Il serait même capable d'entendre son nom murmuré à l'autre bout du monde. Les mots de la belle n'échappèrent donc pas à son attention, docilement, elle s'offrait complètement à lui.

    Au bout d'un moment, celle-ci prit les devants en se retournant. Celsiar n'en fut par surpris, elle semblait, jusqu'ici, capable de jouer avec lui comme il l'avait tant fait auparavant avec d'autres mortels. Il préféra donc s'abîma dans le regard verdoyant de celle-ci et se délecta du baiser qui suivit. Un baiser chaud et savoureux, un délice qui faisait battre son cœur. Ses yeux se fermèrent instinctivement comme si la voir l'aurait empêcher de comprendre ce que lui dictait son être.

    Cachés à la vue du monde, ils étaient enlacés l'un contre l'autre sous cette chute d'eau dont les rayons de la lune percés à peine l'obscurité. Les reflets nocturnes donnaient à la demoiselle une apparence presque chimérique. Cela força même le vénérable dragon à l'enlacer plus fortement afin de s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une illusion. Ses sens aux aguets, il ne pouvait plus douter. Cette femme était bien réelle et voulait passer la nuit en sa compagnie.

    Enivré par l'odeur se dégageant de la Dryade, Celsiar l'embrassa en retour avec toute la passion qu'il éprouvait pour elle. Il avait voulu lui offrir dès l'instant où il l'avait aperçu sur la rive l'après-midi même. Il était enfin satisfait de lui, sa frustration se libéra par le contact doucereux de leurs lèvres. Une lente inspiration s'en suivit, bombant ainsi son torse. Bomber assurément par le bonheur qu'il goûtait alors.

    D'humeur aventureuse, ses mains glissèrent dans le dos de Melluzine dans une caresse délicate afin de la serrer un peu plus contre lui. C'est à cet instant qu'il se remémora ses mots : je suis toute à toi. Plusieurs heures, plusieurs jours, c'est à ton choix, mais sache que tu ne le regretteras pas ... Un grand sourire illumina son visage elfique, elle ne vivrait que l'instant d'un battement de cils pour lui, mais il la voulait pour la vie. Bien qu'il vînt d'avoir la réponse à son dilemme, il n'en dit aucun mot. Instinct de survie ou honte de se montrer plus faible qu'il ne devrait l'être ? Encore une question pleine d'incertitudes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Lun 16 Mar - 4:14

Pour une raison qu'elle ignorait, les bras qui s'étaient resserrés sur elle étaient bien différents que ce qu'elle a connu jusqu'à présent. Conjugué au baiser fougueux qu'il lui offrait, une petite parcelle s'ouvrit furtivement dans le cœur de la dryade. Melluzine sentit qu'il se passait quelque chose entre elle et Myalië, une chimie, une attirance. Mais l'elfe se dit que tout cela était simplement provoqué par son désir encore inassouvi.

Puis arriva le moment magique. Pour une raison que l'elfe ignorait, un grand sourire apparut sur les lèvres de son compagnon. Il faut le dire, cet homme avait un sourire irrésistible et s'il y a bien une chose qui a toujours fait fondre Mellu, c'est le sourire d'un homme. Même si son but n'était pas de lui faire un sourire de séduction, il était évident que la jeune dryade l'appréciait. Du plus loin qu'elle peut se rappeler, elle a toujours eut des coups de foudre pour ceux qui lui montre les plus beaux sourires et cela n'a jamais changé.

Comme si elle était hypnotisée, elle regarda les lèvres souriantes de son compagnon pendant quelques secondes, puis, elle releva instinctivement ses yeux d'émeraude vers les yeux bleus étincelants de Myalië. À cet instant, sans même y réfléchir, elle lui dit spontanément :

- Tu as vraiment un sourire magnifique ...

Elle se ressaisit aussitôt. A-t-elle vraiment dit cela ? Mellu l'avait énoncé sans y penser et elle était sûre d'avoir dit une bêtise. D'ailleurs, les joues de la dryade étaient là pour prouver à quel point elle était embarrassée, car Mellu rougit à ce moment précis.
Revenir en haut Aller en bas
Myalië Xyloscient
Invité



MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   Mar 14 Avr - 13:56


    Du bout de ses doigts, le dragon parcourt le corps nu de la jeune femme blottit contre lui. Bien qu'il l'ai dessiné durant la soirée avec une précision hors du commun, Celsiar redécouvre les belles courbes de la donzelle en la caressant doucereusement. Silencieux, il continue ainsi cette étreinte avec tendresse et se perd dans les yeux verdoyants de Melluzine. Son visage exprime le bonheur qu'il ressent à partager ce moment d'intimité avec la demoiselle, chose qu'elle relève par la suite en le complimentant sur son sourire.Peu habitué à ce genre de choses, le Primordial sent le rouge lui monter aux joues. Gêné par la déclaration de la belle, il essaye maladroitement de s'échapper. Son cœur bat à tout rompre. Ses idées s'emmêlent. Seuls ses sens restent encore lucides. Ce regard est trop captivant pour lui, il finit par se résigner et s'extasier du joli minois devant lui. À cet instant, l'amour point à ses lèvres et s'exprime sans son avis.« Pas autant que tes yeux. » Finit-il par bredouiller en détournant légèrement son regard. « Aussi étincelants que les astres nous épiant. »On pourrait prendre cet éloge pour une forme de politesse, pourtant, elle reste sincère. Celsiar est absorbé par ce regard enchanteur, et ce, depuis le commencement. Comme s'il voulait rompre le charme, il cligne des yeux avant de les fermer et s'approcher à nouveau des lèvres de la dryade quand il remarque l'embarras sur son visage. Un baiser plus tendre s'en suit. Remplit d'émotions et de compréhension. Nouveau moment de silence et de partage, à écouter la nature suivre son cours alors que pour eux le temps vient de s'arrêter.Progressivement, ses mains descendent jusqu'à la rondeur des fesses de la jolie Melluzine. L'une remonte rapidement jusqu'à sa chevelure et le dragon profite de cet instant pour l'embrasser cette fois au creux de son cou avec toujours autant de légèreté. Bien sûr, il la désire au plus au point. Il lui serait aussi difficile de nier l'évidence. Cela ne l'empêche pas pour autant de vouloir prendre son temps et de profiter de chaque petite découverte avec la jeune femme. Avec elle, il se redécouvre sous une nouvelle lumière. Une lueur qu'il apprécie. Un éclat qu'il chérit...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Corda in flore - An 8112, Mai [PV Myalië Xyloscient] /!\Hentai/!\[Inachevé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» AN EXCLUSIVE INTERVIEW WITH MARIE FLORE LINDOR-LATORTUE
» V. Flore d'Autremonde
» (Gem&Joa) ⊡ Faune VS Flore ⊡
» LES FLEURS et LA FLORE des TOURBIERES de l’ARREE
» Géographie (cartes, climat, faune et flore...) originelle (avant Vraorg)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Chutes de Thanior-
Sauter vers: