Myth

Le forum est déserté. Vous pouvez l'utiliser pour rp autant que vous voulez sans avoir besoin d'être validés. Enjoy.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nouveau départ, nouveau rôle. [Solo Selephim][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Selephim Seth
Classius, Démon du froid, Seigneur Démon, Expert en magie, Guide des débutants, Administrateur
avatar

Messages : 615
Date d'inscription : 25/03/2014
Age : 24
Localisation : Dans les méandres de mon cerveau

MessageSujet: Nouveau départ, nouveau rôle. [Solo Selephim][Terminé]   Dim 6 Mar - 17:00

Ah... Encore une fois... Un rêve... Cela m'arrive tout le temps, désormais. Je le sais, à présent. J'en suis certain. Jouer avec la magie du Temps apporte ces visions. Au plus j'utilise cette magie, au plus souvent je me détache du présent pour revivre le passé. Il serait sans aucun doute intéressant de savoir si avec ce nouveau pouvoir acquis, je pourrais me plonger dans des visions du futur, mais passons.

Au plus souvent j'ai ces visions, au plus je perds ma lucidité du présent. Au départ, je ne faisais que revoir des scènes de mon passé, apportant un regard nouveau sur ces événements... À présent, je me replonge complètement dedans... Bien que l'événement que je revis à l'instant même se soit déroulé il n'y a même pas un mois en réalité...

Mon coup d'Etat. La chute de Lucifer. Mon avènement en tant que nouveau seigneur des Enfers.

Tout est si clair... Si limpide... Si frais dans ma mémoire... C'est à se demander si cette fois, mes visions dûes à la magie du Temps sont réellement les responsables. Je me revois convaincre Lucifer d'affronter Dieu en un contre un. Je me revois lui dire qu'il s'agit de l'occasion rêvée, sachant qu'aucun Archange ne pourra intervenir dans ce combat, et que les Lieutenants se tiendront à l'écart.

Ca avait été trop facile. Un Seigneur des Enfers à l'apparence de petite fille écervelée... et à la mentalité d'une petite fille écervelée. Il avait suffi de quelque mots, et voici que Lucifer était partie dans un lieu désert afin de provoquer Dieu. Et Dieu avait répondu à l'appel.

Je ne savais pas combien de temps le combat durerait, mais ces quelques minutes devaient me suffire à mettre en place tous mes préparatifs.

Les légions des Morts, scellées, sans maître pour les appeler, ne me seraient désormais d'aucune aide. Mais je savais que je pouvais compter sur Mephistopheles pour empêcher quiconque d'accéder au Ragnarok pendant que je combattrai Lucifer. Et c'est ainsi qu'avec mes Orbes, mes artefacts qui m'avaient pris si longtemps à préparer, j'attendis Lucifer sur son propre trône.

Ah... Ca y'est. Je perds le présent...


*
**


J'avais attendu si longtemps ce moment... Alors que j'attendais, assis sur le trône de Lucifer, cette dernière devait se battre contre Dieu à l'heure actuelle. Tout était prêt. Je m'étais préparé. Les Orbes étaient chargées à bloc, prêts à être utilisés. Mephistopheles gardait l'entrée du Ragnarok, empêchant quiconque d'intervenir pendant ce combat. Je m'étais entraîné sans relâche pendant plusieurs mois.

Je ne pouvais pas être plus prêt que cela. Et si tout se passait comme prévu Lucifer reviendrait diminuée de son combat contre Dieu. Ce moment représenterait le dernier instant, et surtout la seule occasion où je pourrais effectivement renverser Lucifer.

Ah, et la voilà... Je l'entends venir. Il n'y qu'elle pour produire de si petits sons lorsqu'elle marche pourtant avec une fureur non dissimulée. Je me doute, rien qu'à entendre cela, que tout ne s'est pas passé comme prévu face à Dieu. Sans grande surprise pour moi, ou quiconque connaissant la situation entre Dieu et Lucifer.

Et cette situation... quel ridicule ! Dieu ne peut pas tuer Lucifer, car au fond de Lui, il y'a toujours le grand amour qu'Il a éprouvé. Et Lucifer ne peut pas tuer Dieu, car tout ce qu'elle veut, c'est attirer son attention. Et comment attirer l'attention de quelqu'un de mort ?

Et c'est ainsi depuis l'aube des temps... Ces deux-là se vouaient une haine profonde, n'étant équivalée que par l'amour qu'ils se portaient l'un l'autre. C'était ridicule. Forcément, lorsque l'occasion se présentait, ils n'hésitaient pas à se battre. C'est ce qui arriva lorsque je suggérai à Lucifer d'affronter Dieu à présent qu'Il n'avait plus ses Archanges. Mais même s'ils se battaient, aucun ne trouvait la force de porter de vrais coups à l'autre, et encore moins d'achever.

Alors, à chaque fois, tout comme aujourd'hui, chacun des deux dirigeants rentrait chez lui, rageant quant à la situation actuelle. Dieu devait sans doute s'en vouloir de ne pas trouver la force de vaincre Lucifer, et cette dernière devait en vouloir à Dieu de ne pas tout simplement tout abandonner pour elle.

Cette situation avait atteint le point de non-retour depuis le jour où Dieu créa les Enfers. Et on ne pouvait espérer la moindre évolution tant que cette situation persisterait.

C'est la raison pour laquelle je faisais tout cela. Enfin, une partie de la raison. Constater une évolution. Et pourtant, cela était beaucoup demander. À un tel point que j'étais obligé de me débarrasser des deux dirigeants eux-mêmes si je voulais atteindre ce but.

Lucifer sortit des ombres, en rage, mais visiblement épuisée de son combat. Je pouvais voir sans mal les nombreuses égratignures qui n'avaient pas encore eu le temps de guérir compte tenu de l'intensité du combat qu'elle avait mené. Puis elle me lança un regard confus lorsqu'elle réalisa que je me tenais sur son trône.

"Que fais-tu ici, Classius ? Qu'est-ce qui te prend de te tenir à la place de ton seul et unique maître ?"

Eh ben... Elle ne perdait pas de temps, dites donc...
"Mon seul et unique maître ? Non... Je pensais justement qu'il serait bon pour moi de devenir mon propre maître..."
"Ton propre maître ? Ah ! Ne me fais pas rire ! Où comptes-tu aller si tu ne peux plus venir aux Enfers une fois que je t'aurais châtié ?"
"Mais ici même, voyons. Pourquoi devrais-je m'en aller si je deviens le maître des Enfers ?"
"Aaaaah ? Tu me trahis ? Moi ? MOI ? LUCIFER ?"
"Touché", fis-je avec un sourire narquois.

Vous pourrez sûrement vous demander, pourquoi donc ne l'avais-je pas tout simplement pris par surprise ? Une question valable. Tout simplement parce que je n'étais pas sûr de pouvoir la prendre par surprise. Alors qu'à l'inverse, il s'agissait d'une tâche enfantine que de faire en sorte qu'elle soit aveuglée par la rage. Et j'aurais ainsi beaucoup plus de chances de la vaincre.

Bien évidemment, les représailles ne se firent pas attendre. Et je fus grandement surpris de la puissance de l'attaque. Esquivant d'une bonne marge, je fus tout de même pris dans le souffle de l'explosion qui survint. Et à l'endroit où je me trouvais une seconde plus tôt, il n'y avait plus rien. Si jamais j'avais été quelqu'un d'autre, j'aurais très probablement fini avec le même sort que ce pauvre trône : réduit à néant. Et je ne pouvais qu'être étonné de la puissance qu'elle déployait malgré son combat avec Dieu. Etait-ce la rage qui lui permettait cela ?

Mais même surpris, je ne devais pas céder à l'hésitation. Libérant la totalité de mon pouvoir, reprenant mon apparence de démon, je reprenais le rôle de Classius, Lieutenant des Enfers.

Etant sur la droite de Lucifer, je fonçais vers elle, la main droite paume ouverte vers elle, la main gauche tenant l'Orbe d'Eau. J'en appelais immédiatement à tout son pouvoir : je ne pouvais permettre que ce combat traîne en longueur. Libérant d'un coup toute la puissance de l'artefact, j'envoyai Lucifer valser contre l'un des murs du Ragnarok avec une telle force que l'impact l'enfonça sans mal dans la paroi, libérant par la même occasion un nuage de poussière qui m'empêchai de la voir.

Mais sans la moindre seconde de réflexion, je sortis deux nouveaux Orbes : ceux de Feu et de Ténèbres.

Pas d'hésitation. Aucune. Le moment où je réfléchissais ne serait-ce qu'un peu trop longtemps marquerait ma fin. Je n'avais aucune conviction de pouvoir résister à ne serait-ce qu'un seul des coups de Lucifer. Tout était calculé à l'avance. Rien ne devait dériver des rails que je m'étais construit mentalement.

Réunissant cette fois la puissance de deux artefacts, je combinai leur pouvoir pour créer une véritable mer de feu noir, que j'envoyai tel un tsunami vers l'endroit où Lucifer s'était enfoncée. Un cri de rage me confirmait que j'avais atteint mon but :
"RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !"
Mais ce cri m'annonçait également que j'étais loin d'en avoir fini.

Une milliseconde, je me décalai sur le côté de plusieurs mètres avant de sortir deux nouveaux Orbes : ceux de l'Air et de Glace. Un véritable geyser de ténèbres passa par l'endroit où je me trouvais la seconde d'avant. Je répliquai par un blizzard contenant un nombre infini de pieux de glace. Toujours plus vite. L'Orbe de Foudre. Un éclair jallit avec une telle force que le bruit avait dû faire trembler la totalité des Enfers. Encore et toujours plus vite. Les Orbes de Terre, de Nature et d'Acier. Je refermai la roche sur Lucifer avant d'y plonger des racines la maintenant en place, puis la percer de lames de part en part. Plus vite. L'Orbe du Néant. Je créai un vide que le localisai à l'intérieur même de ce cerceuil de terre que j'avais construit.

Maic c'est alors que je compris une erreur que j'avais faite. Une erreur des plus élémentaires, qui plus est. Oui, j'avais tout donné en me focalisant sur Lucifer. Mais j'avais oublié son pouvoir... non... ses pouvoirs en tant que Seigneur des Ténèbres... Son premier ? Le pouvoir de tout détruire. Son second ? Les Orbes de chair qui représentaient ses Lieutenants...

Et alors que je me retournai pour comprendre cela, l'une des Orbes de chair lâcha un rayon noir de ténèbres qui me transperça en plein ventre. Une fraction de seconde plus tard, Lucifer était sur moi. Mal en point, certes, mais je ne donnai pas cher de mon état après ce qui venait.

Un coup. Un seul. Un poing vînt me frapper à l'endroit même où j'avais été percé, endroit qui était en train de se régénérer. Mais pas assez rapidement. Et le coup atteignit ma chair à vif. Et, tout comme elle au début, je fut envoyé avec une force inouïe contre l'un des murs du Ragnarok.

Je n'étais pas mort. Tant mieux. Le corps d'un Lieutenant était donc un minimum résistant. Mais j'avais tout de même l'intuition qu'elle aurait pu me tuer en cet instant.
"C'est fini, Classius", dit-elle avec un sourire en coin malgré le fait qu'elle soit pantelante. "Maintenant, sois sage et retourne à tes prisons. Je ne tolèrerai plus ta désobéissance."

Ah... Elle ne voulait pas me tuer...

Vite... Ma magie... Elle est à bout... Réunit tout ce que tu peux réunir !

Tendant la paume de ma main vers elle, je fis déferler une tempête d'éclairs vers elle... qu'elle balaya d'un revers de la main.

Son pouvoir de destruction. À présent que je ne pouvais plus la prendre par surprise, il lui suffisait d'y penser pour détruire n'importe quoi. Ma magie ne l'atteindrait plus jamais. Et sans magie, je ne pouvais espérer la vaincre.

Je sentais le sang couler depuis ma blessure qui peinait à se refermer, tout comme je sentais le liquide chaud défiler le long de la commissure de mes lèvres... Mes lèvres... Tiens ? Pourquoi ? J'étais mal en point au possible, Lucifer me dominant totalement, avec désormais mes chances de vaincre envolées... Alors pourquoi ? Pourquoi est-ce que je souriais ? Et pourquoi autant ?

Un sentiment que je n'avais pas ressenti depuis des siècles... Non... Que je n'avais même jamais ressenti, à vrai dire. Je ne saurais le décrire... Ce qui s'en rapprochait le plus serait ces moments où j'affrontais Khaël, l'Archange du Savoir... Mais ce n'était pas tout à fait cela non plus, non... C'était plus fort encore. Un obstacle... Un obstacle d'apparence insurmontable. Devant moi. Un challenge...

Ah ah... Un jeu. Tout cela était un jeu pour moi. Et pour la première fois depuis le début de ma partie, j'étais confronté à un challenge digne de ce nom...


Réfléchis, Selephim ! Réfléchis ! Concentre tous tes neurones pour réfléchir à la solution ! Lucifer te donne un répit inespéré, pensant qu'elle a gagné... Prouve-lui le contraire ! Regarde autour de toi ! Utilise ta magie, repère ton environnement ! Qu'est-ce que tu pourrais utiliser afin de la vaincre ?

Le Ragnarok... Les débris... L'Orbe de Lumière...

Non, ce n'est pas assez...

Lucifer... Ses Orbes de Chair... Son pouvoir de Destruction... Sa puissance magique... Sa force brute...

Cherche, Selephim, cherche !

Ma magie... Ma vitesse... Mon statut de Lieutenant... Ma régénération... Mes connaissances...

Plus loin... Va voir plus loin !

Mon apparence actuelle... Mon statut de démon... Mon passé d'ange... Mes objectifs... Mon contrat avec Dieu... Mes recherches sur la magie... Le Temps... L'Espace... Ma magie unique !

"Pourquoi donc souris-tu ?" me demanda Lucifer. "Prendrais-tu du plaisir à me désobéir ?"

Ne pas répondre à la provocation... Ne pas répondre tout court... Concentre-toi, Selephim Seth...
"Veux-tu réellement mourir de ma main ?"
Puise jusqu'au fond de tes ressources... Il te reste une carte en main... Fais-le discrètement...
"Tu as conscience que tu ne peux plus espérer me vaincre à présent, n'est-ce pas ?"
Je le peux... Je peux encore te prendre par surprise... Maintenant !

Avec tout ce qu'il me restait de magie, j'invoquai la foudre avant de la réabsorber en moi. Ma régénération était poussée à bout. Les éclairs qui crépitaient sur et sous ma peau causaient des dommages, immédiatement guéris par ma force de régénération. Cette fois, plus aucun doute : si je me faisais toucher en cet état, rien ne pourrait venir réparer les dégâts.

Mais ce n'est pas assez... Encore plus loin ! Réunis toutes tes connaissances ! Accomplis en cet instant tout ce dont tu es capable !

Je ne crois pas avoir déjà vu le temps défiler aussi lentement malgré ma longue existence. Et c'était même avant que je n'use de ma magie du Temps sur moi. Chaque détail de cette scène serait à jamais gravée dans ma mémoire. Je voyais tout. Les éclairs qui parcouraient mon corps. Les gouttes de sang qui finissaient de tomber de ma bouche. Les dégâts causés par mon assaut un peu plus tôt. Les nombreuses égratignures qui venaient barrer le corps de Lucifer. Ses vêtements en bien piteux état. Son visage, qui un instant plus tôt affichait une victoire immuable, et dont les traits se contorsionnaient à présent en une certaine frayeur en comprenant à quelle magie je faisais appel.

Et lorsque j'usai de cette magie sur moi, alors le Temps ralentit vraiment selon ma perspective.

Lucifer était rapide. Son statut de Seigneur des Enfers lui conférait, en plus de ses pouvoirs, des compétences hors-normes. Si je l'attaquai de front, elle serait capable de me frapper, et alors tout serait fini. Non, d'ailleurs, je la voyais déjà invoquer une épée d'on-ne-sait-où.

J'invoquai les miennes, faites de mon propre sang et à présent foudre elles-mêmes. Puis je me déplaçais, tournant autour d'elle à toute vitesse.

Son pouvoir de destruction avait plusieurs points faibles. J'ai eu l'occasion de m'en rendre compte à plusieurs reprises lors de son combat contre Dieu lors de la bataille de Médiéval. Premièrement, Lucifer ne pouvait détruire les choses vivantes directement. Dans le cas contraire, un claquement de doigts aurait suffi à vaincre les armées angéliques. Deuxièmement, elle ne pouvait détruire ce qu'elle ne comprenait pas. Sinon, il lui aurait suffi d'une fraction de seconde pour détruire ma magie unique. Et enfin, dernièrement, elle devait pouvoir se concentrer suffisamment pour viser ce qu'elle comptait détruire.

Mais je ne lui en laisserait pas l'opportunité. Je ne ferais que passer, tel l'éclair, lui arrachant peu à peu la vie à laquelle elle s'accrochait depuis l'aube des temps. Une entaille sur le flanc. Une autre à l'épaule. Une autre à la jambe. Elle ne savait pas où j'attaquerai la fois d'après. Elle ne savait pas correctement réagir à cette vitesse qui surpassait l'entendement.

Vingt secondes. Les vingt secondes les plus longues de mon existence. Pendant ces vingt secondes, je réussis à faire poser un genou en terre au Seigneur des Enfers. Une occasion rêvée. Une entaille qui lui trancha le corps de l'épaule gauche à son flanc droit. Une profonde entaille qui ne se régénèrerait pas aussi facilement.

Je sortis enfin l'Orbe de Lumière, créé par l'Archange du Savoir lui-même. Une magie de Lumière, une magie angélique pour vaincre le Seigneur des Enfers. Il n'y avait pas meilleur moyen. Je tenais l'artefact de la main gauche avant de plonger ma main droite dans l'entaille que j'avais créé un millième de seconde plus tôt. J'aggripai son coeur avec force.

Je ne saurais dire si, à ce moment, le coeur s'était arrêté, ou si au contraire il battait plus vite que jamais. Et je n'aurais sans doute jamais l'occasion de le savoir. Car un battement de coeur lui suffirait pour retourner la situation. Je ne pouvais lui laisser ce battement.

Et alors que je resserai ma poigne, je libérai en même temps la magie de l'artefact. Une lumière aveuglante envahit le Ragnarok, allant jusqu'à me brûler moi-même. Je poussai un long hurlement de douleur. Une douleur venant de différentes sources...

La lumière.

La foudre parcourant mon corps.

Le pouvoir du Seigneur des Enfers lui échappant et m'étant transmis à moi, son tueur.

Mes souvenirs du passé.

Mes souffrances que j'allais très probablement endurer à l'avenir.

Et ce hurlement, j'étais le seul à le pousser. Lucifer n'en était déjà plus capable alors qu'elle était consumée par la magie angélique, et ses Orbes de Chair ne pouvaient, malgré leur grossière mâchoire, pousser aucun son.

La lumière se fit remplacer par des ténèbres absolues. Je n'y voyais plus rien. Mais je continuai de hurler de douleur. Je ne tenais plus le coeur de mon ennemie et mon ancien maître entre les mains, pas plus qu'il n'y avait de corps enveloppant ledit coeur.

Puis, plus rien. Le silence complet. Un Ragnarok dévasté. Une ombre se pencha au-dessus de moi. Puis une voix :
"Pas trop tôt... Il était temps qu'elle y passe", fit-elle dans un rire.


*
**


Je revenai à moi, dans le présent, cette fois-ci, le souffle haletant. C'était perturbant de devoir subir ces visions... D'autant plus lorsqu'elles faisaient revivre des moments aussi impactants...

Cela faisait presque un mois, à présent... Un mois que j'avais vaincu Lucifer. Un mois que j'étais devenu le nouveau Seigneur des Ténèbres... Je commençais à peine à m'habituer à cette nouvelle puissance, inutile de dire que j'étais encore bien incapable de la dompter. Il me faudrait du temps pour pouvoir atteindre le niveau de Dieu... Mais du temps, j'en avais... Tout le temps de l'univers...

Je me levai de mon nouveau "trône", bien que ce terme m'horripile. J'avais fini par m'habituer au calme des prisons, mais il y avait dans le Ragnarok une solitude que je ne ressentais pas alors. Mais peu importe. Il était temps de commencer les préparatifs pour la prochaine guerre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.fanfic-fr.net/fanfics/Animes-Mangas/N/Negima-le-mait
 
Nouveau départ, nouveau rôle. [Solo Selephim][Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ
» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?
» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]
» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]
» Besoin d'un nouveau départ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Myth ::  :: Ragnarok-
Sauter vers: